Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 17:40


« Si le pouvoir de normalisation veut exercer le vieux droit souverain de tuer, il faut qu’il passe par le racisme. »

Michel Foucault (1)

 

 

 

Je me ressourçais à la finesse des analyses de Michel Foucault sur le pouvoir et ses dérives, le racisme étant une de ses pires pathologies, quand j’appris qu’un débat entre Tariq Ramadan et Caroline Fourest, se déroulerait chez Taddeï. Dans une émission de FR 3. (2)

 

Intéressant, me dis-je, d’assister à la rencontre entre une représentante éminente du "racisme d’Etat" français et un intellectuel au rayonnement international, spécialiste de l’Islam. Prudent, toutefois, je n’en attendais pas grand-chose. (3)

 

Ces rencontres télévisuelles relèvent plus du pugilat, que de la confrontation d’idées, de convictions ou de positions. L’objectif étant souvent, outre de « faire de l’audience », de noyer, parasiter, étouffer les propos de celui qui ne doit pas être entendu. Selon les diktats du politiquement correct.

 

Tariq Ramadan, j’ai l’habitude de suivre ses interventions sur les chaînes de TV britanniques où il est régulièrement invité, s’exprimant dans un excellent anglais. Toujours aussi clair, concis, serein. (4)

 

On se souvient qu’il avait été recruté pour occuper la chaire d’islamologie dans la plus grande université catholique du monde, celle de Notre-Dame, dans l’Etat d’Indiana aux USA (5). Mais au dernier moment, le gang bushiste dans lequel s’illustra le “grand inquisiteur” fanatique Daniel Pipes (6), spécialiste de la chasse aux universitaires « suspects de déviationnisme antichoc des civilisations », bloqua son visa d’admission.

 

L’université d’Oxford, au Royaume Uni, le récupéra aussitôt. Il est régulièrement consulté par les autorités du pays. Comme dans d’autres pays européens ou d’autres continents. Ses livres en anglais se retrouvent dans toutes les librairies britanniques. Sollicité dans le monde entier comme conférencier (7), il est l’exemple du chercheur qui étudie, analyse, écoute, regarde, échange. Dans l’humilité.

 

Sauf en France.

 

Depuis l’ère Pasqua, ministre de l’Intérieur d’alors qui, entre deux contrats de vente d’armes sur l’Angola, s’arrangeait pour que les préfets interdisent l’obtention de salles de conférences ; lorsqu’on voulait faire venir Tariq Ramadan pour débattre avec lui.

 

Estampillé « islamiste ». Ce qui équivaut à une condamnation d’excommunication de l’Eglise ou, de nos jours, à une “fatwa républicaine”.

 

Un test ?

 

Je vous offre votre poids en chocolat si vous trouvez un seul de ses livres dans une bibliothèque municipale en France ou un centre culturel français à l’étranger. Alors qu’abondent, en bonne place dans ces mêmes établissements publics, les livres de propagande les plus islamophobes, anti-arabes, anti-iraniens, anti-palestiniens, et j’en passe, du circuit de l’édition francophone.

 

« Liberté d’expression », « Exception culturelle française »… Diabolisons, d’abord. Réfléchissons, ensuite.

 

En France, Tariq Ramadan est ostracisé par le puissant lobby islamophobe et ses beni oui-oui d’origine libanaise ou maghrébine. Tout simplement, parce qu’il n’accepte pas la diabolisation de l’Islam. Comme tout clou qui dépasse, il a donc droit aux coups de marteau des tenants de notre glorieux héritage colonial. Les « inférieurs » doivent « s’écraser » et demander la permission d’exister.

 

Hélas ! Son approche intellectuelle n’a rien à voir avec la verroterie conceptuelle de bazar des bateleurs s’autoproclamant représentants “éclairés par la modernité occidentale” de la communauté musulmane d’Europe. Tant prisés par les médias dominants et les milieux intellectuels racistes.

 

Dont on sait, à part leurs sponsors et autres commanditaires semble-t-il, que :

«… leur fortune médiatique est trop souvent inversement proportionnelle à leur ancrage dans la population qu’ils sont supposés représenter.

Et qu’ils ne doivent leur temps d’antenne qu’à leur capacité à occulter beaucoup d’autres visions, bien d’autres sensibilités, de multiples autres exigences, qui sont souvent celles de la vaste majorité de leurs concitoyens ou de leurs compatriotes, ainsi privés de voix ». (8)

 

 

 

 

Dans un activisme vibrionnant, Caroline Fourest anime cette mouvance. Tous les médias officiels, presse, radios, TV, lui sont ouverts. Passant pour une spécialiste de l’Islam. Alors qu’elle n’est que l’archétype de l’intolérance islamophobe. Si bien décrite, démontée, dénoncée, dans les livres d’Edward Saïd.

 

Oui. Les USA ont Daniel Pipes. Nous en France, en Europe, nous avons notre grande inquisitrice : Caroline Fourest. Au culot inébranlable. Transbahutant son fonds de commerce islamophobe, baluchon, bric-à-brac d’intolérance, de suspicions paranoïaques, de réquisitoires en sorcellerie.

 

Elle m’avait amusée, dans une émission de TV britannique vue à Londres, lors du lancement médiatique de la guerre en Irak. Y avaient été invités des “journalistes” de différents pays européens pour justifier l’innommable : détruire un pays, plus d’un million de morts, sur fondement de mensonges. Tout le monde le savait.

 

Car une guerre se lance comme un nouveau dentifrice sur le marché, par un matraquage publicitaire préalable ou en accompagnement. La propagande, en pleine effervescence, roulait du tambour sur l’hystérie du choc des civilisations : l’Islam une menace pour l’Occident !

 

Dans sa diatribe anglicisante, Caroline Fourest venait confirmer combien la France était en danger avec des banlieues, des mosquées, des imams propagateurs de la haine de l’Occident…

 

Pitoyable.

 

Elle ne voit l’Islam qu'à travers les stéréotypes des néoconservateurs US. Dans un laborieux copié-collé des argumentaires de propagande, élaborés par les officines de la désinformation des Think Tanks. Même pas retraités. Encore moins repensés. Régurgités, simplement.

