Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 22:32

 

 



« Depuis que l’humanité s’est asservie à l’économie, elle n’a plus que la liberté de l’inimitié. »

Karl Kraus (1)

 

 

 

 

Quel délice de se réveiller dans une France “vertueuse”…

 

Cascades, ruissellements de beaux sentiments, face à l’horreur : l’équipe de France en Afrique du sud. Devenue l’incarnation du Mal.

 

La grande purge. Fureur, tremblements… Stupeur, vociférations…

 

Car nous incarnons des valeurs, l’honneur, l’intelligence, avec du courage à revendre…

 

Alors que Les Bleus

 

Réduits en bouc émissaire, permettant aux pires pulsions collectives de s’exprimer dans le lynchage. Rite sanctificateur, assurant la bonne conscience de la populace, libérant le vomi de ses lâchetés quotidiennes, renoncements, frustrations…

 

Médias et politiciens déversant, à grands chaudrons, de l’huile sur le feu.

 

paillasson

 

Jeter la première pierre

 

En victime expiatoire : le joueur Anelka.

 

Cette année, il a effectué une des plus belles saisons de sa carrière. Brillant sous le maillot de Chelsea, en Grande-Bretagne, en première division d’un championnat réputé être un des plus difficiles du monde. Il faut voir les buts de rêve qu’il a marqués tout au long de cette compétition.

 

Il est vrai, comme le rappellent ses fans de Chelsea où il est très estimé, qu’il évolue dans un club animé, géré, par des dirigeants qui sont autre chose que des “notables  de la république des copains”, un authentique “coach”, un encadrement technique qui n’est pas le résidu de pistons et favoritismes, avec sur le terrain des “meneurs de jeu”…

 

Anelka, c’est un stradivarius. Confiez pareil instrument à des enfoirés, et ils le réduiront en boule de papier mâché…

 

Bien sûr, il a tenu des propos inconvenants dans un vestiaire…

 

Episodiquement, lieu de défoulements, de psychodrames, d’explosions de tensions, bien connu des sportifs “pratiquants”. Où même la superstar du foot britannique, David Bekham a reçu une chaussure à crampons sur la figure, envoyée par son entraineur. Sans le viser personnellement…

 

Plusieurs points de suture. A la sortie, l’un et l’autre échangeaient une poignée de main, avec le sourire. Car des propos de vestiaires n’appartiennent qu’à ceux qui en partagent la promiscuité.

 

L’esprit d’équipe, c’est cela aussi. La solidarité dans la tension, face aux hordes sauvages des médias cannibales. Non pas se déculotter devant le premier journal à la sauce paparazzi.

 

Mais la presse de caniveau, surtout dite “sportive”, avait besoin de grain à moudre pour enrayer ses tirages flageolants. Et puis, elle paye bien, elle a “de l’influence”. Alors pour les margoulins du circuit, se cramponnant à leurs potagers, ceux qui n’ont rien dans le ventre, c’est la peur au ventre…

 

Devant cette chasse à courre, cette curée, je pensais à Jésus, dans une des scènes les plus impressionnantes des Evangiles, apostrophant les intégristes juifs qui souhaitaient lapider une femme adultère, suivant la prescription de Moïse assuraient-ils :

« Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ! » (2)

 

Car, au premier rang de la populace déchainée, menant le train, écorcheurs armés de leurs gourdins, hachoirs, pinces et coutelas, qu’a-t-on vu ?...

 

Les médias. Bien sûr. Corporation égale à elle-même, quelles que soient occasions, circonstances : “diaboliser”, c’est leur métier. Pas celui d’informer.

 

Il faut comprendre leur fureur : une élimination ce sont des tirages qui baissent, rien à faire mousser. Pour les TV et radios, ce sont les tarifs publicitaires, qu’on allait gonfler au fur et à mesure de l’approche de la finale, s’évaporant… Alors le présentateur le plus stupide, le plus inculte, en rajoutait dans le crachat racoleur. Il faut bien faire son métier, n’est-ce pas ?...

