Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 19:28



Les immenses manifestations de soutien aux Palestiniens de Gaza, partout dans le monde, commencent à inquiéter les milieux “ziocons” (1). Même à New York, se déroulent, à présent, des manifestations dénonçant les crimes sionistes en Palestine !...

 

A New York ?… Du jamais vu.

 


Pourtant, tout avait été envisagé par les “Psy Ops”. Les spécialistes de la guerre psychologique. Ceux qui conçoivent, programment et mettent en œuvre la guerre psychologique : les Psychological Operations.

 

Grands spécialistes d’intox, d’hystérie collective, de diabolisation, “demonization” comme ils disent : chefs d’Etat qui ne conviennent pas à leurs employeurs, pays, opposants politiques ou écologiques.

 

Car, ils travaillent en permanence sur deux grands axes : paralyser toute opposition aux décisions des “ziocons” et de leurs alliés : le Big Business. Celui de la prédation : industrie de l’armement, chimie, mines, énergie pétrolière et atomique. C’est le volet “défensif” de leur job.

 

Et, tout aussi important, l’autre volet qui se veut “offensif” : préparer, chauffer à blanc les opinions publiques pour soutenir les guerres choisies, les bombardements massifs, les massacres de populations, décidés par leurs maîtres.

 

Ils sont très forts, les Psy Ops. En arriver à banaliser, dans l’opinion publique occidentale, la pire des pratiques contre Les Droits de l’Homme et La Dignité Humaine : la torture !... Jusqu’à faire admettre, à cette opinion publique, la diminution de ses propres libertés, d’expression, de réunion… Au nom de la lutte contre le terrorisme, qu’est ce qu’on ne lui fait pas avaler !...  Mais, il ne faudrait pas qu'elle se réveille…

 

Conditionner l’information des opinions publiques et l’action de leurs gouvernements en politique étrangère est, donc, fondamental. En Occident d’abord, dans le monde ensuite. Ils ont de gros moyens. Financiers et techniques. S’appuyant sur des relais patiemment achetés, cumulés, noyautés, au fil des ans.

 

Tout particulièrement, les médias : radios, journaux, TV. Sans oublier d'autres relais plus camouflés : ONG, associations. Milieu de plus en plus gangrené. Qui sous des noms à belles connotations humanistes ne sont, souvent, que des instruments de propagande.

 

Tant et si bien qu’aux USA (2), par exemple, la diversité et la liberté d’information est analogue à celle de l’Union Soviétique dans les années soixante. Les TV, radios, journaux, malgré leur multitude, ne diffusent qu’une pensée unique, monolithique, dès qu’il s’agit de politique étrangère. L’Europe ne va guère mieux, sous une uniformisation moins voyante. Quelques espaces restent préservés. Internet, quelques temps encore.

 

Les Psy Ops ne sont pas arrivés à museler Internet. Mais, ils y travaillent et projettent d’y arriver. Les essais sont en cours, actuellement, en Australie.

 

 

 

Mensonges et petits pains industriels

 

C’est le traitement industriel de l’information, capable de fabriquer des mensonges à la chaîne, comme des petits pains. Dans la gêne il n’y a pas de plaisir dit-on. Alors, on ne se gêne pas. Il y avait eu le galop d’essai, cet été, dans le Caucase. Avec l’agression de l’Ossétie du sud par la Georgie. Encadrée, financée, armée par les israéliens, les USA et l’OTAN.

 

Vous vous souvenez ?... C’était pendant les J.O de Pékin…

 

La propagande occidentale, sans état d’âme, étalant cynisme et mensonges, nous bourrait le crâne. Soutenant que les méchants Russes avaient déclenché le conflit et envahi la Georgie. Alors que c’était le contraire. Chantant les louanges de la vertueuse et démocratique Georgie. Même si tout le monde savait que ce pays, protégé par l’Occident, est un des plus corrompus et violents au monde.

