Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 21:34



Grenouille5-pecran.jpgEn bon crocodile pacifique dans son marigot, il m’arrive de lancer, de temps à autres, quelques bulles, sous forme de "posts", se baladant sur le web. Il me suffit d’en émettre un prônant la tolérance ou l’empathie, à l’égard de l’Islam ou de nos frères africains, pour voir surgir, subitement, une migration de grenouilles prenant mon marigot pour un bénitier. S’installant dans un
concert de coassements, s’interpellant les unes les autres, sans prendre le temps de s’écouter… Assourdissant !...

Je savais, vaguement, qu’il y avait des grenouilles "arboricoles", "fouisseuses" ou "volantes". Ne voilà-t-il pas que celles-ci se présentent comme étant « catholiques » !... Des Grenouilles de Bénitier. Avec une variété, dans leur tenue de camouflage, intrigante : catholiques "traditionalistes" ou "tradis", catholiques "laïques", catholiques "militantes", et j’en passe.

 
Certaines semblent avoir migré depuis Cuba, plus exactement de la baie de Guantanamo. Les plus bruyantes, les plus arrogantes aussi. Avec leur "dialectique", elles instruisent votre procès.


Tout juste si elles ne débarquent pas avec leur matériel spécialisé, comme si elles s’incrustaient à Abu Ghaïb, ou ailleurs : gégène, projecteur pour aveugler, pince pour arracher les ongles, chiens déchiqueteurs de testicules, et autres gadgets de haute technologie représentatifs de leur civilisation raffinée… 


"Tolérance" ? ...


Mot, fatal !... 


Il a le don de provoquer des pustules, chez les Grenouilles de Bénitier. Dès lors, vous êtes présumés coupables, sommés de répondre à toutes leurs questions, dans la seconde. Dans un procès d’intention où, quoi qu’il retourne, vous aurez tort.


Se prenant pour Torquemada. Ou, rêvant de vivre sous l’Inquisition. Reformulant, en boucle, les mêmes sommations, interpellations, injonctions. Coassant les mêmes clichés, préjugés, psychoses. Certains remontant au XI° siècle. Obsessionnellement.

 
Bien sûr, pour varier, elles introduisent des mots nouveaux, dans les mêmes questions. Quand, ce n’est pas Saint Augustin, c’est le Droit Canon, ou si ce n’est pas la référence au Saint-Père, c’est à celle de la Violence.


Du moins, celle des autres, pas la leur. Elles adorent porter Saint Augustin en étendard. Lui, qui disait : « Il y a une persécution juste, celle que font les Eglises du Christ aux impies... L'Eglise persécute par amour et les impies par cruauté. »

 
Les entendre coasser, quelques temps, aurait du charme. Une nuit d’été… Les changements d’ambiance étant propices à la réflexion, dit-on… Mais, le nombre de couacs devient, à la longue, insoutenable. Tout ça ne m’apparaissant "pas très catholique", j’ai été amené à faire comprendre, poliment, à l’une d’entre elles, divagant sur le Droit Canon, qu’elle était aussi "catholique" que moi, joueur de castagnettes à la Scala de Milan… Elle en a eu le coassement tétanisé. Langue avalée. Mon pacifisme s’est ému, devant ce risque d’apoplexie grenouillesque…

 
C’est moins de se faire traiter de "crocodile-dhimmi" qui est agaçant, que d’avoir à endurer le culot d’imposteurs incultes. Car, pas une de ces Grenouilles de Bénitier ne maîtrise les fondamentaux de la religion catholique. Des religions, en général. Ne parlons pas de spiritualité…

 
Apparemment lobotomisées, elles confondent Evangile et Eglise, Christianisme et Capitalisme (1), Judaïsme et Sionisme, Islam et Islamisme, Athéisme et Fanatisme… Dans la plénitude du vide de leur lobe frontal, elles ont toutes, cependant, un point commun inébranlable : le racisme et l’islamophobie. Leur boussole, leur point cardinal. Leur certitude. Leur identité de Grenouille.

 
Elles me font penser à ces caméléons qui se sont multipliés, pendant l’hystérie collective sur "le voile", camouflés sous l’appellation de "laïcs et républicains". En fait, d’authentiques racistes, bénéficiant de l’impunité garantie par ce label.


