Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 10:43

 

 

 
Madame Chirac a organisé un sommet de femmes pour intensifier la lutte contre la « pédophilie », une des tares de nos sociétés occidentales déboussolées.


Formidable initiative, donc, avec des femmes d'influence, toutes épouses de chefs d'Etat, parmi lesquelles on a pu remarquer Madame Moubarak, ou Madame Hillary Clinton qui sera probablement la première femme Présidente des USA. Cela a été repris amplement par les médias français, jusque dans les émissions de promotion publicitaire (sous couvert de divertissement) du dimanche.

 

 

 


 

 

 

On ne peut être que saisi d'émotion et d'admiration devant l'action collective de cette auguste assemblée. Avec un regret, toutefois : pourquoi s'arrêter en chemin dans la protection de l'enfance ? 


Pourquoi occulter une autre des perversions de nos sociétés, en ce siècle : la « pédophobie ». Cette sauvagerie sanguinaire, cette haine à l'égard des enfants, au point de les tuer, les démembrer, les écraser, les brûler, les aveugler ? Dans une folie meurtrière, à longueur de journées, de mois et d'années, suivant les régions de la terre...

 

 

 

 

 

 



Un exemple ?  Limitons nous au seul Liban, sinon la liste serait trop longue...  Juillet 2006, pendant les congés scolaires, en seulement un mois (*) :
·  2.500  enfants tués...
·  5.000 enfants gravement blessés : amputation d'un ou plusieurs membres, perte d'un oeil ou des deux...
·  10.000 enfants blessés « légers »...
·  100.000 enfants traumatisés à vie...




 

Pourquoi taire cette perversion, l'occulter ?...























 

 

 



 

















 


 


















liban6.jpg

 


Pourquoi  ?...

 

 

 

 

 

(*)  Crédit photos : The Angry Arab News Service, remarquable blog de l'américano-libanais, As'ad Abu Khalil. La meilleure source d'informations sur la région.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chahid 31/05/2007 02:15

Phiconvers, Tu l’as bien dit toi-même ! « les leaders nationalistes arabes » manipulent l’islam et les musulmans ! « les leaders nationalistes arabes » sont le produit des écoles militaires du colonisateur, préparés ainsi pour prendre la relève et seconder les intérêts de l’occupant après son départ physique. Les « leaders nationalistes arabes » se sont depuis le début attaqués à l’islam et aux savants musulmans ne laissant en vie que des charlatans, qui aujourd’hui encore font des sorties médiatiques houleuses avec des fatwas ridicules qui font rire ces mêmes  «  leaders nationalistes arabes » qui voient là le succès et le parachèvement d’un siècle de domestication  de l’institution des « Alems » (savants), autrefois « Ahl al Hal wa al Aäkd ». C'est-à-dire que les Alems étaient les seuls à pouvoir désigner, contrôler et destituer les sultans ou califes musulmans. Les « leaders nationalistes arabes » ont compris qu’il fallait neutraliser, politiser ou corrompre de telles institutions « arbitres » capables d’influencer la foule. Les rescapés de ces campagnes d’assassinats et de torture ont fui les pays arabes et il y’a parmi eux ceux qui ont choisi de vivre dans les montagnes d’Afghanistan etc.  Ces « leaders nationalistes arabes » continuent d’être protégés, armés et renseignés par « l’occident », d’où le clash avec certains islamistes comme synthèse à ce que je viens de te raconter.

phiconvers 28/05/2007 18:48

Et l'islam, fondamentalement transnational, est manipulé par les leaders nationalistes arabes... Posez vous tout de même la question de savoir dans quelle mesure l'islam, n'est pas la cause principale des problèmes du monde musulman. Je ne prétends pas apporter à cette question une réponse tranchée.Et je ne pense pas qu'il est très constructif de nier l'expansionnisme territorial consubstantiel à l'islamJe n'ai personnellement pas d'objection à ce que les pays arabes, la Perse, la Turquie ou l'Indonésie soient indépendants. Je demande que ces mêmes pays ne nous envoient pas leur trop plein démographique et qu'ils cessent de me les briser avec Israël, la colonisation, les imams prédicateurs financés par certains d'entre eux et les leçons de tolérance religieuse...J'ai résumé ça sur mon blog, tout à l'heure.