 

N’importe, tous les arguments concoctés par les Psy Ops étaient bons : faire croire que la lune est carrée, n’est-il pas la finalité d’une propagande ?…

 

A présent, face aux massacres des Palestiniens de Gaza, la même propagande martèle qu’Israël est agressé par le Hamas. Israël, une des armées les plus richement dotées de la planète. Forte d’un stock de plus de 200 bombes atomiques, possédant plus de missiles de toutes portées, d’avions de combat et de véhicules blindés “opérationnels” que les 27 pays européens réunis.

 

Agressé par des résistants armés de pétoires et de gros pétards, qu’ils envoient pour écorner les toits des maisons construites sur leurs terres. Pour crier qu’ils en ont marre de voir un Etat terroriste refusant d’appliquer une quarantaine de résolutions de l’ONU, voler leurs terres, les emprisonner sans jugement, les torturer, les assassiner. Pour enfermer les survivants dans un camp de concentration, et les affamer.

 

Difficile de camoufler le carnage actuel sous l’appellation de “guerre”. Comme si les habitants de Gaza  avaient des canons, des chars, des avions, des hélicoptères, une défense anti-aérienne… Beaucoup de médias n’hésitent pas, cependant, dans la surenchère. Ne cessant de parler de “guerre” opposant deux armées… Dans un bel élan de conscience professionnelle.

 

A la longue, toutefois, ces massacres, crimes de guerre, crimes contre l’Humanité, cela devient énorme à faire avaler à l’opinion occidentale, même la plus anesthésiée. Là encore, c’est un trésor, nullement amoindri par la crise, de millions de dollars et d’euros, dépensé pour nous soutenir que la lune est carrée…

 

Pour justifier l’horreur actuelle, on introduit quelques variations dans la propagande, la diabolisation. “C’est la faute du Hamas…”, nous soutient-on.

 

Comme le disait le chanteur Michel Fugain : “Que voulez-vous, ils ont voté le Hamas…”. Sous-entendu : “Bien fait pour leurs gueules, ils n’avaient pas qu’à mal voter…”. (3)

 

Il me rappelait la phrase célèbre du Chef d’état-major de l’armée de l’Air israélienne, Dan Halutz, au retour d’un bombardement sur Gaza, lors d’un massacre antérieur. Alors qu’il n’était que commandant en Chef de l’armée de l’Air.

 

Qu’avait-il ressenti ?... Lors du largage de ses bombes et missiles sur des quartiers aussi densément peuplés, lui demandait-on :

J’ai ressenti un légère secousse à l’aile droite”.

 

Oui. Que voulez-vous ?... Il faut de tout pour faire un monde.

 

 

 

La problématique de “l’importation”

 

Face au développement mondial du soutien aux Palestiniens, les spécialistes des Psy Ops passent fiévreusement au plan “B”. Bien sûr, ils vont utiliser les traditionnelles recettes : l’oubli, le dénigrement et la culpabilisation.

 

L’oubli : le mieux c’est de ne pas parler des massacres. La priorité : c’est la  neige. Ou le pédophile du coin. Faire glisser les massacres de "la une" à "la dernière" page, radiophonique, télévisuelle ou papier. Si possible, ne plus en parler du tout. Les pressions s’exercent sur les rédactions. Cela ne devrait pas poser beaucoup de résistance. Elles sont dans leurs poches depuis longtemps.

 

Le dénigrement : casser les “manifs” en infiltrant des provocateurs pour briser des vitrines et renverser des voitures. Comme on l’a vu à Paris, à Nice à Oslo, à Londres. Affoler le bourgeois et provoquer une assimilation entre protester et vandaliser. Dans certains pays, on utilise même dans ce jeu les élèves des écoles de police encadrés par des moniteurs, transformés ainsi en “casseurs” le temps des manifs. Excellents travaux pratiques…

 

L’image est ainsi forgée : un protestataire ne peut être qu’un vandale. Et, un vandale n’est pas habilité à protester contre un massacre. On s’arrange avec les médias pour qu’ils ne photographient ou ne filment, et surtout, ne diffusent, que les images sur les “casseurs”. Surtout pas d’images sur les dizaines de milliers de manifestants se côtoyant pacifiquement.

