Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 14:39

 


Le procès où est cité l'hebdomadaire Charlie Hebdo, pour avoir repris les caricatures antimusulmanes « made in Denmark », est l'occasion d'une nouvelle campagne raciste entretenue par les médias et les candidats à l'élection présidentielle. Pour eux, c'est un procès inadmissible, inutile ou scandaleux. 

Amusant, comme réactions. Rappelons que les représentants éminents de cette caste, starlettes, animateurs de l'audiovisuel, politiciens, princes et princesses de pacotille sont les premiers, à tour de rôle, à faire des procès quasiment toutes les semaines à l'hebdomadaire Voici, ou à d'autres, pour "défendre leur honneur, leur vie privée ou leur droit à l'image".


Autrement dit, la "protection  de la liberté d'expression" ne s'applique pas à eux, lorsqu'ils sont photographiés ou s'estiment diffamés ou caricaturés. Par contre, dans leur mentalité, la communauté musulmane a vocation à se taire. Toujours, les "valeurs" à géométrie variable...

Je trouve ce procès, pour ma part, très jouissif. D'abord, il n'y pas de raison que l'incitation à la haine religieuse, qui est un délit, ne soit pas sanctionnée. Ensuite, ce coup de pied, dans la termitière raciste, a permis de s'amuser à la vue du défilé des représentants de la caste politique, drapés dans la toge des "défenseurs de la liberté d'expression".


Hilarant.


En fait, sous des sigles différents, ces bateleurs d'estrade vendent les mêmes savonnettes. Leurs "valeurs", sous couvert de belles idées, sont les mêmes...

Ce déchaînement raciste et islamophobe n'est pas nouveau. Il s'agit d'une même propagande reprise, à intervalles réguliers, sous différentes formes. De plus, cette pathologie sociale touche l'ensemble des pays occidentaux.


L'Europe, tout particulièrement. Cela s'est même intensifié ces dernières années dans certains pays, notamment la Hollande, le Danemark et la Grande Bretagne. Ce sont les pays européens les plus envahis, actuellement, avec la France, par les métastases de ce cancer politique.

En Grande Bretagne, je constate les mêmes "plans médias" qu'en France, en Hollande ou au Danemark : campagnes médiatiques récurrentes sur l'inadaptation des musulmans aux "valeurs" de la société britannique et à la modernité, sort "dramatique" des femmes musulmanes entravées dans leur volonté de s'intégrer par les maris ou les frères, etc.


Bref, on retrouve tous les clichés islamophobes. J'ai même regardé une émission TV britannique sur ce thème où ont été appelés en tant que "témoins" des racistes danois, hollandais, allemands.


Et, étrange apparition, dans cette même émission une journaliste française se présentant comme "féministe" (1), bien connue pour ses positions islamophobes prétextant la défense de la femme, récitant son texte, en anglais, sur les dangers que vit la société française sous la poussée de la vague islamiste recouvrant la France...

Il est, d'ailleurs, intéressant de noter la simultanéité de ces campagnes, sur des thèmes similaires, dans tous les pays européens. Tout spécialement, dans ceux qui ont des troupes en Irak, présence qui rencontre l'hostilité d'une majorité de leur opinion publique : Grande Bretagne, Hollande (2) et Danemark.


Sur le même modèle que les campagnes ou plans média des lancements des produits Microsoft ou autres... Visiblement, il y a coordination, de gros, de très gros moyens.

Dans ce mouvement, la caste politique française, assurée de trouver de puissants soutiens financiers et médiatiques, sur le plan international en particulier, se montre profondément raciste et antimusulmane On le sait, elle le déclare et l'assume en toute impunité. On sait, aussi, que cela va s'intensifier, pour trois raisons principales et convergentes :

i) Il faut gouverner par la peur, quand il y a crise économique, tout spécialement. Telle est l'approche de la classe politique : susciter la "peur de l'autre" pour détourner l'attention sur les problèmes de fond, l'injustice sociale et économique, et surtout le vide de leur programme de gouvernement.
Tactique vieille comme le monde, toujours payante dans l'esprit des démagogues.

