Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 10:56

 

 
“Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?”

Jésus

(Matthieu 7 : 3-5)

 

 

 

 


A chaque séjour à l’étranger, en dehors de ce que communément on appelle l’Occident, je suis frappé de voir combien nos discours et propagandes n’ont aucune prise. Aucune crédibilité, en dehors de son espace territorial. A part, évidemment, le cercle des castes locales protégées par les armes occidentales.

En Amérique latine, en Asie, en Afrique. Nos leçons sur la démocratie ou le respect des droits de l’homme, qu’affectionnent tant nos politiques et nos médias, ne sont pas prises au sérieux. « Double langage hypocrite » est le qualificatif le plus souvent employé, lorsqu’on veut rester poli avec nous.


Vision totalement différente ? 


C’est, surtout, une évolution géopolitique, une véritable lame de fond en train de se lever face au « double standard » de l’Occident, pour reprendre l’expression couramment employée en anglais.


Une de mes plus fortes expériences, dans ce renversement de perspective, s’est produite lors d’un dîner avec des Chinois, de la République Populaire de Chine. J’avais sympathisé avec eux en travaillant sur des projets d’investissement (1). Cette soirée célébrait la fin de nos travaux.

A la fin du repas, la confiance et la sympathie étant partagées, je me suis hasardé à leur demander ce qu’ils pensaient des remarques sur le Tibet que leur adressaient régulièrement les délégations occidentales en visite chez eux.


Pour réponse, j’ai eu droit à un grand éclat de rires de la part de mes interlocuteurs. Leur responsable hiérarchique, d’une culture et expérience internationale impressionnantes, m’expliqua :


·   « … Le Tibet ?  Nous avons sorti cette province, de la misère où l’avait plongé la théocratie d’un clergé bouddhiste dévoyé. Bouddha, c’est le spirituel pas le temporel : à l’opposé d’une religion d’Etat. Des siècles de misère, d’ignorance et de fatalisme. (2)


Nous y construisons des hôpitaux, des établissement d’enseignement, des routes, des stations d’épuration d’eau pour l’eau potable, un réseau électrique, un réseau d’assainissement pour les égouts, un réseau GSM, un réseau ferré qui est un des plus grands exploits techniques dans l’histoire du transport…

Nous y apportons le développement et le bien-être.


Rail-Tibet.jpg

Tout cela, vous n’en parlez jamais.


Bien sûr, on ne rattrape pas des siècles de retard en quelques années. Mais, on va y arriver. Vos tentatives de déstabilisation avec ses faramineux budgets de propagande, qui soulageraient bien des misères de par le monde, ne nous impressionnent pas.


·   Mais, les droits de l’homme, les droits à l’autodétermination, la liberté de vote…


·   Vous, occidentaux, vous tournez le dos à l’évolution du monde. Nous, nous construisons là où nous allons. Vous, quand vous n’êtes pas dans un rapport de forces à peu près égal, vous ne savez que détruire, asservir et piller.

Vous vivez encore sur des idées du XVI° siècle, même si vous employez des techniques modernes…


·   Mais, les pressions au sujet du Tibet…


·   Regardez, au Moyen-Orient, par exemple : vous vous dites laïcs, et vous êtes en train d’imposer des théocraties en créant des Etats fondés sur l’appartenance religieuse et confessionnelle. Il faut être chrétien, juif, sunnite, shiite, druze, maronite, kurde, pour avoir une existence légale, un Etat.


Bien sûr, c’est pour mieux les contrôler en les opposant, pour les piller. Plus vous morcelez et plus vous êtes tranquilles pour contrôler la région et pomper le pétrole ou le gaz.


·   Mais, concernant le Tibet…


·   Vous ne respectez rien : vous choisissez les dirigeants. Sans tenir compte du choix électoral des peuples. Vous renversez des gouvernements légitimes, protégez des dictatures, des criminels de guerre.


Vous réduisez en cendres des pays : vous bombardez, rasez des villes, des villages, emprisonnez des milliers de gens, tuez, torturez…

Et, en plus : vous financez, provoquez, encouragez des guerres civiles, comme vous l’avez fait en Chine pendant si longtemps.

Ce sont des centaines de milliers de morts et de blessés et des destructions incalculables, depuis que vous avez pris la succession de l’Empire Ottoman en 1918…  Au minimum, 2 millions de morts. Un véritable génocide.


Et, ce n’est pas encore fini.  Vous voulez détruire l’Iran. Mais, comme la Chine, le Moyen-Orient sera un jour maître de son destin, sans avoir à subir la loi de l’Occident… A ce moment-là, il y aura une redistribution des cartes.


·   Mais, les interventions à propos du Tibet…


·   J’y viens…


Il y a une différence fondamentale, entre les occidentaux et nous : quand on prétend nous donner une leçon, nous écoutons poliment, par courtoisie à l’égard de nos invités ou de nos hôtes. Nous avons le Temps avec nous.


Vous, vous n’êtes capables d’écouter que votre arrogance. Et, çà l’Histoire en marche n’en a rien à faire. Vos « idées politiques » ne sont pas crédibles : vous faites le contraire de ce que vous déclarez.


Vous des démocrates ?  Il n’y a pas pires prédateurs !  Pour le moment, vous n’avez que  la technique et la force pour vous imposer. Personne ne croit le premier mot de vos leçons de démocratie.


Un jour, dès le milieu de ce siècle, vous serez dépassés, marginalisés. Et, ce jour-là, vous commencerez à écouter et  à regarder. Ce jour-là seulement, nous le savons. Voyez : vous nous avez pillés (3) pendant un siècle, pensant que cela allait durer éternellement. Et, puis…


Mais, nous savons faire la différence entre les dirigeants politiques de l’Occident, sans foi ni loi, et les peuples qui le composent, et qui sont anesthésiés de propagande.


C’est pour çà, que nous buvons à la santé du peuple français et à ta santé, Georges !...»


Et, de partir dans un grand éclat de rire.


Je me suis toujours demandé comment mes joyeux compagnons de soirée arrivaient à tenir un repas arrosé de cognac, du début jusqu’à la fin. Toujours aussi lucides, précis et donnant à réfléchir…

De sacrés bons vivants, nos amis Chinois.


Mais, en plus, eux : ils voient loin  

  

 

 

 

 


(1) Investissements chinois en dehors de la Chine, et même de l’Asie.

(2) "... Le Tibet était gouverné par une théocratie de moines et la population était constituée dans sa majorité de serfs qui travaillaient sur les immenses domaines des monastères. On chercha à changer cet état de faits, ce qui déclencha l'agitation menée par les moines en 1959...

A l'origine de la situation instable du Tibet se trouve cette tentative d'extirper le vieil ordre théocratique, de construire des écoles et des hôpitaux, de faire entrer le pays dans l'époque moderne."

