Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 19:18

 

 

N.B. Ce billet est la suite du précédent, intitulé Nucléaire Iranien : Fanatisme en 3C.

Il reprend la quasi-intégralité de mon commentaire à la faveur d’un échange de réflexions avec la philosophe Aline de Diéguez.

Scindé en deux du fait de sa longueur (commentaires n° 8 & 9), des lecteurs m’ont demandé de le reprendre en un seul texte pour en faciliter la diffusion éventuelle, du fait d’éléments de compréhension complémentaires qu’il contenait.

Ce que je fais avec plaisir, en l’actualisant de quelques informations, sources et illustrations…

 

 

 

 

Diplomatie des “Traités Peaux-Rouges”

 

Je nourris une vive admiration pour la nouvelle génération des diplomates Iraniens menés par l’actuel, et remarquable, ministre des affaires étrangères Salehi. Ainsi que par son prédécesseur Mottaki, qui sera probablement le futur président de l’Iran, ce que je souhaite.

 

Tous impressionnants par leur vision et leur maîtrise géopolitiques : polyglottes, pluriculturels. Nourris d’une profonde connaissance des nations et de leurs substrats : philosophiques et religieux, historiques, culturels, économiques. En comparaison, les nôtres et leurs sbires sont minables d’imbécillité et de servilité. La Grande-Bretagne n’ayant rien à envier à la France en ce domaine : pathétique William Hague « droit dans ses bottes » de ganache, comme nos Kouchner, Juppé ou Fabius

 

Les diplomates Iraniens s’amusent de la diplomatie des “Traités Peaux-Rouges” (Redskins Treaties) que veut leur imposer l’Empire. Ces tristement célèbres, soi-disant, “Traités de Paix” imposés par les colons européens aux tribus amérindiennes de l’Amérique du nord, lors de l’édification des USA. A l’époque, c’était pour les spolier de leurs terres ancestrales.

 

Le pouvoir colonial signait un “Traité de Paix” pour leur imposer des conditions de partage des terres et des principes de cohabitation. Dès leur signature, ils n’étaient pas respectés par les colons envahisseurs. D’où nouveau conflit, que les nations amérindiennes perdaient, malgré leur héroïsme au combat, du fait du différentiel technologique avec les conquérants. Se concluant par de nouvelles concessions et un nouveau "Traité". Pas davantage respecté que les précédents. Et, ainsi de suite.

 

Incessant, implacable, grignotage. Celui des termites. Jusqu’à l’anéantissement total des Nations Peaux-Rouges, ou leur marginalisation complète. (1) C’est ce qui a été appliqué par l’Occident à la Chine pendant un siècle (1840-1940), et dont on ne parle jamais dans nos livres d’histoire : un “Traité” suivant l’autre pour mieux piller et asservir la Chine. (2) Ou encore tragiquement, de nos jours, depuis plus de 60 ans, même si le contexte est différent, en Palestine. Un “Accord” suivant l’autre… Entre autres exemples.

   Mostafa-Ahmadi-Roshan-Ira-007.jpg

Le chercheur iranien Mostafa Ahmadi Roshan assassiné à l’âge de 32 ans. Son fils Ali Reza.

 

En fait, si les Iraniens renoncent à leurs recherches et développements dans les disciplines de l’atome, il leur sera exigé dès le lendemain exactement l’équivalent dans l’aérospatial (mise en orbite par leurs propres lanceurs de leurs satellites d’observation, de télécommunications, etc.). Car cela, bien évidemment, représenterait de la part d’une nation aux « intentions malveillantes », une « menace inacceptable pour la protection de notre civilisation », et autres fariboles. D’où nouvelles résolutions, nouvelles sanctions, etc.

 

S’ils acceptaient d’y renoncer aussi, ce serait, immédiatement, leurs recherches et développements dans les nanotechnologies qu’ils devraient consentir à éradiquer. Domaine fondamental pour l’avenir scientifique, dans lequel l’Iran est en train de prendre une place d’excellence. Ce qui constitue une « menace insupportable ». Sinon : nouvelles résolutions, nouvelles sanctions, nouvelles menaces. Cela n’arrêterait pas, dans une diabolisation permanente.

