Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liberté ...

   
 

 

 

 


 
Le Québécois
chante la lutte des Peuples
contre la Prédation
 
 

Horizon...


Du conseil international en gestion stratégique et en développement d'économies émergentes...
Au regard sur la régression du respect de la dignité humaine, des libertés et du partage.
Une espérance solidaire avec ceux qui ne l'acceptent pas.
A contre-courant...

 

 

 

Modération


Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier :

a)  Hors sujets et trolls

b)  Attentatoires à la Dignité Humaine :

.  Injures

.  Propos racistes

.  Incitations à la haine religieuse

 

Avertissement

Liberté d’expression et abus de procédure

 

Devant la multiplication actuelle des atteintes à la liberté d’expression, sous forme d’intimidations et de menaces à l’égard de blogs et de sites, de la part d’officines spécialisées dans la désinformation et la propagande relatives aux évènements passés, présents et à venir au Moyen-Orient, tout particulièrement, il est rappelé que la Loi du 21 juin 2004 (LCEN),

modifiée par la Loi n°2009-1311 du 28 octobre – art.12, s’appliquant à des « abus » éventuels,

spécifie

dans son alinéa 4 :

« Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2

un contenu ou une activité

comme étant illicite

dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion,

alors qu'elle sait cette information inexacte,

est puni

d'une peine d'un an d'emprisonnement

et

de 15 000 Euros d'amende»

 

 

12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 18:30

 

 

 

Pour une poignée de dollars…

 

Fuyant la Syrie où ils s’étaient incrustés. Chancres, métastases d’un chaos ne cessant de se répandre.

 

Un des plus beaux pays du monde, aux multiples vestiges historiques. Héritages des civilisations fusionnant le long des siècles et millénaires dans ce creuset de la pensée, de l’art et de la spiritualité.

 

Des rats abandonnant le naufrage colonial de l’Occident dans la région, tel un navire coulant à grande vitesse… Courant, éperdus de frayeur, de leurs jambes et de leurs Toyota rutilantes, loin de leurs camps, abris bétonnés, salles de torture et postes de tir, de leur encadrement et commandement des "forces spéciales" des pays de l’OTAN.

 

Sous le pilonnage assourdissant des bombes et missiles, de haute précision, des forces armées russes. Largués, de nuit, par des avions silencieux et invisibles à plus de 5000 mètres d’altitude. Le plus angoissant, ces missiles de croisière supersoniques dont on ne perçoit le bruit du propulseur qu’après son explosion… Trop tard…

Syrie : Panique Chez Les Egorgeurs de l'OTAN...

Mensonge et Barbarie pour Valeurs

 

Pour ces voyous, cela ne faisait pas partie du contrat initial : on leur avait assuré non seulement l’impunité, mais la protection : pas de bombardement aérien. L'aviation militaire syrienne serait neutralisée par une "zone d'exclusion aérienne", à l'exemple de la Libye.

Ils y avaient cru : les avions occidentaux se baladent librement dans l'espace aérien de la Syrie pour les ravitailler en armes, en argent, en médicament et autres fournitures. Leurs bombardements ne sont destinés qu’aux positions et infrastructures, civiles ou militaires, du gouvernement légitime du pays.

 

Dans ces conditions idéales de protection, terroriser et assassiner des gens sans défense, dynamiter, démolir au canon, mitrailler, des immeubles d’habitation, centrales électriques, écoles et universités, ports et aéroports, hôpitaux, ponts et bâtiments administratifs, stations d’épuration d’eau et puits : pas de problème. C’est même une pratique jouissive.

 

Mais risquer sa peau sous des bombes et missiles, d'une stupéfiante exactitude dans la frappe de leurs cibles, pour une poignée de dollars : rien ne va plus. Le salut, dans ce contexte, est dans la fuite ! D’autant qu’être un mercenaire, ou un tueur patenté, n’est pas défendre une cause nationale ou patriotique, encore moins un idéal de justice ou de liberté.

 

Plus de cinq mille  de ces rats, en une semaine, se précipitant vers leurs bases de départ limitrophes, en Turquie et en Jordanie. Ou encore vers le sud-Soudan et la Libye ; ceux-là bénéficiant du privilège d’être exfiltrés par avion… Et, ce n’est qu’un commencement…

 

Tous. Oui : tous. Assassins, trafiquants, voleurs, violeurs et autres psychopathes que l’Occident avait recrutés, résidus de leurs prisons après les avoir "retournés". Avec pour carotte à leur liberté : un emploi de mercenaire bien payé, facile et sans danger…

Syrie : Panique Chez Les Egorgeurs de l'OTAN...

Ratissant large, les services spéciaux des membres de l’OTAN fébriles de zèle, s’ingéniant à trouver les pires ramassis de voyous, de "culs-de-basse-fosse" comme on disait dans le temps. Non seulement d’Europe centrale ou du sud, de Scandinavie ou du Royaume-Uni, mais encore de tout le bassin méditerranéen, et au-delà ; certains même d’Australie…

 

Quoi de plus facile, en effet, que de casser un pays en mille morceaux ?...

 

Avec de confortables primes en dollars convertibles, payées sur les caisses inépuisables du Qatar et de l’Arabie Saoudite… Avec, à la clé : liberté, impunité absolue, de tuer, torturer, assouvir toutes les perversions et sadismes que l’homme peut engendrer dans son délire criminel.

