Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 19:39

 

 

Des amis lecteurs m’ont interrogé sur “l’affaire des missiles antiaériens russes”, les fameux S-300, par rapport aux déclarations contradictoires depuis des mois sur ce sujet, la récente décision du président russe sous forme d’un décret interdisant leur livraison à l’Iran, et mon texte évoquant ce point dans Iran : War Games et Sinuosités Stratégiques.

 

Ce présent billet n’est donc qu’un additif au précédent abordant ce contexte.

 

Il y a, effectivement, de quoi y perdre le nord, si on se laisse balloter entre propos, applaudissements ou récriminations, des uns et des autres. Réels ou simulés. Comme autant de lapins sortant du chapeau des illusionnistes.  

 

Une clé de compréhension à ne jamais perdre : lorsque “diplomatie” et “vente d’armes” sont imbriquées, tout particulièrement dans un environnement hautement conflictuel, nous sommes dans le “poker menteur”.

 

Raison de plus de maintenir le cap, dans ce tourbillon de vents contraires, en s’alignant sur quelques “balises” bien ancrées. En l’état actuel de mes « certitudes télépathiques », j’en recense quatre…

 

lillusionniste9.jpg

 

1. Le président russe vient de signer un décret interdisant, notamment, la vente d’armes à l’Iran, suivant la liste établie dans la résolution 1929 de l’ONU. (1) Rien de plus normal. Tous les membres de l’ONU sont tenus d’effectuer, du moins au niveau de leurs textes officiels, une reprise de cette forme de résolution. Même Turquie et Brésil, qui ont voté contre cette résolution, ont publié leur propre décret.

 

Car, les résolutions de l’ONU doivent être instantanément et obligatoirement exécutées par tous ses membres.

 

Quoique, notons-le au passage : exceptées celles s’appliquant à la Palestine. Certaines n’ont pas reçu un commencement de mise en œuvre depuis plus de 60 ans. Mais, c’est un autre sujet…

 

Seule innovation, dans ce décret d’application de la résolution 1929 de l’ONU : la Russie a spécifié, dans l’embargo, la livraison des missiles de défense antiaérienne S-300. Lesquels, à priori, ne relèvent pas de la résolution de l’ONU puisqu’il s’agit d’un armement « défensif ».

 

C’est, donc, le seul point de ce décret qui soulève question : qu’en est-il de la livraison des S-300 ?... Nous sommes dans le « To be or not to be » shakespearien…

 

Rappelons que les S-300 sont actuellement les meilleurs missiles antiaériens de longue portée opérationnels dans le monde (2). Ils peuvent, en effet, atteindre un objectif volant à 150 km de distance, aussi bien à quelques mètres du sol qu’à près de 30.000 mètres d’altitude. Super efficaces, les missiles de croisière n’ont aucune chance. Surtout : à l’épreuve des brouillages ou contre-mesures électroniques.

 

Ce qui chagrine fort, on les comprend, les traîneurs de sabre occidentaux habitués à massacrer des peuples sans défense.

 

 

2. Pour que l’annulation par la Russie de la commande des 5 batteries de S-300 commandées et payées par l’Iran, dans un contrat liant les deux parties, ait un “commencement” de crédibilité, il est impératif que cette affirmation soit immédiatement complétée d’un deuxième terme, dans le genre :

 

« En conséquence, la Banque Centrale Russe a crédité la Banque Centrale Iranienne du montant de la commande de 1 milliard de dollars US versé, par l’Iran, en 2007. Augmenté des intérêts sur les sommes conservées depuis, auxquels s’ajoutent les 400 millions de dollars US de dédommagement pour rupture unilatérale de contrat d’une des parties, conformément aux clauses de celui-ci. »

 

Virements de fonds et indemnités étant en retour, évidemment, confirmés par le gouvernement Iranien.

 

Et, encore… Ce ne serait qu’une amorce de crédibilité…

 

 

3. En l’absence de pareilles décisions et actions, preuves à l’appui, ces déclarations ne sont, on le perçoit aisément, que du “courant d’air”. N’en déplaise aux jubilations de la propagande iranophobe…

 

Et, pour cause :

 

i) Au-delà de toute considération humanitaire, Russie et Chine, ainsi que beaucoup d’autres pays, ne tiennent, pour des raisons autant géopolitiques qu’économiques, ni à une destruction de l’Iran, ni à son appropriation par les occidentaux. C’est clair, incontournable, non négociable.

