Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 18:00

 

 

« Le despotisme et la tyrannie sont une forme de folie, officialisée, une fureur habilement disculpée et camouflée derrière l’apparence d’une certaine "raison" qui se veut morale et édifiante. »

Saverio Tomasella 

La Folie Cachée - Albin Michel - 2015 - p. 38
 

 

 

Vagues après vagues…

 

Peurs après peurs…

 

Se succédant, s’entremêlant, se chevauchant, se bousculant, se superposant…

 

Nos oligarques ne cessent de vouloir nous submerger, nous noyer.

Dans "
La Terreur".

 

Méticuleusement architecturée, organisée, entretenue, par des campagnes médiatiques, bourrages de crânes, lavages de cerveaux ; les histrions de service, politiciens et journalistes, étant chargés de marteler ce formatage, en permanence, de la peur du lendemain et , surtout, de "La Peur de l’Autre".

Terreur climatique ou écologique, un jour ; terreur sanitaire, un autre.

 

S’y ajoute, dans nos pays dits "civilisés", à intervalles réguliers, la terreur "religieuse". Consistant à stigmatiser une religion, censée constituer "La Menace", "Le Problème", de nos sociétés.

 

Dans les pays de l’OTAN, c’est l’Islam. La France étant à la pointe du mouvement, dans cette persécution religieuse. Nos oligarques, multipliant sermons et prêches, rappelant ceux du pape Urbain II lançant la première croisade, le 27 novembre 1095.

 

Il y a presque mille ans…

 

Mêmes procédés de fanatisation, dans le but d’évacuer les problèmes de la misère d’alors…

 

Une pierre permettant deux coups, à notre ère contemporaine : à l’extérieur, justifier le pillage des pays musulmans détenteurs de pétrole ou d’uranium et leur occupation militaire, si ce n’est leur destruction, s’ils osent résister ; à l’intérieur de nos sociétés, entretenir des tensions entre les citoyens par la création de "boucs émissaires".

 

L’essentiel, par ces perpétuels, hystériques, empilements et matraquages de peurs, étant de ne jamais aborder priorités et urgences que sont les problèmes économiques et sociaux ravageant nos collectivités et nations, dans la précarité et l’injustice.

 

Et, le plus souvent, dans la détresse.

 

Nous le constatons, dans tous nos pays, avec la suppression actuelle de nos Libertés Publiques, d’Opinion, d’Expression, de Réunion, de Manifestation ; et, à présent, de Conscience. Le niveau de désinformation et de "fanatisation" géré par nos oligarchies, permettant de détourner ou d’étouffer toute revendication légitime, est directement proportionnel avec celui de l’injustice économique et sociale.

 

L’Histoire nous l’apprend dans ses cycles séculaires, en attendant le ressac inévitable de cet obscurantisme totalitaire et de cette "horreur économique", écoutons Raymond Devos qui nous rappelle la fonction primordiale d’un oligarque et de ses seconds couteaux :

 

"Parler pour ne rien dire"…

 

Partager cet article
Repost0