HanSuyin, Le siècle de Zhou Enlai - Le mandarin révolutionnaire Editions Stock, 1993, Note 7, p. 601.

(3) L’Occident s’est emparé des richesses de la Chine (notamment ses ports, son commerce extérieur et ses douanes) à la suite de la Guerre de l’Opium en 1842, et le traité de Nankin du 29 août, lui arrachant des concessions territoriales et des territoires (Hong Kong), suivi d’autres conflits et traités conduisant à un dépeçage massif.

Les premiers pays à s’allier et mener des opérations militaires conjointes contre la Chine ont été : la Grande-Bretagne, la France, et les USA.

D'autres les ont rejoints, ultérieurement : Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie, Russie, etc. Aux côtés, bien sûr, du Japon qui révait, ni plus ni moins, d'annexer la Chine à son empire.

Par la suite, pour se maintenir dans cet immense pays, divers chefs de guerres étaient soutenus financièrement pour poursuivre la guerre civile dans toutes les provinces chinoises. Jusqu’au bouleversement de la seconde guerre mondiale, en Asie, et la victoire de Mao. Créant la première république populaire, le 1er octobre 1949.

La Chine n'a reconquis sa souveraineté qu'après avoir vaincu les forces fascistes du général Chang Kaïcheck (dictateur sanguinaire et ultracorrompu, pro-japonais, puis pro-USA) qui se réfugia avec le reste de ses troupes, sous la protection occidentale, dans l'île de Taïwan... 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Stanechy - dans Chine
commenter cet article

commentaires

depannage plombier paris 15 26/01/2015 19:11

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Xavier 09/09/2009 18:02

Nat,"Nos gouvernants ne se comportent plus guère comme la Chine le fait au Tibet, sur le plan qualitatif."Effectivement, en France par exemple, avec sa politique monolinguistique, les langues regionales puis par extension cultures sont naturellement genocidees generation apres generation... Invitons la RPC a prendre exemple sur la France, ce pays exemplaire, dont le territoire -naturel bien entendu- s'etend de l'Europe de L'Ouest, en passant par l'Amerique Latine, l'Afrique et l'Oceanie...Comme pour la France, 2 generations suffiront et les problemes de differences culturelles -du moins linguistiques- seront resolus.Vous pronez de "balayer devant [votre] porte"? Passez donc a l'acte!!! Appliquez vos criteres humanistes et bienseants que vous souhaiter appliquer a la RPC! Attention, apres cela, la "France" risquerait cependant de se limiter a la region parisienne.

Georges Stanechy 31/08/2009 10:20

Bonjour RosaMerci à notre ami lecteur Nicolas de nous avoir mis en relation.Bravo pour vos courageuses et intéressantes chroniques.A propos : sur la photo de votre blog, el puro est-ce un montecristo, un cohiba ou un romeo & julieta ?...Amicalement

Rosa 28/08/2009 15:52

Merci vraiment pour votre passage sur mon blogue.Je vous avais déjà lu.Je partage à 100% votre point de vue et je me sentais bien seule dans la blogosphère, n'osant pas trop affronter l'opinion publique formatée sur ces questions.Indépendamment de la Chine, je suis comme vous exaspérée par les leçons de droits de l'homme que nous donnons avec arrogance au monde entier. Autrefois il y avait les missionnaires qu'on a beaucoup critiqués,  mais je me demande s'ils ne faisaient peut-être pas plus de mal que les apôtres actuels des droits de l'homme.Quant à l'histoire de la Chine et toutes les exactions commises par les Européens (les Anglais en tête, maigre consolation), qui la connaît en France ? 

Nat 01/09/2008 20:40

Bonjour!> Nat (King Cole ?...)C'est flatteur! N'ayant ni talent ni pratique, je ne me produirai pas> Entièrement d'accord avec vous, pour l'exercice du droit à> l'autodétermination des peuples !...La lecture de vos billets ne me laissait pas douter de cela.C'est pourquoi il me semble possible, en tant que citoyen, de ne pas apprécier les actions de la Chine au Tibet, donc par exemple de ne pas apprécier leur "alibi" en forme d'ad hominem tu quoque.Nos gouvernants ne se comportent plus guère comme la Chine le fait au Tibet, sur le plan qualitatif. Ils nous trompent parfois, mais sont à mon sens beaucoup plus coupables, au point d'être criticables par des tiers, lorsqu'ils pèsent hors de leur "juridiction". Les Tibétains n'étaient et ne sont toujours pas sinisés, ne semblent pas vouloir le devenir... par conséquent que fait le régime chinois au Tibet?Comme l'écrivent vos amis chinois: "nous savons faire la différence entre les dirigeants politiques de l'Occident, sans foi ni loi, et les peuples qui le composent, et qui sont anesthésiés de propagande". Ce distingo seul m'offre, en tant que citoyen, moyen de critiquer.Par ailleurs la critique serait propagande si une contre-argumentation efficace existait (in ne suffit pas de qualifier de "propagande", mieux vaut contre-argumenter)> Et, d'une manière générale, de l'application de la démocratie directe> dans le maximum d'afffaires déterminant l'avenir d'une collectivité,> notamment sous forme référendaire.>((...)) décision directe et souveraine du peuple.> Avec le développement des techniques de télécommunications portables, on> peut envisager le vote des lois directement par le peupleOui! Cela m'intéresse depuis longtemps et je connaît un pan du problème (les aspects techniques sous-jacents). Il y aurait beaucoup à dire...Pour revenir, au point que vous soulevez : de quel droit nouspermettons-nous de donner des leçons de "démocratie directe"Le point que je soulève est plus focalisé: autodétermination au Tibet. Je ne traite pas de l'ensemble de la Chine. Si les Chinois ont pour moi le droit de choisir ou de se voir imposer un régime, ils n'ont selon moi pas celui de l'imposer à des tiers. Les Tibétains en sont car n'étaient ni ne sont sinisés.Tout ceci n'ôte bien entendu rien aux turpitudes passées ou présente de la France ou de qui que ce soit, cependant il est ici question du Tibet, c'est pourquoi j'en traite plutôt que du regrettable cas de la Kanaky ou des félonies flanquant le Traité européen.Cordialement,

Georges Stanechy 01/09/2008 15:02

Hi Nat King Cole...So what ?...Regards

Nat 01/09/2008 13:31

http://www.nizkor.org/features/fallacies/ad-hominem-tu-quoque.html:"the fact that a person's claims are not consistent with his actions might indicate that the person is a hypocrite but this does not prove his claims are false."Version française proposée:"le fait que des assertions ne soient pas cohérentes avec les actions de qui les formule révèle l'hypocrisie mais ne montre pas qu'elles sont fausses"

