Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 10:59

 


"L'erreur de bonne foi est de toutes la plus impardonnable !"

Jacques Lacan

 

 


Quatre enfants ont été tués par un missile antichar tiré par les forces d’occupation françaises, en Afghanistan. (1)

 

C’était le 6 avril dernier.

 

Par erreur. Evidemment.

 

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, vient de s’en excuser, depuis son séjour à Mexico, le 29 avril. Vingt-trois jours après ce massacre…

 

Quelle réactivité !

 

Il dit le « regretter profondément ».

 

Dur. Dur. Il ne pouvait pas dire qu’il ne savait pas…

 

Nous, non plus.

 

 

massacre-d-enfants-04-2010.jpg

 

 

Mais rassurons-nous, cet évènement malheureux est exceptionnel. Les troupes françaises ne les ont pas vus, ils étaient abrités derrière des arbres

 

Alors qu’eux ont respecté toutes les procédures de tir…

 

On n’a pas idée de se cacher derrière des arbres quand on vous tire dessus !...

 

Comment respecter à la fois les procédures de tir et les Droits de l’Homme et de l’Enfant ?... Un vrai casse-tête, à gérer sous un casque…

 

Procédures ?...

 

Oui, en Afghanistan, on tire des missiles "antichars" (2) contre des résistants qui n’ont pas de chars… Cela s’appelle "respecter les procédures". C'est-à-dire : tirer dans le tas, n’importe quoi, n’importe comment.

 

Mon pays serait occupé…

 

Mes enfants seraient massacrés…

 

Par des troupes étrangères, plus d’une quarantaine de nationalités venant d’Europe, d’Amérique, d’Australie, ou d’ailleurs…

 

Sortiraient de chacun de mes pores, couteaux, grenades, bombes et fusils, pour chasser cette bande de salopards.

 

Car pour massacrer des enfants, il faut être les derniers des salopards.

 

 


 

 

 



(1)  AFP, 30 avril 2010,

http://www.france-info.com/ressources-afp-2010-04-30-morin-regrette-pronfondement-la-mort-de-4-enfants-afghans-tues-par-l-436000-69-69.html

(2)  Coût minimum d'un poste de tir de missile "Milan" : 100.000 euros. Coût  minimum d'un missile antichar : 15.000 euros. Pour faire des "cartons" sur des civils, y compris vieillards, femmes et enfants.

A la charge du contribuable français, à qui on dira qu'on ne peut pas rembourser ses médicaments ou revaloriser sa retraite...

 

Crédit Photo : http://teomankaiser.blogspot.com

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Stanechy - dans AfPak : Afghanistan-Pakistan
commenter cet article

commentaires

Georges Stanechy 04/05/2010 20:12



 


 


Lecoeur, as-tu du coeur ?...


 


Je me permets ce jeu de mots faciles, à la Corneille, pour résumer votre argumentation.


 


Si je comprends bien :


 


i) La France serait occupée par des troupes étrangères venues d'Asie, d'Amérique ou d'ailleurs, pour vous imposer des pourris, des chefs de guerre et des trafiquants d'opium, vous trouveriez cela
tout à fait naturel...


 


ii) Ces mêmes troupes, se livreraient à intervalles réguliers, à des massacres de civils, y compris de vos propres enfants, vous diriez "Amen"...


 


Libre à vous.


 


Pour ma part, je ne suis à l'écoute d'aucune propagande. Que ce soit celle des traîneurs de sabre de l'OTAN ou d'ailleurs.


 


Mes convictions reposent uniquement sur ce que je crois, par rapport à des "valeurs", notamment :


1. Le respect du droit à l'autodétermoination des peuples. Moi, français, je me refuse le droit d'imposer à un autre peuple quoi que ce soit.


2. En conséquence, le refus de toute occupation militaire. Encore plus, lorsquelle s'accompagne de destructions et d'humiliations quotidiennes.


3. Le respect de la vie. A commencer par celle des enfants. Car, comme disait Jésus, celui qui ose s'attaquer à un enfant mérite qu'on lui attache une meule autour du cou et qu'on le jette à la
mer (Evangile-Marc-chapitre 9).


 


Informez-vous et relisez les Evangiles, vous verrez, en exerçant votre esprit critique, votre sympathie quant aux "saloperies" coloniales changera...


 


 


 


 



Georges Stanechy 04/05/2010 19:48



 


Bonsoir Cher Chahid


 


Absolument ! Surtout ne pas se laisser enfermer dans le "clash des civilisations", alors que nous sommes plus que jamais dans le "clash des classes" !...


