Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 14:46

Un petit exercice de lucidité, avec un cartoon de Leon Kuhn, sur le nouveau modèle de santé mis en œuvre par la caste politique européenne. Droite et gauche confondues, dans la même complicité. La France, y compris, bien sûr…

Leon Kuhn, avec son humour british, met en scène Gordon Brown, qui était alors le Ministre des finances du gouvernement Blair. Ajoutons qu’il fut le successeur désigné de Blair à la tête du parti travailliste (Labour Party) : le PS britannique …


NHS.jpg
 

Il reprend les propos de ce politicien qui déclarait devant son parti : "We must drive reform deeper". En français : "Nous devons mener une réforme encore plus drastique". A propos du système de santé britannique, ou du moins le peu qu’il en reste, l’un des plus délabrés parmi ceux des pays riches…

On le voit ainsi planter un couteau, sur lequel est inscrit "Le Marché", dans le dos d’un médecin (avec son stéthoscope autour du cou) dont l’épaule porte le sigle NHS (National Health Service), que l’on peut traduire par Santé Publique.

C’est une évidence : les politiciens, en Europe, veulent le démantèlement de la Santé Publique. Car, ils sont inféodés à deux lobbies extrêmement puissants :


1. Le lobby des multinationales pharmaceutiques

La protection du lobby des multinationales pharmaceutiques est solidement installé et fonctionne à la perfection. Leurs « hyper profits » permanents ne sont jamais contrôlés par les responsables gouvernementaux. Leurs marges sur les médicaments sont, en effet, pharaoniques. Tout le monde s’extasie et trouve cela normal. Bizarrement, personne ne se pose de questions…

Les prix de vente  sont sans commune mesure avec les coûts de revient réels, contribuant ainsi à la surcharge des frais de santé au détriment de la collectivité (1). On se limite au contrôle de la soi-disant qualité médicale ou thérapeutique. Quant aux coûts réels : c’est la cécité ou la surdité totales…

Attention ! Il faut financer « les frais de recherche » ! Nous dit-on pour paralyser toute investigation ou esprit critique…

En fait, l’argument du prix "élevé" des médicaments pour financer les "frais de recherche" est un pur mensonge, comme l’a parfaitement démontré l’équipe de chercheurs de Froud (2). Une analyse, surmontant cette intimidation intellectuelle, montre clairement que l’essentiel est gaspillé, englouti, dans des frais de marketing et de publicité (au bénéfice des copains des copains, avec retours d’ascenseur…) sans rapport avec une gestion saine et suffisante de cette activité.

Vous remarquerez que dans "la recherche d’économies" ou "la recherche d'une bonne gestion" sur la santé, aucun politicien (quels que soient sa nationalité et son parti…) n’a proposé, ou ne proposera, un contrat d’obligation de résultat, avec les multinationales pharmaceutiques suivant le principe de l’ « open books » ("livres comptables ouverts"…), obligeant ces groupes à être soumis à un contrôle sur les coûts de revient et les prix de vente "imposés" ou "infligés" à la collectivité...

Ce vol organisé, à grande échelle, au détriment de la Santé Publique chargée d’être au service de la collectivité, reste impuni. Alors qu’il s’agit d’un gisement d’économies considérable, immédiat et facile à exploiter. Mais, il est plus facile de ponctionner le malade et d’en faire un suspect, que de s’attaquer aux requins. Ou, de rouer de coups un jeune qui n’a pas payé son ticket de métro…
 

2. Le lobby des compagnies d’assurances et des banques

Le marché de la santé est un marché qui est un des objectifs stratégiques majeurs des compagnies d’assurances, pour les années à venir, avec la participation active (y compris les jeux de participations financières croisées) du secteur bancaire.

