Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 14:52

 



Comme il est d’usage chaque fin d’année dans les médias, je désigne une Personnalité de l’Année. En 2007, j’avais choisi : La “Communauté Internationale”…


C’était par dérision.


Cette année, ce sera par fierté.


A l’unanimité de ma voix unique, avec standing ovation, j’attribue le :

 

 

Prix de la Personnalité de l’Année 2008

 

À

 

Muntazir Al-Zaydi

 

 

Tout le monde  a pu voir, avec délectation pour ma part, le film du geste de ce journaliste Irakien jetant sa paire de chaussures à la tête de Bush. Joignant au geste, les paroles désormais célèbres :

 

“ Voici le baiser d’adieu du peuple Irakien,


espèce de chien !


De la part des veuves, des orphelins,


De tous ceux qui ont été tués en Irak ! ”

 

 

 

 

 





Cet acte de courage nous honore tous.


Face à un politicien dont la place, une fois terminée son immunité politique et diplomatique, est au Tribunal Pénal International de la Haye sous l’inculpation de Crimes contre l’Humanité. Lui, son équipe et ses complices européens. Archétypes du naufrage moral de cette “Communauté Internationale”, qui n’est que la caste politique de l’Occident…


Si Justice Internationale existait…


Pour avoir détruit, rasé, effacé un pays, dans d’immenses souffrances, provoquant plus d’un million et demi de morts, des millions de blessés et de traumatisés.


Sur le fondement d’un mensonge.


L’Irak ne possédait aucune “arme de destruction massive”, et n’avait aucun lien avec les auteurs de l’attentat de New York. Il le savait.


Nous le savions tous.


Ce journaliste par son courage, par son magnifique acte symbolique, nous restitue La Dignité Humaine que prétendent enlever à l’Irak, et au reste de l’Humanité, ces criminels au pouvoir.


A son arrestation, les services de sécurité l’ont tabassé jusqu’à le transformer en bouillie.


Nul doute que Reporters Sans Frontières et Robert Ménard, ainsi que la cohorte des “droits de l’hommiste”, vont se précipiter pour veiller à la sécurité et la libération de ce journaliste…


Ce Héros, que nous admirons et chérissons.

 

 

 

 

 

 

Photos : AA News Services

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Georges Stanechy 17/12/2008 21:10

Cher Chahid, BonsoirLes prochaines conférences de presse des présidents US, à l'extérieur des USA, vont devoir se faire à l'abri d'une vitre blindée. Car, resteront encore les possibilités de jets de stylos, de carnets, d'agendas, de montres, de micros...A moins de rentrer, dans la salle, en maillot de bain...Ou, plus pratique, de faire des conférences de presse sans journalistes ou avec de faux journalistes. Ce qui existe déjà aux USA. Ceux accrédités à la Maison Blanche n'étant que des membres du service de propagande privatisé, appelé mainstream media...Amitiés

lela 17/12/2008 20:53


Gouvernement irakien juge Muntazir Az-Zaydi dans des circonstances mystérieuses et sans ses avocats
Uday az-Zaidi, le frère du journaliste Muntazir Az-Zaydi qui a jeté ses chaussures sur le président américain George W. Bush à Bagdad le dimanche dernier, a déclaré que son frère a été présenté devant un tribunal inconnu ce matin.
Dans une conversation téléphonique, Uday a précisé (à Al Jazeera) que son frère a été présenté devant un juge en présence d’un avocat désigné par le gouvernement irakien, sur la base de l’article 223, dont la peine maximale est de sept ans, au lieu de l’article 227 dont la peine maximale est de deux ans uniquement.
Uday, a ajouté que son frère a contacté sa famille hier et il leur a dit qu’il allait être présenté devant un juge demain (aujourd’hui) à sept heures du matin et leur a demandé de ramener des avocats pour le défendre.
Aujourd’hui avant six heures du matin, Uday s’est rendu au tribunal et a trouvé sur place près de 150 avocats irakiens qui attendaient devant la porte pour défendre le journaliste. A 10h, ne voyant pas Muntazir arriver au tribunal, ils ont alors interrogé des fonctionnaires et ils ont appris que Muntazir Az-Zaydi a été emmené dans un endroit inconnu pour être jugé par un juge inconnu.
Pourtant selon les déclarations faites par des responsables iraquiens hier, le journaliste était censé apparaître aujourd’hui devant le juge d’instruction de la Cour pénale centrale. Uday explique que ces déclarations sur le soi-disant procès de son frère sont juste un stratagème utilisé par le gouvernement irakien pour calmer l’opinion publique.
Il a alors fait appel au peuple iraquien pour se mobiliser afin d’exiger la libération de son frère et d’assurer un procès équitable pour ce dernier. Il a ensuite précisé que maintenant il ne sait pas où se trouve son frère.
http://www.aljazeera.net/NR/exeres/CEF6DF8D-B463-49D8-A1BF-313BBFF36646.htm