 

Les diplomates Iraniens ont parfaitement intégré que leur pays représente le cœur de cible de la domination impériale actuelle. Le “sort” de la Russie et de la Chine venant après la totale domestication du monde arabo-musulman. La “littérature” des Think Tanks US déborde de ces rapports de politique-fiction, ou de prospective-fiction, aussi délirants qu’inquiétants par leur niveau de psychopathie.

 

Mis en perspective géopolitique, les vetos Russe et Chinois, contre l’invasion de la Syrie par les forces occidentales, n’ont donc rien à voir avec le maintien d’une base navale ou d’un marché quelconque pour leur commerce extérieur. C’est un coup de semonce à l’encontre d’une utopie géopolitique que la nomenklatura de l’Empire, imbibée de mégalomanie, se refuse à entendre.

 

 

Culte de l’Assassinat et de la Terreur 

 

Au-delà des guerres économiques et médiatiques qui lui sont imposées sans interruption depuis 1979, l’Iran se prépare donc, minutieusement, à affronter les deux priorités des pays de l’OTAN le concernant :

 

i)  La destruction et le démembrement du pays en régions ethniques, via l’invasion ou la guerre civile “importée” (à partir de leurs bases secrètes de mercenaires en Azerbaïdjan, au Kurdistan irakien et au Baloutchistan pakistanais). Ou les deux à la fois suivant le modèle Irakien ou Libyen.

 

ii)  “L’arriération” du pays, ou le “gap technologique imposé” qui est un axe majeur de l’idéologie occidentale s’appliquant à tous les pays, non seulement arabes mais musulmans dans leur ensemble. Car, les Iraniens ne sont pas arabes, pas plus que les Afghans, ou les Pakistanais.

 

C’est l’élimination programmée de tous les vecteurs des connaissances scientifiques : centres de recherches des universités et chercheurs, hommes ou femmes. Ce qui permet, au passage, à la propagande islamophobe de broder sur l’incompatibilité de l’Islam avec la Science ou la Connaissance …

 

Le pôle de recherche et développement Iranien dans de multiples domaines structurant, avec ses nombreuses femmes scientifiques, le rapide et puissant développement du pays, est prioritairement visé. Plusieurs de ses enseignants-chercheurs ont déjà été assassinés ou, lors de déplacements à l’étranger, enlevés.

 

MIR-Persia.jpg

L’Iranienne Shahrzad Mir-Qolikhan retrouve ses filles jumelles qu’elle n’avait pas vues depuis 5 ans, à  son arrivée le 7 août 2012 à l’aéroport de Mascate (Oman)

 

Dans le meilleur des cas, “l’enlèvement” prend la forme de “l’extradition” aux USA, par des pays complaisants sous un prétexte quelconque. Ce fut le cas emblématique de la scientifique Iranienne Shahrzad Mir-Qolikhan et de son mari. Lui, fut arrêté en Autriche, puis libéré pour insuffisance d’éléments probants. Les autorités US l’accusant de tenter d’obtenir des lunettes de vision nocturne. Ce qu’il a toujours nié, sachant qu’il s’agit d’un matériel courant que n’importe quelle usine chinoise, fabriquant alarmes ou télécommandes à infrarouge, peut fournir par container…

 

Son épouse, fut arrêtée et extradée alors qu’elle était en vacances à Chypre. Condamnée à 5 ans de prison en 2007 au prétexte d’avoir essayé d’acheter en Occident des matériels, ou des “biens et technologies”, dits à « double usage ». Pure affabulation, aucune preuve n’ayant été fournie au tribunal des USA prononçant la condamnation.

