Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 22:19




Sami Al Hajj, journaliste – cameraman d’Al Jazeera, vient d’être libéré par les USA après une détention de 6 ans et demi, dans le centre de torture de Guantanamo.

Il n’a jamais été jugé. Il a encore moins été inculpé d’un quelconque délit ou crime. Il ne sait pas pourquoi il a été enlevé par les services spéciaux US, alors qu’il exerçait son travail au Pakistan. Pas plus, les raisons de sa libération.

 

 


 

 

Bien sûr, il n’a jamais entendu parler de Reporters Sans Frontières, ni de Bob Ménard. Cette officine est inconnue de lui. C’est grâce à la pression constante de son employeur Al Jazeera et d’une mobilisation internationale qu’il doit d'être en vie.

 

C’est un avion militaire US qui l’a ramené dans son pays, le Soudan. Sur une civière. Il a été immédiatement hospitalisé. Son frère a été choqué de voir son état. Il avait 32 ans, lors de son enlèvement, il en paraît aujourd’hui 80, a-t-il dit.

 

D’autres ont été libérés avec lui. Menottés à leurs sièges, avec un bâillon sur les yeux, pendant toute la durée du voyage. Plus d'une dizaine d’heures.

 

Conscient de sa chance, d’avoir survécu, malgré son état de santé, sur son lit d’hôpital. Les premiers mots de Sami Al Hajj ont été pour ses compagnons de souffrance et d’humiliation. Il en reste encore 275 :

 

« Je suis très heureux d’être au Soudan, mais je suis très triste quand je pense au sort de nos frères qui sont encore détenus à Guantanamo. Les conditions de vie à Guantanamo sont très, très mauvaises et empirent chaque jour.

 

Notre condition d’être humain, notre dignité humaine étaient violées, et l’administration des USA est allée au-delà des valeurs humaines, au-delà des valeurs morales, de toutes les valeurs religieuses.

 

A Guantanamo, … les rats étaient traités avec plus d’humanité. Car, il y a des gens de plus d’une cinquantaine de pays qui sont complètement privés de tout droit et de considération.

 

Et on ne leur donnera même pas les droits qu’on donne aux animaux. » (1)

 

Avant de le libérer, ses tortionnaires ont fait pression pour qu’il travaille pour les services de renseignements US, et qu’il espionne Al Jazeera

 

Vous disiez : “Droits de l’Homme” ?...

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Source Al Jazeera – English : http://english.aljazeera.net/NR/exeres/04F88FBD-BFA5-42D9-A9C4-D8E0979C79D6.htm

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

charlotte357 06/05/2008 10:26

Coucou Georges, que dire de plus que ce que dénoncent  ton article ainsi que les commentaires, sinon que le monde court à sa perte si rien ne se passe, si les peuples ne réagissent pas.Bises

ritapitton 03/05/2008 23:03

Eh oui le Ciel n'est pas content de la cruauté américaine . Voyez ces tornades d'une violence inouîe se déverser sur l'Amérique sous forme de serpents !! car il y a interaction entre la violence humaine et la violence des éléments .Dérèglement climatique ???   Non .   Pollution psychique .Et il y a pire à venir .

Georges Stanechy 03/05/2008 21:56

Bonsoir TémoinTrès juste ! Avec le comportement infantile de fixer les règles du jeu, qui leur conviennent. Ils ont ainsi toujours raison, et les autres toujours tort...Amitiés