 

Les puissants casinotiers, et autres occultes officines de paris en ligne, qui voyaient disparaitre les trois quarts de leur chiffre d’affaires prévisionnel… 

 

Aghhh !… 

 

Eux, qui s’étaient défoncés pour obtenir toutes les autorisations, de l’Union Européenne, puis de chacun des Etats représentant les plus gros “bassins de consommateurs”, France en tête, peaufinant tous les rouages des paris sur le web, pour être fin prêts dès l’ouverture de la Coupe du Monde. Pour des spécialistes de l’arnaque à la chance : pas de chance ! 

 

Jusqu’aux limonadiers, armés de leurs fauteuils en rotin plastifié dans lesquels ils avaient investi avec l’écran plasma pour animer leurs terrasses, voir la moitié de leur chiffre d’affaires partir en fumée… 

 

Et, les alcooliers qui se frottaient les mains dans la perspective des beuveries d’après match victorieux. Pschitt… Pierrette et son pot de bière se cassant la figure… Zut !… Pas de bol ! Ou, pas de chope !


Jusqu’à des “philosophes” connus pour leur fanatisme sanguinaire, glorificateurs des crimes contre l’humanité, spécialistes du "plomb durci", promoteurs des bombardements à “uranium appauvri” et au phosphore de populations civiles, qui en redemandaient. Postillonnant de vindicte contre la “déliquescence”… Le postillon leur tenant lieu de pensée : écrabouillons Les Bleus beuglaient-ils !...


Ô rage !... Ô désespoir… 


Ternir


Les seuls qui ont gagné, avec cette tempête dans un verre d’eau, ce sont les politiciens. Très forts. Du grand art. Ils ont saisi l’aubaine. Grands professionnels du cynisme, ils ne pouvaient pas rater cette occasion.

.

Activer le ressentiment de leurs concitoyens, le détourner, le manipuler, l’instrumentaliser, pour dissimuler leurs coups tordus.

.

Les Bleus ont “terni l’image de la France” assurent, sans broncher, ces comédiens jouant les maîtres d’école. Se disant “choqués”, “scandalisés”, de voir ces joueurs fouler au pied les valeurs de la République… Eux qui ne cessent de “ternir” dans leurs fonctions, non seulement l’image mais la réalité du pays.

.

Image…    

.

Du milliard d’euros donné aux groupes pharmaceutiques dans de fumeuses opérations de vaccination, des privilèges des grandes fortunes et très hauts revenus soigneusement préservés, des milliards consentis à leurs copains banquiers et industriels de l’armement, jusqu’aux subventions et autres passe-droits dont ils goinfrent les groupes de l’agroalimentaire et de la grande distribution…

.

Après avoir cassé la pêche, la petite agriculture, l’industrie… Indifférents à un système pénitentiaire qui est un véritable cloaque, indigne d’une nation civilisée… Des sans logis dont le nombre ne cesse d’augmenter, certains crevant de froid en hiver… 

.

Sabrant, à présent, retraites, santé et enseignement publics… 

.

Ternir…

.

Les mêmes qui, peu de temps avant la cérémonie d’ouverture de la Coupe, face aux tueries de l’opération de piratage d’un Etat voyou en pleine Méditerranée contre des bateaux d’aide humanitaire, se sont étouffés dans la pire lâcheté. Tous. Ou presque…   

.

L’image de la France à l’étranger, avec ces politiciens, est plus que ternie. Ils l’ont mise en miette, la trainant dans la boue de la servitude. Considérée, même par Russes, Brésiliens, Indiens et Chinois, comme une annexe, une “colonie américano-sioniste”. Avec commisération pour les indifférents. Avec compassion, pour ceux qui nous veulent du bien. 

.

Détourner l’attention… 

.

Alors, cela a commencé par le prix des chambres d’hôtel et toutes les allusions aux salaires de ces joueurs… Pourquoi eux, seulement. A ce moment-là, ce sont toutes les rémunérations, bonus et parachutes dorés qui seraient à revoir, à commencer ceux de nos banquiers véreux et les dividendes des actionnaires… C’est toute la redistribution de La Richesse Nationale qui est à remettre à plat. 