 

ii) Les livraisons, et la formation des techniciens Iraniens, ont commencé dès 2008, d’après les propres déclarations officielles des autorités et des fabricants russes de l’époque.

L’ensemble des matériels et véhicules mobiles au sol (radars, postes d’acquisition de cibles, postes de conduites et coordinations des tirs, alimentation électrique, maintenance, etc.) avait été intégralement livré bien avant les sanctions. Restait l’achèvement de la livraison des missiles eux-mêmes (48 par batteries) qui, progressivement, a été effectué.

 

iii) La Russie a pris du retard dans l’application du décret, par rapport aux pays membres de l’ONU, même par rapport à ceux qui avaient voté contre. A malin, malin et demi : le temps de terminer la livraison, dont le maximum de pièces détachées et autres composants, avant de fermer “officiellement” (car “officieusement”…) le robinet.

 

iv) Il est certain que la Russie ne vendra pas de batteries supplémentaires comme le souhaitait l’Iran. Les Iraniens avaient anticipé un triplement de ce parc de missiles à longue portée, du fait que les premières salves, massives, en cas d’attaque, seront essentiellement des missiles de croisière.

Bien qu’ils soient largement pourvus de missiles antiaériens de moyenne portée, les redoutables Tor-M1 (29 batteries livrées par les Russes). Auxquels l’Iran a rajouté ses propres fabrications équivalentes, tels les “Mersad” et “Mesbah”.

 

Ni vendre la nouvelle génération, les S-400, deux fois plus performants en vitesse, en distance et en nombre de cibles traitées. Matériel dont les forces russes commencent, à peine, à être équipées.

 

Mais, l’Iran est parfaitement en mesure de produire des S-300, ou leur équivalent, en les clonant et, même, en les améliorant. Comme il l’a déjà réalisé pour d’autres types de missiles. Sous une appellation “iranisée”. Ce qui convient parfaitement aux Russes, ne pouvant ainsi pas être accusés, en cas de conflit, d’avoir équipé “directement” des adversaires de l’Occident, avec un équipement surclassant les siens.

 

 

4. Pourquoi cette déclaration bidon ?... Pour complaire aux occidentaux ?... Même pas. Les Russes n’en sont pas réduits à cette extrémité. D’autant plus qu’ils sont très intéressés par les perspectives de contrats avec l’Iran, en priorité par son programme à long terme de construction de 18 centrales nucléaires pour assurer sa production électrique. Ce jeu de dupes, sur la scène internationale, présente un double avantage, autant pour les Russes que pour les Iraniens.

 

i) Dans un premier temps, il constitue un “capital de négociation” de valeur pour les Russes face aux occidentaux. D’échange. Par exemple : freiner le surarmement de la Géorgie, pays ultracorrompu et agent déstabilisateur de l’Occident dans le Caucase. Donnant-donnant…

 

ii) A présent, cet écran de fumée en coopération avec le gouvernement Iranien, sert à couper l’herbe sous les pieds des « ziocons » et de leurs satellites occidentaux, qui font un tir de barrage contre la livraison, par la Russie, à la Syrie, des missiles de croisière antinavires : les foudroyants et imparables Iakhont d’une porté de 300 kilomètres. (3)

 

Les occidentaux après avoir refusé que la Russie équipe l’Iran en matériel défensif, ne peuvent encore maintenir une interdiction identique à l’égard de la Syrie. On ne peut refuser à tous les pays du Moyen-Orient de s’équiper pour se défendre ! Et, interdire à la Russie de vendre son matériel, alors que les USA, ou autres "auxiliaires", sont en train de signer des milliards de dollars de contrats d’armement avec les pays voisins…

 

iii) Cerise sur le gâteau : L’Iran de son côté, vis-à-vis de ses agresseurs, se ménage un puissant effet de surprise ou d’incertitude, suivant l’angle de perception. Facteur essentiel, tant sur le plan tactique que psychologique.

 

Comme au Liban, en juillet 2006, quand les soi-disant chars invincibles Merkava (à plus de US $ 5 millions / pièce) se sont trouvés face aux missiles antichars russes Kornet. Les tankistes israéliens se prenant une raclée mémorable. Il est vrai qu’ils s’attendaient, à leur habitude, à confronter des combattants réduits à utiliser des bouteilles incendiaires.

