Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 14:00

 

 

 

 

 

Rhétorique Totalitaire : Le "Complotisme"…

" L'impuissance des foules à raisonner juste les empêche d'avoir aucune trace d'esprit critique,

c'est-à-dire,

d'être aptes à discerner la vérité de l'erreur,

à porter un jugement précis sur quoi que ce soit.
...
Les jugements que les foules acceptent ne so
nt que des jugements imposés

et jamais des jugements discutés."

...

Gustave Le Bon

.

Psychologie des Foules (1)

 

 

 

Nuage de sauterelles...

 

Pullulant, les Torquemada s'abattent à nouveau sur notre pays.

 

Dans la foulée de la colossale instrumentalisation des récents attentats de Paris, engendrée par notre nomenklatura et son Industrie Médiatique de la Désinformation (IMD), rongeant nos cerveaux et notre entendement, s'installe, s'incruste : l'Inquisition.

 

Des Evangiles à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen

Evolution notable, évidente, depuis le Moyen Age : la modernisation des méthodes et moyens.

Ce ne sont plus robes noires de bure des lugubres prescripteurs de "la pensée unique" de l'époque, entourés de leurs écorcheurs, bourreaux et scribes. Progrès de la modernité, entre autres innovations, de nos jours la profession d'inquisiteur s'est grandement féminisée, drapée en maquillages et escarpins...

 

Mais, l'esprit reste le même.

Ton accusateur, culpabilisateur, soupçonneux et menaçant, identique. Avec sa liste de "blasphèmes", de procès en "hérésie". Pourchassant frénétiquement, pour les éradiquer dans l'intimidation, la persécution, la peur : nos "péchés". Non seulement, d'action, mais aussi d'intention et d'omission.

 

Contexte historique différent, même finalité : étouffer en l'Etre Humain, la capacité de penser, de discuter, d'échanger, d'exercer sa liberté d'opinion et de conscience.

 

Hier, justifiant ces pratiques inquisitoriales en brandissant "Les Evangiles". "Revisités", dans l'inversion cynique de l'enseignement de Jésus. Son " Aime ton prochain comme toi-même ", travesti en " Je te torture et brûle en place publique pour que tu l'aimes véritablement "...

 

Aujourd'hui, c'est la "Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" que les fanatiques agitent en permanence sous notre nez pour, à l'opposé de la volonté et des combats de ses rédacteurs, encore plus fortement étrangler nos Libertés Publiques.

 

A commencer par La Liberté d'Expression...

Réactivant les manœuvres de diabolisation, avec la panoplie des harcèlements, humiliations, répressions et envois aux bûchers sur la place publique, à présent "médiatique", à l'encontre de ceux qui ne suivent pas la doctrine, la "vérité", le "credo", de la "religion étatique" qu'ils instaurent par la force. Celle prêchée, en permanence, par ce nouveau clergé qu'est notre parti unique aux deux casquettes alternantes, "droite" et "gauche".

 

Un exemple de ces Torquemada qui infestent notre République, avec la prétention d’y asphyxier nos Libertés : cette courte  vidéo, vue près de 400.000 fois sur Youtube. Regardez-là, si vous ne l’avez déjà visionnée, avant qu’elle ne soit censurée…


Pour y entendre et voir, Nathalie Saint-Cricq, "Responsable du Service Politique" (depuis juin 2012) de notre principale chaîne de TV publique, France 2, proclamer à la télévision, dans un langage digne des vétérans les plus aguerris des services spéciaux d’action psychologique :
«  Il faut repérer et traiter ceux qui ne sont pas " Charlie " » ….

 

"Repérer"… Et, "traiter"…

 

 

Surveiller et Punir

Déclaration d’un incroyable cynisme, d’une violence symbolique assumée dans l’impunité. D’une arrogance tranquille ouvrant les portes, à défaut de celles de l’Enfer, du : Totalitarisme.

 

"Repérer" et "Traiter", ces deux mots terrifiants quand on sait qu’ils s’appliquent à des êtres humains, font immédiatement penser à un des ouvrages marquants de Michel Foucault, dont la première édition remonte à 1975, car synonymes de son titre (2) :
"Surveiller et Punir".

"Naissance de la Prison", en était le sous-titre. Mais, sa remarquable analyse portait au-delà de l’origine et de la gestion du système carcéral dans nos sociétés humaines.