Hadria RIVIERE 31/08/2008 23:40

Je  suis de plus en plus convaincue :Le  problémes et la responsabilité des gouvernants occidentaux et de leurs peuples -puisque nous partons du principe que la responsabilité du peuple est engagée, dans la mesure où ce dernier, par son vote met au pouvoir, justement, ces gouvernants), est de ne pas s'être DEFINITIVEMENT  debarrassés de leur complexe de superiorité et de leurs égo-surdimensionnés !En effet, la difficulté de l'Occident - ces ancien pays colonisateurse - est d'être et de tourner en rond, autour de son fameux égo-racisme conscient ou pas d'ailleurs; racisme actif ou passif = préjugés - C'est donc, au travers de ce prisme qu'ils- les occidentaux- procédent à une lecture "du Monde" et surtout de ceux qui,  ou leur semble "DIFFERENTS" - les pays et peuples "non-occidentaux,Ajoutons, un autre probléme ou handicap qui découle du premier :Une INCAPACITE, , à admettre,  a accepter  l'idée que "Autre - le différent" celui qu'ils nomment de l'aimable  concept de  " sous-homme" n'est peut-être pas aussi "sous-developpé" que cela et qu'il posséde, lui-aussi ses refèrences et richesses culturelles,(tout le monde connaît l'absence de curiosité des français pour les autres cultures, les autres langues- et, ne parlons pas des Américains etc..)Que ce "sous-homme" posséde une  grille de lecture du monde qui, implique un schémas psychique, un comportement, des choix et orientation de vie autres, différents voir opposés, à ceux de l'Occidental,Des decennies de colinisation...ont et laissent de nombreuses traces psychiques qui, viennent "embrouiller", perturber une vision adéquate, des autres cultures et des peuples "non-occiddentaux".De plus, les occidentaux, comment pourraient-ils passer pour des "surhommes" s'ils ne fabriquaient pas des "sous-hommes ?Les critiques envers les pays d'Asie- Iran, Irak, Afghanistant, Chine etc...Sont là, pour  seulement et uniquement  DISQUALIFER - d'autres pratiques, d'autres mdoes de vie etc... parce que les dirigeants et les peuples de ces pays REFUSENT de se soumettre a la Dictature économique et culturelle des OCCIDENTAUX.Quand des gouvernants et des peuples - non-occidentaux, se sont soumis ont déclarés allégeance aux pays et peuples occidentaux...Pas de soucis, ces  pays même s'ils sont les pires dictatures sont traités avec condescendance, mépris mais certainement pas mis au banc de leur fumeuse déclaration Universelle des droits de l'Homme, sur laquelle de nombreux pays Occidentaux se sont confortablement assis... (USA 37 millions de pauvres, la France délabrement annoncé etc;... qui, peu croire que l'expression de la demcoratie est REINE dans des pays où les conditions initiales et physiologiques de survie ne sont mêmes pas fournies à un grand nombre de leurs habitants ?Seuls les crétins/crédules...peuvent encore caquetter qu'ils vivent dans un pays demcoratiques et affirmer exporter ce modéle !!!Alors cessons de tourner autour du pot :La Chine et d'autres pays ne sont pas parfaits au travers d'une lecture occidentale...Et, alors, il n'apaprtient ni aux gouvernantx ni aux peuples occidentaux  " de FAIRE LE MENAGE DANS CES PAYS"... SEUL le peuple EST  SOUVERAIN...Et, s'il a envie de faire le ménage et de se débarrasser de "ses" dictateur... Ne vous inquiétez "bonnes âmes occidentales" il le fera ainsi est fait l'Humain : ses chaînes sont surportables jusqu'à un certains point, comme sont les vôtres chers occidentaux"..Un jour vous vous révolterez, refuserez les conditions d'abrutissement que l'idéologie ultralibérale/conservatrice/intégriste/religieuse que vous imposent vos gouvernants Necrophiles - et, alors vous  serez contents d'obtenir l'aide de "ces sous-hommes" ...Comme aujourd'hui, la RUSSie ose dire NON à l'hégémonie mortifére made in USA !Y-en-a marre de ces hypocrites... de ces 'sen-vat'en guerre" !!!Y-en-a-marre de ces champs de désolations, de meurtres d'enfants et de civils au non d'un racisme, d'une mentalité de colonisation retrograde et éculée - sounoisement habillée du terme de DEMCORATIE A EXPORTER !!Nous les "sous-hommes", les "Sauvages" nous n'en voulons pas de votre DEMOCRATIE, nous voulons nous DEBROUILLER sans vous, comme les adultes que nous sommes !Je répète : Bien sût que la Chine n'est pas la PERFECTION...et, alors allais-je dire...Mais la France, ce beau pays des droits de l'hommes, poursuit inlassablemetn la répètion de son histoire mal  digérée ou méconnue seulement à titre d'exemple et pace que cela fait écho à une autre période de l'histoire française :Centre de rétention où son enfermée des "être huumains" vous savez des hommes...Avecquels droits ?La discrimination, le racisme actifs sont en voie de developpement - racisme en hausseusse économie en baisse) Policiers : mulitipliant les contrôle aux fasciés et les garde a vue...Les droits des" percutés" qui sont comme par hasard des français à fasciés, qui s'en préoccupent ?Liste non exhaustive...Il s'en passe des choses ANTI-DEMOCRATIQUES, INIQUES, ARBITRAIRES, sur le sol de la Maison France...Pourtant, je n'entends et vois  qu'une infinie  minorité d'individus, de français qui, s'oppose à ces pratiques qui, par hasard une majorité d'individus, de français reprochent aux Chinois, et à d'autres pays !!!!N'y-a-t-il pas là comme un hiatus ,Une contradiction ?Et, ce hiatus et cette contradiction trouve leur motivation dans quoi ,La bêtise et le racisme sont les seuls ingrédients qui composent la cuisine semantique des occidentaux et affirmer le contraire me semble être une hérèsie...Hadria RIVIEREhttp://hadria.riviere.over-blog.com/Que je sache, les responsables politiques chinois n'ont jamais eu l'outrcuidance d'affirmer de telle énormités , et quotidiennes de la part des representants de l'institution jusdiciaire, politique etc... s par le fait Chine - justifié  ou pas d'ailleurs là n'est pas mon propos -rentrent dans le domaine des clichés - inculquées aux enfants etJe

Nat 29/08/2008 11:57

Bonjour,L'ad hominem tu quoque est une fallace dûment répertoriée.En résumé: http://www.nizkor.org/features/fallacies/ad-hominem-tu-quoque.htmlVersion plus détaillée: http://en.wikipedia.org/wiki/Tu_quoquePour ce que j'en perçois aucun des "legitimate uses" ne semble pertinent  puisque, comme déjà montré, lorsque l'auteur de critique est cohérent et applique aux victimes de ses pères les valeurs le conduisant à critiquer (droits fondamentaux des peuples...).Cordialement,