Georges Stanechy 03/05/2008 21:49

Bonsoir EvaMerci pour le lien !Amitiés

Georges Stanechy 03/05/2008 21:43

Chère Aline, Cher Chahid, Bonsoir
Il est bon de rappeler, comme vous le faites, l’attitude “défaillante” de beaucoup de pays dans la défense et la protection de la "dignité humaine" de leurs ressortissants emprisonnés à Guantanamo, ou ailleurs. Se rendant complices des crimes contre l’humanité que sont la torture et l’impossibilité imposée à un homme accusé de se défendre, et d’être éventuellement condamné lors d’un procès contradictoire.
Rappelons que la plupart des internés de Guantanamo étaient simplement “soupçonnés”, et n’ont jamais eu de notification d’un quelconques crime ou délit. En comparaison, même au Tchad, actuellement en pleine guerre civile, les kidnappeurs (français) d’enfants tchadiens ont eu droit à un procès contradictoire !...
Effectivement, les pays arabes, et plus particulièrement maghrébins, se sont montrés d’une lâcheté innommable. Mais, que dire de la France ?... Il y a quelques mois, des français on été libérés de Guantanamo et immédiatement inculpés par un “juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme”, et placés en détention. Depuis, on ne sait pas s’ils ont été libérés des prisons françaises ou pas. On n’a eu aucun écho d’un procès contradictoire, en France.
Cette justice d’exception, contraire à toutes les chartes des "Droits de l’Homme”, rappelle les procès pour terrorisme administrés par les juges du gouvernement collaborationniste de Vichy sous l’occupation allemande…
Le seul français à avoir eu un procès pour “terrorisme” aux USA est ce français originaire de Sète, condamné pour avoir participé à l’élaboration des attentats du 11/9. Bien qu’aucune preuve matérielle n’ait été apportée. Quoiqu’il en soit condamné à perpétuité, il aurait dû terminer sa peine en France. Comme la France l’a demandé pour le chanteur Bernard Cantat, condamné à Vilnius, pour les agents secrets condamnés en Nouvelle-Zélande pour avoir coulé le bateau de Greenpeace, ou encore pour les kidnappeurs d’enfants au Tchad.
Il est vrai qu’à la vue de la prestation de notre premier ministre aux USA ces jours-ci, venant après celle de notre président en Grande-Bretagne, on comprend que la France n’est plus qu’une colonie tenue en laisse par les « zio-cons »…A Londres, les premiers britanniques torturés à Guantanamo, rapatriés, ont fait quelques semaines de prisons et ont été relâchés. Aucune charge ne pouvant être retenue contre eux. Tous ont fait état de traitements inhumains, dégradants, autant par des tortionnaires britanniques qu'américains…
En comparaison, je trouve l’attitude du Soudan extrêmement courageuse, compte tenu du contexte et des pressions insoutenables que subit ce pays, à qui les occidentaux veulent arracher une de ses plus importantes provinces, le Darfour. Accueillir Sami Al Hajj, comme un héros, dont la dignité doit être honorée, est un acte courageux. Il va certainement contribuer à sa reconstruction…
Il paraît qu’on célèbre aujourd’hui la “Journée de la Liberté de la Presse”. En parcourant les news TV en français, je m’amusais à relever les silences de nos courageux médias sur la détention et la libération de Sami Al Hajj, ou encore sur celle de Hussein Bilal, ou sur l’assassinat tout récent, comme vous le rappelez Aline, de Fadel Chana en Palestine… Et, bien sûr, en contrepartie leurs louanges adressées à la “courageuse et imaginative” association Reporters Sans Frontières…
Oui. L’hypocrisie, médiatique et politique, a encore de beaux jours devant elle.
Amitiés