 

Le comble du ridicule : quand elle aborde cette immense mosaïque désignée sous l’appellation de Frères Musulmans ! Variant, évoluant, dans sa composition et ses orientations, d’un pays à l’autre, d’un courant à l’autre, d’une époque à l’autre. Avec ses bons et ses méchants, ses héros et ses dissidents, ses martyrs et ses collabos.

 

Visiblement, sur L’islamisme et les Frères Musulmans, elle ne s’est même pas donnée la peine de lire l’ouvrage fondamental de François Burgat. (9) Le meilleur spécialiste international sur la question.

 

Alors, dans ce fourre-tout relooké en Chaudron de l’Enfer, Caroline Fourest vient puiser à la louche tous les amalgames, toutes les thèses et condamnations, contre l’Islam. Hypnotisant un public désinformé. Bien sûr, à l’abri des “appellations-alibis”, boucliers de la rhétorique islamophobe : islam radical, laïcité

 

Incapable de lucidité, de courage, d’honnêteté, pour constater, toucher du doigt, dire, que ce ne sont pas des musulmans qui occupent militairement, bombardent, rasent des villages, villes, régions, pays, en Europe ou en Amérique du nord. Dans l’hyperviolence. Depuis des décennies. Mais, le contraire. En Terre d’Islam, ce sont des occidentaux, chrétiens ou pas, laïcs ou pas. Semant quotidiennement la mort, la désolation, la souffrance, le désespoir. Dans la bonne conscience.

 

Refusant d’admettre que l’Islam est une des grandes religions de l’Humanité et donc de l’Europe, elle et ses sponsors la voudraient invisible. Dans son délire inquisitorial, traquant inlassablement le “double langage”, sur fond de procès d’intention. Ce n’est plus la chasse à la taupe moscovite, mais à la taupe iranienne, "islamofasciste", alqaïdesque…

 

Sa cible privilégiée étant : Tariq Ramadan.

 

Multipliant, livres, articles, déclarations, présences médiatiques. Cette “journaliste de gauche” pratiquant avec cynisme le « double langage » qu’elle prétend dénoncer. Dans son acharnement, ne cessant de clamer son républicanisme, elle milite pour l’interdiction de Tariq Ramadan dans les universités !…

 

Semer le doute, instiller la peur. La peur de L’Autre. Du musulman pratiquant. “L’autre race … celle qui, en permanence, et sans cesse, s’infiltre dans le corps social, ou plutôt se recrée en permanence dans le tissu social et à partir de lui.” (10)

 

Dans un combat  incessant “… à partir d’une race donnée comme étant la vraie et la seule, celle qui détient le pouvoir et celle qui est titulaire de la norme, contre ceux qui dévient par rapport à cette norme. ” (11)

 

L’obscurantisme, l’intolérance, le radicalisme du racisme, le fanatisme, sous couvert de la défense de la laïcité.

 

D’où vient cette rage ? Exiger la suppression de la parole de « l’autre » ? Pourquoi un tel harcèlement, à l’encontre de Tariq Ramadan ? Pourquoi une telle obsession ?… Heures, jours, mois, années… Implacable.

 

Au fil des échanges le débat s’enlisait, avec une Caroline Fourest empêtrée dans ses anathèmes incapables de dissimuler amalgames et manipulations. De citations, de contextes, d’erreurs factuelles. Dans la fureur de ses “excuses sincères”, à chaque ramassage “coquillesque” que lui présentait son interlocuteur.

 

Fragile libellule du tripatouillage informationnel, persécuteur, mensonger, face au rouleau compresseur de la maîtrise méthodologique d’un chercheur du calibre de Tariq Ramadan. Pathétique prestation d’une propagandiste, prise les doigts dans le pot de confiture de la désinformation…

 

J’éprouvais de la compassion.

 

Quand progressivement ma perspective changea, grâce au remarquable travail des cameramen et de la régie.

 

On ne salue jamais assez les prouesses que réalisent ces techniciens saisissant en direct, donc sans montage en post-production, une émission TV. Changer d’angles et de perspectives en permanence pour donner du rythme à un débat, où dialoguent sur un plateau, quand ils ne s’apostrophent pas, plusieurs interlocuteurs.

 

Pour accentuer l’ambiance « duel », ils reprenaient la pratique magnifiée par Sergio Leone dans ses westerns. Cadrant à tour de rôle, en gros plan, le regard des duellistes. Ne manquait que la musique d’Ennio Morricone, avec ses mélodies portées par une harmonica…

 

Les yeux, plein écran, la caméra glissant sur les joues et mentons des protagonistes, barbe de l’un, fond de teint de l’autre, pour saisir la lumière dans l’éclat des iris de l’opposant…

 

Superbe alternance.

 

Soudain. Je compris. Nulle lueur haineuse, meurtrière.

 

Aveuglante. L’étincelle. L’illumination. Un champignon atomique surgissant à l’horizon. Ce fut le titre du film d’Alain Resnais, sur un scénario de Marguerite Duras qui me vint à l’esprit :

Hiroshima Mon Amour

 

Explosant, fou, jaillissant, passionné, ravageant, fasciné, haletant, déchiré…

 

Dans la fulgurance bleutée du regard de Caroline Fourest, un cri silencieux jeté à l’homme de sa vie, muré dans son incompréhension…


Tariq Mon Amour !...

 


 

 

 

 

 

 

1.  Michel Foucault, Il faut défendre la Société, Cours au Collège de France - 1976, Gallimard, 1997, p. 228.

2.  Emission France 3 à visionner : http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=833

3.  « Racisme d’Etat : un racisme qu’une société va exercer sur elle-même, … un racisme interne, celui de la purification permanente qui sera l’une des dimensions fondamentales de la normalisation sociale. », Michel Foucault, Op. Cit., p. 53.

4.  Visitez son site : http://www.tariqramadan.com/

5. http://en.wikipedia.org/wiki/University_of_Notre_Dame

6. http://www.voltairenet.org/article13765.html 

7.  Visionnez sa récente conférence au Canada : http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10915

8.  François Burgat, Ôte ta conscience de là que j’y mette la mienne, 3 janvier 2007, http://oumma.com/Ote-ta-conscience-de-la-que-j-y

9.  François Burgat, L’islamisme en face, Paris, La Découverte, 1995, Poche 1996, édition mise à jour 2002 et décembre 2007.