Georges Stanechy 29/08/2008 11:56

Bonjour HaZemaNAh !... Le débat "légitimité" et "politique" !... Eternelle question byzantine sur le sexe des anges ... Qui, a le droit à la parole et à la critique dans la Cité, au sens de Polis ?...Faut-il être désigné par le Destin ou le Pouvoir Divin ?... En ce cas, nous restons sous le régime de la monarchie de droit divin.Est-ce la raison du plus fort qui, comme le disent les fabulistes, est toujours la meilleure ?... Est-ce le porte-voix de la propagande officielle camouflé en "expert" ?... Je suis un "expert" ou un "spécialiste" en relations internationales, de la Chine ou de la Russie, par exemple, si je leur crache dessus toutes les contrevérités et diffamations qu'attendent mes bailleurs de fonds...Le citoyen dans nos sociétés contemporaines, doit-il voir son rôle résumé dans le slogan de la philosophie politique de nos castes au pouvoir :"Ferme-là, prends ton caddie et consomme. On pense pour toi !",thème récurrent de leur propagande ?...A suivre ces raisonnements, Ghandi, d'après le colon britannique, n'avait qu'un droit : celui de "La Fermer"... L'esclave de rester esclave... Ainsi de suite.Le rêve de nos élites politiques corrompues : surtout que le citoyen ne pense pas, ne s'informe pas et, par dessus tout, ne s'exprime pas.Cela  me fait penser à l'interpellation de Douste-Blazy dans un débat TV, un des ministres des Affaires Etrangères nullissimes dont notre république est accablée à intervalles réguliers, à l'égard de José Bové. En résumé, il lui disait "moi, je suis un élu du peuple", "toi de quel droit tu prends la parole"...Faisant abstraction de toutes les combinaisons politiciennes qui cooptent ces soi-disant "élus du peuple"...En fin de compte, un Ghandi qui n'avait que "le droit de la fermer" a rendu plus de services à l'humanité, qu'un Douste-Blazy s'autoproclamant "légitime" quant à la liberté d'expression...

HaZeMaN 29/08/2008 01:56

Bonjour,Première fois sur ce blog...Suget intéressant...qui questionne la légitimité de critiquer.  La critique n'a de raison d'être qu'au regard d'une référence. De cette référence dépend la légitimité de la critique.Dans le cas de la Chine, les critiques émisent par certains représentant d'états occidentaux se réfèrent à une conception des rapports entre nations, entre peuple, qu'eux-même n'appliquent pas dans les faits. Idéal qui, dans le contexte socio-économique globale, peut apparaître trés hypocrite voire propangandiste, en tous cas trés loin des préceptes sous-tendu par la critique. Quand aux critiques formulées hors contexte gouvernemental, le fait ne pas se reconnaitre dans les politique (anciennes et actuelles) de ces états, ne dispensent pas d'en porter l'héritage de fait en profitant d'un niveau de vie construit pour une partie sur des spoliations, antérieurs et actuelles, aux moyens dès plus criminelles. Dans ce cas là, de la même façon, la référence est idéalisé et la critique peut paraitre déplacé.++

Georges Stanechy 24/07/2008 16:21

Bonjour Nat (King Cole ?...)Entièrement d'accord avec vous, pour l'exercice du droit à l'autodétermination des peuples !...Et, d'une manière générale, de l'application de la démocratie directe dans le maximum d'afffaires déterminant l'avenir d'une collectivité, notamment sous forme référendaire. En Occident, la rénovation de nos institutions ne passe pas par le renforcement d'un parlement "croupion", contrairement au bla-bla-bla de la propagande et des médias, mais par celui de la décision directe et souveraine du peuple. Avec le développement des techniques de télécommunications portables, on peut envisager le vote des lois directement par le peuple d'ici peu. Mais, aucun des partis "dominants" dans nos soi-disant "démocraties" ne voudra en envisager l'application... Pour le moment.Mais, pour revenir, au point que vous soulevez : de quel droit nous permettons-nous de donner des leçons de "démocratie directe" aux Chinois ou à d'autres ?... Nous occidentaux qui massacrons, pillons, détruisons des pays entiers. Incapables d'appliquer à nous-mêmes ce que nous exigeons des autres...Encore une fois, à quand l'autodétermination, dont la décision serait respectée dans son application, en Palestine, en Irak ou en Afghanistan ?... Les occidentaux et leur soldatesque n'ont rien à faire dans ces pays.Pour nous limiter à la France :i)  Nous sommes incapables d'accorder le droit à l'autodétermination à nos colonies. La Kanaky, par exemple, que nous maintenons dans un régime colonial sous l'appellation de Nouvelle Calédonie. Nous attendons que le basculement démographique soit total, pour mettre en minorité définitive les véritales nationaux, avant d'organiser un référendum d'autodétermination...ii) En France, une majorité s'est prononcée, par référendum, contre la Constitution Européenne dans sa présentation actuelle. Qu'a fait la caste politique ?... Elle a détourné la décision souveraine du peuple par un artifice juridique, manipulant le droit constitutionnel, transitant par un vote de parlementaires réunis en Congrès...Simulacre que les Irlandais rejettent. Sur la route menant de l'aéroport de Dublin au centre de la capitale irlandaise, d'immenses banderoles (censurées dans les médias français...) accueillaient, la semaine dernière, Sarkozy par un : "NO Means NO", Non veut dire Non... Incapables d'appliquer le "droit à l'autodétermination" dans nos propres "démocraties", dans notre arrogance indécrottable, nous prétendons donner des leçons aux autres peuples...Balayons devant notre porte, et cessons nos rodomontades à l'égard des autres.Non seulement nous ne sommes pas crédibles, mais nous nous ridiculisons...Bien à vous

Nat 24/07/2008 01:59

> l'occupant britannique qui a essayé de séparer le Tibet de la Chine en 1912> fait tordre de rire les Chinois, lorsqu'ils entendent cet "argument"C'est exact, tout comme il est exact que la Chine n'administrait plus le Tibet des lamas entre 1912 et 1950: pas de soldat, pas de juge, pas de journal... Les lamas régnaient et dirigeaient, ils proclamèrent l'indépendance, adoptèrent un drapeau national...> Sachant que les britanniques ont livré une guerre à l'ArgentineCertes. Cela n'offre à mon sens à personne le droit de bafouer le droit à l'autodétermination du peuple tibétain.> avez-vous vu ce magnifique film israélien : Valse avec Bashir ?Oui! Le choix du vecteur (dessin animé), déroutant d'emblée, est en fait subtilement adéquat.Cordialement,