 

Aussi "musulmans" que moi un martien aux pieds palmés. Chargés d’animer cette fiction, mise en scène, sous l’appellation de "Califat", dont même le premier imbécile venu ne peut croire. Pour les armer, les financer, les entraîner, en toute bonne conscience, les "démocraties occidentales" transitant par des soi-disant "opposants au régime syrien", eux aussi bardés d’armes jusqu’aux oreilles. Multipliant les milices, aux appellations aussi nombreuses que les châteaux fantoches du bordelais recyclant du vin italien, espagnol, ou roumain…

 

Chaque groupuscule, avec son chef de guerre, encadré par les "forces spéciales" et "services secrets" de l’OTAN. Les uns par les USA et leurs seconds couteaux des colonies Turque ou Jordanienne ; les autres par la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, etc. Chaque "démocratie", dans la totale désinformation de son opinion publique ou de ses électeurs, gérant sa succursale du crime et du pillage. Schéma analogue, classique et éternel du cynisme colonial, à celui que la Chine, entre autres pays, a enduré pendant un siècle (1840-1940)…

 

Comment s’y reconnaître parmi ces "combattants terroristes" ?...  Impressionnant de dons divinatoires, nos états-majors et traîneurs de sabre y parviennent au premier coup d’œil sur leurs cartes et photos aériennes. Désignant à nos valeureux aviateurs les cibles à bombarder : les "mauvais terroristes", afin de préserver les "bons terroristes", étiquetés "AOG-OGS" - Appellation d’Origine Garantie - Opposants au Gouvernement Syrien.

 

 

Colonialisme Radical pour Religion

Syrie : Panique Chez Les Egorgeurs de l'OTAN...

"Apporter la démocratie et les droits de l’homme" ?…

Prétexte pour apitoyer les chaumières et "la ménagère de moins de cinquante ans", pour reprendre l’expression des experts en marketing télévisuel…

.

Il faudrait être le dernier des abrutis pour y croire une seule seconde…

Alors que l’Occident, politiciens et badernes militaires sans foi ni loi, s’acoquine avec  les régimes les plus abjects de tyrannie et de corruption que sont ceux du Qatar et d’Arabie Saoudite, tout particulièrement. Unanimement vomis dans tout le monde musulman, pas seulement arabe : jusqu'en Malaisie et en Indonésie... Le film controversé sorti le 16 septembre dernier sur les écrans français, du marocain Nabil Ayouch, Much Loved, en livre une féroce charge…

 

Alors que l’Occident ferme les yeux depuis des décennies sur les massacres et horreurs commis en Palestine et Gaza. Où l’on tire impunément, aujourd’hui même, à bout portant sur femmes et enfants, dans la spoliation de leur terre, de leur identité et de leur histoire…

Evidemment, pour justifier l’horreur et le chaos créés et entretenus par nos pays occidentaux au Moyen-Orient, la propagande, qui ne connaît aucune restriction budgétaire en ces temps de crise économique, bat son plein. Le "Colonialisme Radical", Religion de nos oligarques dévots de laïcité, doit impérativement transformer ces pays soumis à nos délires de prédation en annexes de l’Enfer ; aux yeux d’une opinion rendue analphabète par l’industrie de la désinformation et de l’abrutissement public.

 

Au siècle précédent, Jules Ferry personnifiant le plus pathétique exemple de ce fanatisme dans la Bonne Conscience, les pires massacres et exactions à la source de notre "Empire" étaient légitimés par la nécessité de "civiliser les peuples inférieurs". Jusqu’à les caricaturer en Cannibales, comme lors de la conquête et de l’annexion de la Kanaky, dénommée Nouvelle-Calédonie. Les autres pays concurrents au nôtre, dans la spoliation coloniale de l’époque, soutenant la même rhétorique et pratiquant les mêmes abjections : Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Allemagne, Belgique, Hollande, etc.

 

Provoquer l’adhésion de l’opinion publique à nos visées coloniales, impose l’entretien permanent d’un violent ressentiment, d’un viscéral écœurement, à l’encontre de populations à soumettre : sus aux cannibales !  Non : avec un argumentaire modernisé dans un nouvel emballage…

 

Aujourd’hui, à écouter nos propagandistes, ce serait le fanatisme d’une religion qui serait à la source du chaos dans cette région et, selon leur stratégie anxiogène, bientôt dans nos villes et villages… Impliquant de ce fait, et dans l’urgence, l’absolue nécessité d’intervenir militairement.

 

A les croire, les "djihadistes" se multiplieraient dans nos pays. Le plus frappant, dans ce délire du mensonge et de l’hypocrisie, c’est le "vecteur Sexe" en plein développement. "Très porteur", prétendent ces spécialistes de la désinformation, dans nos sociétés "pipolisées" qui, dans leurs médias lubriques, n’évoquent obsessionnellement que cela.

 

L’enlèvement d’adolescents ou le détournement après endoctrinement, surtout des jeunes filles transformées en "esclaves sexuelles", mais aussi de femmes, les témoignages "bidonnés" abondent : presse, radios, chaînes TV, édition… Les livres sur ce thème, dans les rayonnages des libraires de la grande distribution, s’empilent à longueur de semaines…

 

Véritables contes de fées ou de sorcières, avec pour héroïnes malheureuses des jeunes filles en fugue, "décervelées" par une horrible religion prêchée par un tout aussi horrible barbu, se retrouvant en Syrie malgré elles et contre la volonté de leurs parents. Tel un pèlerinage diabolique. Avec autant de facilité pour s’y rendre, tranquillement et à peu de frais, que celles qui en mai 68, en plein "Flower Power- Peace and Love", se retrouvaient à Katmandou ou à Auroville, tout en planant le long des chemins en fumant de l’herbe au son des guitares et cithares…

Affligeant.