Georges Stanechy 30/05/2007 13:52

 @ Phiconvers  Ce « chacun chez soi » est séduisant…  Peut-être est-ce en commençant par cette étape que l’Entente Cordiale a des chances de se concrétiser, enfin ?   Dire à son voisin : « Rentre chez toi et, surtout, que je ne t’entende pas ». C’est bien. A condition d’être logique (je n’emploie pas le mot « honnête », cela fait ringard…) !   Car, reconnaissons-le, nous sommes incapables d’appliquer à nous-mêmes, ce que nous exigeons des autres.  Nous nous invitons, ainsi, chez le voisin, avec des copains, des gros bras armés jusqu’aux dents. Juchés sur notre bulldozer rutilant, de marque DDLH (« Démocratie et Droits de L’Homme »). Nous lui cassons tout, défonçons tout,  (je passe sur ce que nous réservons à sa femme et ses enfants…), tout en lui donnant des leçons de comportement social, dans le style Marie Claire : « Comment décorer sa maison et entretenir son jardin ». Nous nous installons. S’il n’y a plus rien à saccager, après avoir vidé le réfrigérateur, le garage et la cave, nous filons. En emportant l’argenterie et les tapis, au passage… C’est là où nous, européens décadents, ne faisons pas le poids face à des civilisations fondées sur le partage et l’hospitalité. Qu’on vomisse notre soldatesque, notre violence et notre arrogance : pourquoi s’en étonner ?...   

phiconvers 27/05/2007 21:36

Mais nous sommes à peu près d'accord, sauf que vos dénonciations sélectives me font douter de votre bonne foi !L'islamophobie n'a pas grand-chose à voir avec le racisme, vous vous méprenez sur les termes et sur ce qu'ils désignent. Et l'on peut nourrir une grande méfiance à l'égard de l'islam sans en avoir peur, au passage !Tout acte de guerre n'est enfin pas un crime contre l'humanité, qualification juridique précise. Et, le fait même qu'un GI descende par erreur un homme, une femme ou un enfant, du haut de son F-18 ou de sa tourelle ne le rend pas ipso facto coupable d'un crime contre l'humanité. C'est toute la difficulté de lutter contre un ennemi qui se cache au milieu de civils. En revanche, quand un kamikaze va se faire exploser dans un bus, il a clairement l'objectif de tuer des civils.Et, ceci étant dit, je ne nie pas que certains soldats américains, australiens, britanniques ou alliés de ces derniers aient pu commettre des actes de barbarie, lesquels sont à juste titre dénoncés.Qu'est-ce qui vous permet de dire que je n'ai pas senti d'indignation pour certains actes de la guerre récente au Liban ? Pour votre gouverne, j'ai de fait été profondément ému par certains épisodes de ce conflit, mais je n'oublie pas que le Hezbollah avait (et a toujours) une totale liberté de manoeuvre pour poursuivre son harcèlement d'Israël dans ce drôle de pays qu'est le Liban.