C’est l’AOF (Appellation d’Origine Fantaisiste) du raciste. Comme pour l’industrie du fromage ou du vin, dès l’obtention de ce genre d’appellation "d’origine", vous pouvez tout vous permettre : faire passer du plâtre pour du fromage, ou de la piquette vinaigrée pour un grand crû. Pareil avec "laïc et républicain", le racisme devient une défense de la démocratie

 
Inculture, imposture, servant de fondement à cette pathologie, sont facilement repérables derrière les artifices de la désinformation que ces spécialistes, en coassements racistes et islamophobes, claironnent. Les tics et travers sont les mêmes, dans leurs slogans et réclames.

 

 

Toussaint, Saint Valentin ou Saint Glinglin

 
Etonnant de constater que bien de ces gardiennes de bénitier ne soient pas en mesure de discerner les fêtes catholiques… Comme, s’il y avait un "bug" dans leurs fiches de propagande. L’une d’entre elles, d’un ton comminatoire, me disait qu’elle espérait que je fêterais la Toussaint à tous les catholiques…

 
Or, c’est une fête que l’on ne souhaite pas ! Contrairement aux deux grandes fêtes catholiques, de joie et d’espérance, que sont la célébration de la Naissance de Jésus, à la Noël, et celle de Sa Résurrection, à Pâques. Lui ayant fait remarquer qu’il s’agissait d’une tradition religieuse antérieure au christianisme, destinée à honorer les morts. Sous nos latitudes, dans le recueillement et le silence, avec des visites dans les cimetières, pour fleurir ou entretenir les tombes. Priant à la mémoire des disparus, dont nous avons partagé l’affection. Soudain, le gonflement de la caisse de résonance de ses cordes vocales s’est bloqué, en pleine course. Aïe !... Plus d’écho.

 
Curieux d’entendre, plusieurs d’entre elles, carillonner une "Bonne Fête" de Toussaint. Comme s’il s’agissait d’une manifestation d’allégresse, avec pétards, petits fours et chocolats !...


Bientôt, elles vont confondre : Toussaint, Saint Valentin ou Saint Glinglin. Tenez, je vous propose de déguster un de ces souhaits, parmi les plus savoureux, daté du 1er novembre dernier, intitulée : Bonne Fête à Tous !  Quel zèle "catho" !... Allez, encore une petite tranche de zèle, et pour peu qu’elles lisent mal leurs fiches, ces grenouilles agitées vont souhaiter Saint Carrefour, Saint Auchan ou Saint Casino…

 


Pro Vie ou Pro Massacres ?

 
Un des dadas de ces vertueuses grenouilles, c’est la défense de "La Vie". "Pro Vie", s’autoproclament-elles ! Formidable, se dit-on !... Enfin des êtres courageux, luttant contre le massacre des Innocents !  Le point bizarre, toutefois, c’est que cette défense de "La Vie" se limite à des déclarations enflammées contre l’avortement. Plutôt réduit comme champ d’application… En creusant un peu, dans une vision paranoïaque d’un envahissement démographique, d’un tsunami d’autres races ou religions…


Sous ce vernis, qui s’écaille au premier coup d’épingle, que trouve-t-on ? Le racisme, dans son expression la plus brutale. La peur, la haine de l’Autre.

 
Silence absolu, en contrepoint, sur les massacres d’enfants dans le monde par les armes occidentales, chrétiennes ou judéo-chrétiennes. En particulier, ceux qui se déroulent au quotidien, sous nos yeux, en Palestine, en Irak, en Afghanistan.


Tout aussi étrange, leur préoccupation du sort des chrétiens dans le monde entier. Magnifique élan de générosité, se dit-on ! Sauf, un trou noir, comme en astronomie : les Palestiniens chrétiens, spoliés, internés, humiliés, torturés, massacrés. Aux côtés de leurs frères musulmans.


Là aucune sollicitude. Motus et bouche cousue. Ils n’ont aucune existence à leurs yeux. Jamais la moindre mention. Des zombies. Curieuse approche d’une communauté de croyants…

 
Dans cette vision grenouillesque, on constate le même daltonisme dès qu’elles relancent les vieilles "théories économiques racistes". Même usées jusqu’à la trame. Leur dénonciation du sous-développement, dans certains pays à majorité de confession musulmane, ne cesse de puiser sa force dans la mise à l’index, haletante, psychotique, de l’Islam…

 
L’immense zone de pauvreté, d'humiliation et de souffrance qu’est le continent Latino-Américain, chrétien depuis cinq siècles, ne provoque, par contre, aucune réaction, ni réflexion. Pas plus que la misère en France, en Europe ou en Amérique du nord, contrées très chrétiennes. Chrétiennes depuis une vingtaine de siècles, pour ce qui est de la France et de l’Europe.