Autorisons-nous une piqûre de rappel pour ne pas rester anesthésiés face aux mensonges et fourberies dissimulant les objectifs réels de la politique coloniale, prédatrice, dévastatrice, de nos pays, européens notamment, dans cette région. Qualifiée de "Remodelage du Moyen-Orient", sous la cravache de notre suzerain les USA.

 

Opération de "remodelage" couvrant, en fait, tous les pays de confession à majorité ou à fortes communautés musulmanes : de l’Afrique du nord (y compris saharienne : Mali, Niger, etc.) à la Somalie en passant par le Soudan (dont la partition a été une réussite des opérations militaires secrètes et de notre propagande) et l’Ethiopie, jusqu’au Pakistan :

 

i)  Casser, diviser, démembrer, les pays de cette région en micro-états, pour les reconfigurer sur une base ethnique et religieuse dans le classique « diviser pour régner » afin d’annihiler toute capacité de résistance intellectuelle et spirituelle, sociale et économique, militaire et technologique, en mesure de  s’opposer ou contester les projets coloniaux des pays occidentaux.
 

ii)  "Apporter la démocratie" :  intervenir militairement pour installer des gouvernements de "collabos", corrompus et au service exclusif des intérêts prioritaires des oligarchies de l’Occident (industries de l’armement, groupes bancaires et financiers, pétroliers, chimiques, pharmaceutiques, agroalimentaires, etc.).

 

iii)  Entraver durablement le développement de ces pays en éliminant tous les cadres, dirigeants, enseignants et chercheurs de haut niveau, dirigeants et spécialistes en charge de la gestion des infrastructures : télécommunications, centrales électriques, hôpitaux, etc. Susciter, fomenter, maintenir un climat de conflits interethniques et religieux par tous les moyens pour qu’écoles et universités soient fermées afin d’interdire l’accès à l’éducation et au savoir, déscolarisant ainsi plusieurs générations.


iv)  Piller les ressources énergétiques : pétrole, gaz, uranium (au Mali et au Niger, par exemple). Tout aussi important : contrôler les infrastructures d’acheminement du gaz et  du pétrole : oléoducs, pipelines, voies maritimes de transport.
 

v)  Piller, ou vandaliser, leur immense patrimoine culturel accumulé au cours des siècles : vestiges archéologiques, œuvres d’art, mosaïques, statuaires, etc. Ce qui n’est pas transportable étant livré à la démolition à l’explosif : monuments, temples, etc. Afghanistan, Irak, et Syrie ont particulièrement été ravagés par cette politique de la terre brûlée. Ce qu’Irina Bokova, Directeur Général de l’UNESCO, qualifie de « Nettoyage Culturel ».

Syrie : Panique Chez Les Egorgeurs de l'OTAN...

La finalité de ces opérations de vandalisme organisé, outre l’enrichissement frauduleux des mafias de trafiquants en cheville avec des "collectionneurs", est d’éradiquer les racines de toute réminiscence d’une identité nationale, d’une histoire prestigieuse, d’une "estime de soi" propre à tout être humain membre d’une communauté.

Cette déshumanisation systématique permettant aux idéologues du "Colonialisme Radical" d’affirmer, par la suite, que ces terres étaient "vides" de traces de civilisation, incultes sur tous les plans. Comme ils le prétendent, depuis des décennies, pour la Palestine.

 

vi)  Déverser, de manière invisible ou homéopathique aux yeux des opinions publiques, dans les caisses de nos "Etats Profonds" (Deep States) des milliards de dollars et d’euros, à ne plus savoir qu’en faire, pour démultiplier l’enrichissement personnel, exponentiel et faramineux, de nos oligarques. 

C’est Peter Dale Scott, courageux et brillant politologue canadien, diabolisé par l’extrême-droite "OTANesque", qui a décrit ce système de gouvernement occulte échappant à tout contrôle citoyen, adepte des guerres et du chaos par lequels ses dirigeants s’enrichissent sans fin.
On lui doit ce livre essentiel pour comprendre la situation actuelle sur notre planète :
"L'Etat profond américain : La finance, le pétrole, et la guerre perpétuelle"
(Titre original : The American Deep State: Wall Street, Big Oil, and the Attack on U.S. Democracy)

Le général Eisenhower, président des USA (1953-1961), dans son célèbre discours de fin de mandat du 17 janvier 1961, s’était déjà inquiété de ce complexe "militaro-industriel" constituant progressivement un Etat dans l’Etat. Inquiétante prémonition d’un général et chef d’Etat :


« Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu'elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel.

Le risque potentiel d'une désastreuse ascension d'un pouvoir illégitime existe et persistera.

Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et nos processus démocratiques.

Nous ne devrions jamais rien prendre pour argent comptant.

Seule une communauté de citoyens prompts à la réaction et bien informés pourra imposer un véritable entrelacement de l'énorme machinerie industrielle et militaire de la défense avec nos méthodes et nos buts pacifiques, de telle sorte que sécurité et liberté puissent prospérer ensemble. »

 

 Un exemple actuel, tout récent : le Trésor des USA vient de constater que 500 millions de dollars, d’un budget destiné à financer l’entrainement et l’armement d’une milice, avaient tout simplement disparus… A peine une dizaine de combattants ont pu être retrouvés. Le reste, avec armes et bagages s’est volatilisé. Les intermédiaires divers ayant pompé, le long du circuit de financement, l’essentiel. Une enquête est en cours... Les complicités étant innombrables.