10. Michel Foucault, Op. Cit., p. 52

11. Michel Foucault, Op. Cit., p. 53

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Stanechy - dans Islamophobie & Racisme d'Etat
commenter cet article

commentaires

Noor 05/03/2010 16:23



Bonjour Georges,

GRRR au diable la censure!!!!

Est-ce que quelqu'un parmi vous peut m'aider à insérer des photos et comment  s'y prendre? faut-il créer avant une galerie photo?? pour les mettre ensuite sur le blog de Georges.
Truth par exemple, sais tu comment faire? étant une piètre "rédactrice"je me sentirai plus à l'aise à illustrer les articles de Georges de cette façon.
Des milliers de photos attendent d'être vues ça serait dommage.
Il n'y a rien de mieux que ceux qui ont vus.






Georges Stanechy 03/03/2010 20:24



Bonsoir Noor

Le Comité des Gloutons Chocolatiers, dont la mauvaise foi est à la hauteur de ta gourmandise, et que j'ai l'honneur de présider, a, dans son unanimité, refusé d'accéder à ta demande.

Estimant, dans son intransigeance chocolatière, qu'il ne s'agissait pas d'un ouvrage de TR seul. Puisqu'il est co-écrit avec Alain Gresh du Monde Diplomatique, lui permettant ainsi de franchir les
filtres de la censure des bibliothèques municipales et des centres culturels français à l'étranger.

Rassure-toi, le Comité veille jalousement sur le stock de chocolat tant convoité. S'assurant, par des dégustations régulières, que la qualité est toujours d'un excellent niveau.

Amitiés


Noor 03/03/2010 16:22


Bonjour Georges,

TIN TIN!!!
Est-ce que je peux considérer avoir gagner mon poid en chocolat et comme l'hiver a été rude, j'ai du grossir de quatre kg!!!
J'ai trouver dans la bibliothèque de quartier, adresse de livraison de 62 kg en coulisse.

Tariq Ramadan et Alain Gresh
L'ISLAM en questions
Actes Sud Sindbad
Alors?!
Ou la moitié de mon poid en chocolat noir avec des amendes et des noix de pécanqu'en dis tu?!
J'espère que jt'épate!!...


ritapitton 07/12/2009 18:30


Bonsoir Georges ,
Merci de ta réponse mais je tiens à faire une précision . Comme ton texte s'indigne contre l'islamophobie j'ai répondu que des femmes musulmanes étaient battues à cause de leur religion (port
obligatoire du voile en toutes saisons !!  et les musulmans  eux sont en tee shirt de plein droit en été  !! ) chose qui n'existe pas dans les autres religions !! Et ça nourrit
l'islamophobie !! La religion doit attirer pas repousser .
Bien  sûr  plein de femmes sont battues mais pas pour la religion . Elles sont victimes de leurs propres démons ou des démons de ceux qui les battent et les maltraitent .Les démons de
l'insconcient collectif non- maîtrisés en raison de l'absence de Dieu .
Le matérialisme athée provenant des philosophies athées est bien la cause du MAL dans le monde : tous les VEILLEURS ,tous  les gardiens de la flamme le disent .Je ne ris pas . j'applaudis
.

@dhoukar

Vous dites que la "oumma " n'est pas un empire mais repose sur un consensus représenté par un petit noyau dur de valeurs communes qui implique la libération de la femme du joug masculin et le rejet
de l'androgynat .
Oui toutes ces valeurs modernisantes font honneur à l'islam et vaincront  l'islamophobie

Cordialement . Rita


Georges Stanechy 07/12/2009 10:04



Cher Hédi

Le problème posé par l'islamophobie de la nomenklatura française actuelle, en dehors de toute considération morale ou éthique, est l'incidence sur la capacité de décision des gouvernants. En termes
de politique intérieure ou extérieure.

L'aveuglement, le déni, sont le symptôme d'un "manque" de lucidité.

Gouverner, anticiper, voir le monde au travers du prisme de la "Peur de l'Autre", donc du "Mépris de l'Autre", dans le culte de l'ignorance, le racisme, le fanatisme, ne peuvent conduire qu'à des
prises de décisions, ou d'absence de décisions, tragiques quant à leurs conséquences.

L'obscurantisme, quels qu'en soient la couleur ou le travestissement, ne peut être, pour une collectivité comme pour un individu, que source de désillusions ou de catastrophes à venir.

L'incapacité à prendre en compte la réalité du monde et de son évolution étant porteuse d'un échec.

Amitiés



Dhoukar 06/12/2009 12:50



Cher Georges


Vous soulignez la diversité multiethnique de l’Islam. Les médias l’occultent parce que c’est elle qui fait peur. Elle illustre la réussite d’une religion réellement universelle ; la seule en
vérité, qui réussit à brasser des peuples de toutes les couleurs, de toutes les cultures et de toutes les langues. La seule religion-identité où l’on est avant tout musulman, membre de la
« oumma », qui n’est pas un empire, mais repose sur un consus représenté par un petit noyau dur de valeurs communes. Le christianisme tente de rivaliser avec l’islam sur ce terrain,
mais un copte se sent d’abord copte égyptien ou ethiopien, un maronite et d’abord libanais… et ne parlons pas des rivalités entre les églises chrétiennes… Cet universalité musulmane est le lieu
d’une synthèse en train de se faire, de tous les apports positifs, d’où qu’ils viennent, et parmi eux la libération de la femme du joug masculin que vous avez noté. Elle se réalise lentement,
mais concrétement par une féminisation réelle de l’univers socio-économique musulman et non par une virilisation de la femme et une féminisation de l’homme (l’androgynie).


Un corps attaqué se braque et se raidit et sa pensée même s’arrête quand il lutte pour la survie. Cela arrive à des fractions de musulmans, là où se produit une agression occidentale. Ils ne
représentent qu’un aspect de ce monde complexe et pluriel. Mais c’est sur eux qu’on dirige l’attention, parce que l’Occidental, dans son élan hégémonique, ne s’intéresse qu’à l’adversaire qu’il
cherche à dominer, pour ne pas dire sa proie. Il en fait le représentant d’un Islam globalisé. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


Amitiés


Hédi




Georges Stanechy 05/12/2009 16:41



Rebonsoir Rita

Mon texte étant problement trop long au goût du serveur, les amitiés que je t'adressais à la fin de mon commentaire ont été tronquées.

