Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 17:41

 

 



Rare moment d’éloquence, d’émotion et d’humour. D’appel à l’intelligence, au courage. A la résistance.

A la Jaurès !...

Le seul candidat à la présidentielle 2012, pour le moment, en mesure de démonter dans un discours, pièce par pièce, l’escroquerie de l’oligarchie au pouvoir. Se servant des « agences de notation » comme d’un chiffon rouge, pour mener à l’abattoir une opinion publique asservie, trompée, par une colossale propagande. Immense désinformation, truffée de clichés mensongers, encadrée par des « experts-charlatans-mercenaires ».

Justifiant ainsi ses immenses privilèges par un cynique dépouillement, pillage, de la collectivité.

 

“Copié-collé” d’une politique impériale, fédérant les ploutocraties de la planète.

Pas un extrait de ce discours, dans une salle pleine à craquer de 6000 personnes, ne sera diffusé ou rapporté dans les médias dominants.

Face à cette censure, lancée le samedi 14 janvier 2012 au Zénith de Nantes, il convient de faire circuler cette incitation à "l’éveil citoyen"

 

 

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Georges Stanechy - dans Présidentielles Françaises
commenter cet article

commentaires

Georges Stanechy 17/01/2012 21:33


 


 


Bonsoir Pierre

Merci pour vos bons vœux et commentaires. Tous les miens, pour 2012 !

JLM présente, à ce stade actuel du décollage de la campagne des élections présidentielles, le seul effort politique de remise en cause « sérieuse et chiffrée » d’un système en plein naufrage. Au
plus fort de la campagne diffamatoire organisée par notre nomenklatura, j’avais publié un billet pour déconstruire l’image "populiste" qu’elle souhaitait imposer à l'opinion publique (Jean-Luc Mélenchon : il a raison mais il se trompe – 7 février 2011)

En effet, JLM est plus que crédible. Tout particulièrement, sur le plan économique et social. Tranchant sur la logorrhée insipide des autres candidats, ramassis de clichés démagogiques rappelant
les pires arguments idéologiques, des « versaillais » et autres réactionnaires, qui ont structuré nos « monarchies républicaines ».

Il a la chance d’avoir à ses cotés un remarquable économiste, Jacques Généreux, qui est incontestablement un formidable apport, insuffisamment mis en valeur, voire “occulté”. Tant au niveau de la
campagne de communication du FDG, que chez les médias de l’oligarchie régnante. Rien de surprenant, toutefois, quant à ce dernier point.

Reste des faiblesses, au niveau de la gestion de sa campagne, à redresser rapidement. En priorité :
i)  JLM ignore trop l’immense réservoir de voix, de problèmes et d’attentes, d’autres "segments" citoyens (naradamuni y fait
allusion dans le commentaire n° 2, "il n’y a pas que les ouvriers et les fonctionnaires"...) : petite agriculture, artisans-commerçants, PME-PMI.
Grande agriculture, grand patronat, grande distribution et partis de droite travaillent en profondeur (essentiellement par la peur) ces "segments" pour les rattacher à leurs causes, alors qu’en
réalité ils s’en servent pour mieux les flouer.
ii)  Seul présidentiable, en France, à avoir d’excellentes connaissances en termes de politique étrangère : Amérique latine
(qu'il connaît sur le bout des doigts), Chine, Palestine, etc. JLM est, par contre, « très mal » conseillé quant à l’approche des complexes enjeux, arcanes, du Moyen-Orient et de l’Asie
Centrale.
Ce qui explique, en partie, sa monumentale bourde commise lors de la publication du sidérant (je pèse mes mots…) communiqué approuvant « l’intervention » de l’ONU en Libye. Dont on connaît les
résultats…
Visiblement, concernant le "dossier Iranien" avec son historique, le passif financier de la France à l’égard de ce pays (pour ne pas dire « détournement ou vol »…) et le "calibre" de ses
dirigeants, son entourage baigne dans un analphabétisme géopolitique complet. A moins d’être « sous influence ».
Ce qui, malheureusement, ne fait aucune différence avec le reste de la classe politique (française et occidentale dans son ensemble) abonnée aux élucubrations, manipulations et autres
diabolisations, des « Think Tanks US »…
iii)  Sans former un "Shadow cabinet" sur le modèle de l’opposition en UK, il est regrettable ne pas connaître la composition
de son équipe, notamment les membres en charge des « sujets spécialisés » outre les affaires économiques et sociales : éducation - recherche scientifique, santé, défense, sécurité intérieure,
justice, diplomatie, etc. Son image « d’homme seul », avec l’image d’un « front » sans réelle charpente malgré une impressionnante base de militants motivés, joue contre lui dans sa percée vers
d’autres bassins de voix.