 

Dépassant le simple constat des progrès incessants en ce domaine, entre le XVIe et le XIXe siècle. Tout spécialement, dans la mise au point des méthodes pour rendre les surveillés et les punis : "dociles" ou "résignés". Et, en même temps, "utiles" : masse salariale gratuite des "travaux forcés", ou énergie motrice des bateaux de guerre en méditerranée avec les galériens, etc. Pour ce qui est de la manifestation la plus visible et contraignante de cet univers de l'enfermement.

Cette modernisation aboutissant, dans son étape la plus récente, à la volonté de "réadaptation" des délinquants, des insoumis, des rebelles. D’où son instrumentalisation par les pouvoirs totalitaires et fascisants, trouvant son paroxysme dans l’édification des "sociétés de surveillance". Au sens de collectivités humaines. Où chacun se retrouve surveillé par le voisin ou le proche, s’autocensurant, se dénonçant, s’accusant mutuellement.

 

Pour en arriver à interner "récalcitrants" ou "opposants" dans des hôpitaux psychiatriques. La référence dans ces techniques de "traitement" étant le régime stalinien. Mais, il est loin d’être le seul. Nos paradis démocratiques n’étant nullement épargnés par cette pratique. La paille dans l’œil de l’autre, nous faisant oublier la poutre dans le nôtre…

 

Un exemple célèbre, mais étouffé dans nos livres d’histoire et de littérature : le sort de l’écrivain, poète, musicien, essayiste (3), Ezra Pound.

 

Enfermé pendant 13 ans, par les autorités américaines en 1945, dans un hôpital psychiatrique (St. Elizabeths Hospital) avant de l’autoriser à partir en Italie. Beaucoup de ses amis, dont Hemingway, contribuèrent à sa libération par leurs interventions. Il y resta jusqu’à sa mort en 1972, et l’on peut aller méditer sur La Liberté d’Expression face à sa tombe au cimetière San Michele à Venise, proche de celles de Diaghilev et Stravinsky.

 

Cette approche "médicalisée" du traitement des "insoumis", des "déviants politiques", est très vivace en ce début d’année 2015, dans notre pays.

 

Le présentateur d’une émission "sur la santé", diffusée par une de nos chaînes TV publiques, Michel Cymès, médecin de formation, la préconise pour Dieudonné !... S’érigeant à la fois en procureur et juge, dans une déclaration qui en a révulsé plus d’un, même parmi ceux qui ne partagent pas toutes les provocations de l’humoriste (4) :
"Dieudonné est un psychopathe, il faut l’hospitaliser"

Présomption d’innocence ?... Déontologie de la profession médicale ?...

Au diable ces principes, quand le moment est venu d’éradiquer Les Libertés Publiques par tous les moyens !... Ce Totalitarisme à marche forcée nous est imposé par tous les médias, réduits à n’être que des vecteurs d’abrutissement et de fanatisation, au service de la caste au pouvoir.

 

Implacable, répétitif, conditionnement, formatage, imposés par une immense campagne de propagande. Les appels au lynchage des "dissidents", réels ou supposés, se multipliant même sur des chaînes se déclarant "spécialistes de l’information". Jusqu’à faire appel à des acteurs et comédiens pour les prononcer.

 

Briser dans l’œuf toute "dissidence" !...

 

C’est ainsi que le 23 janvier dernier un acteur, Jacques Weber, se livrait à son tour au "lynchage médiatique" de Dieudonné. Qui incarne avec courage, depuis plusieurs mois, la "dissidence française" au Totalitarisme ambiant. Pitoyable prestation d'un comédien étalant sa veulerie, grossièrement cornaqué par la présentatrice du JT où il jouait l'histrion de service.

 

Ses accents de haine, d’une froide et impitoyable hystérie, rappelaient mentalités et pratiques du sauvage mouvement raciste américain le Ku Klux Klan, spécialisé dans la pendaison et le lynchage des "nègres" (niggers), comme ils surnommaient les afro-américains :

 

 

Délation et Déni

Tout le monde l’a compris. Dieudonné est devenu le bouc émissaire d’une oligarchie qui s’acharne sur lui pour faire peur au reste du troupeau. Nous tous. Leurs concitoyens...

 

Il nous est ordonné de ne pas penser, de ne pas nous exprimer. De nous taire. En langage imagé et familier, de nous : « écraser ». Nous soumettre à l’injonction d’accepter, "résignés" ou pas, la "Vérité" qui nous est « révélée » via tribunes et chaires de la propagande que sont les médias. Même si nous savons que ce ne sont que mensonges.