Je te les renouvelle donc.

Bien à toi



Georges Stanechy 05/12/2009 16:34



Bonsoir Rita





Il faut se garder des stéréotypes, clichés et autres formatages que nous imposent la propagande. Comme Caroline Fourest
et les "modernistes" (pour reprendre ton expression), membres éminents de l’appareil de désinformation sur le monde musulman, tentent de nous en persuader.





N’oublions pas que le monde musulman, du Maroc à l’Indonésie ou la Malaise en passant par la Turquie, représente plus de
1,5 milliard de personnes parlant une multitude de langues et vivant de multiples traditions séculaires. L’amalgame des « désinformateurs » est tout simplement propagateur
d’obscurantisme, pour mieux entretenir le fanatisme antimusulman ou islamophobe.





Il n'y a pas plus de femmes battues dans le monde musulman que dans le monde chrétien, juif, bouddhiste ou athée. C’est
déjà trop, pour le sort des femmes battues qui, chez nous en France, sont en premier lieu victimes de l’alcoolisme et de la misère, matérielle ou psychologique. Et, non pas d’une
religion.





Comme je le rappelais récemment, rien qu’en France ce sont en moyenne 48.000 viols « officiellement » recensés
chaque année. Dans un pays dit de tradition « judéo-chrétienne » et de « valeurs républicaines »…





Alors, arrêtons les clichés !





Quand on vit dans des pays musulmans, non pas entre européens mais au milieu, au contact, des familles musulmanes on est
frappé (c’est ce qui m’est arrivé et m’arrive à chaque fois) de rencontrer autant de couples unis, aimants, respectueux. Avec un sens de la famille où les « anciens » sont intégrés avec
les troisièmes et quatrièmes générations, qui a complètement disparu dans nos contrées européennes. Où on les laisse désespérer de solitude et de mauvais traitements, dans des
mouroirs…





Le radicalisme religieux est la réponse brutale et momentanée qui apparaît lors d’agressions extérieures : en Pologne,
lors des agressions des coalisés (Prusse-Autriche-Russie) au XVIII° siècle, en Espagne lors de l'invasion napoléonienne, etc. Il n’existe pas dans la paix et la prospérité.





Avant de donner des cours de civilisation, mettons un terme à la propre violence de l’Occident dans les pays musulmans.
Laissons ces pays exercer leurs droits à l’autodétermination, au lieu de les bombarder, les occuper et les piller.





Les discours islamophobes sur la violence des « autres » n’ont pour seule finalité que de faire oublier notre
hyperviolence d’occidentaux racistes.





Que dirais-tu si les télévisions des pays musulmans ne montraient des femmes européennes, dans leurs
« documentaires », à longueur d’année, uniquement que des femmes  battues, violées, accablées de misère ?...





Ou encore des criminels pédophiles, des photos de nombreux enfants enlevés, assassinés après avoir été violés (phénomène
inconnu dans les pays musulmans…) ?...





Avec des « Caroline Fourest » locales, et des « modernistes » locaux, affirmant que tout cela n’est
que le résultat du judéo-christianisme ou de la philosophie athée ?...





Devant tant d’obscurantisme et de fanatisme… Tu rirais. Et, tu aurais raison.





Si tu as l’occasion de voyager et d’être reçue dans des familles musulmanes du Maroc à la Turquie, pour prendre un
exemple proche au sud de la méditerranée, tu y découvriras un univers d’hospitalité, de gentillesse et de raffinement.





Tu y rencontreras des femmes médecins, architectes, enseignantes, ingénieurs, commandants de bord, conductrices de trains
ou de bus, policières, douanières, et j’en passe… Dans tous mes voyages, c’est dans les pays musulmans où j’ai rencontré le plus de femme polyglottes.





Images que les propagandistes islamophobes se gardent bien de montrer en Occident.





Et, tu constateras, que ce sont dans ces pays où les femmes y sont certainement plus authentiquement épanouies, dans leur
féminité et leur sensualité, que sur les affiches racoleuses de nos abribus…




ritapitton 04/12/2009 22:37


Bonsoir à tous ,
J'arrive en retard car j'étais en train de me battre sur d'autres forums .Tariq Ramadan a raison de s'offusquer contre l'interdiction des minarets en Suisse .Je ne pense pas  que Tariq Ramadan
battrait sa femme  comme le font beaucoup de  musulmans  si celle ci enlevait  un peu son voile  en public en période de canicule !! D'ailleurs sa femme est eoropéenne je
crois .
Cela dit les musulmans malgré un certain archaisme que Caroline Fourest et les modernistes  ont  raison de combattre demeurent les gardiens de l'essentiel .
Ils se raccrochent à l'ËTRE en cette période de tripotage de neurones  par le nihilisme .
Ils constituent les derniers purs qui résistent à l'envahissement des sciences , de la technologie ,du matérialisme , de l'androgynat renversant  !!
Et les minarets pointent vers le Ciel nous montrant ce qui est puissant en Haut .
Alors interdire les minarets et autoriser la vente d'armes aux pays étrangers pour faire la guerre c'est du satanisme !!
C'est la civilisation malade  qui rend malade la Nature .Les minarets , les cathédrales , les synagogues , les temples sont là pour guérir l'homme .Alors pas d'interdiction aussi longtemps
qu'ils sont en harmonie avec l'environnement .

Amitiès . Rita



Noor 03/12/2009 13:09


Je sais georges!  c'était juste la dernière vidéo qui n'avait rien à voir avec la rencontre Tariq Ramadan et Caroline Fourest.


Georges Stanechy 03/12/2009 10:51



Bonjour Noor

Faudrait savoir !...

Tu demandes la suppression de ton message comportant des vidéos... On ne peut pas intervenir dans un message venant d'un correspondant : soit on conserve, soit on annule...

Veux-tu que je le rétablisse ?... Il est encore dans la corbeille. J'irai le repêcher...

Amicalement









Noor 03/12/2009 10:42


Salam Georges

Pour une fois que je mettais un lien qui fonctionnait!
Pourquoi avoir tout supprimé?