Georges Stanechy 23/07/2008 21:13

Bonsoir NatPersonne ne vous interdit de critiquer la Chine. Certainement pas moi !... Je vous ai même souhaité "bon vent", dans votre volonté de véhiculer la propagande antichinoise élaborée par les "ziocons".Mais, souffrez qu'on ne partage pas la même vision, les mêmes préjugés ou le même militantisme que les vôtres.Un point d'histoire (il convient dêtre précis...) : c'est l'occupant britannique qui a essayé de séparer le Tibet de la Chine en 1912, profitant du dépeçage, de la Chine, entrepris par les "grandes puissances" de l'époque...Ce qui, encore une fois, fait tordre de rire les Chinois, lorsqu'ils entendent cet "argument". Sachant que les britanniques ont livré une guerre à l'Argentine (sous le gouvernement Thatcher) pour ne pas restituer les îles Malouines au large des côtes argentines, et donc dans l"hémisphère sud"... A des milliers de km de la Grande Bretagne. Pour la caste politique "british", ce sont des territoires "british" !...Il est vrai qu'il y aurait des réserves de gaz, de nickel, et j'en passe, dans les eaux territoriales de cet archipel...Pour nous changer les idées, avez-vous vu ce magnifique film israélien : Valse avec Bashir ?... Formidable, je vous le recommande.Bien à vous

Nat 23/07/2008 13:45

Bonjour!> les grandes leçons de morale de la "Communuaté Internationale", son insondable hypocrisie, son incurable saloperie, laissent de marbre nos amis Chinois...Pour ce que j'en perçois cela revient à exprimer que les turpitudes des uns offrent autant d'excuses aux autres, ou bien que seul un innocent, dans l'acception noble du terme, saurait jamais critiquer. Ce point de vue interdit de tirer enseignement d'errement, par exemple du colonialisme, d'analyser une fâcheuse expérience afin de forger de sains principes.Par ailleurs je ne représente ni ne porte aux nues la "Communauté Internationale", reconnais volontiers ses turpitudes et ne les endosserai pas donc me crois pouvoir tirer enseignement des erreurs du passé.Le Tibet des lamas n'était plus administré par la Chine depuis 1912. Son invasion et son occupation violentes est donnée pour une "libération" (un libérateur s'imposerait par la contrainte durant au moins 50 ans?) et les maintient en réalité sous le joug de la Chine qui exploite les ressources du pays, donc procèdent du colonialisme.Cordialement,

Georges Stanechy 23/07/2008 10:47

Bonjour NatMerci d'avoir eu un pensée, en le mentionnant, pour le Massacre de Nankin, tristement célèbre en Asie et quasiment inconnu en Occident...Rappelons que le Japon, qui développait à grande échelle son implantation en Chine, en partenariat avec les occidentaux depuis 1840, s'est emparé de la ville de Nankin le 13 décembre 1937.Pendant six semaines, les troupes japonaises se livrèrent à un des plus grands massacres de civils de l'Histoire dans l'horreur absolue : tortures, amputations (les seins des femmes étaient une pratique de choix), viols collectifs, égorgements, éventrations, fusillades, enterrements vivants...Sur ordre de l'état-major, pour économiser les munitions, l'essentiel fut accompli à l'arme blanche : baïonnettes, sabres et couteaux. Un concentré de tout le sadisme auquel l'homme peut se livrer dans son ivresse sanguinaire.Ce furent plus de 300.000 civils Chinois qui disparurent ainsi.Alors, les grandes leçons de morale de la "Communuaté Internationale", son insondable hypocrisie, son incurable saloperie, laissent de marbre nos amis Chinois...On les comprend.Bien à vous

Nat 21/07/2008 22:28

Merci de m'avoir répondu.> Je ne fais que rapporter des propos qui m'ont été tenus par des cadres> supérieurs chinois. Il me semble important de les entendre. Car, si on> n'écoute pas "l'Autre", on n'est plus dans "l'information"Certes. Afin de dialoguer au mieux tentons de comprendre.Ces officiels clament "nous construisons là où nous allons". Les Tibétains, au temps des lamas, demandaient-ils cela? Étaient-ils alors isolés au point que nul ne pouvait les informer, tenter de les convaincre des bienfaits du monde moderne? Non... rien de tout cela. La Chine impose par l'invasion et l'occupation. À ceux qui ne demandaient rien, à ceux qu'elle n'a même pas essayé de convaincre, elle impose des infrastructures. Pis: la disposition de ces dernières et l'absence de progrès dans la campagne tibétaine montre qu'il s'agit ainsi d'exploiter les ressources du Tibet (minérai, bois...) et que les hôpitaux, par exemple, ne sont pas réellement accessibles au gros de la population.Si je construisais d'autorité une piscine dans votre salon vos récriminations seront recevables et mon "eh, mais c'est une chouette petite piscine!" seraient nulles et non avenues. Surtout si, ce faisant, je torturais/emprisonnais/tuais certains de vos proches...La Chine, en imposant son "progrès", adopte l'atroce "mission civilisatrice" des colonialismes occidentaux, celle qui "fait le bien des autres malgré eux"> 2.  La position des Chinois est très ferme> et légitime : ils n'ont pas de leçon à recevoir de l'Occident.Je ne suis pas l'"Occident". En tant qu'humain je me sens en droit d'être solidaire avec le peuple tibétain sans que les abus (colonisation...) de mes aïeux ou de 'décideurs' contemporains, que je reconnais tels, n'y changent quoi que ce soit. Ils montrèrent/montrent ce qu'il ne faut pas faire, leur turpitudes n'excusent personne.> Sans oublier, le siècle (1840-1940) d'exactions que la Chine, elle-même,> a eu à subir de l'Occident.... et qui ne lui enseigna manifestement rien, puisqu'à son tour elle colonise.> Les Chinois, au regard de l'Histoire ou du passé, des évènements actuels> ou du présent, estiment que la diabolisation à laquelle se livre> l'Occident, à leur égard, est non seulement hypocrite, mais encore> "inepte", pour reprendre votre expression.> Libre à eux de le penser.En effet, comme libre à moi de penser que tout cela ne dissimule pas l'absence de contre-argument.> Oui, il convient de balayer devant notre porte avant de donner des leçons> aux autresLe devant de ma porte me semble net: je condamne tous les agresseurs et colonialistes.>5.  Libre à vous de véhiculer la propagandeFaute de montrer en quoi mes arguments ne tiendraient pas, les voici ramenés au rang de "propagande"!> elle n'impressionne pas les ChinoisVoilà le coeur du problème : il importe à présent d'impressionner, de jouer la loi du plus fort. À ce jeu, tôt ou tart, chacun connaîtra plusieurs fois son Massacre de Nankin.Cordialement,

Nadine 21/07/2008 18:12

Nat,Je comprends ce que tu veux dire, mais je n'approuve pas car il faut plutôt remarquer la force et le courage de ces pays que l'on critique injustement et bêtement. Je parle de ces  pays qui veulent faire et font un pied de nez à cet Occident qui dit en passant ne m'apprends plus rien sur bien des plans.Georges vous avez distribué pas mal de balais aujourd'hui!