Remarques formulées dans la perspective, peut-être pas de remporter les présidentielles 2012, mais d’avoir une forte représentation parlementaire aux prochaines législatives, et mieux se préparer
pour 2017…

Amicalement


 

Georges Stanechy 17/01/2012 21:27


 



Bonsoir Naradamuni

Merci de ces liens et textes fort intéressants !

Le salaire accessible à tous, employé ou pas, est une hypothèse déjà très travaillée mais insuffisamment débattue. André Gorz, notamment, qui considérait que les créateurs de richesses n’étaient
pas les entreprises, contrairement à l’argument inusable de la propagande patronale, mais les « citoyens », usagers et consommateurs, outre bien entendu les cadres et employés faisant "tourner la
boutique"…

Prenons n’importe quelle entreprise, avec son « génial patron-créateur », et installons-là au pôle nord…

Sans ses cadres et employés, elle ne créera aucune richesse. Sans consommateurs, pas davantage.

Seule une « collectivité » créé la richesse. Qu’elle se doit, en conséquence, de partager équitablement.

Mais, avant d’en arriver à admettre, construire, cette réalité future, il faudra du temps et de profonds bouleversements.

Amitiés



 

naradamuni 17/01/2012 13:03


Assez drôle, juste et très efficace Lucky Luke et les Daltons !


Je noterais simplement quelques manquements et questionnements (à mon humble avis.) :


1- Ouvrier, tarvailleurs, ok ! Mais rien sur les autres : handicapés, chômeurs et autres accidentés du profit et de la croissance à n'importe quel prix ?


2- Attaques ( totalement justifiées) des agences de notations de S&P et Moody's et rien sur "Fitch". Pourquoi, parce que Française ?


Fitch propriété de "Marc Ladreit de Lacharrière" ( aristocrate et 71e fortune de France) à qui certains suggèrent de se porter candidat à la présidence
nationale !


Et il faut s'intéresser de près aux hommes qui composent l'agence de
notation FITCH :
Enlevez les descendants de nobles qui ont échappé à la glorieuse Première République, les affairistes, les ex RPR et pantoufleurs de la gauche « d'ouverture », enlevez les liencieurs,
les délocalisateurs et les spéculateurs...il reste quoi ?
Pouvez me répondre ? Il reste quoi ?
C'est quoi une agence de notation ?


Cette agence franco-américaine, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, comme ses deux autres « sœurs », Standard & Poor's et Moody's, est tout sauf indépendante des milieux
d'affaires, des multinationales et des décideurs politiques.


3- Beaucoup de chiffres sont utilisés et dans la justesse et l'image tel entre autres celle de l'économie dont le flux de roulement doit se faire rapidement pour nourrir "l'économie politique
publique" (prérogative de l'Etat, qui a pour objet de servir le citoyen en lui garantissant la Liberté, la dignité et en l'incitant à la fraternité.).


Mais grâce au produire quoi, pour qui et comment ?


Croissance de l'économie par le Produire et le Consommer dans la Compétition et la Concurrence déjà prôné par le capitalisme mondialiste guerrier actuel ?