 

vii)  Alimenter, exacerber, l’islamophobie des opinions publiques occidentales, pour incruster un fanatisme analogue à celui des Croisades prétendant "Libérer le Tombeau du Christ" dix siècles auparavant. Les services d’action psychologique de nos Etats organisant, créant, scénarios et rhétoriques, pour mettre en scène les pires actes criminels que la perversité humaine soit capable d’engendrer.
 

Justifiant ainsi, par ce constant lavage de cerveaux imbibés d’horreurs attribuées à la religion musulmane,  les colossales dévastations, destructions et tueries, extorsions et vols, que nos pays commettent dans cette région depuis la fin de la première guerre mondiale ; suite au partage des dépouilles de l’Empire Ottoman, entre les grandes puissances de l’époque dont la France, par les Traités de Sèvres du 10 août 1920 et de Lausanne du 24 juillet 1923.

 

A cette propagande s’ajoute, à présent, une intensification de l’hystérie russophobe. Cette couche supplémentaire dans le délire paranoïaque étant la conséquence de l’apparition musclée de l’Ours Russe dans la région, défiant l’hégémonie d’un Empire décadent…

Syrie : Panique Chez Les Egorgeurs de l'OTAN...

Partager cet article

commentaires

GHOZLAN 29/08/2016 19:33

Excellente analyse seulement ;et personnellement je suis contre une sortie ou exfiltration d'officiers des forces spéciales de l'OTAN d'Alep suite a n'importe quelle compromis entre les deux camps Syrien et occidental ,au contraire si c’était des officiers des forces spéciales russes " SPETZNAS" qui sont pris au piège adverse figurez vous tout les médiats occidentaux et arabes wahabbites doivent se réjouir de cette prise importante ,afin de ternir encore plus l'Image de la Russie et particulièrement Poutine

simonin 30/10/2015 02:52

@ aline et georges
voyez vous, le même lavrov parle aujourd’hui de dialogue avec l’armée libre et propose même son aide à ses generaux, etes vous au courant? pouvez vous actualiser vos informations? ne soyez pas plus lavrov que lavrov! l’humour de lavrov et poutine n’est donc plus d’actualité, en un mois seulement la russie sent deja le bourbier, alors appaisez votre ardeur guerriere tout le monde veut une solution politique, sauf vous car vous etes loin loin du terrain

Georges Stanechy 30/10/2015 09:17

.
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.................;
.

manal 28/10/2015 20:17

SVP mille SVP regardez les cartes les terroristes de Daech avancent chaque jour depuis l’intervention russe, laissons de coté le rélement de comptes entre trolls, je vous jure que la Syrie risque une catastrophe Daech avance partout depuis un mois que les russes fassent quelques choses ces gens sont pire que la peste mais ils avancent ils prennent des positions chaque jour, ou est l’armee?

Georges Stanechy 28/10/2015 21:34

.
Aïe !!!!!!!!!!!!!!!!! Cette nuit, je vais faire des cauchemars !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
.

Arafat 24/10/2015 00:12

dès qu’on sombre dans la propagande notre raisonnement et argumentation deviennent du pur bricolage, je n’ai pas le temps de te corriger tout le temps, j’ai d’autres chats à fouter, mais permets moi ce petit rappel, aveuglé par la haine anti-pays du Golfe (pour une raison surment professionnelle et non politique ;p) ), tous les agrguments sont bons, mais non sir vérifie avant d’érire n’importe quoi, tu cites le film much loved et son rélisateur, dois-je te rappeler que la maman de monsieur est juive, le réalisateur l’est aussi alors! dois-je te rappeler aussi que le père de monsieur est le chantre du sionisme, de la normalisation et de la francophonie au Maroc? si tu as besoin d’une telle belle famille pour dénoncer les pays du Golfe ,tu avances un pas pour reculer deux, c’est tout toi depuis quelques temps!

Georges Stanechy 24/10/2015 09:56

.
Amen...
.

Georges Stanechy 22/10/2015 20:23

.
Bonsoir Cerisier du Japon,

Heureux de vous retrouver, dans cette jungle de la désinformation !...

C'est vrai : on ne peut être que sidéré par le niveau de formatage, conditionnement des "esprits", ou de décervelage, dans nos "démocraties"... Poutine y est diabolisé en permanence...

Alors qu'il bénéficie d'un niveau de popularité extraordinaire dans son propre pays, mais aussi sur quasiment tous les continents. Vous en apportez le témoignage d'Asie Centrale, et on peut y ajouter les pays arabes (hors les "collabos" de tous poils) évidemment, ou encore l'Amérique latine notamment.

Nos oligarchies et leurs médias vivent dans le déni de la réalité, géopolitique en premier lieu...

Au-delà de ce constat sur le niveau hallucinant de propagande atteint dans nos pays, le plus grave est de voir nos "élites" fourvoyer nos pays dans des aventures coloniales, militaires, sans rapport avec l'avenir de nos sociétés qui se doivent d'être mobilisées par la Paix, la Solidarité et le partage de la Prospérité...

En fait, nos gouvernants n'ont d'autres priorités que d'exécuter les directives de notre suzerain, conçues dans son intérêt exclusif et celui des castes dirigeantes "mondialisées", dans l'asservissement sciemment organisé de nos institutions et de nos ressources.

Mais, comme je ne cesse de le répéter : la roue tourne...

Avec mes amitiés

Georges
.

cerisierdujapon 22/10/2015 00:47

Bonjour Georges,
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Ca fait du bien de vous lire à nouveau.
Lors de mon dernier voyage cet été j'ai rencontrée pas mal de russes et non russes arborant le t"shirt à l'effigie de Vladimir Poutine. Bon en même temps j'étais en Asie Central (cqfd), c'est peut-être pour cela que ca n'a pas provoqué d "émeute". Il faudrait que j'essaye ici dans la capitale européenne. Quitte à passer pour une inconsciente autant que ça soit avec Poutine. Blague à part, je constate tous les jours au sein de mon travail à quel point l'hostilité envers Poutine ne faillit pas. La mode en ce moment s'est de le comparer à Staline, c'est dire.
Merci d'être là.