Chahid 17/12/2008 17:44

Bonsoir chère Madame Aline, bonsoir Georges, bonsoir tout le monde
 
Désormais tous les services de sécurité et les gardes du corps de ces « crapules » qui sévissent partout dans le monde et imposent aux citoyens du monde sans distinction de race, de religion ou de sexe, humiliation et servitude, devront surveiller aussi les chaussures des gens, car j’en suis sûr, le courageux journaliste iraquien vient de lancer sans le vouloir un nouveau mouvement de protestation et d’expression. Puisque personne n’écoute personne, il vaut mieux sortir ses chaussures !
 
L’empire et ses vassaux, au nord comme au sud, ont besoin maintenant d’un bouclier anti-chaussures !
 
Amitiés
 
- Pour le jeu, il suffit d’actualiser la page quelques secondes après. Le site est apparemment saturé par le nombre de visiteurs…

lela 17/12/2008 13:52

Aline-Mariali 17/12/2008 11:43









Cher Georges, cher Chahid, bonjour,

Merci, cher Chahid, pour le savoureux florilège de caricatures que vous présentez sur votre site. Vous avez prudemment fermé les commentaires ! Le lien pour le jeu ne fonctionne pas à partir de votre site…


Pourvu que ce courageux journaliste survive!


Le premier dessin est vraiment fort : la statue du commandeur qui représente l’Histoire laisse tomber une savate sur le microscopique gnome-Bush à ses pieds.


Mais c’est sur cet Empire tout entier , brutal, barbare, prédateur, menteur, cupide, corrompu que l’Histoire laissera tomber une savate dédaigneuse. Ses alliés,  affidés et complices, qui ont utilisé les mêmes méthodes inhumaines, ont du souci à se faire , l’Histoire les jugera durement.


La décadence de l’Empire romain auquel cet Empire de pacotille dirigé par des incultes  a cru se comparer est survenue après plusieurs siècles d’une civilisation brillante. L’Empire américain aura duré moins de dix ans pour le plus grand malheur des peuples qui ont subi son joug et il sombre dans la déroute militaire et les magouilles boursières. Tout un symbole.

Et aucun Zorro-Obama ne le sauvera.

Amitiés

Georges Stanechy 16/12/2008 23:35

Bonsoir à TousJe vous invite à aller sur le blog de notre Ami Chahid qui nous offre, dans son article Bushoes-The End, une sélection des meilleurs cartoons parus dans la presse internationale sur cet évènement historique.Au-delà du rire, une excellente synthèse géopolitique !...Bien à vous

Georges Stanechy 16/12/2008 19:57

Bonsoir LelaMerci de ces informations et de leurs références. Elles sont à faire circuler. Espérons que la mobilisation internationale soit suffisamment puissante pour le sauver !...Amitiés

lela 16/12/2008 15:31

Le frère du journaliste irakien qui a lapidé  le président américain George W. Bush avec ses chaussures et l’a traité de chien, a déclaré que son frère a ses bras et ses côtes brisées ainsi que des blessures aux yeux mais il n'a pas précisé si les fractures ont été causées par les gardes au moment de contrôler le journaliste au cours de la conférence de presse ou non. Le  président vénézuélien Hugo Chavez a,  quand à lui, décrit le journaliste d’homme courageux ; Chavez a rajouté être satisfait que les chaussures n’ont pas atteints Bush mais il a précisé que de larges sourires illuminent son visages quand  il regarde  la vidéo de l'incident qui a été présentée au cours de la réunion du Conseil des ministres vénézuélien. Des organismes internationaux de droits de l'homme et de presse ont appelé à la solidarité avec le journaliste et à exercer des  pressions sur le Gouvernement iraquien pour qu’il libère immédiatement le journaliste, d'abandonner toute accusation contre lui et de ne pas le  livrer à l'administration américaine. http://www.aljazeera.net/NR/exeres/690310D7-51A2-41FB-A175-34678C4CA784.htm