 


Les avancées de justice sociale qu'avait connues l'Europe (et qui servaient d'exemple...), à la suite des deux guerres mondiales, n'étaient que du lest lâché par les oligarchies pour s'exonérer
des turies collectives (au cours desquelles certaines se sont considérablement enrichies...) qu'elles avaient organisées et permettre la reconstruction.


 


A présent, elles estiment ne plus avoir besoin de la collectivité, si ce n'est sous forme d'un troupeau de consommateurs amorphes et serviles.


 


C'est vrai que le "réseautage" de ces oligarchies, démultiplié par la mondialisation, constitue le plus préoccupant problème pour l'avenir de nos sociétés. On le perçoit très bien : elles sont
prêtes à multiplier les guerres, y compris avec des armes atomiques, pour conserver leurs privilèges et préserver leur impunité de ploutocrates.


 


Dans tous les cas, le gouvernement par la peur (entretien de la psychose des attentats...), par la peur associée à la haine de l'Autre (campagnes récurrentes racistes, islamophobes,
etc.), par la précarité (multiplication des délocalisations et licenciements), par l'abrutissement (désinformation, "starification" des jeux du cirque à la Romaine), est devenu l'axe majeur des
politiques occidentales et de leurs auxiliaires ou vassaux...


 


Plus que jamais, il convient de rester lucide et tenace...


 


Amitiés


 


 



Arnaud Lecoeur 04/05/2010 19:40



Je m'étonne de voir si peu de renseignements sur les armes employées par les talibans, à savoir Armes lourdes style PKM, fusils de tireur d'élite Dragunov, mortiers de 82mm et Chicom. Et si les
enfants transportaient des munitions ? Et si les civils tués lors des manoeuvres Otaniennes n'étaient que des boucliers humains ? L'Otan construit aussi des cliniques, lorsque les Talibans ne les
brûlent pas, et des puits dans les villages. Mais bien sûr il est tellement plus facile de ne croire que ce que nous disent les informations plutôt que d'essayer d'avoir un regard neutre.
Continuez à vous renseigner putôt que de ne croire que la propagande talibane : les gens en ont malheureusement plus peur qu'autre chose. Ils n'aspirent qu'à une vie calme dans un superbe pays.


Et gardez à l'esprit qu'un soldat obéit. Un tir milan répond généralement à un tir de RPG 7.


A vous de voir.



Chahid Slimani 04/05/2010 02:40



Bonjour cher Georges


 


Tu as raison de rappeler qu’évoquer la « race » ou la « religion » ne serait qu’un trompe-l’œil pour neutraliser toute analyse
approfondie  sur la réalité de cette domination occidentale…


 


Certes il est facile de manipuler les foules des deux « camps » et faire croire aux uns qu’ils sont une « race civilisatrice » et aux autres
qu’ils sont victimes d’un esprit de croisade etc., mais entre temps ce sont les élites rapaces des deux camps qui profitent de cette « brume » d’incompréhension et d’ignorance pour
ravager les richesses de leurs propres sociétés.


 


L’ « homme blanc » honnête comme l’ « homme de couleur » honnête sont les deux victimes du même système économique et politique rapace
et hypocrite.


La misère, l’exclusion et le pillage des richesses n’ont pas de couleur ou de religion …


 


Les nationalités, les « races » et les « religions » des différents actionnaires de Citibank par exemple révèlent assez sur cette mondialisation
de la rapacité et de la prédation avec la complicité de toutes les races et de toutes les religions. N’oublions pas que ce sont ces fameux « musulmans pieux » qui soutiennent un dollar
criminel !


 


D’ailleurs tu nous résumes bien cette éclatante « vérité » dans ton dernier article et je vais y revenir : « i) La “caste supérieure” qui a
le droit de s’en mettre plein les poches avec l’argent public, via les exonérations et autres privilèges fiscaux.


ii) Et, la “caste inférieure”, qui n’a que le droit de payer l’essentiel du fonctionnement et des investissements de l’Etat et, bien sûr, erreurs, détournements,
gabegies, corruptions, de la caste supérieure »


 


C’est vrai, tout est question de « castes » cher Georges …


 
Amitiés



Georges Stanechy 03/05/2010 19:43



 


Bonsoir "concept"


 


Merci pour les coordonnées des conférences. Intéressantes à suivre.


 


Mais, cette problématique me semble, à la fois, dépassée (même si elle a exercé de terribles ravages en Afrique du sud et perdure au Moyen-Orient...) et plus complexe.