Georges Stanechy 21/07/2008 15:29

Bonjour NatSoyons clairs :1.  Je ne soutiens, dans ce post de janvier 2007, "aucune thèse centrale". Je ne fais que rapporter des propos qui m'ont été tenus par des cadres supérieurs chinois. Il me semble important de les entendre. Car, si on n'écoute pas "l'Autre", on n'est plus dans "l'information", mais dans la désinformation". Voie royale de la propagande...2.  La position des Chinois est très ferme (cf. Excuses d'un Français au peuple Chinois, http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html) et légitime : ils n'ont pas de leçon à recevoir de l'Occident. Surtout pas de l'Occident !... Dont les massacres actuels en Palestine, en Irak et en Afghanistan, non compris son soutien aux pires dictatures en Afrique, en Amérique latine et ailleurs, sont abjects. Sans oublier, le siècle (1840-1940) d'exactions que la Chine, elle-même, a eu à subir de l'Occident.Les Chinois, au regard de l'Histoire ou du passé, des évènements actuels ou du présent, estiment que la diabolisation à laquelle se livre l'Occident, à leur égard, est non seulement hypocrite, mais encore "inepte", pour reprendre votre expression.Libre à eux de le penser.3.  Le comportement des armées de l'Occident est peut-être policé dans les nations qui le composent, mais relève des crimes contre l'humanité partout ailleurs. Notamment, n'hésitons pas à le répéter, en Palestine, en Irak et en Afghanistan. Tout le monde le sait, à moins de se vouloir sourd et aveugle. Mais, dans la lâcheté collective, se tait...Point supplémentaire : l'armée française, il y a peu, internait ses propres nationaux, sans jugement, avec des conditions inhumaines, dans des goulags. Dissimulés à l'opinion publique...Sur ces deux points, je vous renvoie à mon post, Afghanistan : Les Frontières de la France, évoquant brièvement le cas de Marc Sagnier qui a failli mourir dans un de ces goulags...4.  Oui, il convient de balayer devant notre porte avant de donner des leçons aux autres. Cela ne veut pas dire qu'il faut approuver tout ce qui se passe en Chine. Tout simplement, nous n'avons pas à nous livrer à des exercices d'arrogance.Chaque pays a des problèmes de société à résoudre, y compris la nôtre, tout particulièrement l'hyperviolence à laquelle nous nous livrons ou que nous soutenons à l'égard d'autres pays ou d'autres peuples. Sans parler des énormes injustices sociales et économiques qui accablent nos concitoyens.C'est ensemble que nous devons les résoudre, dans la paix, l'apaisement, et le respect. 5.  Libre à vous de véhiculer la propagande antichinoise concoctée par les "ziocons". Mais dites vous (don't make a mistake, comme dirait Bush...) qu'elle n'impressionne pas les Chinois, et fait "rigoler" le reste du monde non occidental...Bien à vous

Nat 21/07/2008 15:09

Bonjour Nadine,... je crois vivre dans un monde dans lequel ceux qui ne sont ni cyniques ni salauds peuvent encore espérer. Est-ce à ton sens irréaliste?

Nadine 21/07/2008 11:57

Bonjour Nat,Dans quel Monde crois tu vivre?!Cordialement

Nat 21/07/2008 09:05

Bonjour,
Votre thèse centrale est, sauf erreur, que seuls peuvent critiquer ceux qui n'ont jamais abusé.
Nul ne nie pas que l'Occident (France, USA...) est imparfait. Cette imperfection n'excuse en rien celle de la Chine ni n'interdit d'en traiter. Par ailleurs je ne 'suis' pas l'Occident, ni ne parle en son nom, ne me prévaut pas de ses éclats ni n'endosserait ses turpitudes, lesquelles n'excusent pas les abus de tiers (Chine...). Je n'occupe pas l'Irak, je ne torture ni blesse personne. La technique de l'amalgame, renvoyant ici dos-à-dos l'Occident et la Chine, me semble inepte.
L'armée, en France, tire-t-elle sur des civils dans la rue et sans témoin, les survivants étant jetés en prison pour longtemps sans procès équitable?
Plus j'y réfléchis, plus l'hypocrisie et la vilenie de la Chine sont patentes.

Georges Stanechy 06/05/2008 07:42

Bonjour LiliboulayMerci de ta visite !Toutes mes amitiés ainsi qu'au Peuple Chinois.

liliboulay 06/05/2008 00:47

tes articles sont très intéressant  , je reviendrai demain soire .Bon continuation !!!

Georges Stanechy 05/04/2008 22:30

 
Chère Aline
 
Rama Yade…
 Notre cantatrice des “droits de l’homme” s’est prise les
pieds dans le tapis de l’opéra diplomatique…
 Elle, aphone lorsqu’il s’agit de ces mêmes “droits” ou “exigences”
en Irak, en Afghanistan, en Palestine…
 Elle qui n’a jamais entendu parler de Guantanamo ou d'Abu
Ghraïb, qui ne sait pas où se trouvent l’Amérique latine, l’Inde ou l’Afrique…
 Elle qui n’a jamais entendu parler du soutien officiel et
actuel du gouvernement des USA à la torture, par la pratique du water-boarding, que la Gestapo appelait
le supplice de la baignoire…
 Voulant chanter la partition de Madame Butterfly…
 Sans doute a-t-elle poussé une octave de trop dans les aigus,
et de ses grands moulinets est-elle tombée à la renverse…
 Dur, dur, la vie de ministricule…
 Amitiés

 
 

Aline-Mariali 05/04/2008 18:35

Petit post scriptum à mon post précédent
En application d’une méthode classique de ce gouvernement – j’avance d’un pas et je recule de deux – Mme Rama Yade dément avoir dit ce qu’elle a dit , ce que tout le monde a entendu et ce que tous les journaux ont reproduit, à propos des « conditions » posées par l’Elysée pour la participation du Président aux cérémonies d’ouverture des JO de Pékin. Dont acte en attendant les prochaines péripéties.