 

Dissimulant le fait que ce sont des milliards qui s’échangent dans une totale opacité, entre les droits de retransmission TV, les sponsorings et autres sources de financement des différentes fédérations. 

 

Mais, désigner un bouc émissaire permet d’éviter pareille remise en cause. 

 

Ces joueurs à la courte carrière, ne doivent pas leurs rémunérations, quels que soient leurs montants, au piston, à des réseaux, à la courtisanerie, au favoritisme, à la “promotion canapé”, à des marchés truqués avec rétrocommission, mais à leur seule valeur personnelle. 

 

Qui peut en dire autant ?... Dans les médias, royaume du népotisme ?...  Certainement pas. 

 

Encore moins dans nos institutions frelatées où des sénateurs, pour ne prendre qu’un exemple, s’incrustent jusqu’à des âges canoniques, allant jusqu’à céder leur siège à un de leurs rejetons. 

 

Tous ces politiciens, tous partis confondus, cumulant fonctions, postes, missions bidons, logements et dépenses somptuaires aux frais de la République. Jusqu’aux cigares… Quel que soit leur niveau de compétence…  

 

Les Bleus, leurs enfants, ils ne pourront pas les pistonner, comme les fistons et fifilles de cette nomenklatura. S’ils ne savent pas taper dans un ballon avec le talent de leurs pères, ils ne passeront pas. Quoi qu’on en dise, sur un terrain de foot c’est le “droit au mérite”. 

 

Finalement, cette caste politique n’arrive pas à la cheville de ces joueurs en termes de valeur professionnelle. Sans parler de valeur personnelle. 

 

Il y a un sentiment que j’évite : le mépris. Difficilement… 

 

M’efforçant de le transformer en tarte à la chantilly. Rêvant d’entartrer ainsi ces politiciens.

 

Mais, gâcher de la chantilly pour si peu…

 

 

 

 

 

 

 

 

(1)  Karl Kraus, Cette Grande Epoque, Editions Payot,, collection petite bibliothèque Rivages, 1990.

(2)  Evangile selon saint Jean 8,1-11.

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges Stanechy - dans Politique et Destin Collectif
commenter cet article

commentaires

Georges Stanechy 24/07/2010 21:05



 


Bonsoir Noor


 


Merci pour le conseil de lecture de Nicolas Bouvier. Je l'avais lu, il y a quelques années. Je ne me souviens plus de l'édition (je ne l'ai pas sous la main).


 


Par contre, je me souviens de ses photographies, en noir et blanc, qui illustraient son ouvrage.


 


Notamment de celles de sa petite Fiat, avec laquelle il s'est lancé dans l'aventure de ses grands voyages. Elle paraissait microscopique à l'échelle des paysages extraordinaires dans lesquels il
fusionnait.


 


Bonnes vacances !


 


Amicalement


 


 


 


 


 



Noor 06/07/2010 17:06



Voilà je n'ai pas résister de vous présenter la ville de Qoms Iran 2009.


Allez bonnes vacances à tous!! et pourquoi en Iran?!


 






Noor 06/07/2010 14:36



 Beauté d'Iran Palais d'Isfahan 2009.






Noor 06/07/2010 13:49



Bonjour Georges,


Merci Georges c'est noté, mais ne part pas sans emporter cette réfèrence que j'aime beaucoup.



Nicolas Bouvier: L'usage du monde


Un régal avec ces dessins à l'encre noire.


 


Bon voyage où que tu sois sur cette terre!




Georges Stanechy 01/07/2010 16:28



 


Bonsoir Noor


 


Je te propose un beau voyage pour cet été...


 


Le livre de Patrick Ringgenberg :


La Peinture Persane ou La Vision Paradisiaque


Editions Les Deux Océans - 2006


 


Il a publié aussi de magnifiques photos sur les Palais et Jardins d'Iran : Kâshân, Shirâz,
Mâhân, Téhéran, Abarkuh...


 


S'y plonger est un ravissement...


 


Amitiés


 


 


 


 



Noor 01/07/2010 11:22



Bonjour Georges,


 


J'arrête de bouder et de faire grève , mais s'il te plaît la prochaine fois emmène moi avec toi!