ii) Il faut diaboliser le monde musulman, pour justifier les politiques de destruction, spoliation et prédation au Moyen Orient qui garantissent la fortune des sponsors. Le niveau de violence est tel, que les opinions publiques européennes doivent être anesthésiées en permanence : les « sauvages» qu'on essaie de "civiliser" ne méritent que ce qui leur arrive.
Message subliminal et inusable stratagème des démagogues, là encore, sur lesquels toute les entreprises coloniales ont été construites.

iii) Il faut conditionner, dans l'immédiat, l'opinion occidentale pour la préparer au bombardement de l'Iran, et le lui faire accepter, sur le modèle du bombardement du Liban, en juillet 2006, mais à plus grande échelle.

Dire que la société occidentale est malade et ses politiciens démagogues, n'est pas suffisant. Au-delà du simple constat, l'attitude à avoir est celle de la contre-attaque. Au-delà, aussi, de la simple défense de la communauté musulmane.


Ce combat est un combat citoyen. Car, une société qui n'assume pas son rapport à "l'altérité", ou de vie en commun avec "l'autre" que soi-même, est une société malade. Comment contre-attaquer ?  Plusieurs pistes sont à explorer :

1) Faire respecter la loi : il existe des lois qui interdisent et condamnent l'incitation à la haine religieuse et raciale. En France et en Europe. Elles ne sont pas faites à l'usage exclusif d'une religion ou d'une communauté.


La communauté musulmane doit les utiliser à fond. Sur ce point, je ne partage pas l'attitude peureuse de certains, affirmant qu'un procès à l'encontre des diffamateurs serait stupide. Non. Au contraire, il ne faut pas courber la tête sous les intimidations des médias et de la propagande raciste.


Il n'y a aucune raison de céder au terrorisme de la haine religieuse entretenu par les politiques et leurs médias. Il faut mettre en lumière l'incapacité de l'Etat à assumer ses responsabilités face à l'incitation à la haine religieuse.


Je crois, absolument, aux effets positifs de l'application du droit et à l'exercice de la justice. Les lois sont avec la communauté musulmane, et non pas contre. La loi Gayssot n'est la propriété d'aucune religion. La République, dans sa neutralité laïque, protège toutes les religions.

2) Mettre en place une coordination internationale, et tout particulièrement européenne, pour faire face à ces campagnes islamophobes qui sont lancées à l'échelon européen, parfaitement planifiées et coordonnées. L'union faisant la force ! Or, à ce jour, il n'y a aucune coordination entre les communautés musulmanes anglophones et francophones, par exemple.

La communauté musulmane doit avoir une association sur le modèle de la célèbre organisation, spécialisée dans la traque à l'antisémitisme : « Anti Defamation League » (3).


En état de vigilance permanente, elle ne laisse rien passer, directement ou indirectement par des associations relais et autres lobbies. Son directeur, Abraham Foxman est reçu par tous les chefs d'Etat. Il vient même (le 16 octobre 2006) d'être reçu à l'Elysée et décoré de la Légion d'Honneur par Jacques Chirac.


Elle ne s'occupe pas des problèmes de culte, ou de théologie, mais uniquement de la traque à l'encontre de ceux qui suscitent et cultivent la haine religieuse antijuive. Cela lui permet de réunir des fonds, en tant qu'association de lutte en faveur de la tolérance (4), et non pas en tant qu'organisation confessionnelle...


Suivant cet exemple, les musulmans doivent avoir une organisation non "cultuelle" (5). Avec des spécialistes en communication, en marketing, en stratégie juridique, en statistiques et traitement de l'information. Son rayonnement doit être européen dans sa conception et son action.

3) Organiser des campagnes de sensibilisation, dans les pays musulmans, sur le racisme subi par les communautés musulmanes en Europe : du Maroc jusqu'en Indonésie.


Il n'y a pas de raison que ceux qui tiennent des discours islamophobes en Europe soient reçus dans les pays musulmans avec les plus grands égards, et, en plus, avec des contrats d'achat de matériels ou de services en poche. Un exemple : personne ne sait au Qatar, ou dans les Emirats Arabes Unis (6), que Dassault ou Lagardère sont des groupes qui financent des médias islamophobes, parmi les plus virulents en France. Ils ramassent là-bas des contrats mirobolants (7).