 

Remettre en cause ce système de pensée, d’organisation économique, sociale et culturelle, avec ses ramifications ou ses racines "diplomatiques", est devenu une "hérésie", provoquant les pires châtiments. Encore plus graves, pour les provocations humoristiques, insolences à la Gavroche, caricatures et mots à l'emporte-pièce, qui sortiraient des sentiers de la bien-pensance rigoureusement balisés par les inquisiteurs !...

 

Cette hérésie porte un nom : le "complotisme" !

 

i)  Tartuferie

 

Douter, penser, que ceux qui  nous gouvernent, en apparence ou dans les coulisses de la "politique-spectacle",  fomentent, organisent, participent à des complots, des arrangements, des dissimulations, pour tromper ceux et celles qui croient aux "élections démocratiques" organisées dans notre pays, dans l'intérêt souverain de notre pays ; autrement dit, les membres de notre collectivité, formant la Nation.

Inadmissible !...  Ils détiennent la « Vérité », et ne disent que la « Vérité ».

 

Toutefois, il arrive que parmi ces dispensateurs de La Bonne Parole, certains libèrent leur conscience en déchirant le rideau...

 

C'est le cas d'Arnaud Montebourg qui vient de quitter le gouvernement, et le monde politique par la même occasion. Il y occupait le poste prestigieux de ministre de l’économie. En claquant la porte. Excédé. Ne supportant plus ce milieu, sa courtisanerie, sa corruption, sa prostitution. Son incompétence, sauf dans l’art du mensonge.

 

C’est lui qui l’affirme publiquement en ce mois de janvier 2015, en politique (5) :
"Tout est déloyal, tout est mensonge… François Hollande ment tout le temps. Il ment tout le temps depuis le début".

Les Irakiens, dont le pays a été entièrement dévasté, avec plus d'un million de morts, des centaines de milliers de blessés, d'amputés, de brûlés, de traumatisés, sur fondement de "mensonges" organisés par nos gouvernements et nomenklaturas, en parleraient, certainement, beaucoup mieux...

 

Car, là réside le problème : comment admettre comme "vérité" ce qui n’est que "mensonge" ?...

 

Quand une fois élus, les politiciens professionnels n’appliquent que les consignes de leurs financiers et sponsors. En politique intérieure, économique et sociale, comme en politique étrangère. A l’encontre des intérêts de la majorité de la population, qui souhaite une prospérité partagée dans la Paix avec les autres nations.

 

D’où leur pratique du "déni" par rapport à leurs actes. Leur fureur, lorsque des citoyens se permettent de contester les orientations et mesures imposées. Quitte à les travestir entièrement. Jusqu’à  faire croire le contraire.

 

Ainsi, dans la campagne islamophobe hallucinante à laquelle nous assistons, en permanence, pour couvrir les exactions et prédations des pays européens au Moyen-Orient. Ils nieront la méticuleuse ingénierie de ce "Racisme d’Etat", pour reprendre un concept de Michel Foucault, dont on peut lire une remarquable déconstruction sur le site suisse de Guillaume Borel. (6)

 

Bétonnant, martelant, édifiant un véritable mur d’obscurantisme, avec leur Industrie de la Désinformation et leur appareil inquisitorial, un féroce "négationnisme". Décrétant, en France, en Europe :

« L’islamophobie n’existe pas ! » …

 

Celui qui pense le contraire, considéré en "déviationniste", "dissident", sera menacé, voire broyé.

Rhétorique Totalitaire : Le "Complotisme"…

Mais, "le déni", malgré l’impact de la propagande et de la désinformation, ne représente pas une mesure efficace dans une perspective à long terme. Le lavage de cerveaux, même récurrent, peut s’estomper, se dégrader, avec le temps. Pour toute nomenklatura vigilante dans un "Etat Totalitaire", l’implantation  d’une méthode plus drastique se révèle indispensable : formater, robotiser les cerveaux. Dès l’enfance.

 

D’où l’objectif prioritaire d’y  procéder au stade de l’école, de l’enseignement. Annihiler tout "esprit critique", en supprimant toute référence historique, toute considération de l’actualité, toute culture ouverte sur l’altérité, remettant en cause le "credo", la "Vérité", imposés par nos oligarchies ; la traque organisée, systématique, à tout réflexe de remise en cause de ce qui est annoncé, enseigné, par "l’Autorité".