Noor 02/12/2009 10:29


Georges peux tu supprimer la dernière vidéo car inutile ici merci


Georges Stanechy 29/11/2009 17:25



Cher Jellel

Merci des références du livre sur "l'islamophobie savante", dont j'avais entendu parler mais que je n'ai pas encore eu l'occasion de me procurer et de lire.

Je vais m'y employer !

Sachant que j'aime tout particulièrement étudier (comme vous le savez...), sous mon microscope, les bacilles de cette pathologie de l'intelligence, dont la pandémie est ravageuse sous les latitudes
occidentales...

Avec mes amitiés





Jellel 29/11/2009 10:55


Volià qui est excellemment dit, comme d'habitude venant de vous très cher Georges.
l'occasion de vous remercier d'offrir, en partage, vos talents à nos esprits qui s'en délectent.
Je vous recommande vivement la lecture de l'ouvrage " Les Grecs, les Arabes et nous. Enquête sur l'islamophobie savante " fayard, 2009.

Merci encore.





Georges Stanechy 27/11/2009 20:13




 


 


Bonsoir Annie


 


J’en conviens, Tariq Ramadan et Edward Saïd  ne labourent pas le même champ de recherches. Je devrais parler au
passé pour ES, qui nous a quittés prématurément…


 


Mais, l’un et l’autre se rejoignent dans l’avant-garde de ce mouvement qui a tant de mal a émerger, à s’imposer. Celui de
nous faire comprendre que, dans le village actuel qu’est devenu « Notre Planète », l’avenir de l’humanité doit avoir pour fondement : le respect mutuel, dans la justice et la
solidarité.


 


Et, qu’il est tout aussi urgent de « respecter les hommes » que les petits oiseaux, les baleines ou les
gorilles se réchauffant sur la banquise fondante...


 


Quelles que soient les croyances de chacun sur la transcendance de l’homme par rapport à son destin : religieuses ou
pas, athées ou pas, agnostiques ou pas.


 


Diaboliser, exclure, mépriser, menacer, sont des attitudes, des méthodes, totalitaires, fanatiques, incompatibles avec le
devoir de responsabilité de tout être humain. Dans tout débat sur l’organisation de nos sociétés : citoyen, intellectuel, économique, etc.


 


J’ai fait référence à ES pour son méticuleux et implacable démontage de l’islamophobie dans le monde académique,
notamment anglo-saxon : US et GB. Sur cette « intelligentsia » corrompue, au service d’intérêts économiques fondés sur la spoliation, la prédation des peuples musulmans. Travail
ravageur, déboulonnant les faux chercheurs, « penseurs » racistes et vrais tartufes…


 


Un seul point où je ne suis pas d’accord avec lui, le trouvant injuste, c’est son regard sur Louis Massignon. ES, bien
que chrétien, reprochant la vision trop « christique » de l’Islam, dans la monumentale étude de LM sur le mystique musulman Al Hajjaj (martyrisé au IX° siècle). Dans des écrits
ultérieurs, il est revenu sur son jugement lapidaire concernant cet extraordinaire esprit, d’une envergure morale rarissime.


 


Je crois que le malentendu provenait de la dimension mystique et spirituelle de Louis Massignon, difficilement
compréhensible si on l’aborde trop vite. Qui, loin de réduire l’Islam à un « sous-modèle judéo-chrétien », lui faisait reconnaître cette religion, qu’il disait « aimer et
admirer », comme étant un des grands acquis de l’Humanité.


 


Ajoutons que Louis Massignon s’était converti à l’église orientale Melkite, rattachée au catholicisme romain depuis le
XVIII° siècle, à la notable différence que les prêtres de cette branche « catholique » peuvent se marier et fonder une famille… Tout en fustigeant l’islamophobie de trop de chrétiens
d’orient, « travaillés » par l'influence et l’argent sionistes.


 


Louis Massignon, qui en tant que diplomate membre de la Commission Sykes-Picot avait ardemment œuvré pour la création
d’un foyer juif en Palestine, n’a cessé par la suite de défendre les droits du peuple Palestinien. Le voyant dépouillé de ses terres, de son identité et de son histoire, dans les massacres et les
destructions, au fil des décennies, et des résolutions de l’ONU non respectées par Israël et les grandes puissances occidentales.


 


Paradoxes de l’Histoire et de la Conscience…


 


Amicalement





 



Georges Stanechy 27/11/2009 19:36



Bonsoir Noor

Merci de ton mesage auquel je me joins pour souhaiter une excellente fête à tous les musulmans, pour la commémoration du sacrifice d'Abraham, dans la joie et la quiétude familiale. Dans d'autres
pays, comme au Maroc, la fête aura lieu demain.

Avec, encore une fois malheureusement, une pensée particulière pour les musulmans qui auront à la fêter sous la violence des armées d'occupation étrangères : Afghanistan, Cachemire, Irak,
Palestine, notamment les Palestiniens de Gaza.

Amitiés à tous



Noor 27/11/2009 10:31


Salam Georges
et bonjour Annie
En ce jour de Pardon je tiens à souhaiter à tout mes frères et soeurs d'ici et d'ailleurs...


Aidkoum Moubarek!









Annie 26/11/2009 21:15


Salut Georges, j'étais morte de rire à la chute de ton article, le pire c'est que je suis sûre que tu as raison ^^. En fait cette femme (qui fait partie des éditocrates dont parle
l'excellent livre de Monet/Cyan/Fontenelle/Reymond récemment sorti chez La Découverte) est victime de ses propres préjugés orientalisants, un peu comme les bécasses bourgeoises qui fantasmaient sur
l'Oriental-Loveur Omar Shariff (ce qui est le comble de la subversion pour elles).

Par contre, comparer Tarik Ramadan à Edouard Saïd (c'est pas ce que tu fais, mais tu évoques le 2ème), c'est injuste pour le brillant intellectuel palestinien, qui était un esprit universaliste,
normal que lui et Chomsky s'entendaient très bien. Tout ce qu'il a dit sur l'orientalisme est si fin (même Levi-Strauss n'en n'a pas été capable), et l'esprit qu'il a analysé peut être
appliqué à la façon dont sont diabolisées d'autres cultures.