Georges Stanechy 16/12/2008 10:23

Cher Chahid, BonjourVisiblement, Nouri Al-Maliki est dépassé ou "pétrifié" par l'évènement. Habitué, en marionnette disciplinée, à exécuter, approuver et signer tout ce que lui dicte "l'occupant". Comment réagir ? Que va penser mon "maître" ?...Au fond de lui, peut-être y-avait-il une lueur de reconnaissance face à l'auteur d'un acte de résistance, dont il se révêle lui-même incapable ?...La déclaration officielle, du "gouvernement irakien" mis en scène par l'occupant, est révélatrice de ce cinéma de dupes, qualifiant l'acte héroïque de ce citoyen irakien de "barbare et scandaleux" (barbaric and ignominius act)...On comprend que pareil gouvernement ait signé avec empressement la prolongation indéfinie de la présence des troupes d'occupation. Il ne tiendrait pas 24 h, si elles se retiraient.Amitiés

Georges Stanechy 16/12/2008 09:57

Bonjour Lela, Roland et RitaComme le rappelle Roland, Kroutchev avait quittté une de ses chaussures pour en taper son pupitre, lors d'une réunion à l'ONU. Dans un moment théâtral et comique de protestation. Scène de chaussures célèbre, à présent dépassée par celle que nous venons de vivre. Ne serait-ce que par son contexte dramatique...Bien à vous

Chahid 15/12/2008 23:32

Bonsoir cher Georges
 
Je crois que le courageux journaliste iraquien Muntadar Al-Zeidi a la chance d’avoir raté sa cible ainsi. Bush blessé aurait été facilement présenté comme une victime, mais c’est désormais son réflexe « comique » qui donne à la scène toute sa symbolique.
 
On se souvient tous du réflexe de Ban Ki-moon lors de sa première visite officielle à Bagdad, après l'explosion d'une roquette Katioucha... Quel « charisme » après cette scène ?! 
 
Nouri Al-Maliki quant à lui, dans les deux scènes, ressemble plutôt à un épouvantail, une sorte d’objet pour le décor. Il ne réalise pas vraiment ce qui se passe autour de lui !
 
Amitiés

ritapitton 15/12/2008 22:44

Bonsoir à tous ,Moi aussi j'ai savouré cet envoi de chaussures à la tête de Bush par ce courageux journaliste irakien comme "baiser d'adieu " Oui saluons tous ce héros !Bien à vous . Rita

roland 15/12/2008 22:38

près de 50 ans après le monde se souvient encore de la godasse de Khroutchev, alors gageons que celles-ci aussi passeront à la postérité

lela 15/12/2008 22:16

la photoMuntazir Al -Zaydi:
http://www.aljazeera.net/mritems/images/2008/12/15/1_877909_1_59.jpg