 

Seuls réflexes et comportements admis dans les sociétés totalitaires : "soumission" et "culpabilité".


Ce que souhaitent "les inquisiteurs", au service des castes au pouvoir, de toutes les époques et de tous les régimes – démocratiques ou fascistes – c’est l’inhibition de la pensée, de la réflexion. Ne pas avoir à rendre de comptes à des "citoyens", mais conduire un troupeau de "veaux" dociles qui consomment et s'abrutissent, en ne pensant surtout pas à l’injustice de leur condition, ni à celle des autres peuples subissant le même sort.

 

L’obsession de toute oligarchie est, en effet, d’assassiner Socrate une deuxième fois.

 

N’avait-il pas eu le tort d’enseigner à la jeunesse l’elenchos, "l’Art de la Réfutation" ?...

 

"La Réfutation", étape essentielle dans l’apprentissage de la construction de toute réflexion, de toute pensée, de toute compréhension. Avant d’aborder la maïeutique et les recherches sur l’éthique. Pour Socrate,  il n’existait aucune vérité absolue ; en conséquence, il était fondamental de démonter "incohérences" et "contre-vérités" de tout ce qui relève de l’opinion ou des connaissances apprises.

La posture emblématique de notre ministre de l’éducation nationale, Najat Belkacem, démontre, dans toutes ses interventions médiatiques, cette pratique totalitaire sous des dehors aseptisés… Evidemment, au son mélodieux du violon des "Valeurs Républicaines & Laïques & Blablabla". Il faut « former, pour ne pas dire formater, les enseignants et les élèves » …

 

A quoi ?...

Aux vérités dispensées par "l’Autorité". Autrement dit, à éradiquer tout "esprit critique". Inhiber la contestation, la "réfutation". Sous la menace permanente de l’accusation de blasphème ou d’hérésie : le  "complotisme".

Ainsi, dans le cas des caricatures islamophobes : rien de plus naturel. Il s’agit du respect de la "laïcité", de la "liberté d’expression", et de l’acceptation de "la discussion critique". Passant soigneusement sous silence la violence des dessins islamophobes à connotations pornographiques. Normal dira-t-on : le délit « d’incitation à la haine religieuse » à l’encontre de l’Islam n’existe pas en France…

 

Pour ma part publier des caricatures, comme j’ai pu le constater dans le magasine en question, de musulmans en train de se masturber dans une tête de porc, ou de dignitaires religieux musulmans en train de sodomiser ou de se faire sodomiser, et autres postures obscènes, me semble un peu léger comme "discussion critique"…

 

Ses propos, son positionnement stratégique dans l’appareil de notre Etat, sont à examiner de près… Connue dans ses fonctions précédentes pour promouvoir dès la crèche l’enseignement de la "théorie du genre", notamment. Consistant, entre autres mesures, à imposer aux garçons de jouer à la poupée et aux filles de s'adonner aux courses de voitures…

 

De fait, importatrice zélée de toutes les théories des néoconservateurs US. Pour avoir été sélectionnée et endoctrinée dans le cadre des promotions annuelles des Young Leaders par leur  principale organisation de noyautage en France, la French-American Foundation. (7)

 

Cette puissante organisation est l'incubateur de tous les promoteurs de "l’atlantisme" et de l’alignement inconditionnel sur la politique de l’extrême-droite américaine, ouvrant la voie royale à toutes les hautes fonctions de la sphère politique, économique, médiatique, et autres sinécures de notre  nomenklatura.

 

Notons que ce programme a été dirigé, entre 1997 et 2001, par le puissant patron des services secrets américains John Negroponte, coiffant à la fois le FBI, la CIA et plus d’une dizaine d’agences spécialisées…

 

Najat Belkacem est membre de la promotion 2006. Notre président de la République, François Hollande, quant à lui, appartient à la promotion 1996, et notre actuel ministre de l’économie Emmanuel Macron (de 2008 à 2012, nommé "associé" en 2010, "banquier d'affaires" chez Rothschild & Cie) à celle de 2012…

 

La France ?... Une colonie américaine, dites-vous ?... Amen. Mais, qu'on cesse de vouloir nous faire prendre un grille-pain pour une imprimante laser !...