Quant à Tarik R., effectivement c'est un interlocuteur tout à fait valable en débat, courtois et argumentant tout le temps. Cette façon suspicieuse de le contrer continuellement est pénible et
grotesque : on ne va pas chercher des "sous-entendus impérialistes" chez Barack Obama, alors que lui a les actes et la vacuité rhétorique qui vont avec !


Noor 26/11/2009 09:08


Bonjour à tous,
Rectification lire colonisés

encore de profiter de la fragilité de la situation des colonisateues. Art, Histoire ou Indécence??

 



Noor 25/11/2009 15:30



Bon oui, j'ai vu chocolat alors je me suis vite emballer, mais tu ne perds rien pour attendre! Je te défie de  trouver un ouvrage de Tariq Ramadan dans une biblio de quartier ou dans un
centre culturel français à l'étranger. Je vais tout faire pour prendre des kilogrammes durant tout l'hiver et crois moi tu vas moins faire le fier quand il faudra me livrer 70kg de chocolat noir
fourré aux pépites de noix de pécan.
Maintenant tu parles
d' Edward Said, titre de livre interessant et qui tombe à pic pour moi car en ce moment je me penche plus précisément sur la photographie orientaliste sous l'occupation française
en Algérie.

La photographie dîte orientaliste, n'est autre que les prémices de la pédophilie et de la prostitution pour occidentals biberonnés d'aujoud'hui, cet Art a été exercée au Maroc, en
Algérie et à Tunis, masquée par un soit disant discours d'effets de sytles artistiques.  Marc Garanger photographe sous occupation française en Algérie avait 20 ans quand il dénonce avec la
seule arme son objectif  le malaise derrière la beauté de ces femmes à qui on a obligée de se dévoiler pour le fichage de l'époque, époque abjecte de ce qui a été la colonisation
française en Algérie.
Donc la lecture d'Edward Said sur l'orientalisme tombe à pic pour ce sujet qui me tiraille et que l'on a banalisé dans le seul but encore de profiter de la fragilité de la situation des
colonisateues. Art, Histoire ou Indécence??


 


 


 



Georges Stanechy 25/11/2009 12:04




Bonjour Noor

Deux petites précisions :

i) Je recommandais, dans mon dernier commentaire, la lecture d'Edward Saïd, en particulier : L'Orientalisme et Culture et Impérialisme.

ii) Quand au poids en chocolat, que je suis prêt à offrir, c'est dans le cas où on trouverait un livre de TR dans une "bibliothèque municipale" en France, ou dans un "centre culturel français à
l'étranger" : pas dans une librairie type FNAC...

N'essaie pas de tricher !... Et, lis toujours les restrictions aux "cadeaux" écrits en petites lettres, comme pour les abonnements aux opérateurs téléphoniques ou aux offres de crédits gratuits :
il y a toujours "un truc" !...

Amitiés


Noor 25/11/2009 10:27



Me revoilà...et je croise les doigts pour qu'il fonctionne!

www.fra.cityvox.fr/.../charles-chocolatier.../Profil-Lieu



Noor 25/11/2009 10:24


Salam Aleykoum à tous, ah tient je vais me gêner!

Tu disais le lire, mais l'entendre c'est une source, un rafraîchissement de connaissances sur l'islam pour celui et pour celle qui souhaite aller plus loin que les stérérotypes injustifiés et
médisants habituels. Tariq Ramadan est un bousteur de neuronnes. Il est tendre et sévère à la fois et plein d'humour avec la communauté musulmane. Pour Caro, il est vrai
qu'elle ne peut plus se passer de Tariq et se disant secrètement que ferais je sans l'Islam?
Au fait Cher Georges,  la Fnac c'est une librairie non! parce que j'ai feuilleté  le dernier livre de Tariq Ramadan "Mon intime conviction"?
Je te mets vite un lien d'une bonne adresse parisienne de chocolat tu n'auras que l'embarras du choix.


emcee 25/11/2009 07:49


Merci, Georges pour tous ces rappels historiques intéressants.
J'ai, en effet,  oublié le Royaume Uni, et son British Empire sur lequel "le soleil ne se couchait jamais". Qui a largement contribué à découper le monde selon ses intérêts propres et à en
asservir les populations, voire à les exterminer (comme, par ex, les Indiens d'Amérique ou les aborigènes).
Poursuivre son oeuvre par procuration, c'est peut-être une des raisons qui motivent cette adhésion inconditionnelle - et participation - aux visées impérialistes des US.
Bonne journée 


Georges Stanechy 24/11/2009 21:17



Bonsoir emcee

Vous avez raison d'évoquer le fait que l'islamophobie fait des ravages en dehors de la France aussi, notamment aux USA et en GB.

Ce sont eux qui se sont taillés la plus grande et la plus riche partie des dépouilles de l'Empire Ottoman. Lors du Traité de Sèvres de 1922, et autres traités annexes, à la suite de la défaite de
l'Allemagne dont l'Empire Ottoman était l'allié, lors de la première guerre mondiale.

Gardant les pays musulmans (arabes et iraniens) pétroliers, pendant que la France, se prenant pour les Templiers et autres Croisés du Moyen Age, reprenait la Syrie à son compte.  La "Grande
Syrie" qui comprenait alors la province du Liban. Pensant reconstituer les Royaumes Chrétiens...

Nos amis US et GB riaient sous cape, gardant le pétrole et le gaz pour eux, devant la France jouant au Lego ou au Meccano en créant le Liban, par scision avec la Syrie, avec son équilibrage
ethnico-religieux dantesque, dont les ravages se font encore sentir aujourd'hui. Tout en tirant au canon, sous les ordres du général Giraud, sur la population civile de Damas qui se
révoltait...

La diplomatie française a toujours plusieurs trains de retard...

Mais, la spoliation des pays arabes et musulmans par les USA et la GB a été terrible, se fondant aussi sur une islamophobie permanente, justifiant leurs actes prédateurs. Et, cela continue
encore...

Je cite souvent les travaux d'Ewdard Saïd, ses deux ouvrages fondamentaux : L'Orientalisme et Culture et Impérialisme. A lire et à relire.