lela 15/12/2008 21:47






Que du bonheur de voir ces images. L’Amérique, le pays le plus puissant du monde humilié et insulté de cette façon, il est temps que les américains se réveillent.
Bush le criminel de guerre n’est que l’exécuteur de basses œuvres pensées et programmées par des marionnettistes  qui se sont retranché derrière leurs bureaux, ont kidnappé le pouvoir aux USA et ont réussi à opérer une mutation du système démocratique en un système totalitaire et à transformer. Ils ont  transformé le peuple américain en d’affreuses marionnettes à face humaine incapable de penser, n’absorbant que ce que l’appareil de propagande lui verse dans la tête.
Le busher et ses maîtres à penser méritent beaucoup plus qu’une paire de chaussures pour tout le mal qu’il ont fait..
Mais qui sont ces marionnettistes ?
 « Si vingt-cinq personnes dont je connais les noms avaient été exilées sur une île déserte il y a un an et demi, la guerre en Irak n’aurait pas eu lieu », a écrit l’éditorialiste du New York Times Thomas Friedman à propos des néo-conservateurs.
La guerre a certainement eu lieu pour le pétrole mais ce n’est pas la raison principale. Au moment de la guerre, l’Irak avait une énorme dette nationale (70 milliards de dollars à la Russie, plus de 30 milliards de dollars à la France et autres). De plus, la force occupante savait qu’elle devrait dépenser des sommes considérables pour la reconstruction de l’Irak et le maintien de ses forces sur place. Par ailleurs, Saddam avait accepté que des entreprises américaines ait la plus grosse part du gâteau du pétrole irakien pourvu qu’il reste au pouvoir.
L’objectif principal de cette guerre est de changer la carte du Moyen-Orient, d’occuper, de découper et de dépecer les pays arabes et musulmans pour les affaiblir et de créer une zone de prospérité au Proche- Orient financé par l’or noir irakien, dont Israël aurait été le principal bénéficiaire. Israël n’a jamais abandonné son projet de retrouver ses frontières bibliques (ou historiques pour les laïques) du grand Israël : c’est une déclaration Balfour bis.
Des sionistes américains proche du Likoud (ou néocons) ont joué un rôle déterminant dans le déclenchement de cette guerre ; des gens comme Paul Wolfowitz, Richard Perle et Douglas Feith au ministère de la Défense, Elliott Abrams au Conseil national de Sécurité (voire Ari Fleisher à la Maison Blanche ou même Dan Kerzer, l’ambassadeur américain à Tel-Aviv). Ils ont soutenu Sharon et l’extrême-droite en Israël ; certains d’entre eux ont conseillé Benyamin Netanyahou quand il est devenu Premier ministre.
Ce lobby sioniste s’est allié à un groupe de personnes dont Dick Cheney, Donald Rumsfeld et d’autres appartenant au mouvement fondamentaliste des chrétiens sionistes, des religieux fanatiques extrêmement pro-sionistes, des illuminés qui croient que les Juifs doivent se regrouper en Palestine et y établir un État juif sur l’ensemble de son territoire afin de rendre possible le retour de Jésus-Christ. Ce groupe fondamentalement antisémite dont les sionistes s’en accommodent volontiers aussi longtemps qu’il sert leurs intérêts.
L’exécuteur de ses basses oeuvres, est évidemment le somnambule, le simple d’esprit Bush Jr. Ils lui ont fait croire qu’il est investi d’une mission messianique, en quelque sorte il est l’élu divin pour combattre le mal. L’idée d’une guerre contre l’Irak ne date pas du 11 septembre. Depuis 1990 une idée obsessionnelle d’attaquer l’Irak hante les néocons. Une machine formidable et une mobilisation permanente et continue utilisant tous les moyens de communication possibles pour appeler au renversement de Saddam Hussein ont été mises en marche dés le début des années 90.
En 1996, les néocons ont signé un document destiné à Benyamin Nétanyahou, chef du Likoud, sous le titre de « A clean Breaks : A New Strategy for Securiting the Realm : Un changement décisif : une nouvelle stratégie pour la sécurité du royaume[Israël] » et qui préconisait le renversement de Saddam.
Surnommés Likoudniki (agents américains du Likoud), les néocons se sont opposés au processus d’Oslo et ont alimenté la campagne menée par la droite israélienne avec à sa tête Benyamin Nétanyahou pour démolir le processus d’Oslo et discréditer Rabin.
Ils estiment que des états arabes plus démocratiques - traduction : plus obéissants à l’axe américano-sioniste - accepteront beaucoup plus facilement l’hégémonie (le Diktat) israélienne ; selon eux, l’opération de « démocratisation » combinant le « hard power » et le « soft power » doit précéder le règlement du conflit israélo-arabe.
D’après eux, ce n’est pas la colonisation et la répression israélienne qui empêchent le processus de paix mais c’est cet « espoir » que nourrissent les palestiniens et les arabes à voir « Israël disparaître » qui en est la cause et il faut tout faire pour tuer cet espoir.
« Je crois que les arabes dans leur ensemble n’accepteront pas Israël et ne font des concessions que dans le but de détruire un jour cet Etat. Ils veulent toujours qu’Israël disparaisse ; ils croient qu’il disparaîtra un jour. [...] La vraie source du problème n’est pas l’expansion des colonies, des implantations ; ce n’est pas la répression israélienne, c’est l’espoir qu’entretiennent toujours Arafat , les Palestiniens et les arabes de défaire Israël. Il n’y aura pas de paix tant que cet espoir survivra » déclare Muravchik, ancien trotskiste converti au néoconservatisme.
Pour tuer cet espoir plusieurs think tanks (opinion makers : les faiseurs d’opinions) ont vu le jour. En 1997, le PNAC (Project for the New Americain Century : Projet pour le nouveau siècle américain) est né. Ce think tank néo-conservateur a proposé la domination militaire et économique de la planète par les Etats-Unis pendant au moins un siècle et a planifié une attaque contre l’Irak .
Le PNAC devient le porte parole de la droite israélienne. Il préconisait d’éliminer politiquement Yasser Arafat, de supprimer toute aide financière à l’autorité palestinienne, de cesser toute pression sur Israël visant la reprise des négociations avec les palestiniens. Amalgamant Yasser Arafat et Ben Laden, l’OLP et Al Qaida, il prônait une guerre contre les terroristes en y incluant les groupes palestiniens.
Un autre think tank lié aux néo-cons est l’AEI. Ce laboratoire d’idées dont Richard Perle est l’éminence grise, est l’un des think tank les plus proches du gouvernement américain. L’AEI a édité en 1999 un livre écrit par le néo-con David Wurmser « Tyranny’s Ally : America’s Failure to Defeat Saddam Hussein » assimilant l’échec des Etats-Unis à se débarrasser de Saddam Hussein à une forme de complicité avec la tyrannie.
Les faiseurs d’opinions qui font la pluie et le beau temps aux Etats-Unis et qui façonnent le comportement des américains ne se limitent pas au PNAC et à l’IAE, on peut y inclure plusieurs autres non moins inquiétants [1]. Les néocons sont aidés par L’AIPAC et la Conference of Presidents of Major Jewish Organization qui comptent parmi les plus importantes organisations qui forment le lobby pro-israélien et qui veillent sur la bonne marche des relations entre les Etats-Unis et Israël. Leur grande influence sur le congrès américain a poussé le conservateur Patrick Buchanan à comparer ce dernier à « un territoire occupé israélien ».
Parmi leurs autres soutiens, on trouve Lockheed Martin, un des premiers fournisseurs d’armes du département de la Défense. A la tête de plusieurs think tanks néo-conservateurs (PNAC, CLI, AEI) on retrouve des représentants de Lockheed Martin ; cette situation est symptomatique et montre le changement profond des mentalités de l’opinion publique qui d’habitude désignent les industries d’armements, discrètes dans leurs faits et gestes, comme les marchands de la mort comme l’explique Jim Lobbe, journaliste américain spécialiste des néo-cons.
Aujourd’hui, le complexe militaro-industriel, s’affiche fièrement et avec arrogance aux côtés des faucons de la Maison Blanche.
Plusieurs médias