Amitiés,
cerisierdujapon

fabrice 20/10/2015 00:15

Les Russes de Poutine ont décidé de nuire à tout ce qui n'est pas russe. On comprend mal pourquoi, mais ils multiplient les signes clairs, les provocations guerrières, les commentaires agressifs. Ce pays n'est plus ce qu'il a été et ne le sera plus (comme la France, du reste) ; qu'il en prenne son parti et arrête la gonflette. Sinon plus personne ne le respectera, c'est certain. Sauf les trolls qui polluent ce site, comme des milliers d'autres

Georges Stanechy 20/10/2015 11:50

.
"Russophobie" quand tu nous tiens...

mat 19/10/2015 02:14

va sur agoravox man, y a de l'audience

Georges Stanechy 19/10/2015 09:52

.
Merci du conseil. Y aurait-il un "lien" pour un accès direct ?...

JBL1960 17/10/2015 18:15

Cette analyse est d'une terrifiante justesse. Je vous découvre grâce à Résistance71 et je ne suis pas déçue. Merci de nous mettre les neurones à ébullition !

Georges Stanechy 18/10/2015 15:24

.
Merci pour votre commentaire !
Bien à vous !
.

kelam 16/10/2015 23:57

l'otan a fait uncalcul pour détruire le monde arabe ainsi faire le boulot par les arabes de services et la turkie avec promesse d'être europeen avec une robe de marier rouge de sang des musulmans.le cauchemard est POUTINE aussi bien en ukrai,e quand syrie..Maintenant ils savent que la partie n'est pas facile.les sionistes jouent le jeux je suis innocent mais les preuvent ne peuvent pas être démentie.le miroir montrent leur visage de ogre malmenés.

Georges Stanechy 17/10/2015 00:40

Disons que l'OTAN est "le bras armé" d'une politique coloniale dont l'architecture anti-arabe et, collatéralement, foncièrement anti-musulmane remonte très loin dans le temps.

Au temps des Croisades déjà, où sous prétexte, comme on se doit de le rappeler, de "Libérer le Tombeau du Christ" se cachait en fait la volonté des Etats européens de l'époque de prendre possession des terres et des richesses de la région. Ce qui a été à l'origine de la création des Royaumes Francs, dont certains ont duré quatre siècles...

Ce type de politique coloniale a été repris sous une forme modernisée avec les accords Sykes-Picot de 1917, et les différents traités, que je cite dans mon billet, au lendemain de la première guerre mondiale.

Nous assistons, à présent, à leur profonde remise en cause. Ne serait-ce qu'en raison de leurs excès épouvantables, notamment en Palestine, en totale contradiction avec l'idéologie dominante des pays occidentaux fondée sur "Les Droits de l'Homme" et "Le Développement Durable"...

Par effet d'entropie, implacable, inéluctable, ce système de prédation est en train d'imploser...

Gargantua 16/10/2015 09:54

Le principal souci est que le grand Vladimir Poutine ne rajeunit pas, et qu'il semble de plus en plus fatiguer. Aura-t-il le génie de se transcender ? Pourra-t-il assurer la pérennité du fabuleux redressement de la très grande Russie qu'il a brillamment initié ? Il n'est pas immortel et c'est le principal problème de ce grand rétablissement international...

Georges Stanechy 16/10/2015 10:16

Faisons le pari de l'optimisme, en se disant que la Russie va poursuivre cet élan retrouvé dans ce qui est une véritable Renaissance. Poutine n'étant que la partie émergée d'une nouvelle génération de Russes, aussi talentueux que confiants dans l'avenir de leur grand pays.

Anonyme 15/10/2015 23:55

Bonsoir,
J'aimerais savoir ce que vous pensez du fait que la grande majorité des morts de ce conflit soit imputable à Bachar Al-Assad. Car à mon sens il serait difficile de faire accepter à la population syrienne, dont les manifestations ont été durement réprimées par le régime syrien, que leur dirigeant reste au pouvoir. D'autant plus que celui-ci s'est par la suite rendu coupable de crimes contre l'humanité.
Quand à Poutine, si je conviens qu'il est malsain de sombrer dans la russophobie en prétendant que tout ce qu'il fait est mauvais, il est tout aussi dangereux de l'idolâtrer comme vous pouvez le faire. Je ne parle pas là de son obstination à maintenir Bachar au pouvoir, peut-être justifiée (même si ce n'est pas mon avis personnel), mais plutôt de ce qu'on peut voir dans les commentaires de cette page sur ses "talents" : "Savoir fédérer "les peuples" de son pays" me paraît en effet un peu exagéré quand on voit quelle est sa vision de l'homosexualité...

Georges Stanechy 18/10/2015 15:23

.
Amen
.

Anonyme 18/10/2015 00:08

A ce que je vois vous n'êtes pas si hostile que ça à l'idée de la censure... Je tenais juste à vous dire que je trouvais votre vocabulaire digne d'un simple complotiste, ce qui est assez triste pour une personne se revendiquant "à contre-courant"...
Et vous me qualifiez de rhéteur, bretteur mais c'est bien vous qui multipliez les hyperboles, déformez mes propos et essayez de me discréditer au lieu de répondre simplement à ma question sincère. Je pense que n'importe quel lecteur possédant un tant soit peu d'esprit critique le remarquera aisément, même si ce genre de personnes ne semble pas être la cible de votre blog. On peut se demander à quoi est due la pauvreté des débats d'idées que vous mentionnez...
Vous pouvez encore une fois choisir de ne pas publier mon commentaire, cela m'importe peu c'est seulement à vous que je souhaitais m'adresser.