Aline-Mariali 05/04/2008 17:19

Cher Georges,Comme ce serait jubilatoire de pouvoir construire une base militaire sur le toit du monde ! On imagine très bien que tout le complexe militaro-industriel washingtonien en rêve .
Pourquoi ne pas appliquer à la Chine le scénario qui a si bien réussi avec la Serbie , se disent-ils ? Car, derrière les droits de l’homme pour les Kosovars, il y a Camp Bondsteel. Et hop, voilà comment, avec la complicité de l’OTAN, un étaticule de maffieux et de trafiquants de drogue abrite aujourd’hui une nouvelle gigantesque base militaire en plein cœur de l’Europe , construite pile à l’arrivée des oléoducs de la Caspienne. Du haut du Tibet, c’est toute l’Asie que l’Amérique contemplerait, tel Bonaparte avec sa pyramide. Et notre petit Sarkozy vient d’ajouter, dans un conflit entre la puissance mondiale déclinante et la puissance montante, son grain de sel avec ses « conditions » à une participation de son auguste personne à la cérémonie d’ouverture , alors qu’il est clair qu’il n’escompte de cette opération qu’un petit bénéfice domestique et une remontée immédiate dans les sondages, vu le tapage médiatique fait sur ce sujet . En février , lors de son voyage en Chine, accompagné par sa  maman et son fiston, il semble que cet aspect des choses lui avait échappé.
Seulement la Chine n’est pas la Serbie . Quelque peu paralysée par la réussite de ses jeux olympiques , la Chine possède, avec la menace qu’elle peut exercer sur le dollar – donc sur l’avenir même  du pays - une arme qui freine déjà les ardeurs de Washington . Bush n’a jamais parlé de boycott, ni des jeux, ni même de la cérémonie d’ouverture. Peut-être fait-il donner de la voix aux vassaux et en l’occurrence, il n’est pas impossible que Sarkozy soit « la voix de son maître » , le nouveau caniche chargé d’aboyer.Bien à vous

Georges Stanechy 04/04/2008 21:37

 
Cher Rémi
 Loin d’être modeste, votre intervention a été la  bienvenue. Me permettant de “recadrer” le
contexte et la finalité de mon post sur le Tibet. N’y voyez, donc, aucune
charge contre votre position, d’autant plus que nous partageons, pratiquement,
la même approche.
 Quant à “traiter les
prolétaires de tous les pays à l’identique des prolétaires de leur propre
nation”, permettez-moi de reformuler, en convenant que les forts, par nature,
ont toujours tendance à opprimer les faibles. Quels que soient les modèles de
société, entre riches et non riches, ou les modes de relations internationales,
entre pays forts et pays faibles.
 A moins qu’il n’existe des contre-pouvoirs pour équilibrer
et introduire une modération. Les politiques sociales les plus élaborées n’ont
existé en Europe qu’autant qu’il y avait un modèle concurrent soviétique. Ce
modèle n’existant plus, ces politiques ont été et sont toujours en cours de
démantèlement…
 L’apparition de la Chine et de la Russie, auxquels se
fédèreront d’autres pays, est une confirmation de l’utilité d’avoir un monde multipolaire
s’équilibrant en termes d’influence. Sinon, nous assisterions à une oligarchie
mondialisée opprimant l’ensemble de la planète, y compris les populations
occidentales (politiques antisociales, restriction de libertés politiques, etc.).
 La Chine ne représente pas l’espoir. J’en conviens. Mais,
tout simplement, le mouvement vers un nécessaire équilibre mondial. C’est
déjà : énorme. Sans l’influence modératrice de la Chine et de la Russie, par
exemple, il y a longtemps que l’Iran aurait été rasé, subissant le sort du
Liban… Avec, certainement, l’usage d’armes atomiques
 Si vous être attentif, vous remarquerez deux “trous noirs”,
dans la diabolisation antichinoise actuelle :
 i) L’Inde, par exemple, a une paysannerie qui vit en termes
de dignité humaine et de conditions matérielles dix fois pire qu’en Chine (je
vous renvoie aux écrits courageux de la militante indienne Arundhati Roy).
Ne l’oublions pas, le parti communiste chinois avait beaucoup travaillé (avec
ses excès et ses défauts, bien sûr) sur la réhabilitation du paysan chinois,
qui vivait en état de servage permanent, esclave des grands propriétaires
fonciers.
 Pourquoi l’Inde n’est-elle jamais pointée du doigt ?... Parce
que son oligarchie politique et financière a prêté allégeance aux occidentaux. Contrairement
aux Chinois, qui ne se soumettent pas, malgré les intimidations, et qui parlent
d’égal à égal. Ce qui explique que l’Occident consente à se délester de ses
industries capitalistiques et à forte tradition syndicale en faveur des
indiens. Le groupe Tata reprend les industries automobiles Jaguar et Land Rover,
chez les britanniques. Ou encore, Mittal qui a repris une grande partie des
aciéries européennes.
 Même schéma pour l’Amérique latine.
 
ii) L’histoire de la Chine est méconnue en Occident. Tout
particulièrement, un fait essentiel : la tradition historique chinoise est
une tradition de défense, face à des envahisseurs extérieurs, et non pas le
contraire.
La Grande Muraille en est un témoignage. Elle a été construite pour
se défendre des envahisseurs, notamment Mongols. La Chine avait fait le choix
de ne pas construire de marine de guerre et de limiter la construction navale
de gros tonnage. De même, dans son armement. La Chine a été toujours tournée
vers son unité intérieure. Jamais vers la conquête en dehors de son aire
culturelle et ethnique.
 En 1840, lorsque les britanniques, qui possédait la plus puissante
marine de guerre du monde de l’époque, se sont présentés devant les côtes
chinoises, ils se sont trouvés démunis. Ils étaient surclassés en termes de
puissance de feu et de marine. Lors de la tristement célèbre, en Chine, “Guerre
de l’Opium”. Tous les forts chinois, ont été pris un par un par les troupes
britanniques. Un des moments les plus tragiques et les plus glorieux de l’histoire
chinoise. Les soldats se faisant tuer sur place, et leurs officiers préférant
le suicide plutôt que de se rendre.
 Les puissances occidentales (France, Allemagne et USA, en
particulier) se sont jointes à la curée. Par le traité de Nankin, qui est dans
toutes les mémoires chinoises, les occidentaux ont, entre autres, imposé et
exigé la production (contrôlée par les occidentaux) et la consommation de l’opium, que les chinois avaient
refusé. Refus servant de prétexte à la guerre…
 Imaginons, que des troupes chinoises débarquent en Europe
pour imposer la production et la consommation de cocaïne… La Chine saisissant
les ports et les douanes européennes à leur profit, imposant le commerce
extérieur et intérieur via ses “comptoirs”… Finançant des guerres civiles…
 Tout cela, pour bien faire comprendre que quand les occidentaux
prétendent, confits d’ignorance et d’arrogance, donner des leçons de valeurs et
autres fadaises aux Chinois, qu’il y ait pour réponse : des éclats de
rire…
 