Georges Stanechy 28/05/2007 11:49

@  PhiconversQuelques considérations, non polémiques, sur les points évoqués :1) « … Douter de ma bonne foi… ». Alors, qu’on m’accorde le bénéfice du doute. Je me veux « un homme de bonne volonté », au sens évangélique. Un homme qui cherche…2) Je ne me veux pas « partial » à partir du moment où je condamne toutes les violences, humiliations et horreurs infligées quotidiennement à des civils sans défense quels que soient leurs nationalités ou leurs croyances. Ma compassion va vers eux, sans distinction ou exclusive. Mais, forcément, je suis « partiel » à partir du moment où je communique sur des faits, des documents ou des photos qui sont systématiquement censurés. Et, quand je dis « censure », je ne m’attaque à aucune personne physique, mais à la presse « mainstream ». Elle a tous les moyens pour informer, mais se limite à désinformer. 3) Je sais que l’Eglise s’efforce d’éclairer et de lutter contre des croyances, véhiculées par ses propres fidèles et contraires à l’enseignement de Jésus. Tâche combien difficile, sur plusieurs continents, y compris en Europe. Ma réflexion se voulait un éclairage montrant le danger d’assimiler le comportement de certains fidèles, se réclamant d’une religion, avec les doctrines religieuses elles mêmes, avec ses prêtres, pasteurs ou autres.4) L’Islam, contrairement à l’Eglise, n’a ni hiérarchie, ni pouvoir centralisé. La communauté musulmane est le type même d’organisation très décentralisée. Il n’y pas d’encyclique, au sens « prescription ». Un Imam n’est que le « primus inter pares ». Il y a aussi de « faux imams » manipulés par des services spéciaux (occidentaux et autres)… Mais, ceci est une autre histoire. Tout n’est pas aussi simple que ce que la « réduction » islamophobe représente…Qu’on le veuille ou non, il s’agit d’une des plus grandes religions que l’humanité ait connue et connaît. Source d’une magnifique civilisation. Qui a, certes, décliné comme toute civilisation, mais qui va renaître. Elle mérite notre respect. Je me range derrière les éminents penseurs, et chrétiens, que j’admire et que je cite souvent, et qui ont témoigné de leur respect et même de leur affection pour l’Islam : Denise Masson, Louis Massignon, Henri Corbin, etc. La liste est longue. Si nous voulons un monde paix, nous devons nous respecter mutuellement. La diabolisation systématique qui est faite de l’Islam ne mènera à rien. Elle peut conditionner l’opinion occidentale pour justifier certaines manœuvres. C’est une évidence. Mais, c’est de l’aveuglement à long terme. Il faut, en effet, dans un petit exercice de géopolitique, avoir présent à l’esprit deux points fondamentaux :=> L’Islam représente une extraordinaire puissance morale. Elle permet à des millions de gens de tenir dans des conditions épouvantables de souffrances et d’injustices. Sa force tient, en grande partie, à son organisation décentralisée. Et, les souffrances dont l’Occident accable les pays musulmans ne font que renforcer cette religion. Tout simplement parce que nous imposons des « élites » corrompues à des peuples qui n’en veulent pas. Alors, la seule force morale qui reste c’est la religion. La puissance de l’Eglise en Pologne, tout au long de son histoire, en est un excellent exemple.=> C’est une religion de paix. Quand je lis les « tartines » (pour rester affectueux…) de blogs islamophobes, tels que 5YL, sur « l’impérialisme islamique » (!!!) : je suis plié en deux de rire. Car, qu’on me cite les bases militaires de pays musulmans en Occident, les bombardements, les destructions, les centres de tortures, les prisons, les occupations quotidiennes, etc. Qu’on me cite le nombre de morts, de blessés, d’invalides, de destructions de maisons, d’usines, d’infrastructures, de villages, de villes entières, infligés, depuis près d’un siècle (oui : depuis 1920…), en Occident par des pays musulmans… Sans compter les pillages de ressources.C’est l’Occident, au mépris de l’enseignement religieux chrétien, qui occupe des pays musulmans, et non le contraire. La seule différence, qui est très bien perçue en dehors de l’Occident, c’est que les pays musulmans mènent des luttes pour leur libération nationale. Et, c’est la deuxième force de l’Islam, une force indestructible, car morale : la légitimité.J'arrête là... Je vais aller manger ma paella !...A bientôt. 

phiconvers 27/05/2007 12:47

Ce coquin de G. Stanechy est probablement au pélerinage de Chartres, ce qui me conduit à l'excuser de ne pas répondre...