 

Un mot sur ce matériel à « double usage ». (3) Invention ubuesque des Inquisiteurs US qui en ont imposé la législation à l’Union Européenne et à ses membres. Chacun s’empressant, dans un zèle moutonnier et servile, d’en assurer l’application. Argutie bureaucratique d’une incroyable stupidité, consistant à élaborer des listes arbitraires, l’arbitraire n’ayant aucune limite dans les interprétations, de matériels considérés comme étant utilisables aussi bien pour un usage civil que militaire, avec ses ramifications réelles ou supposées : terroriste, nucléaire, chimique, bactériologique. Usage autorisé pour les pays occidentaux, mais pas les autres…

 

Autrement dit, ce qui est arrivé à plusieurs chercheurs Iraniens, si vous procédez à des consultations pour l'achat d'un microscope électronique, par exemple, pour des recherches médicales ou géologiques, il pourra vous être opposé que vous le destinez à un usage de prolifération nucléaire ou, encore, pour la conception d’armes bactériologiques. Au libre choix de l’Inquisiteur du moment.

 

Vous nourrissez des "intentions malveillantes", induisant une "capacité de réalisation". Une : "capability". Critère devenu la désignation du sommet du crime, le "sceau du Diable". Vous êtes, en conséquence, un "terroriste" par “intention”, vous menacez gravement l’avenir de la planète.

 

Et, le tour est joué. Vous êtes arrêté, extradé, inculpé, emprisonné. Après, bien évidemment, un tabassage scrupuleux pour s’assurer de la réalité de vos "intentions malveillantes", si elles ont manqué de conviction lors des interrogatoires. Ubu est repu de satisfaction !... Torquemada et la Nouvelle Inquisition en dansent de joie autour du bûcher !...

 

Oubliant que même un “balai-brosse” est un « bien à double usage », utilisé avec autant d’énergie dans des locaux militaires que civils… Mais, comment faire comprendre l’imbécilité d’un concept à un halluciné, un paranoïaque qui a peur de son ombre ?… Dont la mégalomanie incommensurable le persuade d’être le seul à détenir, pour l’éternité et dans tout l’univers, un « bien » ou une « technologie », quel qu’en soit l’usage ?...

 

L’acharnement des services US à l’encontre de cette Iranienne relève d’une opération d’intimidation à l’égard des scientifiques de son pays, tout spécialement envers les femmes Iraniennes extrêmement nombreuses dans toutes les disciplines de la recherche fondamentale et appliquée. L’intervention du Sultan d’Oman, Qabus ibn Saïd, auprès de ses geôliers a permis de raccourcir sa peine de 6 mois… Retrouvant sa famille à Mascate, capitale d’Oman, le 7 août dernier, au cours d’une escale avant de rentrer en Iran.

 

Le témoignage de Shahrzad Mir-Qolikhan est effrayant par la lumière qu’il projette sur nos Etats policiers déglingués par la bêtise et la violence. Internée en Floride, elle a raconté les sévices terrifiants, humiliants, y compris sexuels, allant jusqu’à la torture par le personnel pénitentiaire (… terrifying ordeal and mistreatment at the hands of prison staff) :

« Je suis dégoûtée … de ces gens et de la manière dont ils m’ont traitée », (“I am disgusted… by these people and their treatment”). (4)

 

L’objectif est d’infliger à l’Iran ce que l’Irak a subi et continue d’endurer : l’éradication de son pôle académique de recherche et développement, de son patrimoine culturel millénaire. On sait que les musées d’Irak et sites archéologiques ont été parmi les premiers lieux de destruction et de pillage lors de l’invasion occidentale, dans un acte délibéré et soigneusement préparé. Cela n’a pas cessé.

 

Rien qu’en Irak depuis l’invasion occidentale, officiellement recensés par le gouvernement actuel, ce sont 530 chercheurs (hommes et femmes) de haut niveau, dans toutes les disciplines (y compris sciences médicales et vétérinaires…) qui ont été assassinés dans le climat ambiant, sciemment entretenu, d’insécurité et de guerre civile. Visiblement suite à une liste bien établie et un ordonnancement impitoyable (la plupart exécutés chez eux ou à la sortie de leur domicile, souvent avec leurs enfants), parfaitement maîtrisés par les services spéciaux occidentaux.