Aucune remise en cause, de leur raisonnement, de leur logique. Lobotomie, encore, probablement. Expliquant la sélectivité de leurs coassements.

 

 

Du Fenouil à la Miséricorde

 
Leur référence incessante au Saint-Père est touchante. Ah ! Le respect filial pour le Pape… La "caution morale" des Grenouilles de Bénitier. Glosant sans fin sur le moindre de ses écrits ou déclarations alambiquées. Apparemment plus simple d’entendement, pour elles, que la sereine lecture des paroles limpides de Jésus dans les Evangiles…

 
Une des lectures qui m’a le plus marqué est celle de l’enseignement de Jésus, tel qu’il est rapporté dans les quatre Evangiles. Difficile de trouver mieux dans l’exhortation à l’Amour de son Prochain, à la Tolérance, au Respect de l’Autre. Impossible de trouver sollicitude plus grande que celle de Jésus pour les exclus, les pauvres, les humbles et les humiliés. Il voulait aller plus loin que la solidarité, la compassion, il souhaitait la fraternité.

 
Cette lecture m’a appris à préserver, lucidement, une distinction entre la Parole de Jésus et les dévoiements d’une structure hiérarchique inéluctablement corrompue, par le pouvoir et la puissance temporelle : l’Eglise. Surtout dans sa représentation papale. Comme dans toute religion, entre la Parole initiale, révélée ou pas, et sa manipulation politique ou temporelle ultérieures.

 
Dans leur invocation frénétique du Saint- Père, nos angéliques grenouilles oublient, en effet, qu’il n’est ni un saint, ni un père, encore moins un prophète. Tout simplement, en langage d’aujourd’hui, il n’est qu’un PDG coopté par un conseil d’administration, la Curie, réunissant des administrateurs ayant le titre de cardinal. Ou, un chef de parti, coopté par un Comité central.


Les papes furent longtemps des chefs d’armées et d’Etat, comme les autres. Vivant dans le luxe, soucieux de leur gloire, de leur ambition et de leur fortune personnelles.

 
Il y eut des pourris comme les Borgia, dont le fameux Alexandre VI (2) couvert de maîtresses et d’enfants illégitimes. Ou, des traîneurs de sabres, comme Jules II (3), qui forniquait comme pas deux dans les écuries du Vatican, avec sa cour (4). Nous sommes loin de Jésus, de son exemple, de son engagement, de son abnégation.

 
Bien sûr, de nos jours, le côté licencieux de la haute hiérarchie a, à peu près, disparu (5). Mais le fond reste le même. Comme toute structure organisationnelle, l’Eglise et son PDG sont incapables de transcender leur époque. Ma pratique professionnelle des organisations m’en a convaincu. Ils ne peuvent en être que le reflet.


Le pape actuel, Benoît XVI (6) n’y échappe pas. Son dogmatisme, confinant au fanatisme, a été pris en flagrant délit à plusieurs reprises. D’où le sentiment de confort de nos grenouilles en invoquant le pape : elles se retrouvent en miroir.

 
Ancien Préfet de la Congrégation de la Pratique de la Foi, qui est l’organisation qui a succédé, au fil des siècles, à la sinistre Inquisition, après s’être appelée un moment le Saint Office. L’équivalent d’un "commissaire politique" sous le stalinisme, soucieux du respect de la "ligne idéologique". Colonne vertébrale d’un parti totalitaire.

 
En tant que cardinal, il s’est acharné sur "l’Eglise des Pauvres". Son terrain de chasse prioritaire a été l’Amérique latine. Tout un courant s’était développé,  fondé sur la solidarité avec les pauvres, au Brésil et en Amérique Centrale, notamment. Mettant en cause l’alliance entre les grands propriétaires fonciers, les forces militaires et l’administration corrompue. Avec des prêtres et même des évêques remarquables par leur "don de soi".