Autre exemple : quand je vois les honneurs reçus par un Sarkozy, un DSK ou un Hollande au Maroc, ou dans d'autres pays musulmans. Les hypocrites doivent un jour voir des portes fermées devant leur nez, par solidarité. Et, les mêmes contrats, les pays musulmans peuvent en signer, à qualité équivalente (et moins cher), avec la Chine, l'Inde, le Brésil, ou la Corée...


C'est aussi au portefeuille qu'il faut toucher les islamophobes et leurs sponsors...

4) Manifester, se montrer, ne pas avoir peur, au contraire.


A quand une immense manifestation qui réunirait les musulmans et ceux qui en ont assez de la manipulation des pulsions racistes, à Paris, avec des délégations venant de la France entière par autocars ?  Certaines communautés (juives, gays, etc.) en ont fait à répétition, pourquoi pas les musulmans ? 


Dans le silence et la dignité, avec pour slogans : non, à la haine religieuse ; oui, au respect de la dignité humaine dans son identité, dans ses croyances...

D'autres voies, sont à explorer. Mais, l'essentiel est de réagir vite, de manière organisée, méthodique et déterminée. La dignité humaine et les droits de l'homme ne sont pas à géométrie variable. Ils ne sont pas un instrument de manipulation au seul bénéfice des racistes.

Non. La communauté musulmane n'a pas pour vocation d'être le crachoir permanent des voyous...





(1)   En France, cette militante est salariée d'un hebdomadaire et tous les accès aux médias lui sont ouverts, bien évidemment, en permanence...
(2)   L'opinion publique a été secouée par un scandale au sujet des tortures et humiliations exercées par des officiers hollandais sur des irakiens. Rapidement étouffé. L'état-major du contingent hollandais a dû être entièrement renouvelé. A remarquer que le tortionnaire le plus violent, sadique et implacable était : une femme, avec rang d'officier supérieur... Une femme "libérée", peut-être ?...
(3)   Budget annuel moyen : 50 millions $, avec 29 bureaux aux USA  et 3 en dehors des USA. Remarquablement efficace : son action n'est pas limitée aux USA, mais internationale. Et, tous azimuts. Un exemple, parmi des dizaines : elle est arrivée à remettre en cause  des téléfilms, prévus pour le Ramadan en Egypte, estimant qu'ils étaient à connotation antisémite... Ou, encore, la publication de livres scolaires.
(4)   Exemple : une des plus grandes banques internationales d'affaires et de gestion de fortunes, Morgan Stanley, cite le financement de l'Anti Defamation League dans ses oeuvres caritatives (2005 Charitable Annual Report). Alors qu'elle affirme, dans sa charte, ne financer aucune association confessionnelle. Cette organisation est présentée, en effet, dans la  catégorie des associations pour la "lutte contre l'intolérance"...
(5)   Ainsi, le CFCM est en charge des problèmes d'organisation du "culte". Pas autre chose. De plus, en dehors de ses problèmes de légitimité à résoudre (mode d'élection, de désignation, d'indépendance), cet organisme n'a ni les moyens, ni les compétences pour gérer ces actions qui demandent des expertises de haut niveau dans le domaine de la communication, du marketing et du lobbying.
(6)   A part la pratique de leur langue, l'arabe, tous les nationaux sont anglophones. Ils ne lisent donc pas la presse francophone, encore moins Charlie Hebdo...
(7)   Armes, aéronautique et audiovisuel, notamment.


 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 22:31


Français de souche… Le candidat Le Pen énonce donc son programme social
(1) qui s’appliquerait à eux, lors de sa prise de fonction en tant que Président de la République. Un maximum d’avantages sociaux à faire pâlir d’envie un suédois ou un norvégien. Pour les vrais français, « de souche ». Pas les autres : les « sans-souche ».


La France serait, en effet, menacée d’être « submergée » par les « sans-souche ». On avait les « sans-logis », nous avons à présent les « sans-souche ». Dans le temps,  on a bien eu les « sans-culotte », ceux qui ont fait La Révolution, fondé la République et démonté La Bastille pour construire des logements. Pourquoi pas ?  C’est peut être chez ces candidats une manière de vouloir la révolution et faire « bouger » la France…


Alors, « Français de souche » : ethnie, catégorie sociale, race supérieure, élus de quelque divinité, oints du destin, espèce rare en voie de disparition… ? Où commence « la souche » et où finit-elle ? On ne sait trop. Mais ce concept, que les candidats de droite manipulent avec plus ou moins d’habileté dans l’art de la communication, du sous-entendu et de l’allusion, provoque l’interaction de plusieurs effets. A tel point qu’on peut soupçonner, chez ces professionnels du spectacle politique, une astuce démagogique plutôt qu’une action concrète à mettre en place. En mesurent-ils les effets ?


Le premier effet serait un rétrécissement drastique de la population. Français de souche, est-ce à dire que tout français ayant un parent « non-français », en ligne directe ou pas, ne serait pas reconnu ainsi ?  Qui n’a pas autour de soi sur une, deux ou trois générations un « non-français » dans sa parentèle : espagnol, portugais, italien, grec, turc, arménien, polonais, hongrois, britannique, maghrébin, etc. ?  Appliquer ce paramètre reviendrait à rayer de la nationalité française une grande partie de la population actuelle. Ainsi qu’une bonne moitié des députés, sénateurs et autres élus… Bye, bye Sarkozy (hongrois), bye bye Balladur (turc), bye bye Devedjian (arménien)… Arrêtons-nous là.


Le deuxième effet serait un rétrécissement du territoire dit « français ». Car, pour être logique, mais les candidats de droite sont silencieux sur ce point, l’indépendance devrait être immédiatement accordée à tous les « territoires français » qui n’ont rien à voir avec sa « souche ». Au grand plaisir des indépendantistes toujours en lutte
(2), malgré la censure, les persécutions et les coups tordus. Ils sont à des milliers de Kms de la France et même, pour les plus étendus, dans l’autre hémisphère : Nouvelle Calédonie, Tahiti et la Polynésie, La Réunion, Mayotte, La Guyane, La Martinique, La Guadeloupe, Saint Pierre et Miquelon, plus une poussière d’îles et autres menus territoires.


Le troisième effet serait d’avoir, pour rester logique, à rappeler tous les « français de souche » qui vivent et travaillent à l’étranger, exploitant et possédant des fermes, usines, et autres biens immobiliers ou occupant des postes revenant de droit aux nationaux « de souche ». Un exemple : les français installés dans tous les territoires dits d’Outre-Mer (« d’Outre-Souche » devrait-on dire…), dans toute l’Afrique dite francophone n’ont, suivant la logique de Le Pen, rien à y faire. Qu’ils laissent donc la place aux nationaux qui ont bien du mal à trouver du travail et exploiter leurs richesses nationales. Je pense
(3) à la Côte d’Ivoire, au Gabon et autres néocolonies…


Alors ?...    Chiche pour la « souche » ?...

 

 

 

 

 

 

 

(1)       Discours thématique sur la famille et la démographie au Banquet de l’Île de France à La Plaine Saint Denis du 21 janvier 2007.
(2)       Pour mémoire, la répression implacable que subissent actuellement les indépendantistes Polynésiens à Tahiti ou Kanaks en Nouvelle Calédonie. Dans la censure médiatique absolue.
(3)       Lire ou relire, à ce propos, l’ouvrage magistral de François-Xavier Verschave : La Françafrique.

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 16:54

 


En France, pour avoir du Génie : soyez raciste. Du moins chez la « Noblesse d’Etat »
(1), cette caste politique, tous partis et médias confondus, qui gouverne le pays.


Attention : pas n’importe quel racisme ! Soyez d’un racisme sélectif : à l’encontre des noirs, c’est bien ; des arabes, c’est mieux ; des musulmans, c’est parfait. L’islamophobie est un « must », dans les « démocraties » occidentales.


Dans l’impunité la plus totale, vous pourrez dire et répéter ce que vous voudrez. Vous serez publié, invité, davantage qu’un prix Nobel. Vous serez considéré comme ayant de l’esprit, de la personnalité, du courage. On ira jusqu’à faire de vous un héros de la défense de la liberté d’expression.

La liberté d’expression ?  Encore une fois : attention ! En dehors de ces cibles : pas de salut. On l’a vu : vous êtes directeur d’un hebdomadaire et publiez les caricatures antimusulmanes les plus crasses, vous serez fêté sur tous les plateaux de télévision, comme Hercule terrassant quelque monstre mythologique.


Publiez la photo de la femme d’un ministre au bras de son amant, et vous serez viré. La liberté d’expression a ses limites… Voyons, nous sommes en France ! On ne badine pas avec le respect de la vie privée ou le droit à l’image.

Pascal Sevran, n’a eu aucune sanction et tous les médias ont déroulé le tapis rouge pour qu’il puisse s’exprimer sur ses propos devenus célèbres, écrits dans un livre et soutenus devant des caméras de télévision (2)
, sur la bite des noirs cause de la famine en Afrique ou ses conseils en eugénisme : « … stériliser la moitié de la planète … ».


Intouchable. Il n’était pas raciste, a déclaré la « Noblesse d’Etat »… La preuve : il était aux premières loges lors de l’intronisation du candidat Sarkozy, flanqué de son compère télévisuel Steevy. Oui, le candidat qui a "changé", et qui veut "changer" la France…

Redeker, l’ "enseignant-philosophe", auteur d’un écrit islamophobe parmi les plus abjects de ces dernières années dans Le Figaro (3), journal du groupe Dassault, a été soutenu par toute l’intelligentsia médiatique parisienne. Enseignant dans un lycée…


Propagande anti-musulmane digne des écrits d’un Edouard Drumont, La France juive, publié en 1886, qui présentait les juifs comme des agents du mal ayant infiltré toute la société et la mettant en danger… Edgar Morin rappelle, dans Culture et Barbarie Européennes (4), que les antisémites de l’époque se focalisaient sur le juif, déjà reconnu comme citoyen, assimilé par la société. A leurs yeux, il était considéré comme extrêmement dangereux du fait qu’il avait l’air d’être comme les autres, mais ne l’était pas ; il possédait une "inquiétante étrangeté".


A présent, les islamophobes, comme Drumont le disait des juifs, considèrent les musulmans comme une menace porteuse de tout ce qui désintègre une nation.

Redeker se voit ainsi ouvrir toutes grandes les portes du CNRS, où il vient d’être recruté. Centre National de la Recherche Scientifique … 


L’éditeur de son dernier livre se vantait de s’être déplacé lui-même pour lui faire signer son contrat de publication. Prouesse marketing soutenue par un courage hors pair, dans l’esprit de ce membre influent du milieu de la presse et de l’édition… 

Que Redeker soit un sioniste militant, libre à lui. Dassault, avec son quotidien, aussi. Qu’il soit soutenu, au nom de la liberté d’expression, pour ses écrits antimusulmans fanatiques : étrange… 


Le plus curieux, dans tous ces soutiens, est de recenser les activistes permanents de la prédation et de la destruction au Moyen-Orient, en particulier, tous ceux qui ont soutenu la destruction de l’Irak, du Liban et de la Palestine. Corrélation, entre l’incitation à la haine religieuse de ces traîneurs de sabre et la défense de la liberté d’expression, qui laisse songeur…


Quelle va être l’attitude de cette « Noblesse d’Etat » au deuxième tour, si un de ses candidats se retrouvait face à Le Pen ?  Ces racistes auront-ils, encore une fois, le culot de couiner : « Halte à la menace raciste ! »  ?...


Entre-temps, elle se donne bonne conscience, en se lamentant de la disparition de l’Abbé Pierre…

 

 

 

 

 

 

(1)    Titre d’une œuvre majeure, à lire et à relire, de Pierre Bourdieu.
(2)    Canal +.
(3)    Le Figaro, 19 septembre 2006.
(4)    Morin, Edgar, Culture et Barbarie Européennes, Bayard, 2005, p. 94.
(5)  Crédit photo : Getty Images.

 

 

Partager cet article
Repost0