 

L’objectif étant de justifier, à terme, l’interdiction de toute manifestation de soutien. Pour trouble à l’ordre public. Il ne faut surtout pas que ces manifestations s’étendent au point d’atteindre en ampleur ce qu’on a vu, pendant de nombreux mois, lors de la guerre du Vietnam. Depuis, on sait torpiller un mouvement contestataire.

 

La culpabilisation, sous différentes formes. La plus artisanale : quelques bouteilles incendiaires sur des synagogues, envoyées par des provocateurs dûment “briefés” et “monitorés”, pour reprendre le jargon, afin de tétaniser toute velléité de critiquer Israël. Permettant, en plus, aux politiciens de jouer les outrés. Remarquez-le, on n’en trouvera jamais les auteurs…

 

Le principal dans le registre de la culpabilisation, c’est le discours véhiculé par les politiciens de service sur “l’importation”. Il ne faut pas “importer” un conflit qui se déroule sur un autre continent !...

 

Curieux de la part de politiciens qui eux, ou elles, importent une idéologie, une politique sans problème. Celle des “ziocons”. On va jusqu’à envoyer des soldats français dans des conflits en Afghanistan, suivant les instructions des “ziocons”, à des milliers de kilomètres.

 

Autrement dit : importer l'idéologie et la politique des "ziocons" : Oui ! Contester cette importation : Non !

 

Dans cette brillante logique : Protester contre des massacres, la politique d’un Etat terroriste, tout ce qui est contraire au respect élémentaire des Droits de l'Homme, est inadmissible, à partir du moment où il s’agit d’une "importation" venant des "ziocons"… (4)

 

Etrangement, les politiciens s’adressent, essentiellement, aux “banlieues”… Tellement conditionnés, qu’ils en deviennent étrangers à la réalité du pays.

 

Car, les “banlieues” savent, depuis longtemps, faire la différence entre une idéologie coloniale, le sionisme, et une religion monothéiste dont tous les fondements sont reconnus par les deux autres, chrétienne et musulmane, le judaïsme. Plus important, ils savent que de nombreux juifs et intellectuels ne se reconnaissent pas dans ces massacres et même dans l’idéologie du sionisme.

 

Pour renforcer leurs effets, les politiciens sortent de leur chapeaux les épouvantails classiques : les risques du communautarisme, risques de dérapages antisémites. En clair : solidarité et liberté d’expression, trop visiblement exprimées, font désordre…

 

Remarquons, au passage, que chez ces gens-là, l’islamophobie est inconnue. Se voulant accusateurs à l’égard d’une partie de la population seulement. Politiciens, plus hypocrites que démocrates, ils n’hésitent pas, par petites touches successives, à faire émerger le délit favori des dictatures : “le délit d’opinion”.

 

Humainement ?... Leur attitude ?... Devant ces massacres de Gaza, ces crimes contre l’Humanité ?...

 

Rien.

 

Ils ne ressentent rien.

 

Même pas, “une secousse dans les ailes”… Il suffit de les écouter. Ils ne se mobilisent pas contre les tueries, les crimes, les horreurs, la souffrance : non !... Leur priorité : soupçonner, accuser, incriminer, diffamer, ceux qui manifestent contre le crime. Se mobilisant dans la volonté de culpabiliser ceux qui protestent contre l’horreur.

 

Culpabiliser la victime et culpabiliser le témoin…

 

Les politiciens n’ont pas encore compris que le terrorisme intellectuel qui avait cours en Occident, sur la crainte d’antisémitisme dès qu’on osait critiquer la conduite irresponsable et criminelle de l’Etat d’Israël n’avait plus cours. Le Massacre des Innocents à Gaza aura permis de tourner cette page. Celle de la lâcheté intellectuelle.

 

Mais, pratiquant “l’importation” du déni du crime et de l’horreur, ils refusent aux autres l’éveil, la révolte, l’insurrection des consciences.

 

Que voulez-vous ?...

 

Il faut de tout pour faire un monde.