YouTube - Vahine Tahiti by Fred



Georges Stanechy 28/06/2010 19:07



 


 


Cher Abdelkader


 


 


Dilemme ?... Surtout pas !


 


 


Prenez mon article, et la note de notre chère amie Aline, de façon très positive. Dégustez l’ensemble, ou le tout, dans son apparente
contradiction, comme un de ces savoureux plats de la gastronomie chinoise ou marocaine (mes deux préférées) : “salé-sucré”.


 


 


L’opposition présupposée des goûts révèle, en fait, un délice, un moment de bonheur, aussi fugitifs soient-ils…


 


 


Israël participe déjà à toutes les compétitions internationales de foot. Il semble que conscients de l’enjeu en termes de « normalisation
des relations avec les autres pays », ils se décident à investir pour améliorer le niveau de l’équipe nationale en passant par un relèvement de la qualité du championnat national.


 


 


Ils viennent de recruter pour franchir ce passage obligé, entre autres, Fernandez, l’ancien entraîneur du PSG, de Bilbao, etc. Pour le compte
d’une équipe nationale affiliée et financée par l’organisation extrémiste Betar.


 


 


Merci pour votre commentaire sur le style “haletant” (j’ai eu peur, je croyais lire “hystérique” !...). En fait, voulant écrire sur le
mode du pamphlet, je m’inspirais du style d’un écrivain qui m’a marqué par son ouvrage Vomito Blanco. Un chef-d'oeuvre du genre.


 


 


Il s’agit de l’écrivain marocain Abdelkebir Khatibi. Pamphlet, dont je recommande toujours la lecture. Il y prend à partie, notamment, la lâcheté des intellectuels français face à la tragédie de la Nation
Palestinienne.


 


 


Amitiés


 


 







Georges Stanechy 28/06/2010 18:21



 


Bonsoir Noor !


 


 


Rien à faire : ce que vous êtes susceptibles les "nanas"...


 


 


Alors, je fais amende honorable...


 


Mille excuses pour ne pas avoir répondu plus tôt. Mais, je t'avais prévenue : il m'arrive souvent de ne pas être en liaison web (dans le meilleur des cas, je suis sur un voilier...).


 


 


Bien sûr, merci pour les photos sur les églises arméniennes dont tu as réussi la mise en page.


 


 


Et, arrête de faire grêve et de bouder. Sinon, c'est moi qui vais me fâcher...


 


 


Amitiés


 


 


 



Abdelkader DEHBI 28/06/2010 13:16



Je ne me souviens pas où j'ai lu, cela fait longtemps, cette excellente définition du mot "dilemme" : -- ""imaginez que vous venez d'acheter une BMW sport toute rutilante, que vous allez essayer
en pique-nique familial en rase campagne.  Juste à la fin du repas champêtre, votre belle-mère insiste pour aller faire un tour toute seule pour essayer le bolide......Elle démarre en trombe
et au bout de quelques secondes, vous vous appercevez qu'elle fonce droit sur un ravin à quelques centaines de mètres plus loin. Vous comprenez soudain, qu'elle a omis de couper le régulateur de
vitesse.....Eh bien c'est çà le dilemme !


Eh bien, cher Georges, entre le coup de gueule de votre article et le coup d'humeur du commentaire de Aline, je n'arrive pas à me déterminer.... les deux opinions étant aussi sensées l'une que
l'autre.un vrai dilemme donc.


Une question me taraude depuis longtemps, à propos de ce nouveau paganisme qui ne cesse d'enfler : pourquoi l'Etat sioniste, qui en a les moyens, humain et matériel,  n'a-t-il pas monté une
équipe "nationale" de foot, quitte à l'inscrire dans les structures européennes ? Tout ces tapages médiatiques, mercantiles et publicitaires permanents, de Championnats en Coupes, nationales,
régionales, continentales, autour de ce sport ainsi que les sommes monstrueuses qui y sont englouties ne constitent-ils pas in fine, la preuve que ce sport remplit bien une "fonction
politico-narcotique" au service des intérêts dominants ?


Post-scriptum : J'allais oublier de vous complimenter pour votre style "haletant" - on va dire - qui rend très bien l'état d'esprit dans lequel vous deviez vous trouver, au moment de rédiger
votre coup de gueule...Merci.



Noor 28/06/2010 12:28



Bonjour à tous,


Désolée Georges mais je fais grève de photos!!



Georges Stanechy 28/06/2010 11:27



 


Cher Chahid


 


Voilà qu'à présent la FIFA menace d'exclure la France des compétitions internationales si elle se mêle d'inviter la direction de la fédération française de foot (FFA) à assumer ses responabilités
en démissionnant...


 


Quand on sait que  l'ex-Secrétaire d'Etat aux Sports, Bernard Laporte, s'était étonné du mode d'élection des dirigeants de la FFA : sur liste unique... Comme sous Staline ou Mussolini...


 


Au lieu d'applaudir à la remise à plat d'une fédération nationale en plein naufrage (dans laquelle l'argent public est une contribution essentielle), il est révélateur de constater que la FIFA
fait montre d'un comportement mafieux allant jusqu'à menacer un Etat...


 


Khadafi a raison de considérer la FIFA pour ce qu'elle est !


 


Dommage pour le Festival de Fès. j'espère qu'il va conserver son cap et son niveau de qualité. le sérieux de la programmetion étant un des critères fondamentaux.


 


J'aime beaucoup ce métissage de "musiques sacrées", du gospel au chant gréporien. Cette originalité dans l'approche musicale est à maintenir. Et, j'espère avoir l'occasion d'y assister un jour.
Avec toi et un bon verre de thé à la main !


 


Amitiés


 


 


 


 



Chahid Slimani 27/06/2010 19:59



Cher Georges


 


Personne ne veut voir dans cet échec, pourtant annoncé et attendu, la faillite de tout un système, au contraire on
préfère diaboliser ces jeunes garçons très mal préparés psychologiquement à un tel drame. Idem pour les soldats français en Afghanistan…


On envoie les jeunes se faire briser, on prépare le bouc émissaire et le bûcher et on lâche la foule …


 


Anelka n’est que  le « McChrystal » du foot
français !


 


On peut dire que cette année le Festival de Musique Sacrée de Fès a été un petit échec. L’absence de certains artistes
attendus et annoncés dans le programme a perturbé l’organisation je crois. Sinon, il faisait un très beau temps et ces trois mois de printemps, Fès est plus splendide que jamais, et t’invite à la
revisiter !


 


Amitiés  



Georges Stanechy 27/06/2010 18:55



 


Cher Chahid, Bonsoir


 


 


Comme toi, je ne suis pas un « fan » de foot, tout en suivant de loin l’actualité. Ma pratique se limitant à taper dans un ballon
sur une plage avec des potes. Maximum, je regarde la synthèse des buts du championnat british le dimanche soir, quand cela m’est possible.


 


 


Je trouve épouvantable l’ambiance des stades des compétitions professionnelles, avec insultes entre supporters, bagarres, hooligans et autres
gangs, beuveries qui vont jusqu’à la tuerie. Reflet du pourrissement du sport professionnel par l’argent et la bêtise.


 


 


Cette dégradation se ressent au niveau de la presse sportive, dont le niveau d’imbécillité tourne à la catastrophe. Pour lutter contre la
diminution constante de ses tirages, elle s’est transformée en presse à scandales avec comportements de paparazzis (fouille de poubelles, corruption d’informateurs, etc.) : histoires de
sexe, de fric, de ragots, de calomnies et diffamation… Tout ce qui est en mesure d’exciter les plus sombres instincts de la populace.


 


 


L’hypocrisie dans sa splendeur.


 


Ce que j’ai trouvé inadmissible dans cette mise en scène, ou ce psychodrame, du bouc émissaire c’est l’exploitation qui en a été faite par les
politiciens. Quand on connaît leur niveau de cupidité, de corruption, de cynisme, de lâcheté : irrespirable !


 


 


Mais, notre monde est ainsi fait. Heureusement que l'Humanité ne se limite pas à ce ramassis de fripouilles...


 


 


Amitiés


 


 


P.S. Comment s’est passé le Festival de Musique Sacrée de Fès ?...


 


 





 




Chahid Slimani 27/06/2010 16:16



Bonjour cher Georges


 


Honnêtement, j’ai pensé écrire quelque chose sur cette mascarade, j’ai pensé aussi à « Que celui qui n’a jamais
péché jette la première pierre ! » (*)… et voilà, te lire soulage ainsi mon indignation…



Je ne suis pas trop foot, ou disons j’ai arrêté de l’être, le « nationalisme » nauséabond genre rencontre
Maroc/Algérie a fini  par me dégouter … mais j’aime toujours  la troisième division, son ambiance,
ses talentueux joueurs encore les pieds sur terre, ses maillots, ses arbitres « burlesques »… ses barbecues… 


 


L’argent, la politique, la propagande (les italiens vont jusqu’au salut fasciste et l’inter de  Milan avec des maillots de Templiers …)  et l’enjeu ont gâché ce jeu… c’est le show à l’américaine
qui prend place et Kadhafi a raison de qualifier la Fifa de « mafia mondiale » et d' « organisation corrompue », et ils ont fini par corrompre l’âme de tous ces
joueurs.



De ce mondial, je n’ai – volontairement– que peu d’informations ; je sais qu’il est en Afrique du sud et que
Maradona est l’entraineur de son équipe… de l’équipe de France je n’ai reconnu que  Thierry Henry, Anelka et Franck Ribéry… mais je m’attendais à ce
que cette équipe soit lunchée ainsi, l’esprit « Jean-Marie Le Pen » a triomphé !



Je ne suis pas un fan de l’équipe de France, ni d’aucune autre équipe d’ailleurs, mais tout au long de cette semaine
j’ai été solidaire avec cette équipe (les joueurs seulement), n’aimant pas cet esprit de troupeau, les médias titrent déjà avant le début du mondial « personne n’aime les
bleus », alors le monde entier suit la « tendance » !


C’est fou et médiocre comment ils ont orchestré cette descente en enfer !


Ce n’est qu’un jeu après tout ! 


 


Amitiés


 


(*) L’hypocrisie des journalistes accusant Ribéry et ses amis de « pédophilie », alors que l’argent, le sexe
et la drogue sont la « trinité » de tout ce beau monde qu’on voit à la télé !



Georges Stanechy 26/06/2010 18:48



 


Chère Aline, Bonsoir


 


Votre "note d'humeur " est un écho bienvenu à mon "billet d'humeur" !...


 


Il est bon, de temps en temps, de se défouler et se faire plaisir face à la bêtise ambiante (on ne peut même plus parler de "pensée dominante"...) et au cynisme "marchand".


 


Pour revenir à l'exemple des gladiateurs, les dirigeants Romains, dans leur manipulation du peuple, présentaient au moins un progrès important par rapport aux tripatouillages de nos politiciens
contemporains : ils ne fondaient pas "l'image" de Rome sur le succès ou pas de ces professionnels du spectacle et des jeux du cirque...


 


De ce fait, ils n'en étaient pas réduits à les présenter en boucs émissaires de leurs catastrophiques politiques comme n'hésitent pas à le faire nos minables nomenklaturas actuelles...


 


Amitiés


 


 



aline 26/06/2010 16:28



Cher Georges, bonjour,



Ave Caesar, morituri te salutant !



Les éternels gladiateurs se sont simplement métamorphosés en  deux groupes  de  mercenaires manchots et surpayés qui, au lieu de s’entre-égorger,  courent derrière une
baballe. Gros progrès de la civilisation, en effet. Il suffit de les entendre parler pour comprendre que leur  QI est  inversement proportionnel à la circonférence de leurs mollets et
au montant de leurs faramineux salaires.


C'est grotesque d'en faire les représentants de la France; c'est scandaleux de leur verser de tels salaires; c'est ridicule d'en faire des "idoles"; c'est pitoyable  de s'attarder à
l'exégèse de leurs borborygmes.



Panem et circenses.


Pardon pour cette note d'humeur. Mais ouf, ils ont enfin perdu et sont retournés dans leurs luxueux cocons. Merci pour eux.



Amitiés,