 

Mais, ne suis-je pas en train de sortir des lapins de mon chapeau ?...…

 

 


 

 

 

(1)  Cf. texte de la résolution 1929 : http://www.voltairenet.org/article165789.html

(2)  Cf. fiche technique du S-300 : http://www.armyrecognition.com/s-300_variantes_missile_sol_air_armee_russe_fr/s-300pmu1_s-300_pmu1_missile_sol-air_systeme_defense_antiaerien_fiche_technique_description_fr.html

(3)  Missiles russes pour la Syrie : hostilité d’Israël (Etat-major), RIA Novosti, 22 septembre 2010, http://fr.rian.ru/world/20100922/187482473.html

 

 

 


 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

El Noor 01/10/2010 10:54



Bonjour Ritapitton,


Quand je clique sur ton pseudo, je lis page inconnue que ce passe t-il?



Georges Stanechy 30/09/2010 20:00



 


Bonsoir Rita !


 


Souhaitons, avant tout, que s'instaure enfin un discours de paix, de compassion, de respect, entre les peuples.


 


C'est d'ailleurs ce que souhaitent les peuples. Mais la scène internationale est encore trop dominée par des bellicistes, aussi arrogants que stupides, qui ne rêvent que de dominer le monde par
la force.


 


Ce que dénonçait le dramaturge Harold Pinter : ce sont ceux qui n'ont dans la bouche que les mots de "Droits de l'Homme" et de "Démocratie" qui se révèlent être les plus sanguinaires...


 


Luttons ensemble pour essayer de diffuser le "Respect de l'Autre", pour ne pas dire de "Son Prochain"...


 


Amicalement


 


 


 


 



ritapitton 30/09/2010 11:27



Bonjour Georges ,bonjour à tous ,


Merci Georges pour ton excellent texte et merci aussi aux excellents commentateurs .


Et si c'était pas des lapins qui sortaient de ton chapeau ?  Et si les Iraniens arrivaient à s'équiper de bon matériel défensif , de  ces missiles anti aériens S400 pour neutraliser les
missiles de croisière impérialistes et mettre KO les sionistes et les néocons ????


Voir  la Bête Immonde écrasée c'est mon rêve .


Amitiés . Rita



Georges Stanechy 28/09/2010 14:02



 


 


Cher Abdelkader


 


Merci pour votre commentaire.


 


Pour ce qui est de l’Arabie saoudite, effectivement tous les armements lui sont permis (sous contrôle israélien, toutefois) et aucun
« changement de régime » n’est souhaité par les dirigeants occidentaux…


 


Le monarque saoudien est quelqu'un de très fréquentable, d'apprécié, d'honoré, contrairement à un Castro, un Chavez ou un Moralès. D'après les
"valeurs" des nomenklaturas de l'Empire...


 


Et, pourtant. Ce régime est détesté par son propre peuple. Méprisé. Tout autant dans les autres pays musulmans. Pour des « Gardiens des
Lieux Saints », comme ils s’en glorifient, ce rejet est impressionnant !… Anesthésiée par la désinformation, l’opinion publique, surtout en Occident, n’en a pas conscience.


 


Mais les dirigeants saoudiens : oui ! Car, la gestion de leurs fortunes personnelles, de leurs services de sécurité (police et
services secrets), de leurs propagandes, de leurs forces armées, au niveau décisionnel, est entièrement contrôlée par des « mercenaires ». Essentiellement britanniques ou
américains.


 


Cette méfiance irait jusqu’à confier les clés de leurs arsenaux et soutes à munitions à ces "mercenaires". Exemple : si l’armée de l’air
souhaite armer ses avions, il lui faut passer par leur autorisation…


 


Ce régime a porté un tort considérable au développement économique et institutionnel du pays et de la région, par ses gaspillages, ses
pillages consentis, et sa servitude obsessionnelle. Même pour ce qui est de la perception de l’Islam dans le monde occidental, instrumentalisé par les islamophobes il a servi, avec son propre
argent en plus, de repoussoir et de caricature. C’est ainsi (je l’ai entendu de mes propres oreilles…) que des occidentaux croient que le Coran interdit aux femmes de conduire des
véhicules…


 


Je partage votre indignation, comme beaucoup. Mon ami Chahid vient d’écrire un texte, saisissant d’émotion et de lucidité, sur ce sujet
précisément. J’en conseille la lecture à tout un chacun :


Sisyphe l’arabe سيسيفوس العربي


 


Il est certain qu’en cas d’attaque des occidentaux contre l’Iran, ce régime sera un des premiers à imploser.