Georges Stanechy 16/10/2015 23:30

Vous êtes un excellent rhéteur, ou bretteur...

Permettez-moi cette métaphore, c'est un épéiste qui vous parle.

Ne souffrez pas que vos attaques, de bon aloi dans un débat, provoquent des ripostes à leur "hauteur". Ce n'est donc pas les "prendre de haut", mais à un niveau comparable "d'intensité".

Ne confondons pas "vivacité d'une réponse" ou d'une contre-attaque, dans une polémique se voulant courtoise, avec "arrogance dans un posture" de qui ne voudrait pas être contredit. La pauvreté de nos débats d'idées dans notre pays est actuellement d'une telle indigence que pareil comportement serait vraiment trop stupide.
.

Anonyme 16/10/2015 23:11

Excusez moi, je suis allé un peu vite et ne me suis pas assez expliqué
i) Les homosexuels ne sont effectivement pas un peuple. Etant donné que le mot était entre guillemets je supposais que vous entendiez également "communauté", ce qui semblait logique dans le raisonnement vu que vous parliez de savoir fédérer autour de la "solidarité nationale".

ii)Tout d'abord je n'ai pas dit qu'il avait été reconnu coupable. Et je n'ai jamais dit que tous les dirigeants de nos pays et alliés sont blancs comme neige, cela me désole également mais ne change rien au problème. Je ne suis effectivement pas partisan du "il y en a plein qui le font donc c'est bon, c'est acceptable".
Pour ma part ce que j'ai prétendu c'est qu'il avait agi de sorte à ce qu'on le reconnaisse criminel de guerre (et comme sources je citerais plus amnesty international que cette poubelle de fox news) et donc que ça peut paraître dur de se soumettre et de l'accepter comme président.

iii) Je considère simplement qu'idolâtrer un chef d'Etat est tout aussi dangereux que de le diaboliser, surtout que l'un va souvent avec l'autre (l'idolâtrie d'un camp entraîne la diabolisation de l'autre camp). Mais je n'estime pas que ça doit être punissable comme vous semblez le penser ("délit")

Enfin je l'avoue (et cela explique en partie ma rapidité) ce commentaire était également un test, car je m'étonnais du faible nombre de commentaires contraires à votre opinion, le torchon d'abi maria étant simplement ridicule, et je voulais donc voir si vous pratiquiez la censure. Je suis ravi de voir que ce n'est pas le cas, moins que vous ayez du mal à débattre sans me prendre de haut.

Georges Stanechy 16/10/2015 00:22

On en apprend tous les jours... Pardonnez donc mon ignorance...

i) Je ne savais pas que les homosexuels étaient un "peuple" ...

ii) Je ne savais pas que le président Syrien avait été reconnu "coupable de crimes contre l'humanité" par un tribunal...
Lequel ?... Celui de "Fox News", peut-être ?...
Il est vrai que je ne sais pas davantage si les présidents de nos pays, auteurs des plus grands massacres de ces dernières décennies dans la région, notamment en Palestine, ont aussi été jugés...
Je devrais, effectivement, me documenter sur les affaires judiciaires relevant de ces crimes contre l'humanité...

iii) Je ne savais pas qu'aller "à contre-courant" de la diabolisation d'un Homme d'Etat, dans l'imbécilité et le fanatisme débridés d'une propagande Russophobe hystérique, constituait un "délit d'idolâtrie"...
Il paraît même, certains l'assurent, que ce serait commettre un blasphème "brun-rouge"...

Il est vrai, pour La Nouvelle Inquisition qui régente nos pensées, que "le délit d'opinion" est devenu comme un chewing-gum : extensible à l'infini...
.

Georges Tucci 15/10/2015 19:34

on apprend à l’instant Réunion de coordination des militaires israéliens et russes autour de la Syrie

sir Georges expliquez nous cette lune de miel israelo russe au moment où les americains critiquent ouvertement israel sur ses assassinats en Palestine
expliquez nous vous qui connaissez le mystère du mystère

Georges Stanechy 16/10/2015 10:12

Normal ! C'est un Cannibale !...

Jean-Marie 16/10/2015 02:31

Bachar torture les petits chats : ils l'ont dit à la télé !

Georges Stanechy 15/10/2015 20:08

.
Elémentaire Docteur Watson, Docteur Tucci devrais-je dire : aucun mystère ! Encore moins de mystère de mystère !...

Il suffit d'écouter aux "bonnes portes" et regarder à travers les "bons trous de serrure" ...

Très poliment, comme à leur habitude, les Russes viennent de signifier à l'aviation coloniale occidentale, sous cocarde sioniste, que ses survols répétés, avec ses tirs de missiles, à partir de la zone côtière de la Syrie, et évidemment au-dessus, sont désormais "interdits" sous peine d'être abattus sans sommation et en légitime défense des installations russes (maritimes, aériennes et terrestres) et des installations syriennes sous leur protection (dans le cadre de leur coopération militaire avec cet "Etat souverain")...

Il convient de ne pas confondre un grille pain à manivelle avec une imprimante laser, n'en déplaise aux officines de notre propagande...