Georges Stanechy 27/05/2007 15:13

@ PhiconversNon pas à Chartes ! Mais en train de m’encanailler à la Féria de Nîmes !… Mille excuses et Ollé !...En tout cas, merci de votre commentaire, me permettant un éclairage complémentaire.Soyons clairs, lucides et de bonne foi. Oui, je sais : trois paramètres difficiles à fusionner… En ce jour de Pentecôte, espérons que l’Esprit Saint mette un peu d’huile dans les rouages de nos « têtes de mules » respectives. Essayons donc :1) Ce modeste blog, dans son impact infinitésimal, se veut le défenseur de la Dignité Humaine. Et, la dignité Humaine n’est pas à géométrie variable. Laissons cela aux Kouchner, BHL, PPDA et autres lumineux et courageux penseurs médiatiques… J’en conviens, la défense de la Dignité Humaine est totalement angélique et à « contre-courant ». D’où le titre de mon Blog. Que voulez-vous, je suis indécrottable. Je m’y accroche comme un chien à son os. Pour moi, nous sommes tous libres et égaux, et nous devons vivre dans un monde où chacun doit respecter l’autre, dans son identité et ses croyances. Je me dois d’aimer mon prochain comme moi-même. Et, avant de l’aimer, je dois commencer par le respecter…Ahurissant, comme postulat ? Qu’y puis-je ? Probablement, le résultat d’un héritage familial (famille de tradition Dreyfusarde, dont la branche maternelle est enracinée dans une région où catholiques et protestants se sont étripés à longueur de siècles dans la haine et le mépris réciproques…), d’une éducation (primaire et secondaire dans des instituts catholiques), et d’une plongée en apnée dans le monde du Business et du Développement dans une vingtaine de pays sur plusieurs continents… Convaincu que la perte de cette valeur qu’est la Dignité Humaine est à la source de notre civilisation mercantile, complètement déboussolée, et des horreurs commises de par le monde.2) Toute atteinte à la vie et à la Dignité Humaine est pour moi un crime contre l’humanité. Aucune discussion là-dessus. Autant vous dire que les faits que vous me citez ne provoquent chez moi aucune hésitation. Ce sont des crimes contre l’humanité. Un point, c’est tout. Et, pour le 11/9, un crime contre l’humanité, doublé d’une stupidité (pour rester poli…) stratégique majeure. C’était offrir, aux « néocons », sur un plateau d’argent tous les prétextes pour mettre à exécution les plans de "remodelage du Moyen Orient", prêts dès 1982 et peaufinés depuis, commençant par la destruction de l'Irak, de la Syrie et de l’Iran, en particulier. Avec un éclatement de ces pays, une fois détruits, en une multitude de micro-Etats sur le modèle de l’ex-Yougoslavie. Mais, c’est un autre débat…Alors « remettre sur le tapis » ?... Ce serait cultiver la redondance. Tellement les images, des massacres que vous citez ont été montrées, provoquant toutes les indignations. A juste titre. A saturation. Ce qui est une bonne chose !3) Excellente chose que d’enfoncer le clou. Encore faut-il, pour être honnête, ne pas oublier le clou d’à côté. Et, là : rien de va plus. Ce qui s’est passé au Liban, n’a provoqué aucune indignation, et toutes les photos pouvant mobiliser l’opinion publique contre cette barbarie ont été « censurées ». De même, pour ce qui se passe en Palestine ou en Irak. D’où ce coup de barre, de ma part, qui prétend (très humblement) rappeler un devoir d’honnêteté.Et, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, en sachant que j’aurai encore à le répéter, ce qui s’est passé, ou se passe, en Irak, au Liban ou en Palestine est un crime contre l’humanité. Je ne peux pas dire que je ne sais pas. Et je ne peux m’associer mentalement, intellectuellement et spirituellement à des crimes contre l’humanité. Un point, c’est tout.4) Quant au racisme, et son expression majeure actuelle qu’est l’islamophobie, j’en fais un combat. C’est pour moi une pathologie de l’intelligence et de nos valeurs. Valeurs fondées sur l’Histoire, la Connaissance et la Foi. J’en conviens encore : tout cela est « angélique ». J’assume… 

phiconvers 25/05/2007 21:05

Faut-il poster ici des photos d'enfants israéliens assassinés ? Ou remttre sur le tapis les images des victimes du 11 septembre, ou celles du métro Saint-Michel, ou celles de la rue de Rennes, ou celle des touristes australiens de Bali, etc. ?