 


Amicalement


 



Abdelkader DEHBI 28/09/2010 11:03



Cher Georges,


Voici en Copie-Collée - si tant est que çà va "coller" - le commentaire que j'ai posté sous votre bel artickle, repris dans Le Grand Soir. 


""Tout à fait d’accord avec les remarques pertinentes de Georges STANECHY, sur ces jeux de poker menteur où les Russes ont toujours excellé. De toutes les manières, on nous informe à grands
renforts de détails, qu’un grand « Prisunic » à ciel ouvert de vente d’armements U.S. sophistiqués, est en train de voir le jour, du coté de la rive arabe du Golfe arabo-persique et
qu’avec un peu de chance, de patience et de courage, on peut s’y servir librement et même gratuitement, et donc, sans « Lettre de Crédit Irrévocable et Confirmée », ni Certification de
« End User ». Et pour cause ! Car, hormis ce magma indigne de quelques milliers d’Emirs corrompus et félons, de quelques dizaines de milliers de truands satellisés autour d’eux et
enfin d’un demi million tout au plus de sujets et d’esclaves consentants chronologiquement demeurés – si j’ose dire – à la page du 18ème siècle, les 9/10èmes du bon peuple d’Arabie vomissent
intégralement – et depuis des lustres - le régime wahhabite et tyrannique des Saoud. Il suffit de quelques pèlerinages - de Hadj ou de Omra - pour s’en apercevoir, pour peu que l’on inspire
confiance à ses hôtes. On a la nette impression que le bon peuple d’Arabie est en attente de la moindre opportunité historique pour qu’il se dresse contre les oppresseurs de l’intérieur et
écraser la Bête Immonde qui instrumentalise depuis 1925, l’Islam et le pétrole pour ses propres intérêts dynastiques et contre les causes Justes de la Communauté arabo-musulmane à travers le
monde. A commencer par la cause du Peuple palestinien. Espérons seulement que, ainsi qu’ils nous en ont accoutumés, les arrogants « stratèges » sionistes-néocons négligeront ce
détail…..


Les Embusqués de l’Histoire Immédiate.



Georges Stanechy 27/09/2010 22:23



 


 


Bonsoir Chère Aline, Bonsoir Cher Chahid


 


Paradoxalement, le meilleur soutien actuel de l’Iran : on n’en entend pas parler. Il n’est pas sur scène, mais en coulisse. Présence
silencieuse, invisible, colossale par son ombre, expliquant en grande partie l’agitation désordonnée des uns et des autres. C’est la Chine.


 


Non pas par affection particulière pour l’Iran, mais par intérêt bien compris. La Chine investit massivement en Iran. Dans tous les domaines.
En premier lieu dans l’énergie, évidemment. L’Iran investit aussi en Chine, notamment dans le domaine de la pétrochimie (vernis et peintures, etc.).


 


Sur le plan géopolitique, la Chine ne laissera pas l’Empire s’emparer impunément de l’Iran. Ce serait un « casus belli ».


 


Les énormes moyens employés dans la déstabilisation, les pressions permanentes, imposées par les manœuvres militaires incessantes de l’Empire
en Mer de Chine, dans la péninsule de Corée, Myanmar, Taïwan, Tibet, Xinjiang, ont pour objectif de détourner et entraver la Chine dans son déploiement en Iran, au Moyen-Orient et en Afrique (au
Soudan, tout particulièrement). Patiemment, elle tient bon et ce combat d’arrière-garde n’influera pas sur son avancée inexorable.


 


Signe évident : elle vient de faire plier le Japon pour la libération du chalutier chinois, violemment arraisonné par la marine nippone,
et de son capitaine, provocation organisée par l’Empire. Le Japon, menacé par la Chine, malgré la présence des porte-avions nucléaires et de l’armada US, a pris peur… Il a restitué le chalutier
et libéré le capitaine.