Amusons-nous à regarder et écouter dans cette vidéo la ministre de l'éducation nationale, sa rhétorique, dans une partie de ping-pong parfaitement synchronisée, relancée dans l’excitation haletante, théâtralement anxiogène, par le "journaliste-propagandiste" de service, agitant la menace de "la non intégration de l’Islam dans notre société"… :

ii)   Et … Avilissement

Comment ne pas éprouver de la compassion à l’égard de ces femmes d’origine maghrébine et musulmane, prêchant dans les écoles "la théorie du genre", ou autres idéologies de la défense des minorités dites "opprimées" - gays, lesbiens, transsexuels, etc. - et s’interdisant le moindre appel à la raison, ou à la mesure, pour au moins calmer l’islamophobie ambiante, cette « incitation à la haine religieuse » déguisée en "Liberté d’Expression" ?...

 

Rien. Pas un mot.

 

Pourtant, ces femmes politiques devraient du fait de leur double culture être le pont, le lien, apaisants entre deux mondes aux complémentarités et potentiels plus qu’évidents. Contribuant à cimenter notre société, dans la compréhension et le respect.

 

Témoins qu’elles sont, en permanence, de l’abus d’une opinion publique asphyxiée de propagande par les médias ; mettant systématiquement en scène sur un plateau radio-TV, comme "personnalité musulmane", "l’idiot utile". Ne sachant ni débattre, ni argumenter en public, face à des propagandistes retors dont c’est le métier. Genre le "clown-imam" médiatiquement patenté à la "Chalghoumi", incapable de formuler une phrase avec son sujet, son verbe et son complément…

 

Bien qu’il existe de véritables vocations et compétences musulmanes pour débattre ou rappeler les fondements de cette religion. On parle d’Islam "de France", alors pourquoi n’invite-t-on jamais le brillant Jean Abd-al-Wadoud Gouraud, entre autres exemples ?... Mais, ceux-là on ne les verra jamais dans les émissions "dites d’information"…

 

Gravir les escaliers des palais de la République exige-t-il pareil reniement ?...

 

Porter "La Laïcité" en écharpe, c’est bien. Encore faut-il se rappeler que cette composante essentielle du Contrat Social qui nous rend mutuellement solidaires pose, avant tout, l’obligation pour chacun de respecter "La Liberté de Conscience". Qui est le respect de toutes les religions ou croyances, y compris l’athéisme qui est une croyance, ou une transcendance, comme une autre.

Il ne s’agit pas de défendre une religion, mais notre Contrat Social qui n’a de pérennité que s’il fédère tous ses membres, les concitoyens, dans le respect mutuel des principes de notre république : Liberté, Egalité, Fraternité. Dès l’article 1 de son Titre Premier, la Loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, le spécifie avec force :
« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes… »

 

Vouloir échafauder la construction artificielle d’une « union nationale », telle que s’y efforcent nos oligarchies, fondée sur le mépris, la persécution et le fanatisme raciste, à l’encontre d’une minorité de ses concitoyens à l’intérieur du pays, et de populations considérées en « êtres inférieurs » à l’extérieur, n’est ni plus ni moins que la construction d’un nouveau fascisme, assimilable en tous points, hormis godillots et chemises noires, au nazisme.
 

Mais, l’Histoire en est toute cabossée, rien de plus aveugle qu’une oligarchie, avec ses inquisiteurs et ses seconds couteaux. "Surveiller et Punir", "Repérer et Traiter", sont leurs seules capacités de réflexion et d’action.

 

S’employant à développer dans notre collectivité, pour renforcer leur emprise, la pathologie la plus abjecte de l’avilissement : "la délation". Cinq siècles avant notre ère, le stratège Chinois Sun Tzu la considérait, non sans ironie, comme la :
« … Divine manipulation des esprits. C’est la plus précieuse faculté des souverains… ».


Faire de notre proche, de notre partenaire, de notre voisin, de notre collègue de travail, de notre coéquipier de sport, les plus impitoyables inquisiteurs, espions, gardiens de notre prison intellectuelle ou mentale ; dans une « société de surveillance », telle que l’analysait Michel Foucault. A l’exemple des systèmes perfectionnés, à notre époque, du Maccarthysme aux USA ; ou du régime de Vichy dans notre pays.

 

Un des modèles du genre étant, le summum en ce domaine, le système implanté par la STASI dans l’ex-RDA :

« … La délation est une pratique qui sévit dès l'école primaire. Les enfants sont encouragés à dénoncer leurs parents si ceux-ci émettent des idées différentes de celles que la propagande relayée par le système scolaire leur inculque…
« … Gangrénant toute la société, personne n'étant plus à l'abri d'un parent ou d'un voisin malveillant… ».