Imam Grouik-Grouik 25/04/2007 05:42

Vous marchez  à plein dans la propagande hezbonazie :-)

Vous avez vu la grosse tétine bleue du bébé mort ? Pas un poil de poussière ! Un miracle d'Allah sans doute.

Autre détail amusant, les blessés ont des blessures sanglantes, les morts sont juste poussiéreux...

Trois choses : il semblerait que les chiites aient profité des bombardements pour se débarasser de quelques gamins handicapés afin de les exibher.
La plupart des opérations militaires israéliennes étaient précédées d'avertissement sous forme de tracts.
Les chiites se faisaient une spécialité de bombarder Israel en balançant leurs roquettes du haut de maisons habitées par des chrétiens.

Le gus qui tient le bébé à la jolie tétine bleue est une véritable star des photos bidons hezboliennes, vous devriez être plus curieux.

Enfin, je pense qu'en tant que bon dhimwit, vous n'irez pas jusqu'à voir par vous-même (google, vous connaissez ? :-) )


Vous

Georges Stanechy 25/04/2007 15:13

Je vous remercie de votre intéressant commentaire, me donnant l’occasion de formuler quatre remarques :1) En termes de logique et de raisonnement, lorsqu’on n’a pas d’argument à opposer à un interlocuteur, et qu’on ne veut pas reconnaître qu’il a raison, il est d'usage d’employer l’exclusion (il ne sait rien), la diabolisation ou l’insulte (il ne vaut rien). En général, diabolisation et insulte vont de pair. C’est un comportement assez répandu, qui pour ma part ne m’impressionne pas (il m’en faut beaucoup plus intellectuellement…), mais, surtout, ne fait pas avancer le débat. C’est l’autoroute du fanatisme, si largement empruntée de nos jours par les extrémistes de tous bords, qui s’enferme dans son credo…2) Nier des faits historiques peut faire plaisir ou répondre à des calculs tactiques. En général, ce sont des combats d’arrière-garde. C’est un peu comme les yoghourts, les mensonges historiques sont rapidement périmés… Car, l’Histoire n’en a rien à faire. Tôt ou tard, tout se sait.3) Je partage l’opinion des penseurs, écrivains, artistes, historiens, que j’admire : Keren Yedaya, Gilad Atzmon, Arthur Miller, Edgar Morin, Yuri Avnery, Illan Pappe, Harold Pinter, et tant d’autres. Ils sont juifs. Ils ne cessent de dénoncer l’attitude de l’extrémisme sioniste et de la « Communauté Internationale », tant à l’égard de la Palestine que du Liban. Dans l’un et l’autre cas, ils estiment que ce sont des actes contraires au droit international, aux différentes Conventions de Genève, aux dizaines de décisions de l’ONU (une quarantaine toujours non appliquées, à ce jour…), et à la dignité humaine. Ils estiment, que ce sont des crimes contre l’humanité, commis au quotidien, dans l’indifférence complice de la « Communauté internationale ». 4)  Libre à vous de soutenir les extrémismes qui vous conviennent. Libre à moi, en tant qu’homme libre, exerçant sa liberté, d’affirmer ma foi en : => La primauté de la dignité humaine sur tout autre considération contingente : politique, économique ou religieuse.=> La paix dans un monde où chaque homme naît et vit, libre et égal avec son prochain, dans le respect des croyances de chacun. Et non pas dans l’asservissement au bénéfice d’une caste prétendue supérieure.En foi de quoi, je ne peux pas dire que je ne sais pas et je ne peux m’associer spirituellement, humainement à des crimes contre l’humanité …