 

Même, d’immondes salopards.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1)  Rappelons que le terme anglo-saxon “ziocons” est l’expression imagée résultant de la contraction entre “zionists”, désignant l’extrémisme sioniste, et “conservatives”, les membres de l’extrême-droite américaine. C’est cette coalition fanatique et belliciste qui dirige actuellement la politique étrangère américaine et européenne.

(2)  Rendons, une fois encore, hommage au rôle aux USA de sites d’information courageux, authentiques “dissidents” par rapport à la censure ambiante, tels que CounterPunch. Réunissant des plumes talentueuses, y compris dans le milieu des intellectuels juifs américains.

(3)  Le chanteur Michel Fugain a prononcé ces paroles, pétries d’humanité et de sensibilité, lors du JT de la mi-journée animée par Marie Drucker sur une TV française, le dimanche 11 janvier 2009…

(4)  Saluons le courage polltique du sénateur de l'Essone, Jean-Luc Mélenchon, qui a participé au grand défilé de soutien aux Palestiniens de Gaza, à Paris. Retenons qu'aucun des deux principaux partis politques, UMP (droite) et PS (gauche), n'avaient daigné envoyer une délégation de solidarité dans cette manifestation, pour protester contre les massacres...

 

 

 

 

 

 

Cartoon : Seyran Caferli – Azerbaïdjan






 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noor 06/11/2009 14:29



Salam cher Georges
Salut aux Grands Absents

Depuis le nouveau gouvernement Lieberman
Quand Israêl efface les noms palestiniens de la carte titre du quotidien le Courrier de l'Atlas octobre 2009.
Je l'ai renommé non pas
Afghanistan : Météo
Terroriste…

PALESTINE  :  Ecriture Arabe Terroriste...

Le ministre des Transports israêlien  Yisrael Latz a décidé de remplacer par des noms hébreux les noms arabes et anglais des cartes et des panneaux de signalisation du pays. Jusqu'à présent,
les noms figuraient dans les trois langues.
Désormais, seul Yérushalaim sera utilisé, et non plus Al Qos et Jerusaleù.
Il en va de même pour Nastsrat (Nazareth, Al Nasrah) et Tveria (Tiberias).



rachid 31/01/2009 15:25

Shalom aleykhum,Dimanche 25 janvier, à Istres, se sont réunies des personnes, venues de Fos/mer, Martigues, Miramas, Port de bouc, Salon de Provence et même de Toulon! "...Le moment le plus fort de cette rencontre a été sans conteste l'intervention de monsieur Jean-Louis Golniche. Personne connue pour son engagement social et ses valeurs humanistes. Il est, entre autres, trésorier de l'association des Anciens Combattants de l'Armée d'Afrique ayant combattus pour la France. A son tour de parole, il s'est levé pour son intervention et a déclaré : "Je suis juif et heureux d'être présent parmis vous." Ensuite, il a précisé qu'en qualité d'élu, il déposerai, si on le souhaitait, une motion au prochain conseil municipal pour qu'il vote une subvention à destination du peuple de Gaza.....". Du coup, l'association va faire cette proposition à toutes les collectivités... Le reste du compte rendu est sur le blog: http://lavenircestmaintenant.skyrock.com/ Que pensez-vous de cette initiative voire comment pouvez-vous la relayer ?

Thierry 23/01/2009 08:12

Bonjour à vous,« …L’association Elève-toi organise une opération d'aide aux victimes civils de gaza, le dimanche 25 janvier 2009 à 14 heures, salle LCR du Prépaou (à coté de la Mairie annexe) lors de cette rencontre le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens, habilitée à œuvrer à Gaza et en Cisjordanie interviendra. Cette ONG présentera l'ensemble des oeuvres humanitaires qu'elle met en place, non sans mal. Une collecte sera effectuée ainsi que la vente de T-shirts et de savon à l’huile d’olive de Naplouse (entièrement naturel dont le savoir faire de fabrication se transmet depuis plus de 1000 ans). L'association Elève-toi est convaincue que c'est en adoptant une position d'impartialité et d'exigence vis à vis des deux protagonistes qu'une solution équitable pourra être trouvée. Notre réunion de soutien à la population civile de gaza n'a aucunement pour objet d'importer le conflit. Il s'agit davantage d'une action de nature à réactiver en chacun de nous les notions d'entre aide, de partage et d'échange. En effet, outre le caractère caritatif et solidaire de cette rencontre, l’objectif n’est pas de vaincre mais de convaincre que la seule issue est la justice pour une paix durable. A cet effet, nous invitons cordialement l'ensemble de nos concitoyens à nous retrouver et aux représentants politiques de se joindre à nous sans leurs banderoles…. » (merci encore pour votre soutien, la suite sur notre blog)