En France, nous y arrivons

 

Le mouvement a été lancé en grande fanfare par nos médias, érigeant en héros l’élève d’un lycée, un centre de formation professionnelle pour être précis, pour avoir "dénoncé" un de ses professeurs, une femme, qui aurait tenu des propos "complotistes" (8) :

«  [L’élève] l’enregistre avec son téléphone portable au bout de quelques minutes. Ce qu’elle ignore. L’élève en retranscrit quelques extraits, que sa mère adresse dès le lendemain à l’établissement, avec une copie de la bande-son. »

 

Ce professeur vient d’être suspendu malgré ses démentis, d’après elle "la bande-son" ne serait qu'un grossier montage, dans l’attente d’une cascade de sanctions…

Les médias font leur métier : diffuser la peur, en s’acharnant sur un bouc émissaire, et encourager la délation. Espérons que la justice exerce le sien, dans la sérénité, et faisons-lui confiance…


 

En fait, ce qu’oligarchies, nomenklaturas, propagandistes et inquisiteurs, appellent "complotisme", n’est que l’exercice légitime du droit d’un citoyen à contester, à réfuter, à remettre en cause, ce qui pour lui ne repose sur aucun fait irréfutable, incontestable, authentique.

 

A cette occasion, comme Monsieur Jourdain dans le Bourgeois Gentilhomme de Molière, découvrant qu’il pratiquait la prose quand il parlait, nous découvrons que nous nous livrons, sans le savoir, au "complotisme", dès lors que nous souhaitons exercer notre raisonnement…

 

Mais, réjouissons-nous !

 

Face à cette horde de prédateurs fanatiques, voulant nous précipiter dans le gouffre du Totalitarisme, combien il est rassurant, de constater  chez la majorité d’entre nous, malgré intimidations et menaces, l’expression naturelle de "l’esprit critique", l’art instinctif de "la réfutation socratique" !...

Témoignage d’une vigoureuse "santé citoyenne".

 

 

 

 

 

1.  Gustave Le Bon, Psychologie des Foules (1895), Edition Félix Alcan, 9° édition, 1905, p. 42, téléchargeable gratuitement,
http://classiques.uqac.ca/classiques/le_bon_gustave/psychologie_des_foules_Alcan/Psycho_des_foules_alcan.pdf
2.  Michel Foucault, Surveiller et Punir, Collection Tel, Gallimard.
3.  Paradoxe pour un éminent poète, il a beaucoup écrit sur le domaine économique, notamment sa décapante critique du système financier international. Les curieux pourront lire avec intérêt : ABC of Economics, actuellement publié  sous le titre ABC of Reading, et Guide to Kulchur.
4.  Michel Cymès, "Dieudonné est un psychopathe, il faut l’hospitaliser", 20 janvier 2015,
http://www.dailymotion.com/video/x2f5nco_michel-cymes-dieudonne-est-un-psychopathe-il-faut-l-hospitaliser_news?start=17
5.  Jordan Grevet, Arnaud Montebourg dézingue la politique "Tout est déloyal, tout est mensonge", Closer, 16 janvier 2015,
http://www.closermag.fr/people/politique/arnaud-montebourg-dezingue-la-politique-tout-est-deloyal-tout-est-mensonge-456120
6.  Guillaume Borel, La construction de la menace "islamiste", 19 janvier 2015,
http://arretsurinfo.ch/la-construction-de-la-menace-islamiste/
7.  Benjamin Dormann, Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les américains, Atlantico, 22 mai 2012,
http://www.atlantico.fr/decryptage/gouvernement-hollande-formation-plus-atlantiste-qu-on-pourrait-croire-benjamin-dormann-366638.html
8.  Ariane Chemin, Bobigny : une enseignante mise à pied pour avoir tenu des propos
complotistes, Le Monde, 16 janvier 2015,
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/16/bobigny-une-enseignante-mise-a-pied-pour-avoir-tenu-des-propos-complotistes_4557525_3224.html#xtor=AL-32280515

 

Montage des unes de "nos magasines d'information" :
http://www.acrimed.org/local/cache-vignettes/L480xH650/Unesislam-1ab88.jpg
Caricature  de Bernamej