Ils ont tous été éliminés, par le cardinal Ratzinger devenu pape. Lire la belle lettre (7) de Claude Lacaille, Prêtre des Missions Étrangères, Trois-Rivières, au Canada : Lettre ouverte à mon frère Benoît XVI – Vivre l’Evangile avec les exclus.

 
En mars 2007, Benoît XVI a condamné le plus grand théologien d’Amérique latine : Jon Sobrino. Il avait le tort de rappeler que la communauté voulue par Jésus était celle de la Justice et de la Fraternité. Jon Sobrino ne cessait de condamner la corruption des dictatures militaires protégées par l’Occident, terrorisant les populations avec les "escadrons de la mort", les enlèvements et les exécutions sommaires. Au bénéfice des grands propriétaires et des multinationales pillant les économies du continent. Enfermant les peuples dans la misère.

 
Il y eut son fameux discours islamophobe (8) de Ratisbonne, en Allemagne, où il opposait la foi et la raison en Islam. Digne d’un curé de campagne analphabète du XIX° siècle, que les autorités coloniales recyclaient dans les colonies lointaines pour prêcher les bienfaits de la colonisation chrétienne, et au passage justifier la spoliation…

 
Ou encore, en mai 2007, lors de son voyage au Brésil, Benoît XVI a choqué les communautés amérindiennes par des propos « arrogants et irrespectueux », déclarant que les « populations indigènes d’Amérique latine avaient été purifiées par l’arrivée du christianisme sur leur continent ».

 
Oui, triste "caution morale" d’une hiérarchie que Jésus fustigerait, si nous avions la chance de l’avoir parmi nous. Comme il l’a fait une fois, chassant les marchands du Temple de Jérusalem, les poursuivant, les frappant à coups redoublés, Lui, le non-violent par essence, avec une corde…


C’est un camion de cordes dont il aurait besoin, pour nettoyer ce Vatican et ces Bénitiers…         

 
Ne cessons de le répéter : le monde est un village où nous devons respecter les croyances de chacun. Dans la fraternité.

 
Mais, sont-elles capables, toutes ces Grenouilles de Bénitier, d’écouter, excepté leur coassement ?… Peut-on leur conseiller de lire, de méditer, d’intérioriser, les Evangiles, avant de jouer aux "ferventes cathos" ?… Si tant est qu'elles le soient effectivement...

 
Je vais être charitable, avant de les éjecter, dans un éternuement, de mon marigot, le laissant à sa quiétude originelle, je leur offre comme cadeau de départ, une parole de Jésus (9) avec toutes ses senteurs méditerranéennes :

 

«  Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, qui acquittez la dîme de la menthe, du fenouil et du cumin,

après avoir négligé les points les plus graves de la Loi, la Justice, la Miséricorde et la Bonne Foi ;

c’est ceci qu’il fallait pratiquer,

sans négliger cela.  »…

 

 

 

 

 

 

 

(1)   Il y a même des Grenouilles "Tradis" Boursicoteuses, justifiant la spéculation financière sauvage, sous forme des fonds spéculatifs appelés Hedge Funds. Lire, pour vous amuser, le numéro d’équilibriste en casuistique (20 octobre 2007) : "A quoi sert un hedge fund ?". Peut-être faut-il multiplier les petits pains, gratis, pour pouvoir mieux les partager ?...
(2)   Alexandre VI, né Rodrigo Borgia, Pape de 1492 à 1503. Connu pour sa débauche et ses crimes. Il avait pour fâcheuse habitude de faire occire les victimes de ses enlèvements et viols (cas célèbre du jeune seigneur de Faenza, Astorre Manfredi) en les faisant jeter dans le Tibre. C’est lui qui arbitra le partage de la colonisation en Amérique latine, entre le Portugal et l’Espagne, les deux super-puissances de l’époque, par le traité de Tordesillas (1494).
(3)   Jules II, archétype du "pape guerrier", du 1er novembre 1503 au 21 février 1513. Plus soucieux d’être à la tête de ses armées, de gérer ses territoires et sa fortune, que de s’occuper de l’évolution spirituelle de la communauté catholique. Sa cour était célèbre pour le luxe et la licence de ses mœurs, dont les excès choquèrent, entre autres, celui qui devint un des initiateurs de La Réforme : Luther.
(4)   Scène historique célèbre. Visitant avec sa cour les écuries du Vatican, le spectacle de la saillie d’une jument par un étalon provoqua une chute générale dans la paille. Les dialogues courtisans se poursuivirent dans de fougueux ébats empaillés... Pape, en tête !...
(5)   L’Eglise catholique des USA va verser plus de 800 millions de dollars d’indemnités (Evêché de Los Angeles : 660 + Evêché de San Diego : 198) à des victimes d’actes pédophiles imposés par divers dignitaires, de sa hiérarchie, reconnus coupables. Septembre 2007. D’autres évêchés vont être, probablement, concernés par ces actions en justice.
(6)   Benoît XVI, né Joseph Alois Ratzinger en Allemagne le 16 avril 1927. Elu Pape, le 19 avril 2005, à l’âge de 78 ans.
(7)   Lacaille, Claude, Lettre ouverte à mon frère Benoît XVI – Vivre l’Evangile avec les exclus, mercredi 16 mai 2007, Le Devoir , Montréal, Canada.
(8)   Discours islamophobe de Ratisbonne (Allemagne), du mardi 12 septembre 2006. Lire l’article  de Henri Tincq, Islam : un faux pas de Benoît XVI, Le Monde, 20 septembre 2006.
(9)   Evangile selon Saint Matthieu : Mt. 23, 1-33.