Cela s'appelle non pas une "torride lune de miel", mais une "rigoureuse séance de régulation"...
.

imad 15/10/2015 01:04

@Georges Stanechy
J’ai besoin de comprendre et merci d’avance de me répondre, pourquoi durant ces six derniers jours de l’intervention russe dont je suis un fervent partisant, l’Iran a perdu deux de ses grands généraux dont son n 1 en Syrie, le hezbollah a perdu plus de cinq responsable en deux jours dont son n 1 en Syrie Houssein El Haj qui aussi le n 3 du hezbollah, j’ai des proches à Hama dont un médecin qui vient de me confirmer le chiffre de plus de 400 soldats syriens morts ces trois derniers jours, des amis kurdes m’ont infomré que Daech a pris plusieurs villages et positions autour d’Alep en ces quatre derniers jours! je suis perdu, expliquez moi s’il vous plait, je suis un Syrien d’Anvers

Georges Stanechy 15/10/2015 11:51

Si vous êtes « Syrien », même à Anvers, vous n’avez certainement pas besoin de moi pour savoir ce qui se passe, avec précision, au jour le jour, dans votre pays. D’autant plus que vous faites état de vos sources personnelles qui s’étendent jusqu’au Kurdistan !…

Pas de quoi se sentir « perdu »…

Plus sérieusement, pour les lecteurs qui nous lisent, je formulerai deux remarques :

i) Hormis la compassion que l’on se doit d’éprouver pour tous morts dans un conflit, aussi stupide et sanglant que celui qui se déroule sous nos yeux en Syrie, le « décompte médiatisé des morts » n’a aucune importance dans les enjeux géopolitiques et le renversement de la situation militaire actuels.
Ils sont, sans contrôle d’une source indépendante (type Croix Rouge), toujours manipulés (un des exemples les plus fameux est la guerre du Vietnam) et ne se réfèrent qu’à une partie aux combats, et non pas à toutes.
Quand à la mort du n°1, 2 ou 3 de telle ou telle organisation combattante, il s'agit d'évènements absolument sans aucune incidence.
Tout simplement, parce que selon l’adage, plein de vérité : « personne n’est indispensable » ; et « la relève » est immédiatement assurée. Souvent, avec des compétences et un dynamisme supplémentaires.
Il faut être fanatiquement et indécrottablement « Mossadien » pour ne pas le comprendre…

ii) Idem pour l’Iran, qui vient, effectivement de perdre 3 généraux en Syrie, si on rajoute celui qui est mort au Golan il y a quelques temps (+ un 4eme en Irak, aussi).
Tous étaient des conseillers techniques envoyés officiellement dans le cadre d’accord de coopération militaire. Tous des membres de l’armée d’élite de l’Iran, dite « Les Gardiens de la Révolution », et des vétérans aguerris de la guerre Irak-Iran (1980-1988).
Deux considérations à retenir :
=> Comme dans toute « corps d’élite », les officiers supérieurs (notamment généraux) sont en première ligne à la tête de leurs hommes ou de ceux qu’ils conseillent. Et, non pas bien abrités à l’arrière, dans un bunker bétonné, climatisé, au réfrigérateur garni de cannettes de bière…
C’est la force « qualitative » de l’armée iranienne.
En cas de conflit, les armées occidentales qui envahiraient le pays ne feraient pas le poids une semaine : ses états-majors, ses généraux, n’étant composés que de "bureaucrates-courtisans", sans connaissance réelle des situations de combat et sans motivation (si ce n’est encaisser leur quote-part de la corruption des achats et des ventes d’armes…).
=> Comme dans toute armée d’élite, mourir au combat est un honneur et la liste des remplaçants en Iran, pour aller conseiller l’armée syrienne, est complète pour au moins les 10 prochaines années…

Esabelle 14/10/2015 21:02

Pourquoi pas marine le pen elle a la stature d’un responsable politique de ce niveau j’en suis convaincue

Georges Stanechy 15/10/2015 01:37

.
Qui vivra verra...

Rappelons que les exigences pour atteindre un niveau "Poutinien" en termes d'Homme d'Etat sont élevées. Au minimum :

i) Avoir exercé des responsabilités de "leader", y compris dans des pays dont on n'est pas originaire. Poutine a servi en Allemagne (dite de l'Est à l'époque) pendant plusieurs années, et maîtrise la langue de ce pays. Avec un bon niveau dans d'autres langues étrangères, adossé à une remarquable culture historique, économique et sociale, internationale et géopolitique. Il a, par la suite, été un excellent maire d'une des villes les plus importantes et prestigieuses de son pays : Saint Pétersbourg.

ii) Savoir s'entourer d'une équipe de très haut niveau, susciter et rassembler les meilleures compétences autour de soi.Et, non pas des "courtisans", sans évoquer le pullulement, dans nos palais républicains et autres sinécures, des "courtisanes" de nos présidents potiches...
Le meilleur exemple, du moins le plus visible, est son exceptionnel ministre des affaires étrangères : Lavrov. Ses collègues européens ou américains ne lui arrivent pas à la plante des pieds en termes de compétences et d'envergure...

iii) Savoir fédérer "les peuples" de son pays autour d'objectifs clairs, architecturés sur la solidarité nationale gérée par un Etat fort à l'intérieur et respecté à l'extérieur.
Je dis "peuples" parce qu'en Russie, pays immense (37 fois la France...), ethnies et religions sont multiples. C'est ainsi que Poutine vient d'inaugurer, au mois de septembre dernier, la plus grande mosquée d'Europe à Moscou ; saluant au passage, dans le respect, l'apport essentiel de la communauté musulmane à la grandeur de la Russie.

Marine Le Pen serait-elle en mesure d'inaugurer la plus grande mosquée d'Europe à Paris ?...
.