Aline-Mariali 03/05/2008 20:27

Cher Georges, bonjour, Salam, cher Chahid, Le journaliste Sami al-Haj, accusé de délits fumeux que les geôliers américains ont été contraints d’abandonner, faisait une grève de la faim très dure depuis environ 16 mois. D’après son avocat , les tortionnaires l’ alimentaient de force par un tube dans le nez qui rejoignait directement son estomac . Après six ans de cauchemar, on ne peut que souhaiter à ce pauvre rescapé de retrouver sa santé .
Mais Israël , de son côté , a trouvé une manière beaucoup plus radicale de régler le problème des journalistes qui ont l'audace et le courage de couvrir ses exactions . Un tir d’obus a pulvérisé récemment le cameraman palestinien , Fadel Chana, employé de Reuters. Voilà qui est expéditif! Comme vous le dites très justement , cher Georges, R. Ménard a été dans ces deux cas, d’une remarquable discrétion , pas d’action en faveur de Sami al-Haj, par le moindre murmure pour condamner la barbarie israélienne.
Robert Ménard est un Pinocchio que son créateur a programmé de telle sorte qu'il ne regarde que les adversaires de son maître. Cher Chahid, la lâcheté est, dans les temps obscurs que nous vivons , largement répandue . Ainsi le jeune étudiant franco-palestinien Salah Hamouri a été lâchement abandonné par la France et , sur des soupçons également fumeux, a été condamné à croupir 7 ans dans les geôles israéliennes qui ne valent guère mieux que le poulailler tropical de Guantanamo. Pendant ce temps, le Quai d’Orsay et la Mairie de Paris , dans une sorte de concours d’ignominies , se mobilisent frénétiquement pour un prisonnier de guerre servant dans une unité d’occupation et qualifié de français alors que ni lui , ni ses parents qu’il ne savent un mot de notre langue.
Même si on met à part Guantanamo et les camps de torture secrets de la CIA externalisés un peu partout sur la planète, y compris dans notre Europe si volontiers donneuse de leçons, et notamment dans la pieuse Pologne, les Etats-Unis , avec 5% de la population mondiale, comptent 40% de la population carcérale. Cela donne à penser … L'hypocrisie a de beaux jours devant elle.Amitiés

Chahid 03/05/2008 02:46

Bonsoir Georges
L’administration Bush vient avec Sami Al-Hajj de créer sans le vouloir une sorte d’héros national, voire international, l’homme étant depuis des années très connu dans le paysage médiatique arabe et musulman… comme Tayssir Allouni et bien d’autres. Tous ces braves journalistes qui symbolisent un certain discours arabe.  
Même le président soudanais Al-Bachir s’est rendu à son chevet. C’est que le Soudan vient de mettre la main sur son héros qui symbolisera des années durant la résistance à l’impérialisme américain.
Sami Al-Hajj mettra d’abord dans l’embarras certains gouvernements arabes, les maghrébins essentiellement (parce qu’ils sont les plus lâches sur cette question), en leur rappelant qu’ils n’ont rien fait pour défendre et libérer leurs citoyens innocents et supposés l’être au nom même des principes fondamentaux d’un procès « équitable ».
Sur la vidéo on voit au début Waddah Khanfar, le directeur général du réseau Al-Jazeera, embrasser Sami Al-Hajj sur sa tête…  ce sont les Al-Saoud & Co qui vont prendre cette scène en pleine figure, leurs médias (Al-Arabiya & Co) n’ont cessé de salir des hommes comme Sami Al-Hajj et d’accuser la chaîne d’Al-Jazeera de terrorisme...
C’est un petit mais important triomphe pour les médias « libres ». Un long chemin reste à faire. Si certains réseaux prennent le dessus au sein d’Al-Jazeera, tout son réseau médiatique sera foutu. La CIA et ses alliés dans la région ont décidé de frapper Al-Jazeera de l’intérieur cette fois-ci.  
Je pense aussi à tous ces journalistes maghrébins qui subissent torture et viol quotidiennement dans des « Guantanamo Hilton » maghrébins. Leur seul crime avoir dit un jour que les maghrébins sont gouvernés par des fantoches mafieux et salopards!
Amitiés

eva journaliste-resistante a l'intolerable 03/05/2008 00:41

Bonjour,Pour comprendre ce qui se passe, lisez TOUS l'article de Silvia Cattori : Les psychopathes qui dirigent le monde"Sommes-nous dirigés par de dangereux psychopathes ?"Si on doit lire UN seul article, c'est celui-làhttp://r-sistons.over-blog.com/article-19235631.htmlFraternellement Eva

Témoin 02/05/2008 23:35

Lorsque les yankees ou leurs caniches parlent de "liberté d'expression", il faudrait comprendre liberté d'X-pressions.