 

Une campagne de solidarité internationale menée par le « BRussells Tribunal » (5) essaie de mobiliser l’attention des gouvernants et des opinions publiques des pays occidentaux sur ces crimes. Sans grand succès du fait de la censure de leurs médias, y compris publics. Une première liste nominative de tous ces scientifiques et intellectuels Irakiens a été établie. Elle comprenait 470 noms, au 30 Avril 2012. D’autres noms étaient en instance de vérification quant aux données biographiques et aux circonstances de leur assassinat.

 

Hors circuit et médias de la propagande, tous les observateurs, témoins, spécialistes de la région ou des opérations spéciales, n’hésitent pas à imputer ces meurtres au Mossad israélien sous la couverture des forces d’occupation américaine.

 

Tel le professeur Irakien Ismail Jalili qui, courageusement, avait présenté une émouvante communication, lors d’une réunion internationale tenue à Madrid les 23-24 avril 2006, “Madrid International Conference on the Assassinations of Iraqi Academics”, intitulée (6) :
« Plight of Iraqi Academics » (La situation désespérée des enseignants-chercheurs Irakiens).  

 

Sujet oublié, occulté, de nos journalistes "d’investigation", Droits de l’Hommistes, et Belles Ames…

 

Un séminaire s’est tenu à Gand, en Belgique, en mars 2011, organisé par l’Association « BRussells Tribunal », regroupant des chercheurs occidentaux solidaires, pour élaborer une “Charte de Défense des Enseignants-Chercheurs Irakiens”. (7)

 

La réponse des gouvernements occidentaux fut claire, dès la clôture de ce séminaire international, outre l’étouffement médiatique de ces réunions et manifestations de solidarité : les assassinats ont redoublé. Dans l’impunité.

 

Ainsi, le 3 avril 2011, le professeur Zaïd Abdul Mun’im  de l’Université Al-Mustansiriya de Bagdad, directeur de recherche au département moléculaire, meurt dans l’explosion de son véhicule piégé par une bombe. (8) Le 29 mars 2011, une semaine auparavant c’était l’éminent chirurgien et Doyen de la Faculté de médecine de la même université, Mohammed Alwan, qui était assassiné. L’un et l’autre n’ayant aucune affiliation politique…

 

Rappelons que les enseignants-chercheurs du Pakistan n’échappent pas à ces escadrons de la mort. Et, le martyre de la spécialiste Pakistanaise en neurosciences Aafia Siddiqui (9) est là pour rappeler jusqu’où peut aller l’élimination et l’intimidation de tout chercheur qui n’adopterait pas le profil de « collabo » qui lui serait imposé…

 

Les événements actuels en Syrie sont une autre illustration de cette pratique des services spéciaux occidentaux. Les commandos de mercenaires dévastant la Syrie, actuellement, auraient eu parmi leurs cibles prioritaires de nombreux chercheurs et cadres de haut niveau (hôpitaux et centrales électriques, tout particulièrement). Le décompte de ces meurtres “ciblés” ne pourra être établi avec précision qu’à la fin de la période d’insécurité organisée par les pays de l’OTAN.

 

A ces exécutions sommaires, se sont ajoutés ravages et pillages de son patrimoine culturel. L’archéologue libanaise Joanne Farchakh fait état du nombre impressionnant de pillages et destructions de musées, églises, monastères (notamment celui de Sednaya), châteaux-forts des Royaumes Latins ou Croisés (château d’al-Madiq), mosquées (celle de Deraa, entièrement détruite), sites archéologiques. Qualifiant la situation du patrimoine historique, multiculturel, de la Syrie, un des plus riches au monde, comme étant devenue : « catastrophique ». (10)

 

Certaines opérations de pillage ont été, comme en Irak, méticuleusement préparées, vraisemblablement de longue date. Exemple : des témoins ont vu des pillards équipés de bulldozers pour enlever et transporter les mosaïques Romaines, d’une inestimable valeur, du site d’Apamea. Même mode opératoire, lors du pillage des vestiges de l’Empire Byzantin dans le nord de la Syrie à al-Bara, Deir Sunbel and Ain Larose. Le temple millénaire, datant de l’Empire Assyrien, de Tell Sheikh Hamad a été entièrement détruit.