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anonyme 18/10/2015 16:37

En fait je retire ce que j'ai dit sur un autre de vos articles, vous ne ressemblez pas à un "simple complotiste" (Vous me reconnaîtrez aisément je pense). Il y a quand même du vrai dans ce que vous dites et du très intéressant dans vos références (je pense à l'article du parti de gauche dont vous mettez le lien dans cet article). Je regrette beaucoup de ne pas pouvoir voir les 2 vidéos youtube de cet article.
Je trouve d'autant plus dommage que vous ne mettiez pas votre perspicacité au service d'un vrai raisonnement car toutes vos conclusions sont hâtives, bien qu'elles passent grâce à votre formulation grandiloquente. Ajoutons à ça votre dénigrement de mon commentaire dû à un détournement des définitions des mots que j'emploie et on retrouve un comportement de sophiste, un comble pour quelqu'un défendant la pensée de Socrate.
Bref, je trouve ça bien triste qu'au lieu d'éveiller le peuple à un véritable esprit critique, comme vous pourriez le faire, vous ne fassiez que le pousser dans les bras des partis extrêmes...

Georges Stanechy 21/10/2015 15:35

.
Que de sollicitude pour un blog sans aucune prétention, sinon d'aller modestement à l'encontre de la propagande que nous sommes sommés d'ingurgiter au quotidien !...

Je suis comblé et vous en remercie !...
.

Anonyme 21/10/2015 14:53

Vous devez penser que c'est parce que je voulais avoir le dernier mot que je continuais à commenter mais non je voulais bel et bien que vous me répondiez. Mais de toute évidence vous n'arrivez pas à défendre vos idées donc je suis allé ailleurs et c'est quand même plus intéressant. Bref, je voulais juste vous demander votre source quand vous dites "Tous. Oui : tous. Assassins, trafiquants, voleurs, violeurs et autres psychopathes que l’Occident avait recrutés, résidus de leurs prisons après les avoir "retournés".", c'est pour quelqu'un qui défend votre point de vue mais qui n'est pas capable de donner de source.
Je vous promets que c'est mon dernier commentaire, j'arrêterai de vous embarasser devant vos lecteurs ensuite, donc je vous dis merci d'avance.
PS : Si vous n'en avez pas, comme je le pense, je vous invite à aller voir ceci http://www.les-crises.fr/mieux-comprendre-la-complexite-de-la-guerre-civile-syrienne/ et à vous instruire un peu avant d'écrire ce genre d'articles...

Anonyme 19/10/2015 21:10

Pourriez vous préciser ?

Georges Stanechy 19/10/2015 20:57

.
Un aveu ?... Sniff...
.

Anonyme 19/10/2015 20:43

Est-ce un aveu ? Parce que j'attends toujours une réponse à ma question, donc je pense qu'il est un peu tôt pour que vous puissiez dire que je ne sais débattre

Georges Stanechy 19/10/2015 20:10

.
Un "idolâtre" ne saurait débattre...
.

Anonyme 19/10/2015 18:44

"Réactivant les manœuvres de diabolisation, avec la panoplie des harcèlements, humiliations, répressions et envois aux bûchers sur la place publique, à présent "médiatique", à l'encontre de ceux qui ne suivent pas la doctrine, la "vérité", le "credo", de la "religion étatique" qu'ils instaurent par la force. Celle prêchée, en permanence, par ce nouveau clergé qu'est notre parti unique aux deux casquettes alternantes, "droite" et "gauche"."
"Dieudonné est devenu le bouc émissaire d’une oligarchie qui s’acharne sur lui pour faire peur au reste du troupeau."
"Vouloir échafauder la construction artificielle d’une « union nationale », telle que s’y efforcent nos oligarchies, fondée sur le mépris, la persécution et le fanatisme raciste, à l’encontre d’une minorité de ses concitoyens à l’intérieur du pays, et de populations considérées en « êtres inférieurs » à l’extérieur, n’est ni plus ni moins que la construction d’un nouveau fascisme, assimilable en tous points, hormis godillots et chemises noires, au nazisme"
Vous ne voulez vraiment pas faire un blog militant ? Il me semble pourtant que vos avis sont bien tranchés et que vous ne recherchez pas l'impartialité...
Et si vous n'avez pas de mépris, pourquoi refuser à ce point le débat ?

Georges Stanechy 19/10/2015 09:50

Ce blog ne se veut pas un blog "militant".

J'essaie d'y employer, modestement, mon esprit critique, ma liberté de conscience et d'opinion. Adossés, évidemment, à mon vécu ; notamment professionnel et familial, au confluent de plusieurs cultures...

Sans aucun esprit messianique, encore sans mépris à l'égard de qui que ce soit.
.