 

Crédit Photo : http://www.photo-ecran.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Stanechy - dans Islamophobie & Racisme d'Etat
commenter cet article

commentaires

Nadine 22/09/2008 10:16

Bonjour Georges,L'islam au Louvre6 545 mètres répartis sur trois niveaux, pour acceuillir 2 000  oeuvres issues des terres d'islam et couvrant une période de 1300ans:L'islam sous verre, oeuvres issues des terres d'islam!!tout ça résonne mal dans ma tête! pas vous! Dans la même revue du mois dernier, j'ai pu lire, que des oeuvres d'Art avaient été volées et certains sites archéologiques pillés comme celui de Volubilis( au Maroc) que la tête de Baccus avait disparue, statuettes, poteries... volées. L'islam au musée du Louvre ne me plaît guère, mais si vous me dîtes que c'est pour faire découvrir aux visiteurs, les illustres pères fondateurs des sciences, alors j'accepte de me vautrer. Mais un soupçon de doute plane, surtout quand c'est le président français qui dépose la première pierre. Note persoSi vous êtes un amoureux de l'art antique ce site de Volubilis est superbe vous y trouverai calme et romantisme.

Nadine 15/09/2008 10:32

Bonjour Georges,Samedi soir sur une chaîne dont je ne ferais pas la pub. Ce film m'a définitivement prouvée dans quel climat la France sombrait. Voici le titre du film non c'était pas un film mais un négatif tissu de mensonges abrutissant le français après sa semaine de taff et surtout après le 11/09.Déjà le titre en dit long: "Sécurité Intérieure".Le discours, c'était une cellule de sécurité nationale (française) qui avait réussie à désamorcer une bombe. Puis une autre bombe était attribuée à un groupe de terroristes islamistes entaînaient en Palestine. Une des employée du labo de sécurité, c'était déguisée en femme voilée pour faire parler une vraie femme voilée qui l'a prévenait qu'elle allait se faire lapidée comme ton amie en Algérie?! en gros si elle ne collaborait pas. Une fois la macarade terminée la fausse femme voilée est rentrée dans la voiture de son collègue puis à retiré son voile. Dans la deuxième partie du film et oui! parce que j'ai voulu voir sur qu'elle communauté la France allait aboyer et bien oui je vous le donne dans le mille, La Chine! Le sujet du scénar "la nouvelle délinquance dans le 13ème arrondissement de Paris.  Un réseau de prostitution était démentelé dans ce même quartier. C'en était de trop pour moi j'ai éteint.