 

Evidente signature d’une implacable, cynique, sanguinaire, spoliatrice, politique de l’Occident dans le monde arabo-musulman : la destruction de la Connaissance, du Savoir, de la Recherche, du Patrimoine Culturel.

 

En bref, de l’Histoire et de la Renaissance d’une Civilisation…

 

 

Dialogue et Respect Mutuel 

 

Il est plus qu’évident que les Iraniens, tout en étant ouvert aux discussions concernant la recherche nucléaire, connaissant la mauvaise foi criminelle, la barbarie, de leurs interlocuteurs, ne braderont pas leurs droits relevant de la souveraineté nationale et de leur destin collectif.

 

Leurs dirigeants ont lutté, jeunes, contre l’atroce dictature du Shah et de sa sinistre police la SAVAK, protégée des occidentaux qui pillaient le pays de ses richesses. Ils ont tous combattu pendant 8 ans, en première ligne dans les tranchées et les gaz de combat, contre les mercenaires de Saddam Hussein approvisionnés par tous les arsenaux de l’OTAN. Ce sont des durs à cuire. Ils ne craignent personne et ne cèderont pas.

 

Ainsi, les diplomates Iraniens, avec leur courtoisie coutumière, garderont patience et écoute face à des négociateurs occidentaux tellement drogués d’arrogance qu’ils ne sont capables que de répéter, en perroquets dressés, les vieux clichés de la diplomatie du XIX° siècle : celle de la canonnière.

 

Forgeant, pendant ce temps, de solides relations avec les puissances économiques montantes, préparant l’avenir de leur Nation…

 

Car, “Le Temps” est la meilleure arme contre le mépris mégalomaniaque des Empires s’estimant éternels, prétendant dans leur toute-puissance éphémère que la loi, “La Loi du Plus Fort”, dictée par leur caste au pouvoir, émane telle une prescription divine de “La Communauté Internationale”. Morgue, insolence du prédateur imbu de sa force, qui excèdent dès à présent tous les pays non inféodés à l’OTAN, et non des moindres.

 

Signal, alarme, stridents, parmi d’autres : un des principaux groupes de médias chinois, Global Times, publie le 9 août 2012 un article d’une extrême clarté et parfaitement argumenté. Intitulé :
« Les USA ont perdu toute crédibilité sur le dossier Nucléaire Iranien » (11)

 

D’une précision chirurgicale dans le raisonnement, il fait ressortir que les USA ne veulent pas négocier avec l’Iran mais, en réalité, le détruire et l’envahir comme ils l’ont fait pour l’Irak. Sur fondement de mensonges.

 

Les Chinois choqués de voir le gouvernement américain “sanctionner” arbitrairement certains de leurs établissements, notamment la Bank of Kunlun, en violation flagrante du droit international (…“blatant violation of international law” …), afin de poursuivre ses objectifs de politique étrangère. Rappelant que le commerce de la Chine avec l’Iran respecte scrupuleusement le droit international et les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU.

 

Les "sanctions" à répétition émises par le Congrès des USA, qui n’est que le parlement d’un Etat, concourent inéluctablement, durablement, à dresser les autres Etats souverains contre des exigences autant illégales que contraires à leurs intérêts immédiats et à long terme. Très exactement, comme les exigences de Napoléon, imposant un Blocus Continental à l’Europe, avaient provoqué contre lui l’union de l’ensemble des nations européennes, précipitant la chute de son Empire…

 

La conclusion de l’article en établit l’enjeu implicite, mais vital :

« Encore plus important, ces sanctions américaines revendiquent le droit de contrôler l’activité économique des citoyens et des entreprises de la Chine afin d’atteindre les objectifs propres aux USA …

En conséquence, il est extrêmement important que le reste du monde résiste à ces tentatives permanentes des USA de contrôler le cours des négociations, tout en niant les droits souverains des autres nations à poursuivre des relations commerciales légitimes avec l’Iran ». (12)

 

Eclairage important. Loin d’être « isolé » l’Iran, avec son éminente diplomatie fondée sur le respect mutuel entre Etats, est de plus en plus soutenu par le reste du monde.