 


"L'Empire", cette domination "occidentale" avec les USA en leader, a une formidable capacité d'adaptation. Il sait se donner une vitrine "black", par exemple, quand cela devient nécessaire. Obama
est le plus emblématique avatar de cette tactique.


 


N'oublions pas que le ministre de la Défense, Powell, et la ministre des Affaires Etrangères, Condolezza Rice, du sinistre et sanguinaire gouvernement Bush, étaient l'un et
l'autre "black" !... Leur racisme anti-arabe, leurs islamophobie, surtout chez Rice, étaient notoires.


 


Il convient d'analyser la domination prédatrice, belliciste, de l'Occident, avec d'autres dimensions, au moins en complément, que le simple racisme.


 


J'aurai l'occasion d'y revenir.


 


Bien à vous


 


 



concept 03/05/2010 18:44



"Stanechy" si vous me permettez,


la sensibilité qu'est la votre ainsi que votre prise de conscience honore l'espèce humaine. Je voudrais ajouter cet élément dont je suis plus que jamais convaincu, concernant la motivation
première de ces besogneuses "hordes civilisées" qui du reste n'en sont pas à leurs premières sorties. La citation de churchill qui apparaît dans votre blog met à jour le grand plan mis en oeuvre,
mais jamais ouvertement avoué à savoir : "la lutte pour la survie de la suprémacie raciale blanche sur cette bonne vielle terre"


Cet entretien (1-4 épisodes) Televisé comme on en fait plus témoigne de se drame global : http://www.youtube.com/watch?v=O01PUOxE5Wk&feature=related


l'Empire, le libéralisme débridé, la politique de la canonière qui a finalement accouché  de la bombe et du surarmement nucléaire, l'abolutisme idéologique , les génocides de toutes sortes
... qu'en pensez vous ?



Georges Stanechy 03/05/2010 11:50



 


Cher Abdelkader


 


Les guerres coloniales ne sont plus admissibles. Même de simples soldats ne l’ont pas admis, lors de la dernière guerre d’Algérie.


 


Noël Favrelière, que vous évoquez, en est un courageux exemple. J’ai
rappelé, dans un précédent billet (Afghanistan : les
Frontières de la France, du 15 juillet 2008)  celui tout aussi courageux de Marc Sagnier, ainsi que celui de plusieurs autres s’opposant aux répressions
sanguinaires en Algérie.


 


Permettez-moi de les citer à nouveau :


« On n'en parle jamais, mais plusieurs soldats français ont lutté contre ce conflit colonial, refusant de tuer des populations qui
choisissaient l'indépendance. Ils ont payé cette "dissidence" au prix d'internements dans des goulags, sans jugement, sans condamnation : Alban Liechti, Jean Clavel, Voltaire Develay, Lucien
Fontenet, Paul Lefebvre, Max Bergeron. »


 


Ce qu’il faut retenir de ce dernier massacre, objet du présent billet, c’est la réapparition des vieux démons de la désinformation. Cette
interaction « antidémocratique », puisqu’elle dissimule l’information à la Nation, entre Armée, politiciens et médias.


 


Dès l’apparition de l’info, s’est exercée une « purge » de tous les communiqués faisant état « d’enfants tués ». Y compris
le communiqué auquel je fais référence en note (sur RFI) qui a disparu.


 


Il ne fallait parler que de « civils tués », puis de « jeunes civils tués », puis « d’adolescents »… Laissant
entendre qu’ils auraient pu participer aux combats, ne serait-ce qu’en portant munitions et autres aides aux résistants.


 


Les médias français ont étouffé l’information, et lorsqu’elle apparaissait c’était pour parler de « bavure, « d’incident
malheureux », etc. Certains se limitant simplement à reproduire « in extenso » le communiqué de l’Armée. Sans recoupement d’informations ou analyse critique.


 


Bien sûr dans tout cela, c’était pour rappeler combien la population afghane soutenait les troupes étrangères venues les "libérer". En
insistant sur le fait que la défendre contre les résistants, entraîne inévitablement des « dégâts collatéraux ».


 


On retrouve ainsi le "mix" de la désinformation-propagande de toute guerre coloniale, et de tout régime politique, qu’il soit fasciste,
dictatorial ou autocratique :


occulter, édulcorer et banaliser.


 


Amicalement


 


 





 




Abdelkader DEHBI 03/05/2010 10:39



Ce n'est hélas, ni la première ni la dernière des "bavures volontaires" - comme qui dirait - perpétrées par les hordes militaires de l'Occident dit civilis".