Il a parfaitement démonté, analysé cette lèpre intellectuelle qu'est l'islamophobie chez les britanniques, les américains, les allemands et même les français. Dans le monde académique,
universitaire, littéraire, ethnologique, médiatique, etc.

Palestinien chrétien, d'une famille aisée, il avait dû fuir l'invasion et la violence sionistes, enfant chassé de son pays avec sa famille, se réfugiant en Egypte, en Grande-Bretagne pour
finalement s'installer aux USA. Il devint un prestigieux professeur de "littérature comparée" à l'Université Columbia à New-York.

Chrétien de confession, il a toujours lutté non seulement pour la défense de la Palestine et de son peuple, mais aussi contre l'islamophobie de l'Occident.

Le lire est un régal de culture, de rigeur d'analyse, de tolérance.

En un mot : d'intelligence...

Amitiés



emcee 23/11/2009 22:55


Bonsoir et merci, Georges, de votre réponse très intéressante et instructive pour moi.
Oui, l'autocensure, nous connaissons tous cela. Et c'est terrifiant que toute dissidence soit systématiquement traquée, stigmatisée, voire pénalisée. Ce phénomène, de cette ampleur, est ,
toutefois, assez récent .
Est-ce parce que les censeurs ont peur? Auraient-ils conscience qu'ils ont dépassé le seuil du tolérable et qu'ils s'exposent à des réactions violentes? Parce que les inégalités profondes qu'ils
ont créées, à cause de leur cupidité incessante et de leur cynisme, commencent à toucher gravement les classes moyennes et, là, ils savent bien qu'ils sont allés trop loin.
Tant qu'ils ne s'attaquaient qu'aux pauvres, aux boucs-émissaires de la société, passe encore, il en restait suffisamment pour leur donner raison, mais maintenant, ils tirent tous azimuts. Il leur
faut donc se protéger (voir le déploiement de force quand ils se déplacent).

Maintenant, l'islamophobie, si elle se comprend en partie par la colonisation, n'est pas spécifique à la France, mais s'est répandue dans tous les pays occidentaux, dont les US, où l'islam est peu
représenté, en fait.
Or, les pouvoirs en place ont réussi à leur instiller la haine du musulman, après les avoir formatés pour haïr le communisme. 
Ce fameux "choc des civilisations" qui sert si bien les ambitions des impérialistes.

Voilà quelques réflexions complémentaires, mais le sujet est vaste.

J'ai vu que ce billet allait être publié sur le GS: c'est très bien. Je n'ai, en outre, pas vu beaucoup de billets sur le sujet sur le web. Et il est urgent de démystifier les imposteur(e)s.

Amicalement




Georges Stanechy 23/11/2009 22:08




 


 


Bonsoir emcee


 


Merci pour ce commentaire qui, loin d’être long, complète mon propos de façon plus que pertinente.


 


L’islamophobie régnante, écrasante, violente, se permettant tous les excès (des caricatures les plus extrêmes à la
diffamation...), en France et ailleurs en Europe, imbibe toute notre nomenklatura.


 


En soi, cela est compréhensible : on ne peut éradiquer de l’inconscient collectif des siècles de comportement
coloniaux et donc racistes.





Car jouer aux supérieurs, “civilisés” détenteurs de normes (en particulier à d'autres religions que celles dans
lesquelles nous avons grandi), par rapport à des “inférieurs” considérés comme des sauvages, n’est que la représentation du racisme. Forme de pouvoir implacable, préalable indispensable à toute
domination, telle que décrite par Michel Foucault.


 


La diabolisation, on le sait est nécessaire pour justifier les énormes prédations et destructions effectuées dans les
pays musulmans, auprès de l’opinion publique désinformée de notre pays.


 


D’autant plus qu’une grande partie de notre oligarchie actuelle (consulter le Who’s Who…) est issue des colons
d’Afrique du nord, ne faisant que répéter les réflexes de l’apartheid instauré par la France.


 


Rappelons que les lois Crémieux de 1870 ont accordé la nationalité française, dans ces départements français, à tous les
« autochtones » (algériens juifs, notamment) et européens d’autres pays (espagnols, portugais, italiens, etc.) qui n’avaient pas la nationalité française par rapport aux colons venus de
France. A une seule condition : qu’ils ne soient pas musulmans !  Créant des zombies dans leur propre pays…


De quoi "formater" des comportements, des habitus, pendant des générations...


 


Fermant ainsi, aux musulmans, l’accès à l’enseignement supérieur (à part quelques rares fils de notables
« collabos »), la fonction publique, le commerce (interdiction d’obtenir des licences d’importations ou de concessions), accès aux professions libérales, etc.


 


Que cette islamophobie s’exprime haut et fort, de nos jours, dans l’espace public, rien que de plus "normal", dans une
démocratie respectueuse du droit d’expression.


 


Mais là où cela devient irrespirable et inadmissible, c’est quand le discours islamophobe est imposé en tant que
seul discours admis, excluant toute contestation. Le politiquement correct porté à son paroxysme…


 


Il suffit d’émette un article, un billet, un pamphlet, prenant à contre-pied les milieux et l’idéologie islamophobes, et
leurs porte-voix patentés, pour voir apparaître les réflexes de la « tortue apeurée » rentrant la tête et les pattes dans la carapace... Tous les médias, y compris ceux qui s’affichent
sur Internet comme étant indépendants ou « alters », ont peur.


 


C’est cette peur, cette autocensure, qui sont préoccupantes. Qui ne cessent de s’étendre, de s'imposer, de s'incruster.
La posture d’un Raoult n’est que la partie visible de l’action souterraine actuelle. Censure non officielle, privatisée, encore plus efficace.


 


J’assistais récemment à des discussions entre caricaturistes français (« dessins de presse » est l’expression
consacrée à présent…) inquiets de l’extension de ce phénomène dans la presse nationale et régionale.