 

En témoigne la Conférence Internationale sur la Syrie, "Tehran Consultative Meeting on Syria", organisée à Téhéran le 9 août 2012, qui a réuni les représentants de 30 pays. Emettant des recommandations empreintes, dans une déclaration finale, de réalisme constructif et de sagesse. Complètement occultées par nos médias abrutis par leur travail de désinformation…

 

Participant, à l’invitation des saoudiens, au sommet de l’OIC (Organization of Islamic ConferenceOrganisation de la Coopération Islamique), regroupant 56 pays de confession à majorité musulmane de la planète, qui se tiendra à La Mecque le 14 août 2012. Geste marquant des saoudiens, démontrant une volonté d’apaiser leurs agressives relations avec l’Iran… Malgré les pressions incessantes des USA.

 

Témoin aussi, le prochain sommet qui va se tenir à Téhéran du 26 au 31 août prochain. Celui des Pays Non Alignés (Non-Aligned Movement / NAM), organisation internationale réunissant 120 Etats et 21 pays avec le statut d’observateurs. L’Iran va, dans le cadre de la présidence tournante, en assurer la présidence pour les trois années à venir. Là encore, les USA exerçant d’énormes pressions pour que le nouveau président égyptien boycotte ce sommet…

 

L’Iran montre ainsi l’exemple de l’échange constructif, bâtissant avec ténacité de solides liens avec de nombreux partenaires. (13) Conscient que seuls dialogue et solidarité entre nations assureront l’avenir de notre planète. Et, non pas : mépris et hyperviolence.

 

Dans son aveuglement la nomenklatura de l’Occident, engluée dans ses postures coloniales d’un autre âge, ne l’a pas encore compris…
 

Le professeur Zaïd Abdul Mun’im assassiné le 3 avril 2011 et la carcasse de son véhicule piégé par une bombe

Le professeur Zaïd Abdul Mun’im assassiné le 3 avril 2011 et la carcasse de son véhicule piégé par une bombe

1. Billet/ “Géronimo” : http://stanechy.over-blog.com/article-geronimo-73423407.html

2. Billet/ “Excuses d’un Français au Peuple Chinois” : http://stanechy.over-blog.com/article-18658527.html

3. Biens et technologies à « double usage » dans la législation française : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux/desarmement-maitrise-des-armements/le-controle-des-exportations/le-dispositif-national-de-controle/biens-et-technologies-a-double/

4. “Mir-Qolikhan ordeals reveal US rights abuse: Lawmaker”, Press TV, 9 août 2012, http://www.presstv.ir/detail/2012/08/09/255373/mirqolikhan-case-shows-us-rights-abuse/

5. BRussells Tribunal, http://www.brussellstribunal.org/

6. “Mossad Has Murdered 530 Iraqi Scientists, Academics”, Al Jazeera, 9 mai 2006, http://www.aljazeera.com/me.asp?service_ID=11311 & http://www.axisoflogic.com/artman/publish/Article_21935.shtml

7. The Ghent Charter in Defense of Iraqi Academia (March 2011)

8. Dina Al Shibeeb, “Iraqi scientists, doctors, targeted”, Al Arabiya, 9 avril 2012, http://www.alarabiya.net/articles/2011/04/09/144874.html

9. Billet/ “Journée de La femme – Hommage à Aafia Siddiqui” : http://stanechy.over-blog.com/article-journee-de-la-femme-hommage-a-aafia-siddiqui-68824034.html

10. “Ancient Syrian sites extensively looted, pulverized amid clashes”, Press TV, 9 août 2012, http://www.presstv.ir/detail/2012/08/09/255326/ancient-syrian-sites-looted-destructed/

11. “US has shed all credibility over Iranian nuclear issue”, Global Times, 9 août 2012, http://www.globaltimes.cn/content/726145.shtml

12. “More importantly, these US sanctions assert the right to control the economic activity of Chinese citizens and companies in order to advance US goals...

This makes it all the more important that the rest of the world resist these continued US attempts to control the course of negotiations while denying the sovereign rights of other nations to conduct a lawful trade with Iran. ”, Global Times, Op. Cit.