Chahid 15/11/2007 17:51

Bonsoir GeorgesMalheureusement dénoncer le racisme sur Internet est strictement réduit à l’ « antisémitisme » et au « négationnisme » ! Ainsi ce qui préoccupe Michel Fingerhut le plus c’est d’imaginer «  un élève chargé de faire un devoir sur la Shoah ; plutôt que de se rendre dans une bibliothèque ou dans un centre de documentation spécialisé, quoi de plus facile que de lancer une recherche sur le terme «  chambres à gaz  » dans un moteur de recherche tel que Google ? Cinq des dix premières réponses renvoient vers des sites négationnistes francophones, comprenant de nombreux textes de «  professeurs  » et «  chercheurs  » aux titres imposants, parfois usurpés, quand ils ne sont pas révoqués. » http://www.anti-rev.org/textes/Fingerhut01a  et  http://www.phdn.org/negation/negainter/intro.html Or si on fait le test on remarque que les dix premières réponses renvoient à des sites qui confirment la thèse juive, wikipédia en tête du peloton ! Mais si on tape par exemple « Racisme antimusulman » on tombe dès la première page sur les Daniel Pipes et Michel Houellebecq !!! Les moins démagogues savent que Google a déjà choisi son camp !Les Grenouilles de Bénitier connaissent alors leur marge d’impunité et de manœuvre !

Georges Stanechy 11/11/2007 01:26

  Bonjour Aline Merci d’avoir rappelé la parabole du Bon Samaritain. Nous sommes, effectivement, au cœur de toute spiritualité et le reste n’est que du courant d’air… Malheureusement, c’est sur ce courant d’air que s’appuient les hypocrites et fous furieux, qui ont la prétention de "diriger les affaires du monde", pour fonder leurs politiques de spoliations et de carnages. En ayant la conscience en paix des bienheureux. Nous retrouvons là, les grenouilles mégalomanes de la Fontaine…  

aline-mariali 10/11/2007 15:58

Bonjour Georges, salam Chahid, Vous avez, cher Georges, découvert une nouvelle variété de batracien et filé avec une belle constance la métaphore de la grenouille de bénitier. Ces petits batraciens ont plusieurs fois inspiré La Fontaine : d’ailleurs les grenouilles qui demandent un roi renvoient parfaitement aux pieux papistes dont toute la pseudo spiritualité se résume à une vénération du pouvoir pontifical ; et les grenouilles qui veulent se faire aussi grosses que les bœufs évoquent à merveille l’arrogance de ces pseudo chrétiens . Qu’ils se méfient : les vapeurs méphitiques de suffisance et de mépris qui gonflent leurs méninges risquent de faire subir à leur pauvre tête et à leur âme desséchée le destin de la grenouille de La Fontaine face au boeuf.Il faut renvoyer les grenouilles catholiques à la parabole du bon Samaritain dans l’évangile de Luc. Ce devrait être le cœur du christianisme vivant car c’est le noyau de toute spiritualité. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Cette parole d’amour et de vraie charité est   universelle , donc commune à toutes les religions. La parabole décrit minutieusement la saynète  d’un prêtre et d’un lévite qui passent, indifférents , le nez dans leur bréviaire, pendant qu’un blessé agonise sur le bord de la route , lequel est secouru par un Samaritain au grand cœur. Tout le reste est bla-bla-bla théologique. C’est exactement la situation politique aujourd’hui au Moyen Orient : les Eglises officielles,  les sionistes, les néocons et les pseudo religieux de tout poil  regardent ailleurs et passent leur chemin pendant que la Palestine , l’Irak ou l’Afghanistan agonisent.