«La guerre est fondée sur la compétition, sur la rivalité, sur la concurrence», trivialise Charles Péguy !!!


"A noter que la consommation n'est pas une croissance. La consommation est une diminution, une destruction des matières et richesses premières de la Terre, elle est le contraire d'une croissance.
Au point que sa "croissance" proliférante est un danger pour la survie de la planète et de la vie. Ensuite, il y a production pour "répondre" à cette consommation, avec ses ribambelles de
pollutions et destructions. Le délire irrationnel de la "croissance" est d'intégrer ces catastrophes et ces destructions comme des points positifs, des chiffres qui augmente l'addition et le
"total" de la "croissance". La négation de la réalité, qui aboutit à tous les comportements irrationels (pragmatiques ?) des marginaux parasites capitalistes, devient tellement visible que nous
pouvons, aisément, saisir que, pour eux (esprits malades ?), toute catastrophe, toute tragédie collective est un "bénéfice".


Si la répulsion ne nous a pas encore secoué devant les dégâts du fanatisme économique surproduction=surconsommation (qui supplante, et de loin, tous les fanatismes religieux !) c'est qu'il nous
faudrait nous diriger vers les entreprises de nettoyage ; notre puanteur morale devenant incommodante.


Si le taux de croissance est un antiguide antipolitique (il n'y a aucun lien entre "croissance" et "développement"!) que mettre à sa place ? La réponse est toute prête mais il faut, d'abord,
procéder au changement de mentalité. Refuser que cette croissance (sic) tirée par la consommation soit la "calculatrice", évaluatrice et combinatoire, du moindre revenu que ce soit, empêcher que
les politiques se cachent, désormais, derrière cette mécanique irresponsable mais qu'ils doivent bien s'avancer avec les nouvelles grilles de REPARTITION viendrais nous rendre carrément tous
sociables.


Cette irresponsable régression infantile doit être clairement sanctionnée. Cette économie production- consommation (à n'importe quel prix!) devrait-être dissoute, abolie pour infantilisme
structurel et incapacité de répondre de ses actes. Serait inaugurée « l'économie des besoins ». L'économie des besoins, même si la sobriété des mots pouvait induire à croire à un manque
de respect des êtres humains, tout, au contraire, le capitalisme, masquant, lui, sa hideur structurelle derrière des mots pompeux et clignotants qui n'ont rien à voir avec sa réalité, exsude-t-il
son mépris et son indifférence glaciaux pour les êtres.


L'économie "des besoins réels" a le respect "durable". Fin de l'obsolescence programmée (pour les soit-dits besoins économiques : délinquants !), de toute publicité comme apologie du
mensonge et création de faux besoins, dommageables pour la survie de la Terre et de la vie. Comme l'argent n'est qu'une fiction il s'agit d'en faire une fiction apaisée. Or le mot payer vient
d'apaiser, de paix. Chacun-e sa paie et c'est la paix. Payer équitablement chacun-e fonde la paix. Ce peut être le revenu d'existence (vous naissez et sans aucun justificatif vous avez le droit à
2000 € par mois toute votre vie et ce évolutif selon l'évolution ). Renversement pacifique des mentalités : "le salaire maxima garanti" le permet puisque vouloir avoir des revenus EXAGERES, du
style 200 000 fois plus que les autres esserait désormais considéré comme symptôme de maladie mentale. Prendre conscience exhaustivement de la réalité des faits est bien introduction au
changement de mentalité."


Où trouver encore du
sérieux ?


Bien à vous tous.


Merci


 





Davoust Pierre 17/01/2012 00:00


D'abord, mes meilleurs voeux pour 2012 et beaucoup de papiers que j'aurais grand plaisir à lire et à diffuser.


Je me doutais bien, à leur lecture, quelles pouvaient être vos engagements... Mais c'est encore mieux quand vous les concrétisez comme vous le faites vis-à-vis de Mélenchon.


Je vous souhaite une bonne fin de soirée.