13. Kaveh L. Afrabiasi, “Iran’s new Summit Diplomacy”, Asia Times, 10 août 2012, http://www.atimes.com/atimes/Middle_East/NH10Ak03.html

Partager cet article

commentaires

visit here 17/04/2014 13:28

i am happy for the information you have shared here for the readers about the political issues and struggle of the common man in the society. all i can say is that these are one of the best and most reliable information updates you have made for me. keep on adding.

truth 28/08/2012 17:32


 


 


 


Bonjour Georges


 


HOLLANDE ET LA PROMOTION DU NOUVEAU CATALYSEURS DES ÉCORCHEURS


 


Depuis 15 ans la propagande se sert des memes ficelles et pour les memes fins :détruire ceux qui ne se couchent
pas devant le Nouvel Ordre Mondial :le catalyseur 


Aujourd'hui notre président nous sert ,à propos de la Syrie, le CATALYSEUR du moment : "les armes chimiques "que
pourrait utiliser Assad et qui entraineraient l'intervention occidentale " notamment de la France .


 


Assad n’utilisera jamais l’arme chimique mais nous pouvons etre surs que nos
« écorcheurs » fanatiques vont le faire si Assad normalise la situation et si les forces  de l’A.S.L sont vaincues : il faudra bien un prétexte pour détruire ce pays . Alors
l’arme chimique apparaitra comme est apparu « Le Nouveau Pearl Harbor » et  comme sont apparues dans la propagande les fameuses « armes de destruction massives » de
Saddam Hussein .


 


Je m’explique.


En 2000 est apparu le fameux programme de politique étrangère étasunienne 
neocon-sioniste, toujours d’actualité,  concocté par le P.N.A.C et intitulé « Rebuilding American Defense » : les concocteurs de ce  programme de domination mondiale par
les forces US-Israelienne  se désolaient du fait que les citoyens américains rechignaient à accroitre les moyens militaires et financiers propres à assurer le Nouvel Ordre Mondial et
concluaient que seul un nouveau Pearl Harbor (Pearl Harbor = attaque japonaise sur les navires U.S amarrés à Pearl Harbor qui entraina l’engagement Américain dans la deuxième guerre mondiale)
transformerait l’état d’esprit des citoyens U.S et les engagerait dans des guerres sans fin pour assurer que les XXI siècle serait « le siècle américain » (texte du manifeste du P.N.A.C
 : « le processus de transformation, même s'il apporte un changement révolutionnaire, sera probablement long en l'absence d'un événement catastrophique et catalyseur - comme un
nouveau Pearl Harbor »).


 


Un an après on eut l’événement catalyseur : ce furent les attentats du 11 Septembre
2001 . Dès lors les chiens furent lachés : Afghanistan , Irak, Liban,  Syrie et demain l’Iran, sans parler des Balkans , de la Georgie etc….


 


Pour ce qui concerne l’Irak tout le monde se souvient du catalyseur que fut la propagande
sur les soi-disant « armes de destruction massives de Saddam » dont personne n’a jamais retrouvé la plus petite amorce mais qui ont motivé la destruction de l’Irak.


 


Aujourd’hui les écorcheurs du Nouvel Ordre Mondial, devant la défaite de leurs troupes
« d’écorcheurs »en Syrie,  nous préparent un nouveau catalyseur : « les armes chimiques de Bachar El Assad » . Gageons quelles vont etre utilisées sur le
terrain et que ce ne sera pas par Bachar El Assad mais qu’on les lui attribuera pour justifier l’intervention des troupes du N.O.M .


 


VOIR POUR COMPRENDRE :   Wikipedia :


- Project for the New American Century : (« Rebuilding American
Defense » : Ceci est le nouveau Mein Kampf. La seule
différence est que Hitler n'avait pas d'armes nucléaires. C'est le document le plus effrayant que j'ai jamais lu dans ma vie.) DocteurHelen Caldicott,
2000.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Project_for_the_New_American_Century .