 


La Russie, dont une partie de sa caste dirigeante rêve d’intégrer avec armes et bagages l’Empire (je traiterai ce point dans un prochain
billet), ne peut laisser la place à la seule Chine, en Iran, comme alternative à un Occident déglingué, mais dangereux…


 


Effectivement, les jeux apparents et cachés sont très complexes, car amplifiés par les luttes d'influence au sein même des castes dirigeantes
des "grandes puissances"...


 


Amitiés


 



aline 27/09/2010 19:55



Cher Georges,Bonjour


Cette affaire des S300 est un vrai sac de nœud et la diplomatie russe de plus en plus incompréhensible au premier abord, tellement elle apparaît  chaotique et versatile. Résumé:
1 – Lavrov, Poutine et quelques généraux soutiennent que les S300 ne font pas partie de la résolution 1929.  C’est la position de votre
texte.
2 – Oui, oui, dixit Medvedev. La résolution concerne aussi S300, qui couvre tous les types de missiles.
3 – Oui, oui reprend aujourd’hui  en écho Lavrov, pourtant poutinien et ancien partisan de la version 1.


Vous dites que ces missiles sont déjà en Iran.  Or, je lis aujourd'hui que l’Iran menace « d'intenter une action civile contre la Russie en raison de son refus de livrer les systèmes de
missiles » (Ria novosti)  alors que M. Lavrov affirme « n’en avoir pas entendu parler » . S'agit-il d'un acte supplémentaire de la comédie?
Question : est-ce que la fameuse « action civile » signifierait que l’Iran demande  un remboursement et un
dédommagement ?
Non pas de dédommagement, répond M. Lavrov, car, selon lui, il s’agit d’un « cas de force majeure » qui dégage  la responsabilité de la Russie dans la non conclusion du contrat ,
alors que ce même ministre disait le contraire il y a peu.Mais pas un mot sur le remboursement.


En même temps l’Iran semble faire des avances aux USA en proposant de renoncer à enrichir l’uranium à 20%,  tout en provoquant  leur exaspération avec la dénonciation de la complicité
interne dans le 11 septembre 2001 .


Vous considérez qu’il s’agit d’une comédie pour la galerie et que la Russie et l’Iran sont sur le même bateau. C’est une thèse séduisante et je pense que vous disposez d'informations qui ne sont
pas publiques. Mais des éléments troublants demeurent, et est-ce qu’on ne peut pas envisager un scénario plus pervers : les USA et la Russie étant en rivalité pour le contrôle d’un Iran qui
occupe une position géopolitique stratégique  dans l’entrée vers l’Asie centrale et ses richesses, ils manient à tour de rôle la carotte et le bâton selon que le pouvoir iranien se rapproche
de l’une ou de l’autre puissance ? Cela expliquerait au moins la position apparemment versatile de la Russie qui n’a pas intérêt à voir l’Iran basculer dans le camp occidental et qui fait ainsi
sentir le poids de son alliance. Sans compter une rivalité Poutine-Medvedev sur ce dossier... comme sur d'autres.


Et pendant ce temps, une guerre informatique féroce  est menée par un Israël  qui continue à travailler en secret pour son propre compte: un ver informatique – Stuxnet – aurait pollué
de nombreuses entreprises iraniennes, y compris la centrale de Busher. Les Iraniens démentent. S’agit-il d’une autre comédie ?
Quelle époque !
Amitiés



Chahid Slimani 27/09/2010 19:31



Bonsoir cher Georges


 


Effectivement, une nation et une civilisation russe capable de développer une technologie aussi performante ne peut pas
être aussi dupe devant ces desseins de l’empire et ses satellites.


 


La Russie appartient avant tout à la « communauté internationale » qui a ses règles, lois et discours …, en
même temps les russes savent que sur un échiquier il n’y a jamais deux gagnants (ce n’est pas un hasard d’ailleurs si les russes sont les meilleurs joueurs d’échecs !), on peut obtenir un
nul certes, mais juste le temps de connaitre son adversaire…


 


Le temps joue contre l’empire et ses vassaux. Russes, chinois et autres n’ont rien à perdre en « surfant »
habilement sur les vagues d’une mer aussi agitée !


 


Amitiés