Georges Stanechy 13/01/2009 19:39

Bonsoir Léla, Nadine/Noor, Rachid, RémiMerci pour les liens et les infos !Amicalement

rachid 13/01/2009 13:45

Shalom aleykhum de So.We.To
Le Président Sud Africain Kgalema MOTHLANTE estime que le conflit au Proche Orient démontre la nécessité d'une réforme de l'ONU :
"LES NATIONS UNIES, EN PARTICULIER LE CONSEIL DE SECURITE, DOIVENT ETRE REFORMEES D'URGENCE AFIN D'ETRE PLUS REPRESENTATIVES DE LA POPULATION MONDIALE", a déclaré le Président MOTHLANTE. Selon lui, l'ONU ne respecte pas son mandat en ne considérant pas tous les pays de façon équitable.
"SI UN PAYS A DES AMIS PUISSANTS AU CONSEIL DE SECURITE, ILS PEUVENT PARFOIS AGIR EN TOUTE IMPUNITE" a-t-il estimé.
"TOUT CE QU'IL A A FAIRE C'EST D'ECOUTER LES MINISTRES ISRAELIENS DES AFFAIRES ETRANGERES OU DE LA DEFENSE POUR SAVOIR QUE VOUS AVEZ AFFAIRE A DES GENS QUI CROIENT POUVOIR S'EN MOQUER EN TOUTE IMPUNITE", a-t-il poursuivi.
Le droit de veto, dont bénéficient les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, promeut les intérêts personnels,
"CE QUI EST CONTRAIRE AU MANDAT" de l'ONU, selon M.MOTHLANTE,L'Afrique du Sud réclame depuis la fin de l'apartheid un siège permanent au sein du conseil

Nadine/Noor 13/01/2009 12:18

Salut Georges!Aujourd’hui, un appel du bateau de Free Gaza qui se dirigeactuellement vers la Bande de Gaza avec à son bord des médecins, desfournitures médicales et de nombreux journalistes dont un journaliste deFrance 2 et un journaliste de RTL. Après cette bonne nouvelle,j'ai essayé de chercher notre Grimpeur du vide, mais pas de news! et kouchner faudrait l'accusé de non assistance à  personne en danger!Bravo! à ces personnes courageuses; ils doivent vivrent des émotions incroyables! Le coeur a encore de beaux jours devant lui.

Georges Stanechy 13/01/2009 12:13


Cher Chahid, Bonjour

“Où sont les grands  « sages » de la diplomatie française ?...”

Triste constat. J’en conviens.
 
Les rares personnalités qui essaient d’avoir une position lucide, équilibrée, anticipative par rapport aux mutations actuelles du monde, se comptent sur les doigts d’une main. De plus, elles se situent hors des cercles du pouvoir et, en conséquence, incapables de faire entendre leur voix.
 
De Villepin a été “flingué”, et son retour en grâce ne se fera qu’après avoir fait amende honorable pour avoir critiqué l’Empire lors de l’invasion de l’Irak, et formulé une analyse prospective du conflit Occident-Palestine “décapante” (mais, non publique)… Son calvaire va être long. Les “ziocons” ne lui ont jamais pardonné son discours de l’ONU et ses positions, même à titre privé…
 
Personne n’ose le dire, l’acharnement médiatique et judiciaire, contre lui, découle essentiellement de ce règlement de comptes. Il est la victime expiatoire (il s’est fait piégé par les services spéciaux français noyautés jusqu’au stylo-bille…) servant d’exemple pour tous ceux qui se permettraient une attaque frontale des “ziocons”, dans l’exercice de leurs fonctions.
 