  - « Clean Break -1996 » :((programme de domination israelienne sur le Proche –Orient. Tout est annoncé , tout est
programmé depuis 15 ans ) 


 http://www.ism-france.org/analyses/Une-rupture-nette-une-nouvelle-strategie-pour-securiser-le-Royaume-article-5333



 


 


 

Georges Stanechy 18/08/2012 12:24


 


Bonjour Yaouri


 


Merci pour le lien !


 


Coincidence... J'étais en train de rédiger un billet sur "l'affaire Pussy Riot". Il sera publié ce soir ou demain. Peut-être répondra-t-il en partie à la question que vous formulez ?...


 


Bien à vous


 


 


 


 

Yaourt 18/08/2012 10:32


Bonjour, que pensez-vous de ce billet http://histoireetsociete.wordpress.com/2012/08/18/dialogue-autour-de-pussy-riot-meritent-elles-tant-dattention/ de
Danielle Bleitrach qui pense qu'il faut soutenir pussy riot, qu'il faut condamner Poutine et que le président iranien est faciste ?


 


Merci

Georges Stanechy 16/08/2012 20:51


 


@ Les Pacifistes de Tunis


 


Votre texte n'apparaît pas. Il doit y avoir un "bug" au niveau d'un "copié"-collé", C'est déjà arrivé. Tentez un nouvel essai.


 


Bien à vous


 


 

Les Pacifistes de Tunis 16/08/2012 19:44



Georges Stanechy 16/08/2012 09:34


 


Cher Abdelkader


 


Je partage ton sentiment de révolte intérieure devant tant d’horreurs. D’irrationalité aussi. C’est vrai : suffocation, rage…


 


Sentiment redoublé devant "l’indifférence".


 


Par le constat, de l’efficacité du colossal appareil de propagande occidental. Capable, aussi bien d’occulter que de faire croire que la
lune est carrée…


 


Quand, je vois l’hystérique mobilisation dans nos médias (jusqu’à un "papier" quotidien dans The
Guardian !...) pour défendre le groupe de rockeuses russes, Pussy Riot (La Révolte des Chattes…), jugées pour avoir dans la principale
cathédrale du pays (Cathédrale Saint-Sauveur à Moscou) chanté des propos obscènes contre la religion, son chef d’Etat, son histoire et ses institutions. Qui ont choqué même les Russes
athées…


 


Nous qui ne supportons même pas qu’un homme se promène pacifiquement sur un boulevard avec un écriteau : « Casse-toi Pov’Con »… On
lui colle 6 mois de prison et une amende.


 


Le procureur a requis 3 ans de prison, Poutine a sollicité la clémence du juge, anticipant toutes les combines de la provocation des
services spéciaux occidentaux derrière... Alors, toute la propagande se mobilise pour défendre « le peuple Russe opprimé par un méchant »…


 


Pendant ce temps, le blocus de Gaza depuis 2007, les massacres de populations et saccages au Moyen-Orient ou ailleurs, les meurtres de
scientifiques musulmans peuvent continuer dans le décervelage, comme tu le dis si bien, d’un Empire décadent dont les excès déjantés ne sont que l’annonce « d’une fin proche et peu
glorieuse »…


 


Amitiés


 



Abdelkader Dehbi 15/08/2012 19:39


Un grand merci à Georges Stanechy qui vient de signer là, l’un de ses articles les plus pertinents, mais aussi et surtout, les plus éprouvants pour la conscience de tout être humain qui en
possède une, tant est suffocante cette impression d’impuissance et de rage qu’on éprouve devant ce rappel magistral de tant de crimes, de tant de destructions, de tant de cynisme et de tant de
haine, d’essence à la fois raciste et religieuse, contre toute l’humanité non blanche, non anglo-saxonne et non judéo protestante. Le paroxysme aujourd’hui atteint par l’arrogance de l’Empire
étasunien et ses vassaux de l’UE est un indicateur indubitable d’une fin proche et peu glorieuse à la mesure des crimes et des injustices commis. Et dont les prémices socioéconomiques et
financières sont déjà là...

Encore une fois, merci Georges, aussi bien pour l’article que pour les liens.