Noël Favrelière est ce célèbre parachutiste du contingent français envoyé en Algérie en 1956, en plein début de la Guerre d'Indépendance et qui a déserté, en emmenant avec lui son prisonnier
"fellaga" dont il savait qu'il allait être exécuté. Après avoir libéré son prisonnier en le raccompagnant jusqu'à son village, il réussit à quitter l'Algérie par la frontière tunisienne et se mit
en rapport avec le FLN à Tunis. Noël Favrelière sera condamné à mort par contumace pour désertion. Il erra sous plusieurs identités à travers de nombreux pays d'Europe de l'Est. Ce n'est qu'en
1966, qu'il put rejoindre ses parents en France, après avoir bénéficié, non d'une amnistie, mais d'un Non-Lieu, sur l'intervention personnelle du Général De Gaulle.


Noël Favrelière a écrit un livre intitulé : "Le Désert à l'aube" - 1960, Editions de Minuit. Réédité en 2.000.


Voici l'extrait d'un passage particulièrement poignant de ce livre, et qui montre jusqu'à quel point l'ivresse de la force brutale, peut transformer des hommes ordinaires en bêtes immondes :


"""J'ai déserté parce que je n'en pouvais plus des bavures continuelles, des massacres de civils, présentés comme des exploits....Une petite fille en robe blanche courait. Comme à un stand de
foire, le capitaine a promis cinq cents francs à celui qui l'atteindrait. Elle a tourbillonné sur elle-même ; çà se voyait pourtant que c'était une enfant. J'aimerais tant trouver des excuses au
soldat qui l'a tuée"""


C'est dire combien il parait hypocrite et cynique, de parler aujourd'hui en Irak, en Afghanistan ou ailleurs, de parler de "bavure", alors que l'on devrait parler plutot de "culture". La culture
du crime. Qu'il s'agisse du crime gratuit, commis "juste pour voir" contre des cortèges de mariage comme en Irak ou en Afghanistan, ou bien qu'il s'agisse des crimes de masse, perpétrés contre
des peuples entiers, tout au long de l'histoire sanguinaire de l'impérialisme colonial occidental.



Georges Stanechy 03/05/2010 07:55



 


Cher Abdelkader


 


Merci de l'info. Pour faciliter mon intervention auprès de l'hébergeur, je voudrais savoir si les textes qui ne sont pas apparus ont été saisis directement sur la fenêtre "commentaires", ou à
partir d'un texte Word via la procédure "copier-coller".


 


Amitiés


 


 



Abdelkader DEHBI 03/05/2010 05:51



Cher George, je vous disais bien que votre blog est miné. Cela fait le 2ème commentaire censuré.



Abdelkader DEHBI 02/05/2010 11:29










Georges Stanechy 02/05/2010 10:42



 


Cher Abdelkader


 


Effectivement, le message n'est pas sorti.


 


Cela est déjà arrivé, y compris pour moi sur d'autres blogs. La cause en serait un blocage du "copier-coller" à partir d'un texte écrit sur Word.


 


Certains hébergeurs invoquent la nécessité de ce blocage pour éviter le "transfert" de virus...


 


Amitiés


 


 



Georges Stanechy 02/05/2010 10:39



 


Bonjou Noor


 


Merci pour les photos. Mais, je ne peux pas intervenir pour les modifier ou les agrandir. Seul l'auteur du message en a la capacité technique.


 


Amitiés


 


 


 


 



Abdelkader DEHBI 02/05/2010 10:04



Cher M. George Stanechy, mon commentaire - n° 04 - est pour l'instant une jolie petite surface blanche... Votre blog bénéficierait-il - comme le mien - de la grande sollicitude des gardiens du
temple des libertés ?



Abdelkader DEHBI 01/05/2010 23:30










Noor 30/04/2010 17:28



Paysage iranien à quelques heures de la frontière Afghanne.



Noor 30/04/2010 15:53



 Afghan, Afghanistan, Mashaad ville iranienne se trouvant à 20 minutes de la cette frontière Afghane tant rêvée. Je regrette Georges je n'arrive pas à mettre les photos d'Iran,
parce que les paysages y sont à peu près identiques quoi que l'Afghanistan est plus beau mais malheureusement détruit par la guerre une guerre injuste et cruelle.



Noor 30/04/2010 11:54



 Mais quelle est donc la faute commise par  ce peuple Aghan pour mériter cette barbarie venue de l'occident pays dîts civilisés, mon oeil!