Georges Stanechy 10/11/2007 14:39

  Bonjour Chahid Il est effectivement inévitable de rencontrer des  "imposteurs", et leur "culture de l’intimidation". Dans les religions, ou le domaine des idées en général. J’entendais, il y a deux jours, Jean-Pierre Chevènement traiter BHL "d’imposteur" avec son argumentaire "néocon" : … « Si vous êtes contre la politique étrangère américaine, vous êtes anti-américain, étant anti-américain vous êtes donc antisémite, etc. »… Il avait raison, l’hypocrisie se loge à tous les étages de la pensée. Et, comme souvent, derrière l’hypocrisie se dissimulent des enjeux financiers. C’est cette interaction qu’il convient de dénoncer. Le racisme et l’islamophobie, à partir de "plateformes catholiques" sont une des hypocrisies les plus inacceptables. Tout simplement contraire à l'enseignement de Jésus. Dans ces campagnes, il convient de faire le tri entre catholiques et catholiques. Certains sites ou blogs (j’en ai épinglé quelques uns), sont carrément des officines de propagande organisées et financées, sous ce camouflage, pour répandre la haine entre communautés religieuses. Maîtrisant insuffisamment les fondements de cette religion, on arrive à les repérer dès qu’on se montre attentif. Ils prolifèrent en jouant sur la faible culture religieuse du catholique moyen européen.Classique travail de sape de la désinformation. Au Moyen Orient, c’est l’étape ultime : on fait sauter les centres de cultes (sunnites, chiites, chrétiens, etc.), par des commandos organisés n’ayant rien à voir avec les religions concernées (en Irak, il est connu que des commandos des milices chrétiennes libanaises sont spécialisés dans le dynamitage des lieux de cultes musulmans), afin de susciter guerres civiles et religieuses. Cela n’excuse pas certains milieux catholiques (authentiques ceux-là) soutenant l’idéologie "néocon". A commencer par sa hiérarchie, occupant les hauts postes du Vatican. Tous les catholiques, notamment beaucoup de latino-américains, ne se reconnaissent pas dans cette "représentation de l’Eglise". Les traditionalistes, eux, invoquant "l’infaillibilité papale", ne remettent jamais en cause les choix politiques ou religieux du pape. Ce qui, n’a jamais été l’enseignement de Jésus. Lui qui insistait en permanence pour faire la distinction entre le temporel et le spirituel. En particulier,  faire du Vatican un "Etat temporel", avec ses représentations diplomatiques et autres cirques, est une pure aberration contraire, là encore, à la pensée de Jésus. L’action des papes est d’autant plus condamnable que Le Vatican est l’otage des "néocons", de plus en plus grandissant, pour deux raisons : 1. Le Vatican dépend des fonds versés (et non pas du produit des quêtes ou du culte, actuellement dérisoire par rapport aux besoins, en Europe ou ailleurs) par la riche église catholique des USA. Les chiffres cités, dans le post, que deux évêchés (Los Angeles et San Diego) soient en mesure de verser des indemnités judiciaires de plus de 800 millions de dollars, donnent un aperçu de cette puissance financière. Cette puissance étant nourrie, essentiellement, par les versements occultes du business "néocon". Pas un évêché, en Europe, n’est en mesure de verser le centième de cette somme. Ceci explique, par exemple, que l’Eglise latino-américaine où se trouvent le plus de catholiques "pratiquants" dans le monde, et beaucoup plus orientée vers les résolutions de la misère, de la justice et de la solidarité, ne soit pas représentée et ne puisse faire élire un pape. Il ne faut pas oublier que de nombreux prêtres et évêques ont subi les mêmes horreurs que le peuple : enlèvements, tortures, exécutions sommaires, etc. C’est cette église, comme je le rappelle, qui a fait l’objet d’une épuration implacable du pape actuel, y compris quand il était connu comme étant le « sinistre cardinal Ratzinger »…   2. Les sordides affaires de pédophilie, dans lesquelles l’Eglise USA (dont le recrutement des membres est catastrophique en termes de qualité) l’ont rendu prisonnière des médias "néocons". Dans le chantage maffieux classique : « …où tu t’écrases, ou on déballe tout dans une campagne médiatique dont tu ne te relèveras pas »… Autant dire, que l’Eglise va devoir encore endurer, en tant que représentation papale, les pires « néocons », incapables de bouger le petit doigt pour dénoncer les atrocités et folies commises par leurs sponsors.

Chahid 09/11/2007 16:16

Bonsoir GeorgesCes grenouilles auraient aimé te mettre un sac de plastique noir sur  la tête! Le fameux sac de plastique symbole de l’humiliation américano-sioniste. La « culture » de l’intimidation. Ces grenouilles en bons et fidèles consommateurs sont attirés par les lumières du Show des hommes du Vatican ; de l’or, de la soie, du vin, des couleurs…  Benoît XVI l’a très bien compris, il laisse faire, pour lui il vaut mieux une Britney Spears posant avec une Croix sur sa poitrine qu’un Jon Sobrino invoquant l’humanisme et la sobriété de Jésus. Les fascistes, les marchands d’armes, les proxénètes, les mafieux … portent une Croix et invoquent tous  Jésus !   Jésus qui nous dit à la Sourate Miriam (Marie- XIX) « 31- m’a rendu béni où que j’aille, m’a recommandé la prière, le prélèvement purificateur, pour tant que je vivrai et d’être pieux envers ma mère.  32- Il n’a pas fait de moi un impérieux misérable. 33- Salut sur moi du jour de ma naissance au jour où je mourrai, comme au jour où vivant je ressusciterai ». (Traduction de Jacques Berque).