Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 23:32

 

 

Eclair. Scintillement.

 

Un sabre s’abat. Une tête roule…

 

Nous sommes au XXI° siècle. Riyadh, Arabie Saoudite, le 18 juin 2011.

 

Ruyati binti Sapubi, Indonésienne de 54 ans, vient d’être décapitée. En public. Pour rendre plus spectaculaire l’exécution, le corps sans tête a été suspendu à un hélicoptère qui, à basse altitude, a parcouru la ville. De longs moments…

 

Cette femme travaillait comme domestique dans une riche famille saoudienne. Elle aurait tué son employeur en réaction à de mauvais traitements infligés à répétition. Telle est la version officielle.

 

Sous le manteau, d’autres versions circulent. La plus insistante : elle n’avait rien à voir avec un règlement de compte familial. Du fait de son statut d’immigrée sans protection ni droit, elle aurait été choisie comme bouc émissaire, avec des « aveux » extorqués sous la torture. Evidemment, aucun débat contradictoire, puisqu’il y avait « aveux ».

 

Car, dans ce pays on peut maltraiter, violenter et même tuer des domestiques sans problème si on est un riche saoudien. Mais, évidemment pas le contraire. Pour punition, quelques coups de fouets « théoriques », vite oubliés. Sans plus. L’oubli étant, en vitesse, proportionnel au nombre de billets proposés.

 

Bien sûr, nos médias en Occident et tout particulièrement en France, n’en ont pas parlé. Rayon d’action de leur capacité de « décryptage » : trop court. L’Arabie Saoudite ne figure pas sur leurs écrans des Droits de l’Homme et de la Démocratie… Cuba : Si !  Arabie Saoudite : No !

 

Aucun commentaire de nos spécialistes-protecteurs des droits de la femme. Encore moins, campagnes médiatiques avec T-shirts, gesticulations-résolutions au Parlement européen, vociférations-couinements de La Communauté Internationale et autres Bonnes Consciences. Même pas un air de pipeau de NPNS

 

Normal. L’Empire et ses vassaux considèrent l’Arabie Saoudite comme un « Allié » de choix.

 

Touche pas à mon pote

 

ostovar20110629075046670.jpg

  Ruyati binti Sapubi 

 

Cette exécution a provoqué une grande émotion en Indonésie. Mais, là encore, l’Indonésie ne figure pas sur l’écran de nos « décrypteurs » : ce fut le grand silence.

 

Plus d’un million de travailleurs émigrés Indonésiens sont employés en Arabie Saoudite. En tant que domestiques, « agents d’entretien », ou « techniciens-nettoyeurs de surface ». L’essentiel étant des femmes. (1) Ce pays, de plus de 230 millions d’habitants, immensément riche et immensément pillé, « exporte » de la main-d’œuvre pour se procurer des devises. Il est aussi le plus grand pays musulman dans le monde. Autant que l’ensemble des pays arabes, si ce n’est plus.

 

Devant la colère de son opinion publique, lui reprochant de ne pas protéger ses ressortissants, le gouvernement indonésien vient de rappeler son ambassadeur et de suspendre les autorisations d’émigration vers l’Arabie Saoudite. Découvrant, avec cette exécution, que 316 Indonésiens sont emprisonnés en Arabie Saoudite, dont 28 condamnés à mort en instance de décapitation.

 

Paradoxe plus que surprenant…

 

En Indonésie, le régime de l’Arabie Saoudite, comme dans l’ensemble de la communauté musulmane dans le monde, est méprisé, détesté. La décapitation de Ruyati binti Sapubi décuplant ce sentiment. En Occident, c’est tout le contraire : nos gouvernements et leurs médias adorent l’Arabie Saoudite. Ce ne sont que courbettes, génuflexions, courtisaneries, de nos nomenklaturas face à cette tyrannie abjecte.

 

Les Saoud sont un clan de chefs de guerre et de pillards qui se sont emparés de l’Arabie "Saoudite" avec l’aide des britanniques, à la suite de l’effondrement de l’Empire Ottoman. Adossés à une théocratie délirante, le wahhabisme, confortés par le soutien des USA en échange du pétrole après la deuxième guerre mondiale. Bradant les richesses pétrolières et gazières de leur pays, souscrivant à toutes les injonctions et conditions portant sur les quantités ou prix imposés par les lobbies pétroliers, afin de conserver leur pouvoir.

 

Avantages pour les colonisateurs du Moyen-Orient : l’Arabie Saoudite n’investit rien localement, ni dans la région. A part, dans un minimum d’infrastructures. Ne cherchant, ni souhaitant, une interaction positive, dynamisant, favorisant le décollage des économies régionales et leur avenir : industries créatrices d’emplois qualifiés à haute valeur ajoutée, etc. Plongés dans le pillage de leurs ressources, maintenus dans le sous-développement, les pays voisins à forte population, tel l’Egypte, voient passer sous leurs nez les immenses revenus du pétrole et du gaz, s’investir en Occident.

 

Le classique modèle colonial, modernisé dans une rhétorique, un design : « mondialisation »…

 

Car, les Saoud recyclent la quasi-totalité des revenus et avoirs de leur pays en Occident : banques centrales et privées, participations soigneusement canalisées dans des industries fortement consommatrices de capitaux mais à faible contenant technologique (parcs d’attraction, contrairement à l’aérospatial, par exemple), investissements spéculatifs dans les grands programmes immobiliers, ostentatoires (yachts de luxe, marinas pour jet-set, etc.).

 

Paradis des marchands de canon, avionneurs et engins de mort en tous genres. Aux colossaux marchés générant des cascades de commissions et rétrocommissions, aussi discrètes qu’éléphantesques dans les paradis fiscaux. Pour tous les intervenants et décideurs aux contrats. Rien que le dernier contrat signé avec les USA est évalué à 90 milliards de dollars… Imaginons les retombées en « arrosage » de telles transactions…

 

Nos traîneurs de sabre, services spéciaux, barbouzes de tous poils, apprécient tout autant cette caverne d’Ali Baba, au trésor inépuisable. Qui, prélevant par poignées dans son tas de pièces d’or, finance la majeure partie des opérations spéciales de l’Empire (lui, ne fournissant que « spécialistes » et support technique) dans le monde musulman. (2) Pour lutter contre le communisme, pendant la Guerre Froide. Actuellement, pour étouffer les révolutions démocratiques dans les pays arabes et musulmans. Comme on le voit à Bahreïn où l’Arabie Saoudite a même envoyé des troupes, hélicoptères de combats et chars d’assaut.

 

Avantage ultime pour les services d’action psychologique, de propagande, “d’intox”, des occidentaux : la complicité tacite d’un régime servant d’instrument de diabolisation pour entretenir l’islamophobie. Justifiant, auprès des opinions publiques désinformées, fanatisées pour de larges segments, violences, guerres et spoliations à l’encontre des populations. Ce que ne supporte plus la communauté musulmane dans le monde, caricaturée et persécutée en permanence, avec pour prétexte le comportement de ces potentats moyenâgeux.

 

Evidemment, aucun média libre : audiovisuel, presse, édition. Mieux : l’Arabie Saoudite n’a jamais connu un bureau de vote. Même pas un parti unique ! Inexistant.

 

En fait, l’Arabie Saoudite ne représenterait-elle pas le rêve ?... Le rêve de nos castes au pouvoir : l’édification d’une ploutocratie.

 

Que dire ?...

 

Ruyati binti Sapubi, Paix à ton Âme

 

Et, que les tyrans, leurs sabreurs, qui ordonnent, exécutent, mettent en scène, pareilles ignominies, avec leurs complices de La Communauté Internationale, aillent en Enfer !

 

 

 

 

 

 


 

 

(1)  Suivant les statistiques : entre 1,2 et 1, 5 million.

(2)  Cf. : http://www.guardian.co.uk/world/2011/jun/29/saudi-build-nuclear-weapons-iran 

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

windows support scam 25/06/2014 08:14

The various pre-revolutionary programs that shook the country during these recent months were short term only. I suggest the regional revolutions must be better organized, better coordinated and necessarily underpinned by sacred causes like the liberation of Palestine. Common goals like the establishment have to be genuine

Georges Stanechy 10/07/2011 16:03



 


Cher Abdelkader


 


Ce "souffle de l’Histoire" que nous soutenons tous, souhaitons, prions, qu’il ne soit pas stoppé par le souffle de la folie nucléaire,
suicidaire, des voyous qui gouvernent l’Occident…


 


Amitiés


 






Georges Stanechy 10/07/2011 16:02



 


Chère Aline, Bonsoir


 


Votre remarque, que je partage, rappelle combien les blocages à l’encontre de La Paix, du développement économique et démocratique de la
région, sont tributaires des deux tumeurs cancéreuses qui rongent le Moyen-Orient, avec les risques de suicide collectif et planétaire que l’on pressent sans être un praticien du
pessimisme :


=> "L’extrémisme sioniste", halluciné de haine et de violence


=> La tyrannie médiévale des Saoud, corrompue de cynisme imbécile


 


Sans leur ablation aucun progrès humain, fondé sur la concorde et la solidarité, ne sera possible. Ni au Moyen-Orient, ni dans le reste de
notre Planète...


 


Amitiés


 






Georges Stanechy 10/07/2011 16:01



 


Bonsoir Rita


 


Tout à fait d’accord. Nous ne devons pas cesser de nous indigner, ni de nous taire face aux injustices. Avec d’autant plus de vigueur et de
combativité que l’appareil de propagande, aux mains des prédateurs-voyous, est colossal. L’union fait la force…


 


Amicalement


 





 






Abdelkader DEHBI 09/07/2011 08:42



 


L’Arabie –  l’épithète « saoudite » étant une imposture – constitue incontestablement le maillon fort dans le
dispositif impérialiste-sioniste qui enchaine les pays arabes par le truchement des régimes supplétifs au pouvoir. Une fois de plus, la presse vassalisée de l’Occident, regarde ailleurs quand il
s’agit de dénoncer les puissances d’argent et les collusions politiques contre nature.


Les différents bouillonnements prérévolutionnaires qui secouent nos contrées depuis quelques mois sont annonciateurs à brève échéance, d’une
véritable et probablement longue période révolutionnaire régionale mieux organisée, mieux coordonnée et nécessairement sous-tendue par des causes sacrées comme la libération de la Palestine et
des objectifs communs comme l’instauration de la démocratie authentique dans nos pays et la lutte sans merci contre l’Ordre impérialiste-sioniste mondial.


Plaise à Dieu qu’échouent les tentatives de l’Occident sur tous les fronts,  pour faire échec à ce qui ressemble bien à un
souffle de l’Histoire,  à un début de tsunami socio politique et culturel salutaire dans le monde arabe.


 



Aline 07/07/2011 20:37



Cher George, bonsoir,


L'Arabie Saoudite n’est pas seulement un « allié  de choix » de l’Empire américain, elle en est le pilier secret depuis 1970 . C’est grâce à la complicité des Saoud au moment où le
dollar-flottant -  c'est-à-dire déconnecté de l’étalon-or – était en perdition, qu’une alliance secrète permit la création du pétro-dollar. Les Saoud, complaisants, s’engagèrent alors 
à vendre leur pétrole exclusivement en dollars, les autres monarchies du Golfe ont suivi.  Comme le monde entier avait besoin de dollars pour acheter du pétrole, la monnaie américaine a
trouvé un second souffle.


Les Saoud ont si fortement attaché leur destin au char américain et au dollar – et vice versa - que l’empire et ses Botul ne s’aviseront  jamais de  proférer le moindre reproche sur des
« babioles » telles que les  exécutions capitales dignes des temps barbares.


Amitiés



Rita Pitton 06/07/2011 09:23


Bonjour Georges , Je suis viscéralement contre la peine de mort mais cette exhibition de cadavre décapité c'est le summum de l'horreur !! Et les médias occidentaux ont occulté ce fait barbare
puisque ça se passe dans un pays allié . Si ça se passait en Chine ou à Cuba ou en Iran ils seraient alors concernés par les droits de l'homme mais ils font silence sur les tyrans de l'Arabie
Saoudite . Et je pense aux mots révolutionnaires du CHE : Soyez toujours capables de ressentir au plus profond de vous mêmes toute injustice commise à l'égard de qui que ce soit dans quelque partie
du monde que ce soit : c'est la plus belle vertu d'un révolutionnaire " Amitiés . Rita "