Deux objectifs :

i)  Pomper directement dans leurs caisses les cotisations, au lieu d’aller dans celles de l’Etat. Gérés par leurs filiales spécialisées, ces capitaux deviendraient mobiles, faisant tourner les placements spéculatifs qui eux, ne sont jamais taxés. Mais, c’est une autre histoire…

ii)  Gérer la partie "hôtelière" du système hospitalier propice à la spéculation immobilière. Terrains ou bâtiments, remis gracieusement, en pleine propriété, par des régions ou municipalités au profit de ces compagnies. Arrondissant ainsi leur patrimoine immobilier qui permet d’accroître leurs actifs financiers et leurs capacités d’intervention dans la finance spéculative. Celle où on gagne beaucoup d’argent, sans beaucoup travailler…

C’est vrai, pour un politicien, fermer les yeux : c’est facile et cela peut rapporter gros…
 
 
 

 
  
(1)  Froud, J. et al. (2006), Financialization and Strategy, Narrative and Numbers, Routledge.
Dans ce livre, de loin un des meilleurs livres de gestion de ces dix dernières années, lire la partie sur l’industrie pharmaceutique (Glaxo, Smith Kline, etc.). Un remarquable, et trop rare, exemple de recherche et d’analyse d’un travail d’équipe à partir de chiffres, de rapports financiers et de campagnes de communication, sur une vingtaine d’années.
(2)  Froud, J. (Op. cit.).






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zerhouni 24/01/2010 11:20




...

Parution d'un livre numérique : "Vaccins, ce que l'on vous cache".

Ce livre traitre des vérités cachées du vaccin contre la grippe A et des autres vaccins (ROR, DTP, Gardasil etc.)

Le vaccin contre la grippe A est l'arbre qui cache la forêt et derrière ce vaccin on en trouve des dizaines d'autres qui sont aussi toxiques et dangereux que le vaccin anti-grippe A.

Ce projet à but non lucratif est d'informer et de sensibiliser un maximum de gens sur la réalité de la vaccination. Pour ce faire, le livre renvoie par le biais de liens à des documents officiels
de toutes sortes (articles de presse, articles de revue scientifique, ouvrages etc.) ainsi qu'à des documentaires vidéos exceptionnels.

Vous pouvez télécharger le livre à l'adresse suivante: http://www.vaccination-info.fr

 


Extrait d'un message de M.  Zerhouni


 


 



Chahid 05/05/2007 01:12

Un scandale a secoué dernièrement les britanniques après les révélations de The Independent  et The Observer sur les conditions lamentables de l’hospitalisation des soldats britanniques blessés en Irak et en Afghanistan. Un scandale semblable a été aussi révélé aux USA par le Washington Post etc. on constate alors que ces pays sont tellement sous l’emprise des lobbys que tu nous cites qu’ils ne peuvent même pas prendre soin des pions (soldats) nécessaires pour la partie d’échecs (mondialisation) qu’ils  imposent au reste de la planète !

Georges Stanechy 09/05/2007 10:44

Oui. C’est effectivement l’illustration de la considération des dirigeants actuels quant à la dignité humaine. Ces soldats n’ont pas droit à plus d’estime que la "piétaille" des armées du Moyen Age. C’est, surtout, l’illustration de la faillite du principe de solidarité de nos sociétés actuelles. Plus un pays devient riche, plus il privilégie l’individualisme et le droit du « plus fort », au nom du "mérite"...La Santé Publique est considérée, sous la pression des lobbies pharmaceutiques et financiers, comme un marché dont les produits sont à la disposition de ceux qui peuvent se l’offrir. A la limite comme un produit de luxe… Tant mieux pour ceux qui peuvent se l’offrir, tant pis pour les autres.Le système de Santé Publique français est particulièrement visé par ces groupes d’intérêts occultes qui déterminent, en fait, la politique des pays européens notamment. Leur objectif est de le voir démantelé afin qu’il ne serve pas d’exemple aux autres.J’ai été frappé de voir, pendant les résultats du 2° tour (j’étais à Londres), combien les commentateurs des organes de propagande "néolibéraux " revenaient sur ce point. J’ai ainsi assisté à un "débat ", sur une TV britannique, entre un journaliste du "Times" et une journaliste du "Daily Telegraph ". Tous les deux jugeaient le système de santé français comme "scandaleux" par sa "générosité". La journaliste du "Daily Telegraph", la plus acharnée, allant jusqu’à employer le qualificatif de « lavish » : extravagant, luxueux, etc.Bien sûr, à les entendre, Sarkozy allait sauver la France de cet archaïsme et de cette calamité !... La France allait, enfin, rejoindre les autres pays européens sur le chemin de la modernité…