Georges Stanechy 15/12/2008 19:33

Chère Aline, BonsoirC'est vrai que ce lascar a de bons réflexes !Mais, au moins, il aura été obligé de courber l'échine. A deux reprises !...Colossal symbole, dont on a pas fini de mesurer l'onde de choc. L'Histoire en est jalonnée, à l'exemple de la Prise de la Bastille ou de la cargaison de thé déversée dans le port de Boston par les indépendantistes américains...Toute l'hyper violence et le mépris exercés en permanence par l'Empire et ses vassaux, à provisoirement plus faibles qu'eux, n'ont plus prise. Ce geste, par sa portée symbolique, est "l'Acte Officiel" du "commencement de la fin" de l'Empire...Amitiés

Aline-Mariali 15/12/2008 18:22

Cher Georges, bonjour,Cet homme est un héros ; vous avez mille fois raison de lui rendre hommage et je m'y associe . Dommage que l'autre criminel de guerre ait de bons réflexes! Amitiés,Aline

Georges Stanechy 15/12/2008 16:30

Bonsoir Vanch' !Heureux de partager ce moment de joie avec toi ! En levant bien haut mon verre...Amicalement

vanch' 15/12/2008 16:02

Bonjour Georges, je m'associe pleinement à cette désignation. Ai mis un billet en ce sens. Longue vie et trinquons (pour une fois)