Anonyme 18/10/2015 23:19

Oui je me doutais bien que vous n'aviez pas retiré vous-même ces vidéos. Cependant de là à dire que c'est censuré... Peut-être que c'est le cas du compte youtube en lui-même mais ce n'est pas la vidéo car on la retrouve là ( https://www.youtube.com/watch?v=8rhzCyqVkDo si vous voulez la remettre dans votre article), elle n'est pas dure à dénicher et a été postée le 13 janvier. C'est pour ça que je dis que vous concluez un peu vite. Pour la deuxième je dispose de trop peu d'indices pour pouvoir vérifier la censure, vallaud-belkacem est assez médiatisée et il y a donc de nombreuses vidéos où la voit.
Ensuite, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d'internet, même les plus petits blogs peuvent avoir de grands effets. Même si "éveiller le peuple" dans sa globalité paraît effectivement impossible, vous pouvez quand même avoir une influence et vous le savez car vous faites ce blog.
Enfin, je vous conseille cette vidéo, qui devrait vous plaire https://www.youtube.com/watch?v=9MCU7ALAq0Q c'est long mais intéressant. Je sais que vous me méprisez mais vous feriez quand même bien d'y jeter un oeil, si vous ne connaissez pas déjà

Georges Stanechy 18/10/2015 19:09

.
Les vidéos ont été, depuis leur publication, "censurées"... Au risque de vous déplaire, à nouveau : pas par moi !...

Pour le reste, "éveiller le peuple" est largement au-dessus de mes compétences et de mon pouvoir...

Alors, je dis : Amen...
.

plomberie paris 29/03/2015 11:30

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 11:58

Merci pour cet article .

Mohsen 14/03/2015 19:36

A propos de Michel Cymès, "Dieudonné est un psychopathe, il faut l’hospitaliser", 20 janvier 2015,

Ceci expliquant cela ou, si l'on préfère, "en politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un évènement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
Franklin D. Roosevelt Président des Etats Unis de 1932 à 1945 (1)

Pour preuve, et pas "complotiste" pour un sou, avec joie,je partage avec vous cet extrait tiré d'une très révélatrice analyse d'un certain Pierre-Olivier Arduin et intitulée : " Franc-maçonnerie et contraception " . Le voici :

>> C’est aussi l’époque où le pouvoir politique va prendre à son compte les idées du monde maçonnique, tout en s’appuyant sur l’autorité du pouvoir médical. C’est ainsi que Pierre Simon(2) affirme : « Si la société ne cesse de peser sur l’objet même de la médecine, celle-ci en retour façonne tous les jours un peu plus le visage et le destin des sociétés modernes… Cette intervention politique des médecins est rendue toujours plus nécessaire : à ne plus se donner pour seul projet d’assurer la survie des humains mais à se mêler de changer leur condition, donc de bousculer leur morale, les médecins, comme les autres scientifiques, participent désormais très concrètement au pouvoir ».

Note : (1)En savoir plus sur http://bruleparlesillumines.e-monsite.com/pages/nouvel-ordre-mondial-nom-citations.html#b6GPleGwEdShfvu9.99

(2) Pierre Simon (Nahum), ancien président de la Grande Loge de France, dévoile en effet les grandes orientations du projet maçonnique dans son maître ouvrage, De la vie avant toute chose, aussitôt retiré des librairies dès sa publication en 1979. Notons en outre que l’homme est co-fondateur du Planning familial français, ce qui montre l’alliance trouble entretenue entre le féminisme radical et la franc-maçonnerie.
http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-25282208.html

Cher Mr Georges Stanechy, " la lucidité est comme un rayon de soleil; elle vous illumine mais en même temps elle vous irradie " (René Clair). On est saisit de vertige quand on découvre la trame, le fond, l'intrigue sur lesquels se détachent des événements qui changent la face du monde.

Combien se vérifient ces paroles d'avertissements de ceux qui arpentent les coulisses, des familiers des arrières-loges et des portes capitonnées des grands financiers tireurs de ficelles ; L'une d'elles, et non des moindres, émane du favori de la reine Victoria, un certain Benjamin Disraéli . La voici : " Le monde est gouverné par de tous autres personnages que ne se l'imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses" . Un Disraéli, Baron de Baconsfield complotiste ?!, damned !

Avec mes amitiés "éternelles" par les liens de la Résistance, quand même !

electricite paris 8 02/02/2015 06:26

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement