Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 16:30

 

 

 

Mission Accomplie !

 

Dans ce cri, célébrant la destruction, la pulvérisation de l’Irak, l’instauration de la démocratie et des libertés dans un pays en cendres, Bush exultait. Enivré d’autosatisfaction, sur un porte-avions dans la baie de San Diego face à la plus grande base aéronavale des USA, en Californie du sud.

 

En Libye, le tyran a été renversé. Son bras droit, intronisé chef du gouvernement provisoire au milieu des ruines du pays. Avec abnégation, pétri d’émotion, il est venu quémander cette semaine, à la tribune de l’ONU, une “aide alimentaire et matérielle” internationale pour son pays. La Libye en voie de “Somalisation”… Hourrah !  Alléluia !  Youppie ! On a gagné !

 

Cameron et Sarkozy, maîtres d’œuvre de l’opération militaire par délégation de l’Empire, n’ont pas dérogé au rituel colonial. Mais, plus téméraires, ils sont allés célébrer leur victoire en Libye. Sur le terrain de leurs exploits narcissiques, encadrés de leurs gorilles, de leurs propagandistes et de leur claque applaudissante, figurants aux poches bourrées de dollars.

 

Par prudence, il est vrai, en des endroits bien balisés et sécurisés. Bien sûr, ne sont jamais montrés à ceux qui appuient sur le bouton de la mort et des massacres, en signent les ordres d’exécution, les effroyables effets. Que des médias pourraient, accidentellement, montrer au JT. “Aseptiser le contexte”, disent les communicants galonnés… Dans nos médias “dominants”, tambours, trompettes, cymbales de la désinformation et de la propagande, reprenant en fanfare la glorification des promoteurs des bombardements humanitaires et libérateurs.

 

Toutefois, au cœur de ces mêmes médias quelques irréductibles, déterminés, tenaces, tels des Astérix de l’info, ont pourfendu la stupidité, le mensonge, le cynisme des castes au pouvoir : les caricaturistes. En France, où ces talents existent (1), peu de dessinateurs ont accès à une grande visibilité lorsqu’ils prétendent contester l’ordre établi, le politiquement correct : « Nous sommes magnifiques, les autres sont des barbares. Ils n’ont que ce qu’ils méritent ».

 

Bâillonnés (2) ou censurés (3)…

 

Réduits, que nous sommes, à visiter des médias étrangers pour voir illustrer en ridicule cette prétention civilisatrice aussi hypocrite que violente.

 

The Guardian, par exemple, qui laisse les dessinateurs s’exprimer (en couleurs, en plus !) dans une totale liberté de ton. S’opposant à la ligne éditoriale de leur propre journal qui, depuis la guerre d’Irak, s’est complètement alignée sur l’idéologie fanatique de l’extrême-droite US, pudiquement appelée « néoconservateurs ». Bel exemple de diversité d’opinions au sein d’un même média.

 

Parmi ces talents, Steve Bell et Martin Rowson, ne cessant de dénoncer l’irresponsabilité et la voyoucratie de la nomenklatura britannique. Tout particulièrement le monde de la Finance ou de la City : les fameux Fat Cats, les “chats grassouillets”, s’empiffrant dans la spéculation et les privilèges fiscaux !

 

Petit échantillon de ce festival de courage et d’humour. Courage, sous le déluge de la propagande, pour démonter, dénoncer, fustiger, mégalomanie et infantilisme des dirigeants de nos pays. Humour, noir aussi, dans le regard stoïque face à leur stupide folie sanguinaire anesthésiée de Bonne Conscience

 

Un dessin de Steve Bell sur la “libération bombardée” de la Libye. Sarkozy s’étant arrogé la fonction de « boss » de l’expédition coloniale, il l’a caricaturé en Napoléon. Reprenant le surnom de Sarkozy, ou l’image, souvent utilisés à l’étranger pour le représenter. Son alter ego dans cette opération, le premier ministre britannique Cameron, en Napoléon aussi, par clonage !

 

Arborant l’un et l’autre le nouveau drapeau de la “Libye démocratique”, qui était antérieurement celui de la monarchie libyenne. Cameron jetant derrière les conquérants, d’un furtif coup de talonnette, le drapeau de la Libye de Kadhafi. Jetons vite dans l’oubli les plantureux contrats et accords signés avec lui !

 

16.09.11-Steve-Bell-on-Li-001.jpg

Martin Rowson a choisi de présenter les conquérants dans la lignée des légendes de Lawrence d’Arabie flanqué de ses compagnons d’aventures, sur des dromadaires. Libérant, soi-disant à l’époque, les pays arabes de l’oppression de l’Empire Ottoman…

 

Sarkozy y est coiffé du shako avec son protège-nuque des armées d’Afrique et de la Légion, son coursier harnaché du drapeau français. A l’extrême gauche du dessin, esquissée, la chevelure blonde représentant Hillary Clinton, aussi férocement belliciste que celles qui l’ont précédée dans les mêmes fonctions de ministre des affaires étrangères US : Condolezza Rice ou la sinistre Madeleine Albright.

 

Avec chacun, en tandem sur son dromadaire, son “révolutionnaire libyen” brandissant le “nouveau” drapeau de la Libye démocratique, qui n’est, comme on l’a vu dans la précédente illustration, que “l’ancien” de la monarchie corrompue renversée par Kadhafi. Etendard, symbole, aveu : surtout ne rien changer, pas d’innovation, faire du neuf avec de l’ancien… Excellente illustration du rôle des services spéciaux occidentaux, sponsorisant chacun un clan ou un gang, servant de couverture aux prédations locales de leurs maîtres.

 

Martin-Rowson-2.9.11-001.jpg 

Notons le militaire britannique, en bas à droite du dessin, sous son casque colonial en uniforme rouge des années de gloire de l’empire Victorien, sollicitant les militants de demander à Cameron de s’occuper de son armée le week-end. Du fait des économies budgétaires, des licenciements d’hommes de troupe sont, en effet, programmés par le gouvernement britannique. Expliquant son geste distributeur des formulaires P45, qui sont ceux des demandeurs d’emploi…

 

Les smicards de la guerre deviennent de moins en moins nécessaires. La guerre de conquête est fondée, à présent, sur la haute technologie. Electronique, informatique et télécoms, drones et missiles de croisière, forces spéciales et mercenaires spécialisés, propagande et désinformation : finis gros bataillons et godillots !

 

Un autre caricaturiste britannique s’est mobilisé contre l’intervention des pays occidentaux. Exceptionnel militant de la paix et de la justice : Leon Kuhn. Ses dessins présentent la particularité de mêler photos et dessins.  

 

Dans un impressionnant montage, il évoque les massacres d’innocents, victimes des bombardements aveugles de l’OTAN. Tout le monde se voilant la face. Mettant en scène l’hypocrisie des politiciens représentés par Cameron, (Whitehall désigne le Parlement et Downing Street, bureaux et résidence du premier ministre), dissimulant, sous des discours de prouesses militaires et d’aide humanitaire, la sauvagerie des massacres et destructions.

 

Rappelons que Cameron se veut un des plus fervents donneurs de leçons de droits de l’homme et de civilisation au reste du monde. Son dernier discours à l’ONU est une éclatante démonstration du cynisme sanguinaire de l’oligarchie occidentale (4).

 

Le drapeau britannique, totem de gloire et de panache, est ainsi utilisé pour cacher des cadavres d’hommes, de femmes et d’enfants. Recouvrir, étouffer, dissimuler, occulter… D’où le titre du dessin : The Cover Up.

 

cover_up_sp_20110906.jpg-Leon-Kuhn.jpg

Leon Kuhn décrit, dans un autre dessin, le nouveau gouvernement Libyen : Front Bench. Référence aux premiers rangs du Parlement britannique, de part et d’autre du pupitre du président de séance, occupés par les responsables gouvernementaux et, face à eux, les responsables de l’opposition (Shadow Cabinet).

 

En Libye, ceux qui vont diriger le pays : les soldats de l’OTAN avec leurs armes et uniformes. Exécuteurs des lobbies de l’armement, du pétrole et des BTP. Sur l’épaule droite des trois soldats au premier plan, les drapeaux de leur armée respective, de gauche à droite : France, USA et GB. L’un d’eux tient entre ses mains un dossier intitulé : « contrats pétroliers »…

 

New_government_sp_20110904.jpg-Leon-Kuhn.jpg

 

Pour terminer, une illustration de ce que tout le monde a compris, l’Occident colonial veut s’en mettre plein les poches, du moins sa ploutocratie, quitte à plonger le pays dans la misère, la guerre civile. Le pomper jusqu’à extinction de ses ressources. Jeter l’écorce, après en avoir extrait tout le jus...

 

Victor Kremlev, de l’excellent média Russia Today (RT), a parfaitement résumé le véritable enjeu, la programmation du pillage, dans un dessin évoquant les partages coloniaux des siècles antérieurs. 

 

Sur fond de puits de pétrole, grande bagarre entre compagnies pétrolières occidentales pour se partager le gâteau. Un “révolutionnaire libyen” stupéfait de voir les occidentaux rivaliser pour se partager les dépouilles du pays, sans un regard pour lui. Sans aucune considération pour le projet actuel de son peuple, son avenir. Essayant de rappeler à la réalité les prédateurs, du moins la sienne :

« Hé les gars, vous n’auriez pas vu Kadhafi, par hasard ? »

 

western--interests-230.jpg-V-Kremlev-RT.jpg

Dessins, caricatures, fulgurantes analyses en fait, décrivant l’immuable ordre du monde. Avec sa nouvelle sémantique, sa nouvelle rhétorique, que La Mère Pipe dans la pièce Tueur sans gages (5) d’Eugène Ionesco, avait clairement formulées dès 1958 (6) :

  « Nous n’allons plus persécuter, mais nous punirons et ferons justice. Nous ne coloniserons pas les peuples, nous les occuperons pour les libérer. Nous n’exploiterons pas les hommes, nous les ferons produire.
La guerre s’appellera la paix…
La tyrannie restaurée s’appellera discipline et liberté. Le malheur de tous les hommes c’est le bonheur de l’humanité ! ».

 

 

 

 

 

(1)  Exemple Emmanuel Chaunu (http://chaunu.fr/). Voir aussi le site collectif d’un groupement de professionnels du dessin de presse : http://www.caricartists.com/public/pages/caricaturistes_accueil.php

(2)  En France, dans un grand quotidien matinal, propriété d’un richissime industriel, un caricaturiste est payé (le propriétaire actuel l’ayant “trouvé” dans les “actifs” du quotidien, au sens comptable et financier, lors de son rachat) avec interdiction de publier le moindre dessin. Motif invoqué : le propriétaire n’aime pas les caricatures…

(3)  Pendant l’invasion et la destruction de l’Irak, même un journal satirique bien connu “s’autocensurait” en s’interdisant la publication de toute caricature mettant en cause comportements et carnages démesurés des forces de la coalition, notamment US…

(4)  Cf. le discours du prince héritier d’Espagne lors du VII° Congrès International des Victimes du Terrorisme, tenu à Paris (15 – 17 septembre 2011) :

« Rien ne justifie la barbarie ».

Rien que l’édification et le maintien de l’Empire espagnol, du XV° au XX° siècle, a provoqué la mort de dizaines de millions de personnes. Une des plus violentes, cruelles, inhumaines, colonisations de l’Histoire de l’Humanité. Au minimum, rien qu’en Amérique latine plus de 200 millions de victimes, non compris les victimes du trafic d’esclaves à partir de l’Afrique… Quant à la "barbarie occidentale" actuelle... « La Bonne Conscience »…

(5)  1re version, Théâtre II, Gallimard, Coll. « Blanche », 1958, pp. 59–171.

(6)  Eugène Ionesco, Tueurs sans gages, Editions Gallimard, Folio Théâtre, 1958/2003, Acte III, pp. 131-132.

 

 

 


 

Partager cet article

commentaires

Georges Stanechy 09/10/2011 14:58



 


Aux Amis Lecteurs


 


Lire le dernier texte du philosophe Manuel de Diéguez :


 


Il était une fois ... 1789
- La souveraineté des peuples et la Bastille des Etats 


 


Bonne Lecture !


 


 


 



Georges Stanechy 09/10/2011 14:23



 


Bonjour Rita


 


Merci pour le texte !


 


Amicalement


 






Rita Pitton 03/10/2011 19:21


Georges je t'envoie le courrier d'un prêtre syrien à Alain Juppé .C'est le Parti anti-sioniste qui me l'a envoyé . je trouve bien méritée cette claque cinglante qu'il fait au Ministre revenant .
Bonne lecture : Père Elias Zahlaoui, prêtre arabe de Syrie.Père Elias Zahlaoui, prêtre arabe de Syrie.Syrie : Lettre ouverte d’un prêtre arabe à Alain Juppé… (2) Monsieur le Ministre, depuis votre
nomination au poste de Ministre des Affaires Étrangères de la France, vos déclarations à l’encontre de mon pays, la Syrie, sont, le moins qu’on puisse dire, sinistres et orageuses. Hier encore (le
07/09/11), vous avez accusé la Syrie d’être responsable de crimes contre l’Humanité, emboîtant ainsi le pas à votre prédécesseur Bernard Kouchner, le valeureux « défonceur » des droits de l’homme !
Ces graves accusations, vous vous plaisez à les lancer contre la Syrie, chaque fois que vous vous trouvez au coeur de ce boiteux et aveugle Conseil de Sécurité, ou quand vous vous pavanez auprès de
Mme Hilary Clinton. N’auriez-vous donc été parachuté au Quai d’Orsay, après votre longue disgrâce politique, par on ne sait quelle main mystérieuse, que pour préparer et justifier aux yeux de
l’opinion publique, française et internationale, la destruction programmée et définitive de la Syrie pour bien assurer la survie d’Israël ? Ignorez-vous donc que cette opinion publique, française
et internationale, est savamment matraquée par des médias au service aveugle des tout puissants lobbys sionistes ? Ignorez-vous aussi, que ces fameuses instances internationales qui ont pour noms
Assemblée générale des Nations Unies, Conseil de Sécurité et Conseil des droits de l’Homme et consorts, et qui sont censées exister pour asseoir la justice et la paix au niveau du monde sont,
depuis des décades, effrontément manipulées par les États-Unis ? Ignorez-vous aussi que ces mêmes États-Unis, leurs présidents en tête, sont, de l’aveu même de chercheurs américains courageux comme
Paul Findley, Edward Tivnan, Noam Chomsky, David Duke, Franklin Lamb, Stephen Walt et John Mearsheimer, tenus comme en laisse par le tout-puissant lobby israélien ? La Syrie, dites-vous, est
responsable de crimes contre l’humanité. Mais dites donc, depuis quand est-il interdit à un pays de défendre son existence propre, ainsi que la sécurité et la dignité de ses citoyens ? Cela ne
serait-il permis qu’aux puissants de ce monde, comme les États-Unis, la France, l’Angleterre et l’Allemagne, qui s’érigent toujours, en dépit de leur écoeurant machiavélisme et de leurs distorsions
sans nombre, en arbitres infaillibles des droits et des légitimités de toute sorte ? En attendant, et surtout depuis les mystérieux événements du 11 septembre 2001, vous prenez prétexte de tout
pour justifier l’injustifiable, comme envahir et détruire d’autres pays comme l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak, et tout dernièrement la Lybie, pour en faire, à votre façon odieuse, des « paradis
» de paix, de droits et de démocratie. N’est-il pas vrai que vous êtes intervenus en Lybie, pour soi-disant protéger les droits humains des civils contre un dictateur, que pourtant la France et
l’Italie n’ont cessé de flatter, et que l’Angleterre et les États-Unis ont fini par chérir ? Vous vous en êtes acquittés en laissant sur le sol de la Lybie un charnier de 50 000 morts, pour la
plupart des civils… Ah ! Quelle « bravoure » vous y avez tous fait preuve, y compris l’aviation israélienne ! Je me dois aussi de signaler que vous avez eu l’intelligence de ne pas toucher aux
installations de pétrole, but unique et ultime de votre fameuse « intervention humanitaire » ! Étrange « humanisme » que celui des États-Unis, de la France, de l’Angleterre, de l’Allemagne et de
l’Italie, digne, il est vrai, de l’Histoire de vos différents pays, toutes remplies, sans exception, d’injustices, de morts et d’horreurs ! Cependant, si en Occident vous êtes si sensibles au
problème des droits de l’homme, pouvez-vous me dire ce qui vous rend totalement aveugles à ce que fait Israël en Palestine, depuis plus de 60 ans, en décimant, systématiquement, le peuple
palestinien et en dévorant même la portion de terre qui lui a été attribuée par les fameuses Nations Unies en 1947 ? A ce propos, Monsieur le Ministre, pouvez-vous m’assurer que la France et tous
les pays occidentaux, si servilement alignés sur les États-Unis et Israël, ne voteront pas le 20 septembre courant, contre le droit du Peuple palestinien à avoir « sa » Patrie, si réduite soit-elle
? Seriez-vous donc aussi, tous en Occident, aveugles et esclaves, pour ne pas oser voir et dénigrer ce qu’a fait et continue de faire Israël, sans impunité, au Liban, en Égypte, au Soudan, en
Syrie, et même en pleine mer, contre les bateaux venus au secours des habitants de cette immense prison – Gaza – qui regroupe un million et demi d’habitants ? Par quelle étrange procédure, Israël a
pu arracher la langue de tous ces « Grands » de l’Occident qui se sont privés, durant tant d’années, de lui adresser le moindre reproche, face aux monstrueux et continuels défis qu’il ne cesse de
lancer à tout moment, à toutes les lois et conventions internationales, dont l’Occident, pourtant, est l’auteur ? Pauvre et monstrueux Occident ! Savez-vous vers quel gouffre vous vous précipitez,
et où vous risquez d’embarquer bientôt le monde entier? Monsieur le Ministre, sachez bien que je ne vous déteste pas. Mais je vous plains. Tout comme je plains toute l’Église d’Occident qui devrait
crier tout haut face à de telles distorsions et injustices, comme l’a fait, un jour, le Cardinal de Boston, Mgr. Bernard Law, en adressant une terrible lettre ouverte à M. Georges Bush, lettre qui
lui a valu d’être démis peu après. Cette Église d’Occident, serait-elle donc réellement morte, comme je vous l’avais dit dans la première lettre ouverte que je vous avais adressée en date du 9 juin
2011 ? Pourtant, ce qui se passe au niveau mondial et ce qui est commis par les puissances occidentales sont de nature à réveiller les morts ! Il a donc fallu attendre la dernière visite du
Patriarche Maronite en France, Sa Béatitude Béchara Raï, pour dire à la France et à l’Occident, à travers la France, sa triste vérité… Qu’il en soit remercié, au nom de tous les opprimés du monde,
surtout les opprimés du monde arabe et musulman ! Source http://www.partiantisioniste.com


Georges Stanechy 01/10/2011 20:29



 


Bonsoir Palotin Chaamba


 


Merci de ce gentil salut !


 


Amicalement


 


 



Palotin Chaamba 01/10/2011 14:29



Merci Monsieur Stanechy pour votre blog, salutaire espace de lucidité comme il en existe quelques-uns, pas tant que ça. 



Georges Stanechy 30/09/2011 16:56



 


Bonsoir Rita


 


Je te souhaite une bonne rentrée ! Zen, surtout. Crises et conflits vont se multiplier. Conserver un regard vigilant est important. Mais,
sans sérénité : inefficace. Gardons le cap, avec sourire et confiance.


 


Amicalement


 






Rita Pitton 26/09/2011 11:24


Bonjour Georges , Bravo pour ton article superbe que j'approuve totalement .Mille mercis pour tous ces dessins , caricatures et analyses qui décrivent "l'ordre " des occidentaux . Oui les JT
français , la presse française orientée, ne nous ont pas montré les effets effroyables de cette guerre car les communicants ont délibérément aseptisé le contexte .Les médias français ont repris la
glorification de ces promoteurs de bombardements "libérateurs ????? "Car Cameron et Sarkozy sont allés en Libye fiers de leur voyouterie internationale !!! Grrrrrrr Vade retro Satanas Amen Les
caricaturistes français à qui on n'a pas donné délibérément une grande visibilité ont été baillonnés et censurés !! Mais les caricaturistes étrangers ,libres de la ligne éditoriale de leur journal
orienté , ont ridiculisé avec grande intelligence cette prétention civilisatrice ,hypocrite et violente de l'Otan .Alleluia ! Eh oui ils jettent un regard stoique sur la "stupide folie sanguinaire
anesthésiée de bonne conscience"de Sarkozy etc Ils nous montrent une Hillary Clinton aussi férocement belliciste que Condoleeza Rice et Madeleine Albright !!Grrrrrr Ils évoquent les massacres
d'innocents, victimes de bombardements Otanesques , des cadavres d'enfants cachés sous les drapeaux français et anglais !! Ils nous montrent les soldats de l'Otan dirigeant la Libye : ces soldats
"exécuteurs des lobbies de l'armement, du pétrole et des BTP !! Pour des contrats pétroliers juteux .Pour la ploutocratie occidentale .Mais oui ils vont même oublier le "révolutionnaire libyen "
comme nous rappelle le caricaturiste russe . Ionesco l'avait bien dit en 1958 dans son "Tueur à gages " "Nous ne coloniserons pas les peuples : nous les occuperons pour les libérer , la guerre
s'appellera la paix , la tyrannie s'appellera la liberté "Grrrrrrrrr Et un sénateur US a lui aussi parlé de l'OTAN GANSGTER, de civils bombardés pour la protection de civils ,de résolution ONU
violée impunément !! Grrrrrrrr L'ONU en Libye c'est la légalisation du grand banditisme international .Les agissements de l'ONU sont odieux car elle promeut la LOI DU PLUS FORT c.a .d la LOI DE LA
JUNGLE .VADE RETRO Satanas.AMEN A bon entendeur ...... Amitiés .Rita