 


Quelques menus exemples…


 


Apprendre, qu’au XXI° siècle dans notre pays, pendant la guerre d’Irak, le journal satirique français le plus lu a
systématiquement censuré les dessins contre la guerre, car jugés antimilitaristes… Apprendre que dans un des grands quotidiens du matin, un caricaturiste depuis trois ans est payé sans pouvoir
publier ses dessins : le richissime propriétaire "n’aimant pas" les caricatures…


 


Et, nous prétendons donner de leçons de “démocratie” et de “vivre ensemble“ aux
« Autres »…


 


Heureusement, que les réactions citoyennes se multiplient de plus en plus haut et fort…


 


Amitiés


 


 



emcee 23/11/2009 11:03


C'est bien ce que je pensais: j'ai fait une fausse manoeuvre et mon commentaire n'est pas passé! Grrr! J'ai dû cliquer sur "fermer".
Le voici, sinon, mon premier com' ne veut rien dire


Bravo, Georges! Excellente démonstration.


Cette obsession vis-à-vis de Ramadan est, en effet, tout à fait étrange.


Ce ne sont, hélas, pas les intellectuels qui font (et ont fait) le monde tel qu'il est mais les boutiquiers, qui s'assurent l'alliance du sabre et du goupillon et qui forment leurs porte-parole –
les idiots utiles - pour servir leurs intérêts et garder la haute main sur les affaires.


Si cela était le  cas, des gens comme Chomsky et d'autres n'œuvreraient pas ignorés  du grand public, mais seraient invités à la table des débats.


Or qui voit-on, à cette table? Les sempiternels pseudo-"experts", tous thuriféraires du pouvoir et dont les compétences et la pensée n'ont que peu à voir avec des capacités intellectuelles et des
connaissances hors du commun, bien au contraire. Ni avec un quelconque humanisme.


Et je vous rejoins, donc: il y a une fascination bien singulière de la part de Fourest à l'égard de Ramadan - à surveiller à ce point le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles, à
visionner d'innombrables cassettes – et cela depuis des années, comme l'œuvre de toute une vie, quoi


"Tariq, mon amour", ou "Tariq, je ne te hais point" pour paraphraser, également? Et, c'est vrai ce dialogue entre eux paraissait intime, au point qu'il en était gênant, parfois
("regardez-moi dans les yeux").


Cela pour l'anecdote.


En revanche, le danger, pour moi aussi, ne vient pas de quelque universitaire, aussi brillant soit-il, mais dont l'audience est, finalement, limitée (ou le serait, sans cet acharnement), mais de
la propagande qu'assènent, jour après jour, les médias dominants, les "experts" de tous poil, les animateurs de débats, etc.


 


Et cette femme, dans la mouvance des Val,  HL, Fink et les autres, est un des agents du pouvoir (et, aubaine, c'est une femme, dans cet océan de mecs, qui parlent et décident de
ce qu'il faut penser à notre place!).


Tout cela en s'arrogeant de grands principes humanistes constamment mis en avant comme des étendards qui serviraient à masquer le discours raciste et sectaire - qui deviendrait alors évident à
tous.


Elle s'autoproclame "féministe de gauche". Deux impostures à la fois.


Féministe? Oui, mais un féminisme qui imposerait aux femmes  la norme occidentale; une femme portant foulard ou burqa doit d'abord les enlever ostensiblement pour faire partie
du "sérail", être reconnue et servir d'exemple à suivre. 


A ce propos, j'ai vu une vidéo où CF témoigne devant la commission sur la burqa.


Que vient-elle faire là, à quel titre serait-elle plus à même d'expliquer les motivations et les convictions de ces femmes que les intéressées elles-mêmes? ?


Seront-elles seulement interrogées par la commission, ou s'agira-t-il, comme d'habitude,  d'un tribunal d'exception, où les accusées n'auront pas le droit de s'exprimer?


Quant à être "de gauche",  c'est également une mystification. Elle et ses semblables occupent le terrain politique (de la gauche socialiste, donc majoritaire, surtout)
pour veiller à imposer leur idéologie, mais ils sont bien dans la mouvance des néocons, prônant la guerre au Moyen-Orient, le "choc des civilisations", passant sous silence les crimes commis par
les Etats-Unis et Israël. Et en accusant les contestataires de "s"'allier aux barbus". Rien de bien humaniste, à ce qu'il me semble.


 


Revient également comme un leitmotiv le terme de "liberté d'expression": leur liberté à eux, évidemment. Je n'en croyais pas mes oreilles quand elle lui a enjoint d'aller enseigner dans
les universités islamistes!  Et aussi: "encore heureux qu'un islamiste n'ait pas de chronique dans le Monde!"? Qui est-elle pour refuser la liberté d'expression aux
autres?


 


Ensuite, elle s'appuie sur la "laïcité": encore un alibi bien pratique, mais, là encore,  qui donc remet constamment la religion sur le tapis?


Qui veut interdire des signes religieux, allant en cela à l'encontre du principe de laïcité?


Où a-t-elle lu qu'au nom de la laïcité, on pouvait interdire à des jeunes filles d'étudier dans les établissements scolaires publics si elles avaient un foulard sur la tête?


Enfin, elle ne cesse de répéter l'expression "vivre ensemble", c'est insupportable. Quel "vivre ensemble"? Vivre comme elle le veut, elle? S'assimiler? Renier sa propre culture, son
vécu? Mais quelles valeurs occidentales inviolables et inviolées pourrait-on décemment imposer aux autres, leur montrer en exemple?


 


Et puis, qui a envie de vivre en harmonie avec des gens qui ne cessent de vous montrer du doigt, de condamner violemment votre mode de vie et vos convictions, de vous enfermer dans des
stéréotypes, dans des ghettos? Est-ce l'attitude appropriée pour, justement, favoriser le "vivre ensemble"?


 


Ce genre de discours est effrayant.


 


Un peu de baume, cependant: certains des commentaires attachés à l'émission sont très pertinents. Il y en a
tout de même en France qui ne sont pas dupes.


 


Espérons que nous serons de plus en plus nombreux à combattre ceux qui, précisément, cherchent par tous les moyens à détruire notre "vivre ensemble" en nous dressant cyniquement les uns contre
les autres.


 


Désolée, j'ai été un peu longue.




Georges Stanechy 23/11/2009 09:41



Bonjour emcee !

Merci pour le lien. Je l'avais déjà positionné sur les mots "émission de FR 3".

Mais, il vaut toujours mieux deux fois qu'une !

Amitiés



emcee 22/11/2009 22:56


Je crois avoir donné un lien erroné. Je recommence, en espérant que ce sera le
bon