Georges Stanechy 14/10/2015 19:25

.
Bonsoir Chère Aline,

Poutine a un sens de l'humour dévastateur quand il en arrive à l'ironie.

La question qu'il pose lors de la réunion de son gouvernement sur les objectifs de "nos partenaires", comme il aime à le répéter "ironiquement "en parlant des américains et des européens, en bombardant une centrale électrique et un transformateur à Alep, est une manière pour lui de tourner en ridicule les prétendues volontés de la "communauté internationale" de mettre un terme au chaos qu'ils ont instauré en Syrie.

Ne vient-il pas, encore, dans une de ses dernières déclarations de dire que les cerveaux de certains de ses "partenaires", membres de l'OTAN, n'étaient composés que de "bouillie" ("mush", dans la traduction anglaise) ?...

Son sang-froid, son courage, la finesse de son intelligence, sa vision de l'Etat et du devenir de la planète, en font un Homme d'Etat d'une stature exceptionnelle qui, sans aucune arrogance, lui font considérer ses vis-à-vis européens et américains comme une bande de gamins immatures, trahissant, dans la désinformation de leurs peuples, les fonctions pour lesquelles ils ont été élus et incapables d'anticiper sur les urgences et priorités imposées par l'évolution actuelle du destin de l'humanité.

Espérons qu'un jour se lève dans nos contrées des "responsables politiques" de ce niveau....

Avec mes amitiés
.

Abi maria 14/10/2015 03:22

Georgi tu es en train de descendre tres bas tu repete le mot rats dieu sait les crimes commis en prononcant ce mot digne d un dur facho il suffit de remaruqer d ou te vient le soutien pour une telle opinion digne d un western spaghetti, l illuminati rita piton soutient ta these si tu en es fier ben alors vive poutine si ca peut reconforter l automne de ton esprit

Georges Stanechy 15/10/2015 00:55

.
Amen
.

Aline 13/10/2015 20:47

Cher Georges, Bonsoir,
Je ne sais pas si vous connaissez le bel exemple d’humour russe de la définition que Sergey Lavrov donne du fameux “opposant modéré”: “If it looks like a terrorist, if it acts like a terrorist, if it walks like a terrorist, if it fights like a terrorist, it’s a terrorist, right? »

Que dire que vous n’ayez dit vous-même de la sidérale hypocrisie et félonie des pseudo démocraties occidentales ? Mais l’Amérique est un empire, ce qui signifie que les coups les plus tordus et les plus abjects lui sont bons pour avancer ses pions ou conserver un avantage : bombarder un hôpital par ci, une centrale électrique par là.

On en vient presque à s’étonner de la naïveté morale – feinte je l’espère – de Vladimir Poutine : "Dimanche, l'aviation américaine a bombardé une centrale électrique et un transformateur à Alep. Pourquoi ont-ils fait cela? Qui ont-ils puni? Qu'est-ce que cela signifie? Personne ne comprend", a remarqué le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion avec les membres du gouvernement.
Hélas, on ne comprend que trop bien la manoeuvre: il s’agit d’en imputer la responsabilité à l’adversaire - le gouvernement syrien légitime, ou maintenant les frappes russes . Rien de plus simple, il suffit de le faire proclamer par le fameux « Observatoire syrien des droits de l’homme » tenu par une seule personne, pizzaiolo ou propriétaire d’une boutique de vieilles fripes , selon des informations données par les uns ou les autres.

Les médias prostitués occidentaux reprendront en chœur la « version officielle », comme ils n’ont pas du tout été choqués de ce que USA refusent de donner les coordonnées aux Russes des sites de Daesh. Qui les a entendus s’indigner de ce l’Amérique continue d’armer les terroristes qu’elle a suscités et vient de leur larguer cinquante tonnes d’armements et de nourriture. Il paraît que le Pentagone est très fâché de ce qu’une frappe russe en a détruit une grande partie. Snif.

D’ailleurs, les terroristes, les Européens les verront bientôt de leurs propres yeux : il paraît que d’innombrables fuyards sont en train de se mêler aux migrants qui déferlent à partir de la Turquie. Le Président Assad avait pourtant prévenu les poulets sans tête qui dirigent l’Europe.
Amitiés

Georges Stanechy 13/10/2015 18:36

.
Bonsoir Rita !

Poutine est, effectivement, un Homme d'Etat d'une envergure exceptionnelle. J'avais eu l'occasion de le rappeler, à plusieurs reprises, dans divers articles : à contre-courant...

Heureusement qu'il est là pour brider les délires guerriers des énergumènes qui ont pris le pouvoir dans nos pays.

Si j'ai le temps, dans un prochain billet, j'essaierai de souligner la remarquable méthodologie, déroulée dans une méticuleuse programmation, appliquée dans l'intervention de la Russie, à la demande du gouvernement Syrien : du discours de Poutine à l'ONU, le 29 septembre dernier, à l'impressionnante démonstration militaire en cours.

Avec mes amitiés.
.

Rita Pitton 13/10/2015 11:37

Bonjour cher Georges ,
Je t'attendais sur la Syrie et voilà ton brillant texte qui vient alphabétiser l'opinion abrutie par la désinformation ! Merci beaucoup : je m'en suis régalée car tu dis la vérité avec grande intelligence.
Georges, quels beaux coups que ceux de Poutine !!
Mais oui Poutine va vaincre Daech avec Assad là où l'Occident ne savait évoquer qu'une guerre longue car la France de Hollande , de Valls , de Fabius se taille une horrible image d'agressivité .Vive Poutine .