Bien à vous
 

rémi 04/04/2008 15:47

Cher Georges,Je prends bonne note de vos conseils mais je crains que vous ne vous soyez mépris sur le but de ma modeste intervention.En effet je n'avais aucunement l'intention de redorer le blason de l'occident au sein duquel l'ignorance entretenue et même cultivée de la population consentante ainsi que les modes de vie de prédation me donnent tous les jours un peu plus la nausée. On en arrive même à regretter d'avoir des enfants. Il se trouve que j'ai découvert votre blog aujourd'hui et que je le trouve fort intéressant dans le sens ou il confirme largement les intuitions que j'avais au sujet de bien des prises de position occidentales. Nous avions déjà un exemple éclatant de l'épanouissement total de la propagande dans nos sociétés au travers du traitement du cas Chavez par les médias, pourquoi n'en serait il pas autrement pour tout le reste?En fait je réagissais à chaud sur les propos tenus par votre camarade chinois car je ne pense pas que la philosophie des dirigeants chinois concernant la finalité de la politique étrangère ait quoi que ce soit à envier à celles des dirigeants occidentaux. Les buts recherchés sont à mon sens les mêmes et conduiront facilement aux mêmes désastres. Les moyens employés sont ils plus respectueux? Pour l'instant c'est sur car l'exercice n'est pas difficile. Le jour viendra ou ils traiteront les prolétaires de tous les pays à l'identique des prolétaires de leur propre nation. Mon espoir ne réside pas dans la Chine mais ai je encore de l'espoir.

Georges Stanechy 04/04/2008 13:56

 
@ Rémi
 Merci de votre commentaire, sur un post que j’avais écrit
il  a plus d’un an : 28 janvier
2007 !... Venant juste d’ouvrir ce blog, huit jours auparavant.
 Ce texte était passé inaperçu lors de son édition. L’actualité
lui a redonné une seconde jeunesse, puisqu’il s'est retrouvé repris, un an plus
tard, à ma grande surprise, dans plusieurs blogs et sites. En France et dans
d’autres pays francophones. Il a même été traduit en hongrois !
 Il prend effectivement “à contre-courant” la campagne de
propagande, actuelle, massive et outrancière à l’encontre de la Chine. Dont
toute personne, un tant soit peu “éclairée” n’est dupe. Il présente, peut-être,
l’intérêt de transmettre un avis de cadres supérieurs Chinois qui estiment que
leur pays n’a de leçons à recevoir de personne, et surtout pas de la part de
pays occidentaux qu’ils considèrent, et l’Histoire est là pour leur donner
raison, comme des “prédateurs”.
 Vous avez raison d’en appeler à l’exercice de l’esprit
critique. Un des meilleurs commentaires sur ce post est paru sur Bellaciao, sous la
signature de Brutus.  Reprenant  une évidence énoncée par Thucydide, il y a
2500 ans, il fait remarquer :
“… il ne faut pas non
plus parer les Chinois de vertus qu’ils n’ont pas plus que nous, et laisse
craindre qu’il ne s’agisse plutôt de changer la nature humaine. Est-ce vraiment
possible ?”
 Je partage cette attitude de prudence et de sagesse
philosophique. Aucun peuple n’a pour vocation “de faire le bien de l’humanité”, pour reprendre votre expression.
 Ceci étant, il convient de rester honnête jusqu’au bout, et
de refuser de se laisser anesthésier par la propagande antichinoise actuelle. Et,
comme le rappelle le titre du post, tiré d’un enseignement de Jésus : “avant de regarder la paille dans l’œil du
voisin, il convient de regarder la poutre dans le nôtre”. Alors, balayons
devant notre porte.
 Sans aller dans le détail, il est bon de noter quelques
points :
 i) Le Tibet, depuis une vingtaine d’années a connu une croissance
régulière de son PNB annuel, de 11 à 12 %. Qui dit mieux : l’Amérique
latine aux mains des occidentaux, l’Irak, l’Afghanistan, la Palestine ?...
 ii) Les droits de l’homme, la torture, les assassinats politiques
sont pratiques courantes dans les pays contrôlés par les occidentaux :
Amérique latine, notamment, et bien sûr la trilogie : Irak, Afghanistan,
Palestine.
 Rien qu’en Palestine, il y a 10.000 prisonniers politiques (dont
1/3 de mineurs) qui croupissent dans des geôles infâmes, sans procès, dans des
conditions inhumaines de détention. J’ai sous les yeux un document, que des
correspondants m’ont communiqué sur une campagne de sensibilisation à propos de
la torture, pratique courante au Guatemala, y
compris sur des enfants (cf. www.acatfrance.fr).
 Que disent les “belles âmes”,  nos courageux médias et nos vertueux
parlementaires ?...
 iii)  Les Chinois ont
un modèle de partenariat avec le reste du monde (Afrique, Amérique latine,  Moyen-Orient, notamment) qui gène les occidentaux.
Habitués à piller tranquillement, se répartissant le gâteau entre eux.
L’irruption d’une grande puissance (la Russie aussi) dans ces chasses gardées n’est
pas admise, du fait que sont proposées des conditions d’achat, d’investissement
et de prêts meilleures que les occidentaux.
 C’est en cela, qu’on mesure l’intérêt d’avoir un monde
multipolaire, faisant jouer véritablement la concurrence suivant le principe,
enseigné dans toutes les Business Schools, mais jamais appliqué,
“gagnant-gagnant” (win win), au lieu
de l’éternel “je gagne (l’Occident) si tu perds (les pays non occidentaux)”. Et,
là je dis : bravo la Chine !
 Permettez moi une amicale remarque, sur l’exercice de
l’esprit critique. C’est une ascèse, une discipline qui demande du temps, de
l’effort, afin d’aller au fond des choses, de regarder derrière le rideau des
fausses évidences…
 Dire, je reprends vos mots : “… j'ignore si ce
qu'il raconte à propos du Tibet est vérifiable ou non et de toute façon je n'ai
pas le temps de le vérifier…”,
me semble incompatible avec l’exercice de l’esprit critique. C’est la voie
ouverte à l’absorption de toute propagande ou de toute désinformation. Qui sont
la plaie de notre soi-disant “société de l’information”.
 Soyez,
donc, vigilants et prenez votre temps… 
 
 

rémi 04/04/2008 10:49

C'est bizarre. Malgré la probable véracité des propos de votre interlocuteur chinois - que je ne remettrai pas en cause car j'ignore si ce qu'il raconte à propos du Tibet est vérifiable ou non et de toute façon je n'ai pas le temps de le vérifier -, j'ai du mal à croire que les chinois aient pour ambition de faire le bien de l'humanité. Je crains fort que la Chine ne soit pas exactement l'empire dirigé par une élite éclairée et bienfaisante que se plait à déssiner votre ami.