Reste, Hubert Védrine. Le meilleur actuellement. Ou le moins mauvais, suivant les angles de vue. Mais, il est isolé et sans influence sur les castes au pouvoir (droite et gauche) complètement instrumentalisées par les “ziocons” qui contrôlent jusqu’à la présentation, ou la propagande, relatives à la politique étrangère sur les chaînes publiques. La direction de l’information, tenue par Arlette Chabot, en est la caricature absolue.
 
C’est cette équipe qui, pendant la destruction de l’Irak, invitait l’American Enterprise Institute, et ses représentants, à tous les grands débats télévisés. Organisme présenté comme un “think tank réputé”… Je rappelle toujours ces faits, représentatifs d’une mainmise totale des “ziocons” sur l’appareil d’information, en ce qui concerne les relations avec les pays étrangers, de la France.
 
C’est un fait, la politique indépendante du Général de Gaulle, en termes de politique étrangère, n’existe plus. La France en est réduite au statut de colonie “ziocons”.
 
Le plus grave, c’est ce “comportement de colonisé”, agité et imbécile. Le fait “d’en rajouter”, de “faire du zèle”, dans la fébrilité et la grandiloquence. Dans une course frénétique à la satisfaction des plaisirs de son maître.
 
Un exemple, en dehors du cirque diplomatique au Moyen-Orient.
 
Nos amis Chinois, fins observateurs, sont surpris d’un tel niveau de servilité. Style Grand-Guignol… Notamment dans les relations franco-chinoises. C’est le Général de Gaulle qui fut le premier Chef d’Etat occidental à reconnaître officiellement La Chine, populaire ou continentale.
 
Mettant fin à une aberration historique, consistant à ne reconnaître que Taiwan, ou Formose, comme seule Chine. Faisant l’impasse sur plus d’un milliard de personnes, par principe idéologique… De Gaulle a mis fin à cette idiotie, suivi progressivement, après crachats et diabolisation de ses “alliés”, des autres pays occidentaux.
 
Depuis, la France bénéficiait en Chine d'une formidable image, qui a été cassée en quelques mois par le gouvernement français actuel. Aidé en cela par l’officine RSF-Reporters Sans Frontières (émanation “ziocons” comme chacun sait) et les médias français eux-mêmes.
 
Pendant ce temps, les USA, les britanniques et d’autres pays occidentaux, beaucoup plus discrets dans leur diabolisation de la Chine, développaient à fond leur business avec elle…
 
La France n’est plus prise au sérieux, payant ainsi, au niveau de sa politique étrangère, la conjonction d’une inculture géopolitique (les fameux discours sur l’Afrique en sont une autre pathétique illustration…) et d’une immaturité infantile de son gouvernement, adroitement manipulé par les “ziocons”.
 
Qui en gloussent de rire…
 
Amitiés
 

Chahid 13/01/2009 01:11

Bonsoir cher Georges
 
« Ils ne se mobilisent pas contre les tueries, les crimes, les horreurs, la souffrance : non ! », au contraire, ils se mobilisent pour les tueries, les crimes, les horreurs, la souffrance… je n’arrive pas à comprendre la flagrante et suspecte mobilisation de Sarkozy quelques jours après le début du génocide !
 
Se rendre en Egypte pour donner l’impression d’une mobilisation de la « communauté internationale », tout en cherchant à brouiller les cartes, les esprits et les pistes… court-circuiter les efforts du courageux Recep Tayyip Erdoğan, du Conseil du sécurité… laisser traîner le cessez-le-feu, donner du temps aux criminels israéliens… est-ce aujourd’hui le seul rôle du président d’une puissance comme la France ?
 
Je le redis encore une fois c’est une insulte pour l’Elysée du grand Charles de Gaulle.
Sarkozy se mobilise là où il y a du bruit, de la lumière et des caméras, pour se ridiculiser et porter atteinte à l’image de la France, et la fermer après !
 
Qui est chargé de la diplomatie, des intérêts et de la politique étrangère de la France ?
Où sont les grands « sages » de la diplomatie française ?
 
Amitiés